Pourquoi 2500 gendarmes n’arrivent pas à venir à bout de 200 zadistes ?

Publié le 17 avril 2018 - par - 40 commentaires - 2 455 vues


Ils s’attendaient à une promenade militaire dans la lande bretonne. Mais les occupants de la ZAD sont plus coriaces que prévus. Et le pouvoir perd chaque jour un peu plus de son autorité.

Combien de temps encore va durer la partie de cache-cache qui se joue à Notre-Dame des Landes entre 200 zadistes et les gendarmes ? Huit jours après le début de l’intervention des forces de l’ordre sur le site abandonné du projet d’aéroport du Grand-Ouest, la situation reste très confuse. Les zadistes profitent de la nuit pour reconstruire des barricades que les gendarmes s’emploient à détruire dès le lever du jour. Une guerre de position qui pourrait prêter à sourire si elle n’était pas révélatrice, en fait, de l’impuissance de l’Etat à faire respecter son autorité. « Tout ce qui doit être évacué sera évacué. L’ordre républicain sera respecté » a déclaré Macron dimanche soir sur BFM-TV. Belle déclaration d’intention ! Mais après? Il ne suffit pas de dire que la colère des zadistes est « illégitime » et de jeter l’opprobre sur « des gens qui n’aiment plus l’ordre républicain » pour rétablir l’état de droit bafoué depuis des années à Notre-Dame des Landes. Il convient de prendre les mesures qui s’imposent en procédant à l’interpellation systématique et à l’incarcération avant comparution immédiate des occupants illégaux devant le tribunal pour « troubles à l’ordre public », « participation à un attroupement armé » et/ou « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Notre arsenal judiciaire est suffisamment étoffé en la matière.

Des affrontements violents ont lieu quotidiennement sur la ZAD. Aux grenades lacrymogènes des gendarmes répondent les jets de projectiles divers des manifestants qui n’hésitent pas à utiliser cocktails Molotov, fusées, bombes artisanales remplies de billes d’acier et de bouteilles d’acide. De véritables scènes de guérillas dans ce paisible paysage de bois, de landes et de bocage qui font chaque jour de nouveaux blessés dans chaque camp.

L’impéritie du pouvoir

Attend-on qu’il y ait un mort et que la situation devienne incontrôlable pour que le pouvoir prenne enfin les mesures qui s’imposent ? La mort du jeune militant écologiste Rémi Fraisse survenue en octobre 2014 lors d’une manifestation contre le projet de construction d’un barrage à Sivens (Tarn) hante encore les esprits et le gouvernement veut éviter à tout prix qu’un tel drame ne se reproduise. Mais les risques d’un semblable dérapage ne sont-ils pas quotidiens à Notre-Dame des Landes ? La préfète de Loire-Atlantique a annoncé dimanche que « les forces de l’ordre resteraient mobilisées encore trois à quatre semaines ». Comment justifier un tel délai ? Pourquoi mobiliser autant de gendarmes pour une opération qu’on laisse-volontairement-trainer en longueur ?

L’impéritie du pouvoir dans l’affaire de Notre-Dame des Landes donne aussi un très mauvais signal à tous ceux qui, en France, sont des « professionnels de la confrontation » pour reprendre l’expression de Gérard Colomb. On pense évidemment à ceux qui bloquent aujourd’hui les facs. Mais on a aussi à l’esprit les scènes d’émeutes urbaines qui se déroulent régulièrement à Montpellier ou à Nantes comme à celles qui ont eu lieu le week-end dernier dans la cité sensible du Mirail à Toulouse où de violents affrontements ont opposé « jeunes » et forces de l’ordre avec une dizaine de voitures incendiées.

Qu’arriverait-il si, dans les jours ou les semaines qui viennent, on assistait à une explosion de violence dans les banlieues, comme cela s’était produit en 2005 ? Vu l’affligeant spectacle qu’offre la situation de Notre-Dame des Landes on est en droit de s’interroger sur la capacité du pouvoir à rétablir rapidement l’ordre républicain. Il ne suffit pas d’avoir à sa disposition d’importantes forces de police, encore faut-il savoir les employer à bon escient le moment venu !

