Pourparlers de paix en Afghanistan, 5 000 prisonniers talibans sont libérés !

Publié le 11 août 2020 - par - 27 commentaires - 961 vues

Afficher l’image source

Les Américains, usés par 20 ans de guerre, veulent la paix. Mais ce sont les talibans qui mènent le bal. Retour sur un désastre.

Le 7 octobre 2001, Georges Bush déclenchait les enfers sur l’Afghanistan, en réponse à l’attentat dévastateur du World  Trade Center.

L’opération “Endurance Freedom” était lancée, avec des bombardiers B-1, B-2, B-52, des chasseurs F-14 et F-18 et des missiles de croisière Tomahawk, tirés de sous-marins et de navires américains et britanniques.

Cette puissante armada déversait son déluge de feu sur les camps d’entraînement des talibans, afin de chasser ces derniers du pouvoir.

Afficher l’image source

Les premiers mois, le succès fut total, les bombardements massifs poussant les rebelles durement frappés à aller se réfugier dans leur sanctuaire, à savoir les zones tribales du Pakistan.

Mais peu à peu vint l’enlisement… poussant les Américains à former une coalition.

Au plus fort de cette “guerre contre le terrorisme”, la coalition internationale a compté plus de 140 000 soldats, dont 100 000 Américains.  Plus de 20 nations, dont la France avec 4 000  militaires, ont participé à cette expédition punitive. Avec le succès que l’on connaît…

Comme les Anglais au XIXe siècle (1839-1842), comme les Russes de 1979 à 1989, les Américains et leurs alliés n’ont pu venir à bout de la rébellion et pacifier ce pays indomptable, surnommé “le “Cimetière des empires”.

https://www.anti-k.org/2019/05/26/pourquoi-lafghanistan-est-il-le-cimetiere-des-empires/

Le bilan est lourd pour cette guerre sans fin, la plus longue qu’aient menée les États-Unis.

En 19 ans de conflit, on compte plus de 2 400 tués et 20 000 blessés dans les rangs des soldats américains. Côté français, 90 de nos soldats y ont laissé la vie.

Le coût de ce fiasco est de 840 milliards de dollars.

Malgré son écrasante supériorité technologique, la coalition n’a jamais pu venir à bout de la rébellion talibane. L’Afghanistan n’échappe pas à la règle. Les guerres contre-insurrectionnelles sont tout simplement ingagnables. Les farouches guerriers pachtounes l’ont encore prouvé.

Certains généraux européens avaient annoncé le désastre. Mais les faucons du Pentagone, certains d’être à la tête d’une armée invincible, ne voyaient dans les talibans que des va-nus-pieds en haillons, incapables de résister à une armée moderne.

Avec 20 ans de recul, on aimerait avoir leur avis…

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/08/22/2-400-morts-20-000-blesses-840-milliards-de-dollars-le-lourd-bilan-americain-en-afghanistan_5175241_4355770.html

C’est donc  avec fatalisme que les Américains se sont finalement résignés à engager des pourparlers avec les talibans, pour  s’extirper du bourbier afghan.

Le chaos est général et l’Afghanistan se place en tête au hit-parade du nombre d’attentats terroristes.

À plusieurs reprises, Riposte Laïque a traité ce sujet, annonçant l’inéluctable retour triomphal des talibans à Kaboul, tôt ou tard. Nous y sommes.

Les “pourparlers de paix” vont démarrer à Doha, au Qatar. Mais ceux que Washington a toujours considérés comme des barbares avec lesquels il était hors de question de négocier, arrivent en position de force.

Les talibans contrôlent plus de la moitié du pays et n’ont accepté ces pourparlers qu’à la condition préalable et non négociable que les prisonniers talibans soient libérés.

5 000 talibans incarcérés dans les geôles gouvernementales ont donc été relâchés.

Parmi eux, 400 prisonniers à haut risque, dont beaucoup de condamnés à mort.  Des tueurs, dont l’un a abattu à bout portant 5 soldats français et en a blessé 13 autres en 2012 (Figaro).

Il paraît que ces barbares, “priés de ne plus reprendre les combats”, seront surveillés !! Nous voilà rassurés !

Sachant que les prisonniers ressortent des prisons afghanes encore plus radicalisés qu’ils ne l’étaient en entrant, voilà qui promet !

Ces “pourparlers”, que les États-Unis engagent  en cédant à toutes les exigences talibanes, vont durer des mois.

Pressés d’en finir avec cet enlisement interminable, les Américains sont prêts à toutes les concessions, malgré leur discours de fermeté. La libération de 5 000 prisonniers le prouve. Quant aux talibans, militairement très  supérieurs à l’armée afghane, totalement corrompue, peu motivée et infiltrée, ils savent que le temps travaille pour eux.

