Pourquoi Darmanin veut-il la peau de Génération Identitaire ?

Publié le 16 février 2021 - par - 9 commentaires - 921 vues
Traduire la page en :


On le savait ambitieux, pressé, nerveux, à l’image de son mentor, Nicolas Sarkozy. Mais, cette fois, il a dérapé, le Darmanin. Il est allé trop loin !
Tel Janus, le dieu aux deux visages, l’actuel ministre de l’Intérieur se montre tel qu’il est réellement. Côté pile, celui qui porte le projet de loi destiné à combattre le séparatisme islamiste ; côté face, le pourfendeur de jeunes patriotes qui veulent défendre leur pays, ses racines, son identité, sa culture en alertant l’opinion sur les menaces que lui fait courir une immigration massive et incontrôlée, musulmane dans sa grande majorité.

En digne – ou indigne – successeur de Castaner qui avait dissous plusieurs mouvements de la droite radicale comme le « Bastion social », « Blood and Honour » et « Combat 18 », Darmanin s’attaque à Génération Identitaire, un mouvement de jeunes patriotes comme il y en a toujours eu dans notre pays. Mais, à la différence des mouvements des années 60-70 comme Occident, Ordre nouveau ou le GUD, dont le service d’ordre n’hésitait pas à jouer de la matraque contre les gauchistes, les Identitaires n’ont jamais usé de méthodes violentes, s’appliquant à mener des actions spectaculaires tout en restant dans un cadre légal.

L’occupation à l’automne 2012 du toit d’une mosquée de Poitiers en construction a été l’acte fondateur de Génération Identitaire. Une action spectaculaire menée pendant plus de 8 heures par 70 militants qui scandaient des slogans comme « 732, souviens-toi de Charles Martel » ou encore « Français réveille-toi, pas de mosquée chez toi ». Intolérable pour les autorités ! Mais comment réprimer ces dangereux activistes opposés à l’islamisation de la France ? En cherchant bien, on finit par découvrir des tapis de prière souillés par la pluie. C’était peu, mais suffisant pour poursuivre cinq des militants pour « dégradation et détérioration de bien d’autrui » et, accessoirement, d’incitation à la haine raciale.

Collusion entre les passeurs et les ONG
Jugés en correctionnelle, ils écoperont chacun d’un an de prison ferme et d’une amende de 10 000 euros. Un jugement scandaleux destiné à les dissuader de recommencer. C’était bien mal les connaître ! Encouragés par les retombées médiatiques de l’opération, ils vont engager d’autres actions tout aussi spectaculaires. En août 2017, ils décident de donner un coup d’arrêt à l’immigration clandestine en Méditerranée. Après avoir réuni les fonds nécessaires par souscription, ils louent le C-Star, un navire de 40 mètres, composé d’un équipage où se retrouvent Allemands, Français, Italiens et Autrichiens, et à bord duquel ils vont sillonner la Méditerranée au large de la Libye pour dénoncer la collusion entre les passeurs et les ONG qui se font les complices d’un « trafic d’être humains ».

Une opération baptisée « Defend Europe », terme générique qui servira ensuite à d’autres actions destinées à alerter l’opinion sur les entrées illégales d’étrangers sur notre territoire. Comme celle menée en avril 2018 au col de l’Échelle dans les Hautes-Alpes avec la mise en place d’une frontière fictive et des patrouilles de jour comme de nuit sur les routes empruntées par les migrants. Pas vraiment du goût des autorités que ces « contrôles » frontaliers. Après mûres réflexions, le parquet de Gap décidera de poursuivre trois des jeunes militants de GI pour « exercice d’activité dans des conditions de nature à créer une confusion avec une fonction publique ». Excusez du peu !

Pourtant, c’est sur cette base juridique étroite que les prévenus écoperont d’une peine de six mois de prison ferme, d’une amende de 2 000 euros et de la privation de leurs droits civiques. Génération Identitaire se verra condamné pour sa part à une amende de 75 000 euros. Des peines lourdes, très lourdes pour des citoyens qui n’ont fait que leur devoir en poussant le gouvernement à faire respecter les lois de la République. Qu’y a-t-il de condamnable dans leur action ? Est-ce un délit de s’opposer de manière pacifique à l’immigration illégale ? A-t-on encore le droit de manifester en France ? Autant de questions que l’on peut légitimement se poser après ces scandaleuses condamnations de Poitiers, comme de Gap qui relèvent plus du délit d’opinion que de l’état de droit. En 2020, les cours d’appel respectives prononceront l’annulation de ces condamnations.

