Pourquoi la révolte des Gilets jaunes : calculez le montant de vos taxes…

Publié le 6 décembre 2018 - par - 18 commentaires - 1 191 vues
Share

Il est surprenant que personne ne donne des chiffres concernant les prélèvements obligatoires. Seul le budget de l’État est très approximativement donné. Or, aucun citoyen ne peut, ou ne veut, dire le montant exact. Les prélèvements sont pourtant insuffisants puisque, depuis 40 ans, les emprunts augmentent, que ce soit ceux de l’État, des régions ou des collectivités locales. Ces chiffres énormes ne signifient rien au commun des mortels dont je suis. La seule mesure est que c’est trop ! Mais personne ne veut savoir de combien trop…

Il faudrait que les Gilets jaunes fassent leurs comptes pour constater que leur révolte est largement justifiée. Pour les salariés, ma situation, il est souvent donné le chiffre de 25 % du salaire brut. Mais ce point de vue est un mensonge !

En effet, l’entreprise verse pour chaque salarié des montants donnés dans le bulletin de salaire qui permettent de connaître la totalité du coût pour son activité. Ce montant global donné est le salaire réel et est proche, sémantiquement parlant, du chiffre d’affaire d’un artisan.

De ce montant, tous les prélèvements obligatoires doivent être retirés :

– impôts (pour tous les revenus et autres que je ne connais pas) ;

– taxes foncières et locales ;

– TVA sur tous les achats (nourriture et autres) ;

– taxes sur l’énergie (électricité, gaz, carburants…) ;

– taxes sur l’eau ;

– taxes sur les assurances (habitation, véhicules, responsabilité civile…) ;

– taxes sur les péages de toutes sortes ;

– taxes sur les loisirs (cinéma, théâtre…) ;

– prélèvements « sociaux » (Urssaf, CSG, taxes sur les mutuelles…) ;

– taxes sur les transports en commun.

Plus toutes celles que je ne connais pas (celles auxquelles sont soumis les artisans et celles oubliées). Faites-en donc un jeu familial avec une sorte de chasse au trésor des prélèvements cachés.

Résultat pour mon cas :

– en 1993 : 59,60 % des revenus réels ;

– en 1999 : 69,80 % des revenus réels ;

– en 2016 ou 2017, l’iFRAP a fait une évaluation, comme indiqué précédemment, pour un ménage dont les deux conjoints travaillent à un salaire légèrement au-dessus du smic. Le pourcentage calculé était de 83 % des sommes versées par les entreprises des conjoints. Il serait intéressant que l’iFRAP donne la référence de son article sur Riposte Laïque.

Une étude avait été faite aux USA, vers 1985, pour comparer les niveaux de vie entre les citoyens américains et les esclaves de l’URSS. Le chiffre de 85 % de prélèvements avait été affirmé. Mais en contrepartie, soins, transports, logement étaient pratiquement gratuits, hors goulag où tout était gratuit, y compris le travail).

En France, mon pays, nous en sommes à 83 ou 85 %, comme en URSS, mais nous devons tout payer ! Nous sommes des esclaves dont tous les pouvoirs, exécutif, législatif, judiciaire et médiatique travaillent à l’asservissement.

Vous ne me croyez pas ? Chiche ! Faites donc vos comptes pour me contredire et donnez les résultats sur notre cher site. Cela risque d’être intéressant.

Ne comptez pas sur les médias pour faire leur travail et savoir objectivement la raison de cette révolte puisque leur but est de nous asservir !

Jean Paris

Lire également :

Combien de taxes en France ?

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
le Franc

mouvement des gilets jaunes ? comme le brexit, le Peuple Salvinien, la motivation principale tourne autour de la critique de l’immigration, et de son rejet total ; ça n’a pas été mis sur la table pour cause que « ça fait raciste et qu’il est donc interdit d’en causer », mais ça va pas tarder……les taxes comme cause, c’est parce que le Peuple sait dans quelles poches elles retombent et que cette réaction qui en découle depuis, traduit une réaction de survie.

DUFAITREZ

Ancien banquier, j’admire les chefs d’entreprises… suicidaires !
200 de débours et 100 de salaire ! A peu de choses près !
FRANCE ?
Championne du Monde en Foot . On s’en fooooot !
Championne du Monde des impôts, on pleure sur NOTRE tombe !

meulien

dans les prelevements obligatoirs payes par les entreprises ,sur les salaires,il faut rajouter les 5 semaines de conges payes et 15 jours d’arrets maladie(moyenne nationale) pour aboutir a plus de 100% du salaire

Gabriel Zallas

Moi y’en a me passer la tonche au cirage et vivre peinard avec mes 25€ d’argent de poche net au crochets de mes compatriotes. Moi y’en a savoir compter : 750€ + loyer environs 350 (en province), + 50€ de soins (en bonne santé mais estimons à 50€ mensuel), vêtements gratos avec les organisations subventionnées ; + bouffe gratos (merci Coluche) ; pas de taxes à paye, ni impôts , ni prélèvements, si besoin voiture j’en pique une on me relache 24h après … etc… le pove blanc qui travaille pour 1 200 €/mois n’a pas autant d’argent de poche… lire la suite

tirebouchon

Ou vont nos taxes ? Gilets jaunes : le médiatique Jean-François Barnaba, sans mission depuis dix ans, mais rémunéré 2.600 € net….Ce faux gilet jaune est un fonctionnaire qui serait en conflit avec sa hiérarchie ! Elle est pas belle la vie ? Il y a dans notre pays plus de 10 millions de fonctionnaires, 5,1 millions sont en activité relative et 5 millions sont à la retraite…Voila ou passent les taxes ! En effet quel parti politique aura les couilles de nous dire que les fonctionnaires et l’immigration nous coutent trop chers ?…. C.S