Alain MARSAUGUY

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Andrej

Alain,
Il me semble que la fonction de préfet n’a pas de sexe : et donc la préfete n’existe sauf pour les imbéciles. (pardon).
Cordialement.

Labranche

Ces zadistes, casseurs, black-blocs, antifas, ne sont ils pas les “sections d’assaut” de la gauche française à l’entrainement en cas de réveil de la France patriote ?

jannot lapin

Pourquoi les gendarmes… Parce que les zadistes sont chez eux en France !
A Mayotte, les bidonvilles poussent comme des champignons et l’Etat ne démolit rien. Des files d’attente d’une centaine de mètres chaque jour devant la préfecture de Mamoudzou pour faire régulariser leur situation ! Dito en Guyane.
Alors moi, tant qu”on ne vide pas les clandestins, je soutiens les zadistes !

Garde

En signe de solidarité envers les Zadistes , les gendarmes devraient enlever le casque de protection. L’enlisement est aujourd’hui un fait ! Ils attendent quoi ? Qu’il y ait des morts ? Un slogan que j’aime bien et qui reviendra surement d’actualité dans quelque temps Faites l’amour, pas la guerre (lol)

platon

Tout simplement parce qu’ils sont commandés par des couilles molles aux ordres d’un pouvoir pourri…c’est plus facile de taxer les retraités que de virer la merde sur le trottoir ….

Carter

Pourquoi ? Parce qu’ils ont ordre de ne pas rentrer dans le tas et d’embarquer tout le monde. Aux USA, ça serait réglé depuis longtemps cette histoire…

JILL

Attention,bande de petits coquins;tonton Collomb va se fâcher …si vous ne partez pas,les gendarmes vont faire pan pan avec leurs pistolets à bouchon ;na !

frantz

Petit plus :
Macron n’est pas et ne sera jamais Bonaparte, il n’en a pas le quart de l’intelligence, pas le dixième de vision personnelle, pas le centième de l’amour de la Nation, il n’est que l’esclave servile des milliardaires et multinationales qui vous programment le monde de demain; un mondialiste comme cet infâme Trudeau, ils ne sont que les fers de lance des forces cachées qui configurent l’avenir de vos enfants et petits-enfants !
Philippe Seguin vous avait prévenu, écoutez son discours, contre Maastricht sur you tube, c’est à pleurer, tout y est, l’abandon de souveraineté en tête, ce qu’en VRAI Français, il n’admettait pas, et qui est toujours inadmissible, quand on défend la Nation ! Plus l’annonce d’un chômage de masse ! Permettant le contrôle total sur les masses ouvrières.

dufaitrez

Les fantômes d’Oussekine et Fraysse veillent !
Les 2.000 Gendarmes sont des fantômes, sur Ordre !
Ils dorment la nuit, les pôvres, pas les RSA ! Et tout recommence le matin ! Combien de temps ?
Alors ? Délais, inscriptions, Préfète,
Jupiter prend l’eau !

frantz

Pourquoi 2500 gendarmes n’arrivent pas à venir à bout de 200 zadistes ?
Réponse :
Ils gardent leurs forces pour verbaliser ces salopards de Français de la France rurale, qui dès le premier juillet, vont devoir rouler à 80 km/h, et qui grâce à cette mesure répressive des libertés (une de plus), vont payer, payer, payer, pour entretenir ces parasites sociaux !
Là, ils seront efficaces, ces sans cerveaux ni conscience, valets soumis du pouvoir aux ordres ! Et vous allez payer, le traître et fier de l’être, le grand édouard (que par la taille), vous a prévenu, il sauve vos vies, bande d’ingrats, sans reconnaissance !
Toute cette nomenklatura vous chie à la gueule ! Ils ont raison, ils vous trahissent, et vous les réélisez !

patphil

la préfète déclarait aujourd’hui négocier avec les zadistes!
tout un programme donc!
ils sont forts en gueule mais dans les actes c’est encore autre chose! blabla oui, actions on verra ensuite

wika

J’entendais ce matin qu’on leur a accordé un délai jusqu’à lundi prochain.
Le problème est que de délai en délai, de recul en recul, cela fait des années que ces parasites squattent.
Est-ce qu’il paient du foncier, la taxe d’habitation, la redevance, bref des impôts ?
J’en doute. alors, quand l’Etat va-t-il leur réclamer tous ces arriérés, ainsi que la remise en état du site ?
Parce que nous, contribuables de base, si nous ne payons pas nos impôts et si nous occupons une place de parking plus longtemps que prévu, on ne nous accorde aucun délai et on ne nous propose aucune négociation

