Pourquoi est-il vital, pour la dictature, d’écraser aussi les enfants ?

En réalité, si la dictature de l’hygiène s’occupe aussi des enfants (lesquels, rappelons-le, ne meurent quasiment jamais de la grippe) en leur collant le « torchon de la honte » sur le visage et en les obligeant de plus en plus à se faire vacciner, c’est qu’elle est bien consciente que plus l’être humain est « dressé » tôt dans sa vie, moins il sera à même de se rebeller plus tard. Pourquoi ? Parce que le principe même de la rébellion repose sur la comparaison avec un « avant » meilleur. Il est évident que les générations qui dès la plus tendre enfance n’auront rien connu d’autre que « masques, distanciation sociale et vaccins obligatoires », n’auront pas les capacités pour identifier une quelconque anomalie, une quelconque entrave à leur liberté et à leur dignité.

Alors, me direz-vous : « oui mais l’être humain a une dimension spirituelle, et il sera toujours capable d’entendre la « petite voix » de sa conscience qui lui soufflera que quelque chose ne tourne pas rond ». Certes, mais étant donné la déchristianisation galopante que nous connaissons (déchristianisation qui est un des buts essentiel du corona-delirium), et au-delà même de cette déchristianisation, la destruction du fait religieux « tout court » (ce qui a permis dans le monde entier l’avènement des lois d’abomination des dernières décennies), cette petite voix risque de devenir, au moins pour le grand nombre, inaudible. Nous voyons bien que les populations de la Terre, et alors même qu’elles ne sont pas encore complètement athées, sont déjà incapables de résister au mal et de procéder au moindre discernement. En gros, tout le monde s’adapte à tout y compris et même surtout à l’infâme. Qui se plaint des programmes nauséabonds de cette « boîte à démons et putréfaction » qui est Netflix et qui sévit partout sur terre en polluant les esprits nuit et jour ?

Force est de constater que si un amoindrissement du « lien religieux » suffit déjà à faire accepter au grand nombre le pire normatif d’infamie issu du politiquement correct athée, alors qu’en sera-t-il quand l’athéisme aura vraiment presque partout triomphé ?

C’est pourquoi il est essentiel de comprendre que nous sommes, au fond, les générations du dernier espoir. Oui, les générations de la dernière chance. Si nous, qui avons connu un « avant », ne trouvons pas la force de nous battre contre cette immonde dictature sanitaire, alors qui, où et quand ? Car ne nous leurrons pas, les petits anges de sept ou huit ans, que la dictature écrase déjà en leur imposant leurs panoplies d’avilissement (qui les incitent non pas comme jadis à se déguiser en Zorro « pour rigoler », mais bien plutôt en esclaves, et cette fois « pour de vrai »), ne seront pas en mesure en tant que futurs adultes ayant perdu (malgré eux) la « mémoire » du vrai et du beau, de réussir là où nous (nous qui savions) avons échoué.

Le combat est donc maintenant ou jamais car que nous le voulions ou non, nous sommes bel et bien les générations de la dernière chance.

Jean-Pierre Aussant

image_pdfimage_print
15

18 Commentaires

  1. Comme je le dis souvent,tout fout la camps. J ai beau zapper sur mon autoradio, plus une seule chanson française quelque soit la station. Toutes en anglais. Et je ne parle même pas des coupures pubs tous les quarts d heure. C est d un chiant,mais alors d un chiant. 45 longues minutes de trajet à zapper,zapper,zapper….

    • MFM 👍👍👍 et que dire du langage ? L’anglais et l’arabe prennent de plus en plus la place du Français. Les bonnes habitudes, telles que se découvrir sont devenues absentes, on boit des gens avec leur couvre-chef devant la caméra en intérieur et des colorées affichant une tête de furieusement décoiffée. Dans des paroisses, il est de bon ton d’introduire le jdumbé (ou autre percu) fort dissonant avec les cantiques bien européens. Les prêtres, ont, eux aussi, leur part de tort dans la déculturation de notre peuple, dans la désertification des églises et, surtout, dans le remplacement des FDS par les pièces rapportées.

  2. Les parents ne doivent pas soumettre leurs enfants à cette dictature débile ils doivent les protéger quitte à perdre leurs libertés car ce n’est pas l’œuvre du divin c’est une guerre spirituelle soyez intelligent Dieu nous a créé libre il ne nous contraint en rien il vaut mieux obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes

    • sous condition d avoir apprit « dieu « soi même dès l enfance. les baptêmes mnt sont « civils » et plus grand nombres de jeunes parents croient en Dieu hélas ! mnt seul dieu pour beaucoup? portable, console , tick tock et ces « trucs »là

  3. Tout à fait exact, c’est aujourd’hui ou jamais. Nous sommmes à un tournant radical, quasi définitif, certes, mais à la fin, Satan perdra (car il est ultra clair que c’est lui qui est derrière toutes ces manœuvres, il veut perdre le maximum d’âmes, les emmener avec lui) et le Coeur Immaculé de Marie triomphera sur nos terres.