Savinien

J’approuve ce commentaire (bien que retraité fonctionnaire moi-même).
Le véritable clivage dans notre pays, c’est entre ceux qui ont un statut, un emploi et une retraite garantis à vie, et ceux qui n’en ont pas : entre le secteur protégé (fonctionnaires et assimilés) et le secteur « privé » c’est-à-dire soumis à la concurrence et où l’emploi n’est pas garanti.
Du coup il y a une pression permanente pour augmenter le secteur protégé : le nombre d’emplois à statut ne cesse d’augmenter.
Et quand tout le monde est fonctionnaire, ça s’appelle le communisme. Alors plus rien ne fonctionne …

patphil

il y a 255 impots et taxes en france!
sarkosy puis hollande et enfin macron avaient promis de faire une réforme de la fiscalité
on sait bien que ce sera à la saint glinglin

JMM

Et vous en oubliez : lorsque vous achetez un produit, vous payez non seulement la TVA, mais aussi tout impos , taxes et charges patronales et salariales des entreprises qui ont participées à élaborer le produit . Ça en fait du monde et plus tout ce que vous venez de citer.

Clamp

Il ne faut pas oublier les cotisations patronales et salariales, ce ne sont pas des taxes mais ces prélèvements alimentent des caisses de l’état sur lesquelles pèse lourdement le phénomène migratoire et invasif – chômage, maladie, retraite … Non, il n’y a aucun doute, le vrai calcul de ce qu’ils nous prennent serait certainement horriblement colossal, je pense que même Marine Le Pen n’oserait pas le dire tellement elle aurait peur de se faire accuser d’être en plein délire. Il faudrait pourtant bien que quelqu’un s’intéresse à le faire car c’est vraiment l’argument le plus efficace, à défaut d’être le… lire la suite

Savinien

La liste des taxes est longue, mais la liste des prestations sociales est encore plus longue : on en dénombre plus d’une centaine, depuis l’AME jusqu’à la prime de Noël ! La France est championne des impôts parce qu’elle est championne de la protection sociale et de l’assistanat. Elle représente 1% de la population mondiale, mais 15% des dépenses sociales du monde entier !
Si vous voulez moins de taxes, il faudra accepter moins d’assistanat. Sinon, on va droit au collectivisme type URSS (on y est déjà bien engagé!).

gilbert

sauf que ceux qui beneficie de l’assistanat sont pour la plupart ceux qui évitent soigneusement le travail, donc votre raisonnement ne tient par pour un actif, je rappelle que les GJ souhaitent vivre de leur travail pas de l’assistanat comme la plupart des Français qui se lèvent tous les matins pour aller au boulot

Claude

100 % d’accord avec vous.
Il ne vous aura pas échappé, que nombre de politiques, de syndicalistes et de journalistes nous répètent à longueur de journée que de nouvelles aides sociales doivent être créées…
Car l’assistanat c’est pour la gauche, la fausse droite (+ Verts et Centristes) l’assurance d’être réélus pour conserver le pouvoir.
Et tant pis pour les éternels cocus qui se lèvent tôt le matin.

angora

oui mais depuis hier leurs revendications ne vont plus dans ce sens là.
et c’est vrai que 2 sommes identiques, l’une gagnée en travaillant , l’autre payée sous forme d’allocs; celle gagnée en travaillant est imposée; l’autre qui est une alloc ne l’est pas
et du meme coup l’un n’aura qu’à tout payer plein pot, l’autre bénéficiera de plein de gratuités.

angora

sauf que…ceux qui bénéficient de l’assistanat sont ceux qui paient ZERO IMPOT. et ceux qui raquent constamment ne bénéficient de rien.
meme en ce moment certains GJ???? voudraient supprimer les niches fiscales. du coup, ceux qui pouvaient déduire une partie de l’aide à domicile ou quelques travaux d’isolation, par exemple, ceux-là paieront encore un peu plus pour ceux qui ne paient rien et profitent de tout.
si c’est ça , autant laisser tomber les GJ!!!!!!!!!!

JMM

Vous parkez de niches fiscales pour travaux.
Savez vous que pour être RGE par exemple
l’artisan doit payer un stage et payer poyr être accepté comme RGE et celà n’est pas éternel
Pour les entreprises avec salariés il suffit d’un salarié RGE pour que l’entreprise soit acceptée
donc vous n’avez pas forcément des salariés
qui ont suivis un stage lorsque celle-ci a plusieurs équipes.

Marnie

Taxes démentielles et exponentielles. Nos finances sont à « O » mais le corps de l’Etat est de plus en plus important, les collectivités locales à l’identique, et toujours plus d’immigration. Français vous êtes des ingrats : vous avez tout et vous ne savez pas le reconnaître ! Prendre les gens pour des cons à ce point c’est indigne. La révolte est plus que justifiée !

Joël

L’arnaque commence déjà quand les politiques et les médias annoncent les salaires en brut avant prélèvements obligatoires. Ça permet de gonfler les chiffres et n’a rien à voir avec le net réel. Viennent ensuite des prélèvements « non » obligatoires mais indispensables à la vie quotidienne : eau, gaz, électricité. Puis les assurances, les mutuelles qui remplacent la sécu, etc. Le discours ne retient que le chiffre initial et non le final qui a fondu comme neige au soleil. Après ça, ils osent demander pourquoi les Français ne font pas de gosses ? Franchement, qui va faire un gosse avec moins de… lire la suite

Claude

…/….
PS : vous oubliez les frais bancaires pour la moindre opération et qui ne font qu’augmenter.
Et aussi le prix des timbres poste.