Roger

1er C’est un gag le cocktails molotov est une arme de guerre enseignée en école militaire
entamer les poursuites pour son utilisation criminelle voir l’etat d’urgence sur le secteur
2em couper le ravitaillement de la zone déclarée
3em arroser d’eau avec canadairs comme ditot jour et nuit pour limiter bavures

Fomalo

Très bonne idée: eau salée de l’Atlantique Nord…

deluc

le gouvernement a eu besoin d’eux pour stopper les cars amenant les supporters du FN au meeting de Nantes , idem pour les cathos bretons à Rennes qui voulaient se rendre à Paris , idem pour entraver toute réunion du FN au prétexte de trouble à l’ordre publique sans que la police n’intervienne …

GAVIVA

il y a certainement parmi ces ” révolutionnaires” beaucoup de fils ou de filles DE, parents proches ou éloignés en tous cas relations a cultiver….On y trouve surement pas beaucoup d’enfants de “prolos” là dedans….

JILL

On pourrait mettre 10 000 gendarmes ;dès lors qu’ils ont interdiction d’utiliser leurs moyens ça ne changerait rien .

wika

d’accord avec vous, @Jill

EPONINE

Ils ne font pas tant de chichis pour interpeller les identitaires dès qu’ ils sortent une banderole où pour empêcher une manif (pacifique) de patriotes !

GAVIVA

Ou pour éjecter ceux qui refusaient la démolition de l’église Sainte Rita…ça y allait, et que je te traînais le curé au sol….

wika

Effectivement, ils sont très efficaces pour les vilains cathos de droââte et les patriotes pacifiques

Garde Suisse

Pour la clique franc-maçonne au pouvoir il est plus important de frapper gazer violenter les familles de la “manif pour tous” que les traine-savates de NDDL qui sont des alliés objectifs et les compères du système mondialiste.

claude Guinet

pourquoi? à mon avis, c’est simple; une peur panique de commettre une bavure.
c’est aussi le cas avec les “étudiants”.
force reste donc à la rue et cela perdurera dans notre société où l’individualisme forcené a supplanté l’intérêt supérieur de la nation.
je crois tout simplement que nous sommes fichus.

Paskal

Contre des identitaires islamophobes, on n’éprouverait pas de peur panique.

wika

Oui, mais les Identitaires islamophobes sont pacifistes et n’ont pas de copains au gouvernement, donc ils sont perdus d’avance

a.picadestats

Il suffisait de ne pas donner le jour et l’heure des expulsions!

celtillos

le problème c’est que pour réussir cette opération il faut des couilles et c’est ce qui manque le plus a macro et sa bande d’eunuques, il faut rentrer dans le tas a la dure et ne pas se poser de question sur les blessés et les morts, envoyez la légion avec autorisation létale eux ils vont nettoyer le secteur car eux ils ont des couilles et s’embarrassent pas de questions stupides…

Paskal

Contre des anti islam, les “couilles”, on les trouverait.

Allonzenfan

La ZAD de Notre-dame des Landes doit être déclarée “no man’s land” par les autorités pour une évacuation temporaire de tous ses occupants, licites ou pas.
La mission des gendarmes mobiles doit être réorientée : faire systématiquement prisonniers ceux qui résistent, les évacuer dans l’heure et les mettre en GAV le temps de les déférer au parquet en comparution immédiate. Toute rébellion doit être réprimée “physiquement” avec la dernière énergie et les gendarmes couverts par leur autorité !
Si ces mesures sont insuffisantes, on peut encore monter en puissance mais il faut un gouvernement avec des couilles d’airain…

Monrose

c’est le syndrome Malik Oussekine, relancé par celle de Remi Fraisse qui paralyse toute action efficace de la Police… mais c’est reculer pour mieux sauter.

