1

Pour son dernier show, Tapie n’avait pas besoin d’une cathédrale !

Qu’il y ait eu foule au stade Vélodrome et sur le Vieux port se comprend. Que l’évêque de Marseille ait accompagné un tel cirque dans sa cathédrale est inadmissible !

Il ne me revient pas de rappeler à Monseigneur Aveline ce qu’est une messe et une messe d’obsèques… sa liturgie, ses traditions, sa solennité, son recueillement.

Nul n’est tenu de faire précéder une inhumation par une messe, retransmise en direct par La Provence et LCI.

À la tribune, Borloo, Muselier, Payan, Samia Ghali… il me semblait qu’il s’agissait d’un office religieux, pas d’un meeting lors duquel les discours et hagiographies succèdent les uns aux autres, sous des applaudissements nourris.

C’était hallucinant d’indignité.

Il est fort à parier que tout ce spectacle ait été organisé par la famille de Bernard Tapie… en cathos touristes : ceux qui vont à l’église pour leur baptême, communion, mariage et obsèques… laquelle avait oublié l’essentiel. Un essentiel dont, peut-être, elle ignorait tout.
Ils croyaient lui rendre hommage… par un rituel, plus ou moins folklorique…

Une messe burlesque étant peut-être devenue du dernier chic, un marqueur social.

Depuis les obsèques de Johnny Hallyday à la Madeleine, tout a basculé. Les prêtres et officiants tolèrent tout, n’importe quoi, en un indécent mélange des genres.

Ces simagrées impies sont un outrage aux catholiques !

Et clou du spectacle : la sortie de la cathédrale sur « We are the champions », cantique cathodique du groupe Queen, connu pour sa piété et sa pratique des valeurs de l’Église…

Daphné Rigobert

Liturgie des funérailles

https://liturgie.catholique.fr/celebrer-en-toutes-occasions-sacramentaux/les-funerailles/la-celebration-des-obseques/296423-priere-defunts-foi-esperance/

https://www.youtube.com/watch?v=OIDact5CQB0