    • je ne souhaite qu une chose c est que tu ais raison . mais n oublions pas que dieu à créer l homme et l a ensuite laissé libre d ou mohamad et ses descendants (sniff)

  4. exact! seules les dernières générations considérées comme anciennes connaissent …. qd on dit cela aux jeunes (plus intéressés par les portables et les consoles) ils n écoutent même pas

    • eh oui ! le constat est bien amer selon l’article et aussi selon les commentaires que je lis. Le consumérisme américain a envahi nos terres européennes dans les années 60-70. A la fin de la guerre 39-45, les ricains donnaient des cigarettes et distribuaient des chwingums à tout va aux autochtones franchouillards hypnotisés par eux. Nos libérateurs ont bien manipulé les gens qui se sont faits avoir mordicus !
      l’Eglise n’ a pas pu redresser le tort ou n’a pas su mais elle a voulu se mettre au diapason du « monde dit moderne » pour harponner les fidèles, ça n’a pas marché et pire, elle s’est coulée dans le politique troquant son vêtement, sa parole et même sa croix contre le Verbe de Vie qui, lui, a perdu sa tunique et son Sang pour nous sauver.

  5. La conscience et la morale peuvent parfaitement se passer de la croyance religieuse. N’oubliez pas que l’immense majorité des délinquants et criminels en prison sont croyants, les athées y sont sous-représentés.

  6. Si Dieu existe, il est facile de démontrer qu’il n’est pas celui des religions. Dieu a puni les descendants innocents d’Adam et Eve, nous devrions donc mettre en prison les enfants des criminels… Donc Dieu est injuste.
    Le dieu de la Bible a interdit à Adam et Eve (qui n’ont jamais existé) de manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal : comment alors pouvaient-ils savoir que c’était mal de désobéir ?
    Si Dieu est omniscient, il connaît l’avenir, donc le libre arbitre est une illusion, si l’homme a son libre arbitre, Dieu n’est pas omniscient.
    Des hommes commettent des actes abominables, donc soit Dieu ne peut pas les en empêcher, et il n’est pas tout-puissant, soit il ne veut pas, et alors il n’est pas bon, ni juste, ni bienveillant. Ce que l’on peut constater chaque fois que par exemple il naît un enfant malformé.
    Donc Dieu n’est pas tout-puissant, ni omniscient, ni juste, ni bon… Donc Dieu n’est pas.

    • Dieu a laissé le choix a Adam et Eve , il y avait
      un seul arbre ou Dieu avertit que si ils en mangent
      les fruits ils mourront ! il y a un risque mais il
      y a un influenceur le Diable qui dit a Eve :vous ne
      mourrez pas ! Eve a désobéit entrainant son conjoint !
      Les effets secondaires ont changés leur destin dans
      le mal et celui de ses enfants .
      Aujourd’hui , c est Macron qui dit goutez a mon vaccin
      , vous mourrez pas ! et voilà des femmes enceintes foncent
      se vacciner et leurs bébés risquent d être déformés ou
      mort né !
      Conclusion , Dieu est t il injuste envers ceux qui écoute
      la voix du diable ,???

      • Adam et Eve n’avaient pas le choix puisqu’ils ignoraient ce qu’est la mort et le bien et le mal. C’est absurde.

        • Bj,
          Oui ils ne pouvaient choisir entre la soumission et la liberté tant qu’ils ne faisaient pas la différence.

          Une fois devenus comme Elohim (pluriel de conscience), Ce que souhaitait leur père, ils eurent alors le choix entre le dieu de ce siècle qui utilise aussi la religion pour priver de liberté, et Yhwh qui sauve sans pratiques ou travaux à faire pour naître de nouveau et recevoir un Souffle qui produit naturellement le vouloir et le faire selon son bon plaisir (Philippiens 2/13).

          Les écritures comparent toutes les religions à des topinieres tour de Babel où l’humain se justifie par ses efforts à bien faire, ce qui va totalement à l’encontre de éphesiens 2/8 à 9.

          Que je sache ni jésus ni Yhwh n’à demandé d’être religieux, chrétien, ou autres croyances qui ne proviennent pas de la Torah désormais interdite par les soumettant.

    • Vous oubliez un tout petit détail : la réincarnation qui conserve le libre arbitre de l’être humain, dédouane totalement Dieu de ce que vous concluez sur lui et est la seule explication logique du destin de l’être humain, des inégalités de naissance et dans le chemin de vie individuel. la réincarnation faisait partie des premiers textes bibliques mais a été volontairement supprimée car elle encourageait les croyants à la paresse et à l’abandon des pratiques religieuses.

      • Si l’être réincarné est débarrassé de tous ses souvenirs ce n’est plus le même être. N’oubliez pas de remercier votre dieu-copain imaginaire de faire naître des enfants sans bras ou jambes ou aveugles ou microcéphales, et d’avoir créé les virus.

  7. La grosse Manip est en route et qui ou quoi , pourra stopper , cette course folle ?
    Le monde entier va devoir se révolter , et les militaires armés , avec….
    Sinon ce monde ira vers le néant …….

Les commentaires sont fermés.