Fin novembre, les effectifs militaires américains baisseront de 8 600 à 5 000 soldats. Un retrait total aurait arrangé Trump pour sa réélection.

https://www.lavoixdunord.fr/766735/article/2020-06-18/afghanistan-la-question-d-un-retrait-total-des-etats-unis-reste-ouverte#:~:text=Les%20Etats%2DUnis%20ont%20retir%C3%A9,les%20op%C3%A9rations%20dans%20la%20r%C3%A9gion.

Les Américains réclament des talibans un engagement plus franc contre Al-Qaïda, avant un retrait militaire total. Mais que vaut la parole d’un taliban ?

En attendant, attaques et exactions se poursuivent, les talibans sachant très bien qu’ils maintiennent ainsi la pression sur un ennemi démotivé, pressé de quitter le pays et d’oublier ce désastre.

Nul besoin d’être devin pour prévoir l’avenir. Chassés en 2001, les talibans seront à nouveau les maîtres incontestés de l’Afghanistan dans quelques mois.

Et la charia régnera à nouveau à Kaboul, balayant en quelques heures la parenthèse de 20 années d’ouverture et d’émancipation des femmes.

Encore une guerre pour rien, diront certains, laquelle n’aura fait qu’enrichir le puissant lobby de l’armement ! Raisonnement simpliste diront d’autres.

Car à quoi bon accorder un budget annuel de 750 milliards de dollars à la défense, si la première armée du monde ne fait jamais la guerre ?

Les Américains ont le culte des héros. Et ces héros, dans les romans d’aventure et d’action, ce sont souvent les anciens de Corée, du Vietnam, d’Irak ou d’Afghanistan.

Le label du “vétéran”, ça se respecte.

Ce n’est pas un hasard si le drapeau américain flotte sur tous les balcons…

Et ce n’est pas un hasard non plus si, sur les 650 millions d’armes qui circulent à travers le monde, la moitié sont aux États-Unis.

Au pays des shérifs, on n’accepte pas que seuls les malfrats soient armés.

01-10-13news-flickr-gun-show-edit.jpg

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Maximilien

Les Occident ont fait 90 % d humanitaire en Afghanistan…avec le résultat connu. Une guerre totale se mène jusqu’au bout.

Eric Fletcher

L’Afghanistan vit dans la paix et la prospérité, comme nous l’a dit François Hollande en 1975, en mettant fin à la mission de l’Armée-Française dans ce pays béni. Les “migrants” originaires d’Afghanistan qui viennent demander l’asile en France peuvent donc y retourner immédiatement sans aucun risque !

Eric Fletcher

1975 : Les hélicoptères évacuent les personnels du toit de l’ambassade US à Saïgon !
2021 : Les hélicoptères évacuent les personnels du toit de l’ambassade US à Kaboul !

Jonathan Zaroff

Les Occidentaux sont allés en Afghanistan pour scolariser les filles. S’ils y étaient allés pour faire la guerre, ils l’auraient peut-être gagnée. Du moins se seraient-ils donné une chance de la gagner.

saurer

Sensationnel tableau de la situation, cher Jacques. En quelques mots vous montrez la réalité de la guerre de “libération” conduite par les US. Au passage signalons aussi que si les choses ont autant duré, la culture du pavot et son commerce n’y étaient pas étrangers. La Cia, bras armé du Deep State, et toute la partie immergée des narco trafiquants au niveau mondial, de la City au Vatican (jésuites). A présent que leurs poches sont pleines, ces messieurs-dames passent le relai à la religion de paix, d’amour etc ….

zéphyrin

le danger extrême que représente l’islam pour les pays occidentaux se précise.
je ne sais pourquoi je repense à pétain ;
“nous avons négocié avec l’adversaire dans l’honneur” (rire)

Van Dunord

J’espère que notre irresponsable va envoyer une invitation à ces chances de venir chez nous.

Dorylée

Cette guerre ne pouvait qu’être perdue puisque nous sommes allés combattre chez eux des fous que l’on fait venir chez nous sous les applaudissements des fous de chez nous qui s’enthousiasment de cet envahissement sans comprendre qu’on importe aussi la guerre. Quand elle va éclater chez nous, nous allons la perdre, chez nous aussi. On l’a DÉJÀ perdue.

Ivan Greindl

Ce ‘résultat’ dramatique et affligeant vient du fait que les Américains n’ont jamais maîtrisé les techniques de guerilla, ni la guerre de harcèlement. À leur décharge, les grottes innombrables des montagnes afghanes, refuges des talibans, ne sont pas d’un accès aisé aux bombardiers, ni même aux drônes.
La charia va donc ‘refleurir’, avec son cortège d’interdictions (pas de filles à l’école, pas de femmes hors de la maison) et de châtiments d’un autre âge. Quelle misère !