CUPIDONNET

Ce syndrome est celui que les politiciens et surtout les médias veulent nous mettre en mémoire du ”cœur” pour nous faire comprendre qu’ils sont des agneaux ne pouvant pas faire de mort…
Si quelqu’un peut trouver un système, sous faux drapeau, pour dégager cette zone même en faisant beaucoup de morts, les dirigeants du chaos apparent seront preneurs.
A 20 ans plein de jeunes sont utopiques, cela passe… Certains ne peuvent pas se remettre en cause et l’on voit quelques sexagénaires encore traîner avec les jeunes zadistes.
Complotiste : celui qui monte des complots. Je suis l’inverse.

Dunois

Pour la ZAD, vous savez bien que macrouille et son gouvernement de débiles sont derrière. C’est tellement évident qu’il est très étonnant que personne n’en parle dans les merdias. Pourtant, tout le monde le sait ! La macrouille veut la guerre en France pour pouvoir la détruire mieux et plus facilement. C’est aussi visible qu’un nez au milieu de la figure.

JEAN

Tout ceci est voulu, la France doit disparaitre en tant que pays autonome, l’autorité de l’état doit se dissoudre pour laisser la place à une autorité Européenne, avec l’arrivée massive de migrants et l’abandon de l’autorité il n’y aura bientôt plus de France, le grand remplacement approche de sa phase finale, les gauchistes sont un des outils utilisé dans ce but

angora

parce qu’ils ont l’ordre de laisser faire.

kabout

“Pourquoi 2500 gendarmes n’arrivent pas à venir à bout de 200 zadistes ?” ben tout simplement de mauvais ordres ont encore été donner encore une fois ! au plus haut de l’etat pas de couilles,pas de courage et donc pas d’ordres de virer manu militari tout ces bouzeux de zadistes,comme pour les cités avec la racailles….la police doit avoir de ordres pour ne pas trop froisser les petits chouchous

Rebelonous

Ayant installé une caravane ” habitée ” sur MON propre terrain, la police municipale est venue me sommer d’enlever cette caravane “chez moi “, ceci étant contradictoire avec la loi . Que dire des propriétaires immédiats de la ZAD qui ont payé, de leurs propres deniers, le terrain qu’ils occupent, tout en pensant aux taxes foncières qui leur sont imposées, alors que les zadistes recherchent un lieu de logement GRATUIT, sans taxes ni aucun frais imposé…

hathoriti

Les rodomontades et les mensonges du matamore de l’Elysée ne trompent plus personne…excepté,bien sûr, les macronolâtres ! Mais quand on voit les membres de ce “gouvernement” de pîeds nickelés, on a du souci à se faire, nous, les français ! A NDDL, les ordres sont donnés aux gendarmes de ne surtout pas faire de vagues, de ne surtout pas bouger, pas faire de blessés…alors qu’un vrai gouvernement digne de ce nom leur donnerait carte blanche et lance flammes…macron pédale dans la semoule à couscous, il NE SAIT PAS GOUVERNER , point barre ! Inconnu ou presque il y a 3 ans, le voilà, 2 ans après son”apparition” président de la république ! Une chose est sûre : il N’EST PAS LE PRESIDENT DE LA FRANCE !!!

Dupond

N’est pas Clémenceau qui veut :
Féroce et farouche opposant, il fait tomber de nombreux cabinets, ce qui lui vaut le surnom de «briseur de ministères». Mais ce n’est qu’à partir de l’âge de 65 ans qu’il accède enfin aux postes à responsabilité. À son actif la réorganisation des services de police et la naissance de la police judiciaire. Des brigades régionales mobiles sont créées à son initiative afin de lutter contre le crime et la délinquance en forte hausse. Dotées de moyens modernes, elles sont connues sous le nom de «Brigades du Tigre», popularisées par une série télévisée. Ecarté un temps du pouvoir il est rappelé par son ennemi Raymond Poincaré, pour former un gouvernement pendant la Première Guerre mondiale. Combatif et déterminé, il affirme dans son programme son objectif sur le

Fomalo

Ah non! Pitié , pas jusqu’à soixante cinq ans!!!

charlinette

ça fait plaisir de voir qu’il reste encore quelques couillus en France et que tout ne s’achète pas,bonne leçon pour tous les croque morts de la republique

Lire Aussi