Pourquoi aimez-vous tant l’islam et détestez-vous autant la France ?

Publié le 28 octobre 2012 - par - 2 928 vues

Mesdames et messieurs les ministres, les députés, les sénateurs, les maires, leurs adjoints, assistants et chargés de mission, mesdames et messieurs les syndicalistes, mesdames et messieurs les responsables des innombrables associations défendant bec et ongles les droits de l’homme, messieurs les évêques, mesdames et messieurs les journalistes chargés du toilettage matinal, méridien et vespéral de l’information, j’aimerais vous poser une simple question : pourquoi aimez-vous tant l’islam?

Indéniablement vous cajolez l’islam en facilitant la construction de mosquées, en participant à leur inauguration, en les décrivant comme des fleurons de notre architecture, comme des lieux de culture et d’humanisme.

Vous le dorlotez en faisant la promotion du ramadan, en le nommant « mois sacré », en le présentant comme une période de partage, de générosité, de convivialité, en participant aux repas de rupture du jeûne.

Vous le bichonnez, cet islam envahissant, en interdisant aux citoyens d’exprimer leurs inquiétudes face à l’offensive du halal, à la multiplication des voiles islamiques, des barbes et des kamis qui en disent long sur le changement de population de nombreuses villes de notre pays et sur l’installation prégnante d’un mode de pensée aux antipodes de nos valeurs philosophiques et républicaines.

Vous l’adulez, cet islam ravageur, en interdisant toute critique de son idéologie totalitaire et gare à ceux qui se risquent à contrevenir à votre diktat impérialiste : vos chiens de garde associatifs les saisissent aux mollets et les traînent à la 17ème chambre, vos juges les assignent à résidence en les accusant d’incitation à la haine raciale et de détérioration de tapis de prière (sans rire!).

A croire que vous l’idolâtrez ce totalitarisme politico-religieux en matraquant urbi et orbi les mêmes rengaines assénées ad nauseum à l’encontre de ceux qui osent critiquer l’islam : ce sont des racistes, des fachos, des militants d’extrême-droite, ou de droite extrême, des graines de Breivick, des nazis et même, le pas est allégrement franchi, des promoteurs de pogroms anti-sémites!

Vous fourbissez avec volupté les armes mensongères de l’islam, la dissimulation, la doucereuse taqqya, en ne laissant la parole qu’aux prétendus « experts » de votre bien aimée religion d’amour et de paix, aux Tariq Ramadan, aux Tareq Obrou, aux Malek Chebel et aux inénarrables sociologues spécialistes du (mé)fait religieux : monsieur Taddéi a récemment laissé dégoiser pendant 8 minutes, et c’est long,l’ invraisemblable Raphaël Liogier, inventeur de la Muslim Pride, qui nous a doctement expliqué que l’islamisation est un fantasme!

Vous protégez jalousement tous les avatars de la charia qui pourtant corrompt chaque jour davantage nos idéaux républicains, notre laïcité, notre sens civique, qui ravale les femmes au statut d’éternelle mineure reproductrice ou de viande à violer, qui les empaquette et les désocialise, qui soumet les enfants à un intense lavage de cerveau dans des écoles coraniques de plus en plus nombreuses. Je ne peux croire que vous ignoriez ce qu’on y enseigne comme par exemple la vie du prophète sanguinaire, massacreur de tribus juives, pilleur, violeur, pédophile, esclavagiste, promu au rang de « beau modèle »à imiter comme modus vivendi, la haine des juifs, des chrétiens, des mécréants, le devoir de djihad, la certitude que l’islam est supérieur à tout et qu’il doit dominer le monde.

Éperdument ouverts à l’Autre et passionnément tolérants pour toute manifestation de l’identité islamique, vous fustigez la France moisie, la France rancie, ringarde et réac qui n’accepte pas assez vite les richesses et les progrès formidables apportés par ce renouveau d’obscurantisme religieux drapé dans les ors du Qatar, sanctifié par vos rêves de dialogue islamo-chrétien, accrédité par les mensonges historiques des programmes de l’éducation nationale (ah, l’âge d’or d’Al Andalous!), encensé au Louvre par les mandarins de la Culture officielle. Au nom de votre passion pour un islam fantasmé digne des peintres orientalistes du 19ème siècle, un islam des mille et unes nuits, dégoulinant de miel et de jasmin, suintant de pétrole, vous méprisez, vous humiliez, vous fustigez, vous punissez des hommes et des femmes qui ont pour seul tord d’aimer leur pays, leur terre, leur patrie. Ces hommes et ces femmes ne supportent plus la souffrance quotidienne que vous leur infligez en niant leur identité, leur culture, leur mode de vie, ce raffinement occidental, cette douceur de vivre qui, jusqu’à il y a peu, était enviée par la terre entière, ce refuge de la tolérance qui a accueilli des milliers de réfugiés fuyant la terreur islamique. Vous laissez des villes et des territoires de notre pays se transformer en républiques islamiques où règne la charia, vous abandonnez des millions d’individus à la terreur et au désespoir, mais vous, vous vivez sans doute bien à l’abri, loin des « quartiers », loin des mosquées, loin du halal…

Voulez-vous ce cauchemar sans cesse grandissant pour vos enfants?

Alors, répondez-moi, pourquoi aimez-vous tant l’islam?

Danielle Moulins

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi