Pourquoi je ne mettrai plus jamais les pieds au Cameroun

Yaoundé, aéroport Nsimalen. Après une quinzaine au Cameroun, je m’apprête à prendre le vol AF 901 pour Paris-Roissy. Au beau milieu de l’aérogare, et sous l’œil attendri des flics, une bande de petits margoulins m’annonce que je dois peser mes bagages avant enregistrement.

Seul Blanc dans la foule, je pressens une « leuco-taxe », impôt, ou « impeau » claire, supplément souvent demandé aux titulaires d’épiderme fortement minoritaire. Plus curieux que naïf, je me prête à leur petit jeu qui consiste, avec la passion, la dextérité et le savoir-faire de l’orfèvre, à jeter les bagages sur une balance (éteinte).

Je dois payer 20 000 CFA (30 euros) pour 25 kilos, dont 4 pour ma seule guitare sèche. Comme je sais qu’elle pèse environ trois fois moins et que je n’ai remarqué chez elle ni grossesse en phase terminale ni surcharge pondérale morbide, je m’exfiltre du groupe avec force coups de coude et fonce vers l’enregistrement officiel.

Il est 20 h 50, l’avion part à 22 h 20. Ça devrait aller largement. Quoique… Un planton, aussi avenant qu’une crise d’urticaire, m’annonce que, « retardataire », je dois passer par le bureau Air France. Retardataire, une heure et demie avant le départ ? Ah bon.

Déjà pas mal de monde devant l’officine en question, et la file va s’allonger considérablement dans les minutes suivantes.

Verdict : personne ne prend l’avion. Soit on achète un nouveau billet, payable sur place – cartes de crédit acceptées – soit on va se faire f…

Je demande à la cantonade le prêt d’un téléphone pour un appel local, histoire de faire revenir mon taxi. À part, avec moi, le seul Blanc de la file, tous les appareils semblent en carafe. Épidémie de drépanocytose numérique, sûrement. Ce qui n’empêche pas mes « compagn.on.e.s » d’infortune d’exhiber passeport français et tenue occidentale. Pris en flag’ d’appropriation culturelle.

Dans la cohue, ça hurle, ça pleure, ça invective. Et revient, lancinant, un nom, paraissant à l’origine de tous les maux : Paul Biya. Nous sommes en pleine campagne électorale, Paul Biya est le président en exercice et il se représente. Son slogan : « La force de l’expérience ».

Pour l’expérience, on veut bien le croire. Il est aux manettes du pays depuis une date que le carbone 14 fixe approximativement entre le jurassique et le crétacé inférieur. Question affichage, il n’y en a que pour lui. Ses concurrents ne peuvent même pas aller se faire voir. Idem pour la radio et la télé.

Eh bien, figurez-vous que ce brave garçon, très près du peuple, en meeting dans le nord plus tôt dans l’après-midi, a fait bloquer toutes les voies d’accès de l’aéroport au centre-ville, histoire d’assurer la sécurité du cortège princier. Dans le taxi, on s’est retrouvés piégés une heure et demie sur le bas-côté de la route, en attendant le bon vouloir de Sa Majesté.

Sa Seigneurie ayant atterri là d’où on devait décoller – l’aéroport lui-même est resté paralysé deux heures, sauf pour l’appareil impérial – le personnel au sol devait bien avoir une petite idée des tracas subis par les usagers lambda. Mais rien n’y fit.
C’est donc délesté de 260 euros, « pénalité de retard », que je reprends le chemin de l’hôtel.

Hôtel pas trop mal, en fait. Wi-Fi fantomatique et, pour l’eau courante, on enlève « eau » et on garde ce qui reste. Pour y accéder, le dernier tronçon étant impraticable pour une auto, je m’adresse à une moto-taxi.
Le prix habituel pour cette petite course est de 150 CFA, le type m’en demande 300.

Le noir, paraît que ça mincit. En tant que Blanc, je suis plus gros, donc plus lourd. Explication parfaitement plausible. Mais voyant que je vais exploser, il n’insiste pas.

