Pourquoi l’Agrif poursuit « Nique la France » pour injure aux Français

Publié le 14 octobre 2015 - par - 30 commentaires - 4 593 vues
Share

Bouteldja nique la FranceRiposte laïque : Pouvez-vous présenter l’AGRIF, l’association que vous présidez à ceux de nos lecteurs qui ne la connaîtraient pas ?

Bernard Antony : L’AGRIF est l’acronyme « Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne ».

Fondée et agissant dès 1984 et à la légitimité d’agir reconnue par un arrêt de la cour d’appel de Paris du 21 novembre 1990, confirmé par l’arrêt de la cour de cassation du 16 avril 1991, l’AGRIF a intenté depuis lors une multitude d’actions judiciaires. Elle a mené aussi des campagnes de réflexion et de répliques sur les dénis de réalité et les mensonges du soi-disant antiracisme qui, vous le savez, est surtout une authentique idéologie raciste visant à une culpabilisation systématique de la France et des Français.

L’AGRIF défend les Français de toutes races ou religions, injuriés, diffamés ou agressés en raison de leur appartenance à la nation française. Elle défend de même les chrétiens de toutes origines.

L’AGRIF, en 30 ans d’existence, a certes eu plusieurs fois gain de cause devant différents tribunaux. Plus souvent encore, elle a été déboutée. Mais ses avocats et ses responsables ont toujours considéré et considèrent que le fait de batailler devant la justice, c’était toujours une victoire de l’esprit de résistance, une manière de dire non, pour notre honneur, à des actes ou des propos inacceptables.

RL : Vous avez déposé plainte contre Saïd Bouamama, l’auteur de Nique la France et l’idéologue inspirateur d’Houria Bouteldja et aussi contre le « rappeur » Saïdou, leur si délicat interprète… Pourquoi cette démarche ? La France serait-elle une race, selon vous ?

Bernard Antony : À l’époque de la sortie du livre et du rap Nique la France, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux et plusieurs députés de la majorité de l’époque avaient clamé qu’ils ne laisseraient pas passer pareille ignominieuse expression du racisme anti-français. Et puis ? Rien ! Seule l’AGRIF a tenu et tient avec opiniâtreté son engagement.

Il faut savoir que la loi Pleven de 1972, dite loi antiraciste, renforcée depuis par plusieurs textes, prévoit la répression des actes, injures, diffamations, incitations à la haine « en raison de l’appartenance à une nation, à une race, à une religion ». Même des journalistes commettent l’erreur grossière, vu leur fonction, de s’étonner que l’on poursuive donc dans le cadre de la législation antiraciste les actes d’hostilité en raison de l’appartenance à une nation.

En l’occurrence, nous poursuivons Nique la France pour injures aux Français en raison de leur appartenance à la nation française. L’injure pour appartenance à une race n’est pas ce que nous visons dans notre plainte.

Mais puisque vous me le demandez, je réponds clairement que la France n’est pas « une race », du moins dans l’acception actuelle du mot, qui a été pervertie par l’idée nazie de la race ramenée à une définition matérialiste, biologique.

Ce n’était évidemment pas la conception de ceux qui gravèrent ceci sur le monument qui lui est dédié : « À Guynemer, grand illustrateur de la race française ». Ce n’était pas la conception du grand Frédéric Mistral appelant au réveil de la race latine :  « Aubouro te, raço latino ! ». Race désignait alors un patrimoine de traditions, de culture, de mœurs, de civilisation. La race, c’était tout simplement les racines vivantes, spirituelles, culturelles, et pas seulement biologiques.

Ainsi, y a-t-il eu plus magnifique évocateur de la race française que l’immense Alexandre Dumas qui était, comme chacun sait, un mulâtre.

Ainsi pourrais-je dire que mes filleuls vietnamiens, qui ont acquis une magnifique culture française et sont ardemment des patriotes français, sans d’ailleurs rien renier de leurs belles racines indochinoises et chrétiennes, sont parfaitement « de race française ».

Cela dit, bien sûr, nous n’avons pas à rougir de faire partie de la race blanche, ni à être vert de peur à l’idée de l’affirmer, et l’AGRIF défend quiconque est traité de « sale blanc ! » par un mauvais con. Car le racisme anti-blanc n’est pas aujourd’hui le moins répandu.

RL : Comment s’est déroulé le procès devant la 17° chambre correctionnelle et comment cela s’est-il terminé ?

Bernard Antony : Le procès s’est déroulé devant un public largement ramené par Houria, enfoulardée selon sa coutume et d’autres femmes de même. Beaucoup d’hommes arboraient des keffiehs arabes. Il devait sans doute y avoir une tempête de sable sur Paris mais je ne m’en étais pas aperçu.

Le tribunal fut tout ouïe pour écouter avec la plus grande patience et bienveillance d’hallucinants témoins émettre tout ce qu’ils pouvaient contre la France. On entendit aussi une distinguée linguiste expliquer que le terme « niquer » n’était en rien injurieux.

Pour ce qui est de moi, la présidente, selon sa conception de l’objectivité, m’avait vite invité à être très bref, puis me pressa de conclure… J’eus au moins le plaisir de demander à Saïd et Saïdou , qui sont de nationalité algérienne, pourquoi ils n’exerçaient pas leur talent « là-bas ». Et de me dire ce qu’il adviendrait en Algérie de quelqu’un lançant une campagne sur le thème « Nique l’Algérie ! ».