Attirer l’attention de l’opinion
C’est encore en déployant une banderole « Justice pour les victimes du racisme anti-Blanc » sur un balcon surplombant la place de la République lors d’une manifestation « contre le racisme » organisée par le comité Adama que les activistes de Génération Identitaire vont encore attirer l’attention de l’opinion. Déjà à l’époque, Castaner cherche le moyen de museler cette organisation qui dérange le pouvoir par ses actions imprévisibles. Mais ses conseillers ont beau chercher, sur le plan juridique, ils ne trouvent pas de faute qui puisse justifier une dissolution.

Darmanin l’a-t-il trouvée ? Après l’opération menée fin janvier par GI au col du Portillon dans les Pyrénées afin d’empêcher l’entrée sur le territoire national de migrants éventuels, le premier flic de France n’a pas caché son irritation. Tout comme ils l’avaient fait au col de l’Échelle dans les Alpes, les jeunes militants vêtus de doudounes bleues circulaient dans des véhicules sérigraphiés « Defend Europe ». Comble du comble, ils prétendaient vouloir « prêter main forte aux forces de l’ordre » en surveillant la frontière pour lutter contre « le risque terroriste et migratoire dans les Pyrénées ».

Une enquête préliminaire pour « provocation publique à la haine raciale » était aussitôt déclenchée. Le procureur de Saint-Gaudens découvrait sur une banderole la preuve que l’opération était « clairement anti-immigration ». On croit rêver ! « Il nous est reproché l’objet même de notre combat. On essaye de nous faire taire alors que l’on s’oppose pacifiquement à l’immigration massive » s’indigne Clément Martin, porte-parole de GI. À quel jeu trouble joue le pouvoir ? Pourquoi s’en prend-il à ce mouvement de jeunes patriotes qui défend la France et notre civilisation occidentale alors qu’il laisse prospérer, parfois en les soutenant financièrement, de trop nombreuses associations qui s’emploient à nous combattre ? Incompréhensible !

Les Français sont très majoritairement opposés à l’immigration. Pourquoi ne tient-on pas compte de leur volonté ? C’est sur un choix de civilisation que se jouera la prochaine élection présidentielle. En sacrifiant Génération Identitaire, l’actuel pouvoir veut-il donner des gages à la France insoumise et aux associations « droits-de-l’hommistes » qui réclament depuis longtemps sa dissolution ? Veut-il calmer les islamistes après la dissolution du CCIF ? Ce serait un bien mauvais calcul de sa part, si tel était le cas. En attendant, Génération Identitaire a l’intention d’utiliser tous les moyens juridiques pour se défendre. Une manifestation de soutien aura lieu à Paris le samedi 20 février à 14 h. Le lieu du rassemblement n’est pas encore fixé.

Alain MARSAUGUY



Chèques à envoyer à Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

Pour virements ponctuels ou mensuels, nous demander notre RIB IBAN à redaction@ripostelaique.com
Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Laurent P

Vous ne pouvez pas être à Paris ce samedi pour la manifestation de soutien à GI ?
Soutenez Génération Identitaire en participant à la MANIFESTATION POSTALE en leur faveur avec le présent article :
1/ Voir le mode d’emploi sur
https://resistancerepublicaine.com/2021/02/17/manifestation-postale-a-lusage-de-ceux-qui-ne-peuvent-pas-etre-a-paris-ce-samedi-pour-soutenir-generation-identitaire/
2/ Les paramètres pour le présent article sont :
https://www.printfriendly.com/p/g/SgYtFR
Taille de texte 120%, taille d’image 100%
PDF de 4 pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2 et la deuxième feuille imprimée recto-verso avec les pages 3 & 4.

vérité

Monsieur ALI MOUSSA DARMALIN le petit malin [Darma(n)in]…L’héritier de Ali Juppé.

R2D25

Comme beaucoup de pourritures LR.

Fergent

Lieu du rassemblement Place Denfert Rochereau PARIS 14ème.

Emile 2

Réponse : parce que Macron lui a demandé.
Le mari de la pédophile pique une rogne et se roule par terre dès qu’il entend prononcer le mot identité.

Kancau11

GI, c’est le poil à gratter de Moussa KK et de Micron.

patphil

combien de groupes d’extrême gauche dissous par les macron, hollande et même sarkozy ou chirac?

Cyprien

Pas le temps de lire l’article, mais la réponse au titre: parce-qu’il veut donner des gages aux musulmans. C’est de la com’ rien que de la com’ . Com’ toujours!

zéphyrin

bien résumé…

Lire Aussi