C’est beau, le Cameroun. Surtout la forêt, là où il n’y a personne. Dans les églises aussi, la prévalence des arnaques diminue fortement.

Bref, on aura compris où je ne passerai pas mes prochaines vacances.

Jacques Vinent

P-S – Ayant toujours une pensée pour ma bien-aimée Rokhaya Diallo, je me suis mis en quête de pansements de couleur sombre, sans succès. Idem pour les montures de lunettes adaptées à l’ossature nasale locale. Elle devrait demander conseil à Lilian Thuram. Quant aux coiffeurs « afro-ladies » spécialisés dans le capillaire crépu, j’ai pu obtenir partiellement la recette de leur méthode : tondeuse et postiche.

image_pdf
0
0

68 Commentaires

  1. Mais aussi, quelle besoin d’aller se promener en Afrique de nos jours – alors que l’Afrique est partout en Europe ! Les républiques bananières de l’UE sont en bonne voie d’achèvement, et le président français n’a rien à envier à n’importe-quel chef d’Etat africain pour ce qui est de l’arrogance.

  2. Ça doit être la même chose dans de nombreux pays africains et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Moins il y a de blancs sur ce continent, plus il retourne à la loi de la savane.

  3. vous nous contez ce qui arrivera tôt ou tard aux derniers touristes Chinois qui se risqueront un jour en France quand le remplacement aura bien eu lieu .

  4. Pas la peine de dépenser ses deniers si loin alors qu’il suffit d’aller à bamako-paris. Vous avez le bruit et l’odeur avec des tas d’astrophysiciens lecteurs de Victor Hugo, présentement là dis donc.

  5. à l’heure actuelle c’est sus-aux-Blancs ; alors, du coup, décompléxés comme jamais, tout le monde s’y met. problème ? c’est que les africains, les arabomusulmans, les juifs, les asiatiques, et même les latino-américains, ont tous droit à une Terre qui leur appartient, sauf Nous ; pourquoi, d’après vous ?

  6. Fréquentant Yaoundé et Douala pour créer une Banque coopérative, c’était déjà pareil ! Heureusement la forêt Primordiale entre les deux !! Elle a sûrement disparu !

  7. J’ai eu la même chose au Sénégal. On m’a fait payer en espèces la seconde vals. Que j’avais déjà payée, et on m’a refusé un reçu. Comme je refusais d’embarquer sans mon reçu, on â fait venir la police qui a menacé de m’emprisonner. J’ai tenu bon, et on m’a fait finalement un faux reçu. Il est clair qu’ils sont tous complices, employés de la compagnie portugaise à Dakar, policiers, … et leur système est bien au point. Je n’y mettrai plus les pieds non plus. Ces Africains sont des gens escrocs.

  8. en cote d’ivoire apres avoir obtenu l’independance,TOUS les postes occupes par un francais furent doubles par un ivoirien

    • Et ensuite les ivoiriens furent seuls et se mirent à racketter tous azimuts car « patron » tu es riche et moi je suis pôv nèg

  9. En Guadeloupe, alors que j’achetais une bouteille d’eau dans une supérette où j’étais la seule Blanche, la caissière a fait passer toutes ses copines avant moi…l’hostilité à mon égard était palpable…mais j’ai bien appris la leçon : la raciste, c’est bien moi.

    • Pourtant la Guadeloupe comme sa soeur Martinique, c’est la France, il n’y a pas d’affreux « dictateurs » Kabilla ou Biya, et la CAF fonctionne turbo ouvert

  10. Pourquoi je ne mettrai jamais les pieds en Afrique :
    Parce que c’est un continent de merde.

    C’est plus court mais c’est mon avis et je le partage.

    • Oui moi aussi,jamais ,le nord le milieu le sud total merde [les gens ], de toute facon l’afrique est deja en france pas besoin de voyager……et ce sont des gens tres raciste entre eux aussi,,,,,,en Europe et aux USA aussi, ils « revent d’etre blancs ,et ne peuvent pas,alors ils choissisent la haine ….

  11. franchement, à part les lecteurs de RL qui va croire votre pitoyable récit de pauvre petit blanc racketté ?

