1

Pour Sopo, seuls les maghrébins ont le droit d’être chez eux

quartier-maghrebin

Pour qui passait ses vacances au mois d’août sur Mars,

Lui aura échappé cette lamentable farce.

Petit rappel des faits, sur une plage en Corse

Malencontreusement s’y est échoué un « morse »…

Ou plus exactement une femme en burkini

A un endroit où l’on aime plus le bikini.

Des habitants curieux prirent quelques photos

Ce qui déclencha l’ire des sbires de la méduse

Au point que coups de battes et tirs de harpons fusent

Avant qu’arrivent les Corses au secours des potos.

La justice a tranché, la faute aux allochtones

Via charia imposée aux iliens autochtones.

Affaire classée, jusqu’à nouvelle provocation

Voire des menaces ou autres intimidations.

Les Corses ont l’habitude, surtout du caractère

Ne se laissent pas faire, sont plutôt réfractaires.

Où sur le continent, on tend à se soumettre,

Les Corses entendent bien à rester chez eux les maîtres.

Et vlatipa, que du haut de son magistère

de Sos racisme à moitié grabataire,

Le sieur Sopo en tant qu’unique dignitaire,

Nous avoue préférer l’idée de phalanstère.

C’est d’abord s’étonner de sa déclaration

« Il n’est pas admissible… » sourire, hésitation

Non, le sieur est sérieux, dire que « on est chez nous »

Alors qu’on est en France, sans djilbab ni burnous

Sans niqab, les marqueurs de tant de divers dogmes

Ce serait une insulte aux fameux droits de l’homme.

Il est là décrétant un quartier maghrébin

faisant fi des natifs, faisant fi des iliens

Et les « on est chez nous » ne valant trois fois rien

Si tu savais ce qu’on pense de toi tout le bien !

Tu sais Sopo, toi qui exacerbes les tensions

Il se peut que tu fasses les frais des crispations.

Oreliane