Pourquoi je viens de signer la pétition de soutien à Renaud Camus, poursuivi comme moi par le Mrap

Publié le 13 septembre 2012 - par - 2 853 vues
Share

D’après les informations dont je dispose, transmises par mon camarade avocat de Résistance Républicaine, que je salue amicalement au passage, les procès intentés par le MRAP et le procureur Anne de Fontette contre Renaud Camus et moi-même, pour nos discours aux Assises de l’Islamisation, seront confondus en une seule audience où nous serons, donc, tous les deux coaccusés.

Je viens de découvrir une pétition de soutien à Renaud Camus, concernant ce procès, pétition rédigée avec justesse et pertinence par des auteurs déplorant que les limites de la liberté de parole soient devenues à ce point resserrées qu’on pourrait se demander s’il existe encore une parole un tant soit peu libre dans notre beau pays (je résume à ma façon).

http://www.defense-de-renaud-camus.com/

On peut être d’accord ou ne l’être pas avec les passages incriminés du discours de Renaud Camus lors des Assises sur l’islamisation de l’Europe mais il n’y a rien en eux qui dépasse les limites de la liberté d’expression, à moins que ces limites ne soient devenues terriblement étroites. Il ne nous appartient pas de décider si ces propos sont contraires à la loi mais, s‘il était jugé qu’ils le sont, c’est la loi et son interprétation qui seraient bien inquiétantes pour l’état de notre société. Sont-ils contraires à la vérité ? Nous sommes trop divers d’opinion, nous, les promoteurs et les signataires de cette pétition, pour en juger. En tout cas ils ne sont contraires ni à la raison ni à la morale. Il n’y entre aucune haine et encore moins d’appel à la violence, qui serait en opposition directe avec le nom même et les principes du parti politique que Renaud Camus a fondé, l’In-nocence, et avec tout ce que l’on sait de lui. Ils constituent tout au contraire une dénonciation de la nocence en son effrayante aggravation au sein de notre société.

Renaud Camus est un écrivain reconnu et, par la force des choses, un homme politique qui a participé directement au débat politique lors de la récente élection présidentielle, en présentant sa candidature. C’est dans ce cadre qu’il a publié ce discours, avec deux autres de ses allocutions, sous le titre Le Grand Remplacement, aux éditions David Reinharc. Chacun peut donc en prendre connaissance et se faire une opinion par lui-même. Ses engagements lui ont valu, déjà, de perdre ses éditeurs traditionnels. Qu’on prétende le réduire au silence est très inquiétant pour la qualité du débat dans notre pays et c’est un reniement complet des valeurs de notre culture.

Il est très préoccupant que des associations richement subventionnées, souvent proches du pouvoir et à même d’exercer sur lui des pressions, s’attaquent à des intellectuels isolés, en des combats nécessairement inégaux ; et il serait plus alarmant encore de voir la Justice leur emprunter le pas. C’est pourquoi nous tenons à exprimer notre inquiétude face à l’évolution sans cesse plus restrictive du droit et des pratiques régissant les échanges politiques et intellectuels dans notre pays et à apporter notre soutien à Renaud Camus dans l’épreuve injuste qui lui est imposée.

Le point de vue développé par les auteurs de la pétition m’ayant semblé parfaitement juste, je n’ai pas hésité à la signer et j’invite tout un chacun à faire de même. On verra, parmi les autres noms, un « Jacques Philarchein, Auteur« .

Par ailleurs, en réécoutant le discours de Renaud Camus… et le mien, j’ai été frappé de constater, sous une forme totalement différente, la profonde similitude du fond. Cela n’a rien d’étonnant, les dissidents expriment tous, en définitive, un peu la même chose, c’est-à-dire leur refus d’une idéologie officielle aussi martelée qu’elle est irréaliste.

http://www.defense-de-renaud-camus.com/

Amitiés à tous les dissidents !

Jacques Philarcheïn

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BJCYak9NFM8[/youtube]

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xg6p9l_r-camus_news[/dailymotion]

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.