    • Ceux qui y ont vécu….Backchiches endémiques, arnaques des fonctionnaires corrompus, et racisme anti-blanc! L’Afrique d’aujourd’hui redevient ce qu’elle était…un continent de merde! Laissons crever ces africains et leur démographie diminuer au lieu de leur envoyer des aides médicales Medecins sans Frontières et Action contre la Faim: qu’ils crèvent!

    • Bougez vous et vous verrez la même chose partout en Afrique et même en Guadeloupe !

    • Mais tous ceux qui se sont rendus en Afrique, y compris les Noirs américains comme Keith Richburg, ancien journaliste au Washington Post par exemple, qui ont vite déchanté après voir vécu là-bas. Et encore, c’était dans les années 90s, maintenant c’est encore pire.

      En fait, après cette tentative de retour aux sources, Richburg a fini par remercier le ciel d’avoir arraché ses ancêtres à ce malheureux continent.

  12. L’Afrique magnifique, sans dictateur, sans corruption, ce qui fait des nations modernes émancipées de l’ignoble colonisateur !
    Et après ces gens vont venir se goinfrer d’aides sociales et autres chez les blancs !

  13. Maintenant retraité, j’ai pratiqué l’Afrique pour raisons professionnelles pendant plus de 35 ans. A chaque séjour, je découvrais des changements inquiétants. Les populations jadis accueillantes, souriantes et bon enfant se transformaient peu à peu. Aux derniers voyages l’hostilité sous-jacente pour le Blanc était partout, mais surtout dans les villes. De plus en plus de tenues islamiques. Dans les administrations, la tension souvent insupportable. Jamais je ne retournerai en Afrique.

    • oui absolument,,,,ils doivent etre « gardes » dans leur pays,et evoluer et se batter pour faire evoluer leurs pays, ne pas venir pour voler les pays blancs.

  14. Je n’irai sûrement pas y faire du tourisme ; un état quasi policier où à toutes heures du jour des militaires déambulent en tenue et en ville . J’ai souvenance d’une visite au zoo ( un lion miteux , quelques singes en semi libertés , des cages à serpents douteuses … ) avec des camerounais , pour mon entrée , problème : tout le monde dans la guérite voulait sa part , j’ai dû payer 4 fois le prix . Un sentiment d’angoisse latent qui grandit et te fait attendre le départ comme une délivrance .

  15. Es qualité d’expatrié en Afrique Noire je ne suis pas surpris par ton récit, il faut connaître les coutumes locales, moi je n’ai aucun problème à Nsimalen à part ces cons d’Air France qui refont le travail de contrôle des flics camerounais pour emmerder le monde, si tu vas au Zaïre tu risques en plus de te faire enlever en plein aéroport alors c’est là que tu apprécie Paul BIYA qui depuis 35 ans empêche 230 ethnies de s’étriper comme cela se passe dans le pays sus nommé

  16. Je n’enlèverai pas une virgule du texte ( l’aéroport , c’est Nsilamen ) y ayant séjourné il y a une dizaine d’années : tout est corrompu du sol au plafond ! Les camerounais sont souriants , semblent très amicaux , et même s’ils sont majoritairement catholiques manifestant leur foi par une pratique autant outrancière que scrupuleuse : c’est pour mieux t’enculer . Le blanc y est vu comme une proie : il faut le faire  » saigner » ( le plumer ) comme ils disent entre eux .

  17. Je rigole car j’ai bien connu Douala et c’est pareil que Yaoundé .Lunettes noires et smartphone dernier cris et là ils sont au bord de l’orgasme.Quand à leur Président , vous en faites pas il y est à vie. ( comme le maire de ma ville)

  18. quand je vais en vacances en Thailande, je me sens mal à l’aise à l’escale dans un des pays du Golfe.Envie de vomir. Peur indescriptible, dégoût.

  19. Il est bon de constater par soi-même de ce qui se passe en Afrique, surtout dans le pays de la femelle inénarrable et haïssable Rokhaya Diallo dont le dernier haut fait a été de traiter de pute l’estimable journaliste Charlotte d’Ornellas. Et si elle repartait dans son vrai pays le Cameroun pour goûter aux joies de sa vraie civilisation ?

