Pourquoi j'ai pleuré au tribunal

Je remercie Maître Chabert pour avoir recentré les débats sur les faits.
Je remercie Riposte Laïque et tous ses membres pour m’avoir soutenue sans faille depuis 2 ans.
Je remercie les Associations qui ont été à mes côtés.
Je remercie tous les internautes, qui par leurs messages m’ont permis de rester debout.
Je vous remercie toutes et tous pour vos soutiens financiers.

Dans une interview à France 3, Horia Demiati a cru bon de dire que j’ai pleuré durant l’audience.
J’ai pleuré à ce procès, c’est vrai, mais pas n’importe quand.
Je n’ai pas pleuré quand les trois Avocats de la partie adverse ont mal parlé de moi,
Je n’ai pas pleuré quand Horia Demiati est venue pour la seconde fois à la barre, affirmer : « je suis auditrice financière dans un grand cabinet de….. »
Je n’ai pas à rougir de ma carrière professionnelle. A 55 ans, je bénéficie d’une retraite pleine et entière, que je ne perçois pas. Le système est ainsi fait que je dois attendre d’avoir 60 ans.
Le savoir s’acquiert à l’école ou ailleurs. L’intelligence est une aptitude à comprendre, on l’a ou pas.
J’ai pleuré à ce procès, c’est vrai, mais d’émotion.
Quand Maître Chabert a commencé sa plaidoirie, car il a cru en moi.
Quand j’ai senti l’émoi de celles et ceux qui étaient présents.
J’ai pleuré à l’évocation de mon couple détruit et mon projet de vie anéanti.
Mais grâce à vous, je vais m’en sortir.
Merci encore, avec toute ma sympathie.
Fanny Truchelut

image_pdf
0
0