Pourquoi Hollande et sa clique ne condamnent-ils jamais l’homophobie musulmane ?

http://www.elle.fr/Societe/News/Francois-Hollande-condamne-les-actes-homophobes-2426677

… » Mais aucune manifestation ne doit dégénérer, s’en prendre aux biens publics, et il ne peut pas y avoir d’actes contre les personnes », a-t-il déclaré. « Il faut respecter le parlement et la loi, et respecter le suffrage universel « …

« Aucune manifestation ne doit dégénére  » : Monsieur Hollande pense sans doute à l’extrêêêême droite que représentent les familles avec leurs enfants en poussettes que les CRS- SS se sont faits une joie de gazer ? Ou  passe-t-il  sous silence les idiots utiles payés par la République  chargés de mettre le feu au sein d’une manifestation pacifique ?

 » S’en prendre aux biens publics » : ça, c’est trop fort quand vient d’être proposée la loi d’amnistie sociale concernant les syndicats et les comités d’entreprise !

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/3993-amnistie-sociale-syndicats-loi-prison

 » Il faut respecter la loi, le parlement et le suffrage universel « 

Parlons-en du suffrage universel quand on a été élu par votes communautaristes :

– 80 % de la Fonction Publique.

– 93% des Musulmans

– 60 % des homosexuels.

– l’ abstentionnisme, et les votes nuls et blancs non comptabilisés.

Parlons-en du suffrage universel quand 1,4 million de Français se réunissent dans les rues pour manifester leur opposition à un projet de loi qui ne vise pas tant à changer la nature qu’à changer le socle de toute civilisation ! 

Et le référendum sur la question qui leur a été confisqué ? C’est fait pour les chiens ?

Parlons- en de  » l’avancée  » qu’ est sensée représenter le mariage entre 2 personnes de même sexe la plaçant ainsi sur le même plan que les légitimes avancées précédentes qui ont eu lieu ces 100 dernières années à savoir :

– le divorce

– la contraception

– l’avortement

– la reconnaissance du concubinage

–  l’ abolition de la peine de mort

 – le pacs

Il y a un point commun à ces progrès-là, et une énorme différence avec cette avancée -là :

Ils concernaient l’ensemble de la société, ils visaient à améliorer le sort de toutes les femmes et de tous les hommes tandis que le mariage homo- et le droit à l’adoption qui en découlera, ainsi que les éventuelles GPA et PMA ne valent que pour une minorité de la population.

François Hollande, l’imposteur qui boude l’Elysée lui préférant son 3 pièces- cuisine dûment sécurisé, devrait traiter d’homophobes ceux qui condamnent l’ homosexualité :

Dalil Boubakeur, le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, la bouche en fleur, décrète :  » Nous condamnons l’homosexualité mais nous ne sommes pas homophobes « 

Comme le disait ma grand-mère :   » Vaut mieux entendre ça que d’être sourd ! « 

Les manifestants opposés au mariage pour tous ( pour tous, ça augure quoi pour  l’avenir ? )  n’ont jamais condamné l’homosexualité mais sont estampillés homophobes par des Fourest, des Belkacem, et par le Président en personne !

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce pays.

Et, en réalité, ce n’est pas tant le mariage homo qui soucie les  » contre « , mais c’est le devenir des enfants privés – parce que la loi l’ autorisera- d’ un papa et d’une maman.

N’a – t- on rien de mieux à proposer aux homosexuels qu’une vie légiférée qui vient renifler leurs fonds de pantalon ?

Si on continuait de les laisser tranquilles pénards surtout qu’ils se sont toujours débrouillés  par eux- mêmes pour faire ou avoir des enfants ? Pour les rares qui le souhaitent, d’ailleurs.

Pierre et Paul ont toujours eu des bonnes copines et les enfants de ces unions- là savent bien qu’ils sont issus d’ un papa et d’une maman.

Jeanne et Jeannine ont toujours eu des bons copains heureux de se dévouer.

Ou bien, la Jeanne et la Jeannine se sont entendues  pour avoir l’enfant mais sans le père, il n’y a pas besoin de lois pour cela,  la nature, l’amour, le désir  et même les égoïsmes ne doivent pas devenir administratifs.

La loi comme l’administration, c’est froid comme un glaçon, intolérant et bête comme le communisme, la loi n’aime pas les gens, la preuve, elle veut confisquer aux bébés le droit naturel et inaliénable d’avoir un père et une mère.

Et qu’on ne vienne pas objecter que quand on est homo, c’est atroce d’avoir des relations hétéros :

dans les pires conditions qui ont pu exister, des hommes et des femmes ont parfois coucher avec un immonde personnage pour apercevoir quelques minutes leur mari, leur fils, leur femme, leur être cher.

Et que dire de celles et ceux qui, tous les jours, couchent non pas  par amour mais par intérêt ?

Alors, si par amour, des êtres humains ont été capables de  subir les assauts d’un nazi ou d’un gardien de goulag, coucher avec sa meilleure amie ou son meilleur pote équivaut allez, au pire, à un tout petit  moment  pas trop agréable à passer (  mais c’est pour la bonne cause ) au mieux, à une partie de jambes en l’air sans plaisir mais tendre et drôle.

Car, au fond, c’est ça que les opposants au  » mariage pour tous » ont sur le coeur : ils veulent que les êtres humains quelques soient leur type de sexualité, leur couleur, leur origine, leur milieu socio culturel restent libres et indépendants, responsables de mener leur barque comme ils l’entendent. L’Etat n’ a pas à fourrer son nez dans les culottes des gens, l’Etat n’a pas à contrôler les alcôves, l’Etat n’a pas à considérer les gens du peuple comme des ignares demeurés à qui il faut montrer la bonne façon de vivre. 

 L’Etat n’a pas à légiférer sur tout et n’importe quoi. Et certainement pas quand il est question de futurs bébés qui n’ont pas exigé 2 pères ou 2 mères.

 Ce que doit nous enseigner la très récente votation à main levée en moins de 20 secondes qui a eu lieu au Sénat, c’est que légiférer sur ce sujet et de cette manière-là, c’est   parfaitement antidémocratique et ce qui va à l’encontre de la démocratie est anti humain. C’est augurer d’ un avenir bien triste pour la société dans son ensemble quand sa liberté d’action s’ exclut  jusque dans l’intimité des draps.

Et puis, on est fatigués, Monsieur Hollande,  de se faire traiter de « phobes » : homophobes, xénophobes, islamophobes ! C’est qu’il faut en tenir une sacrée couche pour s’abrutir à passer ce suffixe en boucle ! La répétition, pour faire rire, pleurer ou pour  convaincre ne doit s’utiliser ni en trop peu ni en trop pour provoquer l’effet escompté,  là, vous avez  dépassé les bornes depuis longtemps,  vous, tous les pro  du  » mariage « , de  islam,  tous les dingos de la diversité », les fous de la    » pédago  » ,  maintenant ça fait flop  : changez de disque, celui- là est rayé , on ne l’entend plus !

Caroline Corbières

image_pdf
0
0