    • Au Cameroun je ne lui donne pas 24H pour se retrouver à Kondengui, la prison 5 étoiles avec le rappeur conrad

  20. Il est grand temps de cesser le tourisme exotique et de redécouvrir nos belles provinces !!!!

    • Bien dit! Je ne quitte plus la France, en évitant les territoires occupés de la non-France!
      Va bien falloir pourtant reconquérir les territoires islamiques dus à ces années d’incurie de nos félons politiques!

  21. Nan, mais vous cherchez la mouise, aussi… Pourquoi aller dans ces pays de merde ? JAMAIS je ne mettra les pieds en Afrique ni dans un pays de religiondamouretdepaix. Plutôt crever que d’aller y dépenser un centime.

    • Pareil pour moi. Pour l’exotisme, je vous conseille la Polynesie, pays en paix et surtout chretien sans islam!

    • Pour gagner sa vie et même constituer un trésor pour la guerre civile qui arrive faut parfois la risquer.

    • Moi non plus je ne mettrai jamais les pieds dans ces pays, d’autant que nous subissons de plus en plus leurs habitants.
      Habitants qui nous traitent de racistes et sont toujours prêts à dégainer une plainte contre les Blancs avec la complicité d’associations douteuses

  22. Pourquoi polluer le ciel pour se rendre en Afrique ? Un ticket de métro suffit pour le dépaysement dans le XIX et XX parisien.

  23. Guerres inter-ethniques, maladies mortelles, fanatisme islamique en expansion, corruption endémique,insécurité, c’est toute l’Afrique qui est un shithole est qu’il faut bannir à jamais.

  24. Connaissez vous un continent plus beau que l’Europe ? Visitez le Tirol, la Masurie, l’Arcadie, la Thuringe, le Gevaudan, le Monténégro, les Asturies, les Abruzzes. Si tout n’y est pas parfait, vous y serez néanmoins traités en compatriotes européens.

    • D’accord, Gaulois Réfractaire, mais vous n’avez pas mis dans votre liste les trois plus beaux joyaux de la couronne de notre déesse Europe: Béarn, Pays Basque et Bigorre, les belles province ou régne toujours sur les cimes la fée Pyrène.
      PS: C’est elle qui a donné son nom aux Pyrénées.

      • Pays Basque ? des connards qui financent un bateau de passeurs en méditerranée, donc pas mieux que le Cameroun comme destination de vacances !
        Les gaulois devraient choisir l’Italie de Salvini pour faire chier le macron !

      • Vous n’êtes pas un peu chauvin ? Bon, ce n’est pas vraiment un défaut, mais quand-même, j’ai cité des des régions magnifiques de notre continent sachant qu’il n’y a rien de plus beau que la Savoie.

  25. Vielle generation de soixante huitards .en voie d extinction .et qui salopent a fond avant .de rentrer.en Ephad

  26. Bonne lecon pour tous ces vieux salauds qui salopent l.atmosphere en avion en gaspillant les resources de petrole .en vidant Notre balance commerciale et tout ca pour me pas donner du travail au tourisme en France

  27. Les Camerounais sont majoritairement chrétiens.

    Les français et les Camerounais sont frères de religion, ne pas l oublier…

    • et alors , cela nous oblige t il à nous faire plumer ? frères de religion ? mais de quoi parlez vous ? qu’est ce que la religion a à faire là ??? vous ne savez pas ce qu’est la laicité ? vous ne savez pas que la religion est quelque chose de privé ?

      • Sur ce site la religion chrétienne est mise en avant, je ne comprend donc pas toutes ces critiques envers vos frères de religion venant d Afrique

        • Parce qu’ils sont chrétiens il faudrait oublier leurs mensonges, leur racket,, leur racisme ?

  28. Quand on connait la beauté de nos paysages français il faut vraiment etre con pour se rendre au cameroun !!!

      • Dans l’ouest, à Bafoussam, chez les Bamilékés, c’est quand même moins moche que chez les bouffeurs de Yaoundé ou Douala.

Les commentaires sont fermés.