Pourquoi, ayant voté pour lui en 2007, je ne voterai pas Sarkozy en 2012

Publié le 20 avril 2012 - par - 1 634 vues
Share

Voilà un candidat, Nicolas Sarkozy, qui ne manque pas d’air dans un article du Figaro. En effet, durant sa législature, on a pu constater que les Socialistes avaient largement progressé dans la prise de tous les pouvoirs: municipaux, généraux, régionaux et sénatoriaux! Il n’a pas eu besoin de Marine Le Pen pour faire cela! Il a même été plus loin et pour moi c’est rédhibitoire, comme le traité de Lisbonne le déni du référendum de 2005, il a ouvert la porte des pouvoirs gouvernementaux aux socialistes!

Est-ce que j’avais voté pour Nicolas Sarkozy en 2007 pour avoir des Besson, des Kouchner, des Fadéla Amara, des Hirsch et que sais-je encore! Sans compter les postes de Présidents de commissions à l’Assemblée Nationale, les missions pour Michel Rocard, Jack Lang et autres, à se demander s’il ne fallait pas mieux être de gauche sous Sarkozy pour avoir droit à une écoute!

Ce matin sur RMC, François Hollande a dit qu’il n’y aurait pas d’ouverture à droite! Que le gouvernement sera socialiste s’il est élu! Au moins il est cohérent à défaut! Son gouvernement sera à son image, désastreux!  Mais il sera comme le veulent les socialistes et les électeurs de François Hollande! S’il est élu, il faudra en profiter pour reconstruire cette droite intelligente que nous souhaitons tous, proche du peuple français qui est majoritairement de droite et attaché à ces valeurs nationales de Liberté, d’Égalité, de Fraternité et de Laïcité et qui ne souhaite pas mourir dans l’espace européen noyé dans le communautarisme!

Nicolas Sarkozy a tout ouvert et il a tout perdu! Même son ancienne Mairie, son ancienne députation, etc. Dès le début, je m’en étais ouvert auprès de mes responsables et amis politiques du moment! On me ricana au visage, on me prit pour un néandertalien de la politique! Je ne comprenais pas la stratégie présidentielle! Trop fin pour mon pauvre cerveau de droite! Je n’avais pas fait de grandes études! Autodidacte, je m’étais formé sur les terrains syndicaux et politiques! J’avais milité pour re-droitiser la politique de l’UMP en tant qu’élu Conseiller National, mais je fus vite considéré comme suspect de droitisme extrême! Voire, plus… et puis vint les sanctions diverses, élections arrangées et exclusions de fait.

Ce que je souhaitais en 2009? Un retour aux valeurs nationales, une renégociation des traités européens, une écoute sur l’insécurité, une remise au pas judiciaire passant par la mise au centre des intérêts des victimes, les vrais, pas les malfrats, un réexamen du CFCM, de ses statuts, une mise au pas des imams réfractaires à nos valeurs, un arrêt de l’immigration et surtout stopper l’islamisation de notre pays. J’ajoute pour être honnête, un rapprochement au moins informel pour commencer avec les partis de la droite nationale, y compris le FN. Quelle horreur disais-je là, dans ces assemblées de militants UMP et autres responsables!

La droitisation du discours vint, mais bien trop tard mais elle resta au pied dans la réalité des faits!  Nicolas Sarkozy peut tout dire, c’est son droit mais dire que les électeurs se tromperaient en votant Marine Le Pen, c’est oublier un peu trop facilement que lui a oublié franchement si ce n’est cyniquement ses électeurs. Il est disqualifié de facto à mes yeux pour donner des leçons de comportement!

J’en suis désolé pour beaucoup de gens et d’amis que je connais à l’UMP, de militants dévoués dont la plupart pensent comme moi en catimini et qui se retrouvent devant un choix qui leur paraît insurmontable! Comment ne pas voter pour Nicolas Sarkozy? Mais alors, si ce n’est pas Sarko c’est Hollande? J’ai envie de leur dire qu’ils votent pour la France, au minimum et j’affirme, et cela m’arrache le cœur, après tant d’années de militantisme dans cette mouvance que j’ai cru de droite, que voter pour la France, ce n’est pas voter pour Nicolas Sarkozy car en nous trahissant, en trahissant ses équipes, il a trahi tous ceux qui ont cru en lui en 2007!

Libre à eux de ne pas en tirer les leçons! Moi je le fais. Je voterai Marine Le Pen au premier tour. Son discours, sa sincérité, ses attitudes, ses prises de positions sont en phase avec ce que je pense ! Retrouver la souveraineté de mon pays, sa liberté d’exister en dehors de l’Europe liberticide et retrouver l’aura que nous avions du temps du Général De Gaulle! Cet amoureux de la France qui fût trahi par ces propres amis après sa mort! De Pompidou à Sarkozy en passant par Jacques Chirac. N’en déplaise à certains.Ce n’est pas les petites attaques indignes de personnages incultes en Histoire de France qui vont me faire changer d’avis. Les petites saloperies de fascistes qui manipulent l’image comme le clip honteux de la LICRA, qui condamnent les enfants et les petits enfants à être encore et fatalement et toujours comme le père, le grand père! Comme si les enfants étaient responsables des ascendants et pourquoi pas les Français responsables des ancêtres négriers et des colonisateurs des siècles passés. Le fascisme n’est pas là où la gauche dit qu’il y a une paille! Comme si on ne pouvait pas être soi-même tout simplement. Ce sont les socialistes, les communistes qui devraient analyser leur passé, leur Histoire durant les années d’avant-guerre et de l’occupation! Pas la droite… le jour où celle-ci retrouvera sa fierté d’être, la France se sera enfin débarrassée de cet Alien de la pensée, de cette engeance nauséabonde qui lui a mis les fers aux pieds!

Gérard Brazon

Puteaux-Libre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.