Pourquoi il convient d’être islamolucide et non pas islamophobe ?

Publié le 2 mars 2014 - par - 1 692 vues
Share

J’ai été un virulent islamophobe pendant près de 10 ans, et, un jour, je me suis  lentement senti dériver, paisiblement et sûrement définitivement vers la « simple » et bonne islamolucidité. Il devient donc urgent pour moi de faire mon Méa  culpa devant mes interlocuteurs avec lesquels je fus parfois désagréable virtuellement, lorsque ceux-ci récitaient leurs versets ou leurs sourates, pleines de paix, d’espérance, de bonté…. « Pardonne leur ils ne savent pas ce qu’ils font »…Oui, les versets doux, paisibles existent, mais hélas, ils cohabitent avec plus de 3000 versets de violence, de haine, de rejet de mécréants, homos, et même animaux (chiens, animaux impurs…) . Un livre qui contient à la fois du bon et du pas bon, on appelle cela, quoi, un navet ? Au cinéma, un film très inégal, à moins d’être masochiste, ne donne vraiment pas envie d’être conseillé, voire même visionné une deuxième fois. A un bon ami , on conseille rarement un mauvais film.

Il est donc impossible de conseiller l’achat du Coran, mais il est nécessaire de conseiller sa lecture –sans acheter le livre bien sûr-, oui, indubitablement, juste pour savoir « de quoi donc est ce qu’on cause ». Parallèlement à cela, on pourrait par exemple juxtaposer la lecture de « l’évangile révélé » de Maria Valtorta, femme étonnante, décédée en 1961, dont le récit de la vie de Jésus lui a été dicté, pendant plusieurs années , en quelques milliers de pages, écrites jour après jour, sans rature. C’est le même type de livre révélé (l’un l’a vraiment été, celui de Maria Valtorta, mais l’autre, non puisqu ‘il est construit avec des bouts de Torah et des ajouts tardifs plus de deux siècles après les premiers versets « révélés »)

Mais quoi , qui, croire en 2014 ? Maria Valtorta, prometteuse jeune fille qui eut le dos brisé à coup de barre de fer, par un jeune extrémiste, qu’on qualifierait aujourd’hui d’appartenance à la mouvance d’extrême gauche ? Femme brisée par la haine du bourgeois catho : alors oui, elle souffrira, finira clouée dans son lit, ceci  sans exprimer de haine pour son agresseur, grâce sa foi. Quoi ? La haine combattue par « l’Esprit Saint » des chrétiens  serait une réponse à l’ensauvagement général, au retour à toute forme de bestialité, à l’avènement de l’Homme Psychopathe ?

A Riposte Laïque, ne conviendrait il pas d’oser proposer la lecture libre de ces deux livres « dictés » ou « inspirés », et d’en faire une analyse « objective ». Après tout, même Valtorta mérite au moins la considération du Coran…On pourrait noter le nombre d’appels à la violence dans l’un ? le nombre  d’appel à la bonté dans l’autre, ou comment s’exprime l’Amour dans les deux  ?

Il convient en effet, face à l’Islam, de trouver une solution : tous, nous ne pouvons pas emprunter la voie de la sainteté, mais, au moins , pouvons nous tenter de l’approcher en en voyant un chemin, proposé par celui que certains qualifieront de doux rêveur, de révolutionnaire, d’illuminé pacifiste…

Il faut bien le dire, s’afficher chrétien et même catholique pratiquant est de plus en plus mal vu, et je voulais dire à Riposte Laïque qu’il était dommage que certains lecteurs continuent à caricaturer les chrétiens. J’ai envie de leur dire : lisez les évangiles pour comprendre pourquoi les chrétiens n’ont d’autre choix que d’aimer  toute l’Humanité, ce qui ne signifie pas que de nombreux chrétiens deviennent de plus en plus islamolucides, à l’image des 75% de français qui ont peur de l’Islam.

Je fais une promesse à ceux qui acceptent de voir en les chrétiens une source de paix et de joie, de bienveillance et de bonté :  par sa propre et seule haine, « L’Islam s’auto détruira, plus vite que nous le pensons »

Olivier Marot

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.