.Dupond1

Il faut envoyer BHL pacifier l’afganistan…..il n’y a que lui pour les sortir de la panade

F. FERRANTE

Bientôt les élections aux USA avec l’abruti BIDEN en face de TRUMP…
Si Biden l’emporte ce sera la catastrophe !
Il serait capable d’inviter les talibans à venir prendre le thé à la Maison Blanche et ils en profiteraient pour en faire un tas de confetti !!
En attendant je ne comprends rien à ce qui se passe : comment se fait-il que ces talibans de malheur aient le dernier mot contre l’armée des USA ??
Pourquoi ne pas avoir envoyé la bombe atomique sur les talibans, comme il faudrait le faire sur les djihadistes dans le Sahel, d’ailleurs !
Ca sert à quoi toutes nos avancées technologiques ?
Où est-ce que les généraux ont perdu leurs c……, il faudrait qu’ils aillent les rechercher, se les remettent en place et finissent une bonne fois pour toutes ce BINZ !!

Aux Armes Citoyens

La libération de ces 5 000 racailles a coûté combien ?
On a donné combien ?…..

patphil

qu’ils lachent qui ils veulent en afghanistan, cela ne me regarde pas!
en revanche quand ils acceptent et vont même chercher ces afghans (ou autres) pour venir grossir les statistiques des attentats en france, là ça m’interpelle

Gyl

Au milieu des années 90, les USA voyaient d’un très bon oeil les talibans.
Ils étaient mêmes potes.
Il ne faut pas l’oublier.
Après, les alliances se font et se défont : ça s’appelle de la politique…

Aux Armes Citoyens

Exact. Et on peut même dire que les USA ont bien foutu la m.. comme ils le font partout et continuent de le faire partout dans le monde.

BALTO

C’est exact, John Rambo s’en souvient encore.
Pour pourir les Russes les Talibans étaient des héros, au final les armes offertes en soutient par les USA ont tués autant de Russes que d’Américains.

Jonathan Zaroff

Exact. Et c’est dommage que Jacques Guillemain ne s’en soit pas souvenu. Comme il aurait pu rappeler aussi qu’en jouant la cartes des talibans, les amerlogues ont permis l’assassinat de Massoud avec les conséquences que l’on sait…

Paxir

20 ans sans les Talibans au pouvoir c’est déjà pas mal. Une generation entière qui a évite le lavage de cerveau extrémiste, c’est toujours cela de gagner. Je ne comprends pas pourquoi un site qui combat l’islamisme est heureux du départ annoncé des américains de ce pays. Perso je pense qu’il faut rester des milliers d’années à combattre partout les seides de l’islamisme. Peu importe la durée c’est une guerre millénaire. Tout retrait d’un pays encourage les extrémistes islamistes à pousser leurs pions plus loin.

Denys

Eh oui les grandes magouilles de l’Occident continuent sous l’égide des États Unis. Bravo au grand Trump aussi con voire plus con que ses prédécesseurs. En tout cas plus cynique. C’est ça quand on est un richard qui n’assume jamais rien de ses conneries et imagine toujours s’en tirer. Alors Requiem vous vouliez avoir raison en parlant de race quand je parlais de facteurs internes à une civilisation expliquant son déclin ? Très bien. Si la stratégie du chaos est dans les gènes des blancs, vous allez adorer la suite des événements. Mais ne mettez pas ça sur le compte des juifs, des arabes ni des noirs. Une civilisation s’affaiblit seule. Les autres se précipitent alors comme des charognards pour la curée. A chacun ses responsabilités.

bm77

Trump fait ce qu’il avait promis ; Plus d’ingérence dans les autres pays . Si les Afghans ne veulent plus de ces talibans ils s’en débarrasseront seuls. On ne peut accuser les gens d’une chose, être les gendarmes du monde et de son contraire ne pas intervenir partout , c’est ça aussi qui fait la décadence d’une civilisation: être inconséquent Ne pas avoir de parole , ni d’honneur . Ne pas se tenir à ce que l’on a dit; Dire une chose et en même temps penser l’exact contraire ;

Denys

Oui je vous l’accorde c’est une façon de voir. Il y en a une autre. Les usa continuent à essayer d’instrumentaliser les talibans qu’ils ont contribué à mettre en place contre l’URSS mais cette fois contre Al Qaida qu’ils ont contribué à faire émerger. Il y en a encore une autre : la préparation des élections américaines.

patphil

trump n’est pas juif, pourquoi cette haine envers lui?
laissez là aux journaleux payés pour ça!

Denys

??? Désolé pas compris. 1) Je ne hais pas Trump 2) Je ne hais pas non plus les juifs.

Filouthai

Faire l’éloge des terroristes situe le niveau intellectuel ou réside le commentateur !

Il est vrai que la haine de l’Occident est tres bien vue de nos jours, et nous amène des penseurs comme Macron !

Denys

Je fais l’éloge des terroristes ?!!! Non je souligne les magouilles des décideurs occidentaux qui pourrissent la vie des peuples à l’étranger et aussi chez eux.

Aux Armes Citoyens

Votre commentaire qui en dit long sur vos origines ethniques…
Sale raciste ! Retourne dans ton bled Ducon !

Denys

Aucun argument + insulte. J’ai donc raison. Merci de le démontrer.

Lire Aussi