Pourquoi je ne remettrai plus jamais les pieds à la Fête de l’Huma

Publié le 18 septembre 2012 - par - 4 559 vues
Share

Je suis allée écouter Patti Smith en concert à la Fête de l’ Humanité samedi soir dernier. J’avais hésité… Fille de communistes, j’ai bien connu cette Fête, mais cela faisait des années que je n’y avais plus mis les pieds, pour cause de désaccord idéologique profond.

Je décide donc d’y aller, mais juste pour le concert, pas question de traîner dans un endroit dont je ne partage plus l’idéologie depuis longtemps;

J’arrive vers dix-neuf heures. A l’entrée, un vigile passe un appareil à lire les codes barre sur mon billet d’entrée, et c’est tout. De quoi encourager la fraude, car rien n’est plus facile que de refiler son billet en repartant à des gens qui sont agglutinés à l’entrée!

Je dîne dans un stand asiatique du village international, après avoir remarqué au moins quatre ou cinq stands pro palestiniens, dont un qui s’intitulait fièrement « boycott Israel« .

Le concert avait lieu à vingt-deux heures. Je m’achemine lentement vers la grand-scène. J’ai été frappée de voir le nombre de jeunes ivres morts, vautrés dans la poussière, par terre, ou allongés sur des sacs poubelle, au milieu de verre brisé… Pas mal de racailles aussi, en groupe, qui fendaient nerveusement la foule. Partout, on roulait des joints, on enflammait des bouts de « shit »… plein de mecs bourrés qui pissaient sur les bâches des stands… bref ça vous mettait dans l’ambiance.

Je m’arrête à un stand, il y avait des livres à vendre. Un vieux coco commence à me brancher, les livres neufs sont vendus à prix coûtant, etc. D’autres étaient d’occasion. J’avise la  » Rue du Prolétaire Rouge« . Le gars me dit « Ah oui, c’est sur la guerre d’Algérie!  » je lui demande « vous êtes bien sûr? « , le type affirme que oui. Bonjour la culture! Pour un coco! Après ça il me présente avec gourmandise un livre « formidable’ et que vois-je? Le dernier bouquin de l’ineffable Tarik Ramadan!

Je regarde ce vieux complètement abruti, me demandant s’il avait du petit-suisse à la place du cerveau ou quoi? Je me barre aussitôt.

J’arrive à la grande scène.

Patti Smith  apparaît ; elle est ponctuelle, et le concert commence. Mais voilà qu’au bout de trois quart d’heures, vers vingt-trois heures, un grand mouvement de foule se fait derrière moi, j’entends des vociférations: une bande de jeunes d’origine sub-saharienne, très agressifs, s’en prenaient à un spectateur. Il lui arrachent son sac et s’enfuient à toutes jambes. Un homme tentant de s’interposer est frappé… Puis les racailles reviennent s’en prendre à une autre proie!

Il n’y avait AUCUNE sécurité, aucun vigile pour encadrer le concert, rien!

je suis donc repartie avant la fin du concert. En quittant les lieux, je pouvais voir la viande soûle, braillant, ou couchée en coma éthylique ( je suppose), sans que rien ne soit fait… c’est de la non assistance à personne en danger… une honte! Laxisme, irresponsabilité de la part des organisateurs, de voir ces jeunes l’air hagard, l’oeil vide, c’est ça qu’ils proposent aux jeunes? la came, l’alcool, le laisser aller, sous prétexte qu’il ne faut pas intervenir?

Une honte. Plus jamais je ne refoutrai les pieds dans un pareil endroit, quand bien même les Rolling Stones, Bob Dylan ou Lou Reed iraient y donner un concert!!

Cordialement,

Valérie Martine

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.