Pourquoi autorise-t-on des rassemblements célébrant un assassin comme Ben Laden ?

Publié le 16 mai 2011 - par - 706 vues
Share

Lorsque je navigue sur le net, il m’arrive fréquemment de constater qu’il y a souvent des rassemblements d’islamistes. Je prends pour exemple le rassemblement qui a eu lieu récemment en Turquie sous prétexte de funérailles de ben laden (que les Piranhas se régalent !).

Certains pourront me répondre qu’en Turquie pourquoi pas, certes d’autres argumenteront que c’est censé être un état laïque, mais qu’il y a beaucoup de musulmans.

Mais j’aimerais comprendre. Si ben laden est reconnu comme l’assassin qu’il était, il est donc reconnu que les gens qui manifestent en sa faveur sont donc des soutiens de cet assassin. Un petit plongeon dans l’histoire nous ferait du bien.
Hitler a bien été reconnu comme un assassin. Depuis la 2e guerre mondiale il est hors de question pour quiconque (et tant mieux !) de se réclamer du nazisme. Les groupuscules nazis sont solidement surveillés (toujours tant mieux !) et il ne viendrait à l’esprit d’aucun gouvernement d’accepter des manifestations de néo nazis et si par hasard il y en avaient ils déclencheraient des interventions musclées de police. Bref, tout est fait pour neutraliser les admirateurs de cette erreur de la nature.

Ma question est donc simple. Comment est-ce possible qu’on permette à des soutiens de ben laden de manifester ?

J’ai entendu, lors d’un journal télévisé après la capture et l’exécution de ben laden, un français d’origine marocaine dire lors d’un micro trottoir que lui, personnellement, n’était pas content de la capture de ben laden que ce n’était pas bien de la part des américains d’être rentrés sur le territoire du Pakistan pour le capturer ! que lui ne se réjouissait pas ! J’observais attentivement ce monsieur, cela se passait à Marseille, il n’avait pas particulièrement l’air d’un salafiste, d’un wahhabite, bref d’un ultra.

Au-delà du fait qu’il ne faut en aucune manière amalgamer tous les musulmans à des salafistes-islamistes-ultras, ne faut-il pas se demander dans quelle mesure certains musulmans, qui ont l’apparence de modérés, se sentent plus proches de ben laden et ressentent une humiliation à sa capture et à son exécution ? Donc de quel côté sont-ils ?

J’ai entendu de mes oreilles des français musulmans dirent que cette information ne les réjouissaient pas. Que faut-il penser ?
Que pensent vraiment les musulmans de France de la neutralisation de ce terroriste ? Qui soutiennent-ils ? Le musulman ou le terroriste ou les deux ?

Pourquoi le CFCM n’a rien trouvé à dire d’autre que « l’immersion de son corps n’était pas une pratique musulmane » ? Pourquoi une condamnation OFFICIELLE et FERME n’apparaît pas dans leur discours ?

Depuis des années j’attends, et je ne suis pas la seule, une intervention ferme des musulmans modérés à chaque attentat, à chaque projet de lapidation en Iran au Pakistan ou ailleurs (cf. L’affaire Sakineh).

Pourquoi cette timidité. La peur ? Possible lorsque l’on voit les mesures de rétorsion prise à l’encontre de ceux qui osent attaquer l’islam et qui, ensuite, sont obligés de vivre cachés, changeant de maison tous les jours, etc.. comme Geert Wilders, Ayan Irsi Ali, Salman Rushdie.

Mais en cherchant plus loin, il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas, dans l’immédiat, de réel indignation des musulmans modérés. En revanche nombreux sont-ils à s’indigner devant notre indignation des « coutumes » de leur (religion ?). Au fait, Stéphane Hessel nous demande de nous indigner mais surtout en défendant les palestiniens, il ne s’indigne pas trop devant les attentats qui brisent la vie d’innocents et de leurs familles fomentés et exécutés par la branche haineuse « le hamas » de ces pôvres palestiniens.

Doit-on attendre encore longtemps les prises de positions anti-terroristes du CFCM et d’autres officines qui ont le vocable « facho » à la bouche dès qu’ils le peuvent ? Quand vont-ils se rendre compte qu’ils défendent les nouveaux nazis ?

Qui dans le paysage politique Français va oser dire qu’il faut réellement se poser des questions sur l’islam et sa théocratie ?

A force de pratiquer le non dit et le politiquement correct, j’ai l’impression d’être devant une grosse marmite d’eau bouillante qui bout, qui bout et qui …… à force de bouillir va déborder et faire beaucoup de dégâts.

J’imagine d’ici les Chrétiens de ce pays faire les mêmes demandes communautaristes que celles faites actuellement par les musulmans ….. Je vois d’ici la tête d’AUBRY, DELANOE, et de tous ces défenseurs d’un islam qui prône dans ses textes, la lapidation, la mort pour les homosexuel(le)s, les apostats, le voile intégral, la mort pour les Juifs, pour les Chrétiens, bref pour tous ceux qui ne sont pas musulmans.? Qui ne savent rien fêter sans égorger quelque chose, un mouton pour les plus gentils (et encore) et des humains pour les fous furieux (Daniel PEARL).

Je vais m’arrêter car je crois que, pour l’instant, nous marchons sur la tête dans ce pays.

Ma dernière question c’est : Comment tout cela va se terminer, En France, en Europe, dans le Monde ? Tout simplement parce que certains ont peur d’appeler un chat : un chat.

Catherine Dumont

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.