Notre avocat Jérôme Triomphe fut parfait, incisif, sobre, précis, veillant à ne pas parler longuement. Ce ne fut pas le cas de Me Braun, l’avocat de Saïd et de Saïdou que j’entendais pour la 3° fois dérouler son interminable plaidoirie dans laquelle il m’honore finalement beaucoup en me campant comme une sorte de réincarnation vivante de tous les personnages de notre histoire coupables des pires méfaits des croisades, de l’inquisition, de l’esclavage, de la colonisation… étalant vaniteusement et sans nuances tous les poncifs de la désinformation historique.

Je devenais ce bouc émissaire chargé dans la Bible de tous les péchés d’Israël, et en l’occurrence de tous ceux de la France, y compris de ce raciste de Jules Ferry !

Bref, nous avons été déboutés par un tribunal trouvant bien légitime que de pauvres réprouvés de notre société puissent sans aucune entrave gueuler « Nique la France ! ».

RL : Avez-vous vraiment espoir dans l’appel et jusqu’où êtes-vous prêts à aller judiciairement ?

Bernard Antony : L’optimisme, selon le mot de mon cher Bernanos, est l’espérance des imbéciles. Mais nous espérons que la cour d’appel devant laquelle nous serons renforcés par le témoignage qui sera, j’en suis sûr, percutant du pasteur Saïd Oujibou. Il leur dira ce que signifie concrètement dans les quartiers l’appel à niquer la France…

RL :Vous avez longtemps été député FN au Parlement Européen. Quel regard portez-vous sur son évolution et sur ce qu’il est devenu ?

Bernard Antony : Le socialiste Charles Péguy, si idéaliste au fond, se désolait de ce que « la mystique se dévalue en politique et la politique en cuisine ». J’espère qu’au sein du Front National certains maintiendront par-dessus tout ce qu’il faut de mystique pour irriguer la politique. Car il n’est pas véritablement de grande politique qui ne soit portée par une poésie. Et si, soyons réalistes, « cuisine » il doit y avoir, plaise au ciel que ce soit de la bonne ! Le Front National, que j’ai aimé, a pu commettre des erreurs, s’enliser dans des ornières dont il était bon qu’il sorte. Mais si, comme le veulent certains, il devient « un parti comme les autres « , alors je le regarderai sans acrimonie mais un peu tristement.

RL : Comment jugez-vous l’attitude du Pape sur ce que nous appelons l’invasion migratoire et son rapport à l’islam ?

Bernard Antony : Le courageux premier ministre hongrois Victor Orban a déclaré que comme il était protestant il n’était pas tenu de trouver le pape infaillible. Moi, c’est justement parce que je suis catholique que je tiens à exprimer en toute liberté mon désaccord avec François. Le pape ne peut en effet engager son infaillibilité que dans certaines proclamations solennelles touchant à l’explicitation des dogmes ou de la morale. Cela est arrivé une ou deux fois par siècle…

La fidélité catholique n’implique nullement l’inconditionnalité pour tout ce que peut dire ou faire le pape.

J’ai donc titré le dernier numéro de La Griffe : « Nous osons dire : non ! Par charité ! ». Car si, comme l’enseignait le grand pape Pie XII, (« le plus grand sauveur de Juifs pendant la guerre » selon Golda Meir et Einstein), la politique peut-être une des plus hautes formes de la charité, celle-ci implique d’épargner par amour pour son peuple les malheurs qui se sont abattus sur d’autres peuples. Souvenons-nous de ce qui s’est passé au Liban où les chrétiens accueillirent en 1948 avec beaucoup de générosité les Palestiniens terrorisés, fuyant Israël. Quelques années plus tard, ce fut la tentative de l’OLP de s’emparer du Liban.

Pour ce qui est du rapport de François à l’islam, je sais bien, évidemment, qu’il ne saurait avoir la même liberté de parole que la mienne. Il ne peut bien sûr que parler et agir qu’avec la prudence que requiert sa mission.

En revanche, lorsqu’il émet que « les livres sacrés de l’islam sont des livres de paix et de tolérance », cela est objectivement consternant. Sans doute ne les a-t-il pas lus ou lui en a-t-on donné de lénifiants extraits.

La diplomatie, même de l’Église, ne nécessite pas pareil déni de vérité. Cela désespère non seulement les chrétiens vivant dans le monde dominé par l’islam mais plus encore les musulmans convertis ou en voie de conversion à l’amour du Christ.

Permettez-moi de citer ici Bat Ye’Or ,cette très grande historienne des rapports de l’islam avec les juifs et les chrétiens. Je suis juive, écrit-elle, je n’en suis que plus libre pour dire que lorsque les chrétiens se livrent à des massacres, ce n’est pas par imitation de Jésus-Christ, mais lorsque les musulmans égorgent c’est bien selon l’exemple de Mahomet.

À Chrétienté-Solidarité-Persécutions, chers amis de Riposte Laïque, notre foi dans l’amour du Christ nous amène non seulement à considérer sans haine les musulmans dans leur personne mais même à les aimer a priori. Mais de même que le communisme ou le nazisme, l’islam est un exécrable totalitarisme. Aimer les musulmans, c’est les aider à sortir du carcan de l’islam. Cela n’est hélas guère possible si c’est le carcan de l’islam que nous devons subir.

La charité, ce n’est pas la soumission, elle implique la vérité qui libère.

RL : Quelles sont les prochaines initiatives de l‘AGRIF ?

Bernard Antony : La prochaine, c’est notre deuxième « Salon du Livre de l’AGRIF et de l’Amitié française ». Il sera plus important que le premier. Ce sera le 15 novembre à l’Espace Charenton de 13h 30 à 18 h 30.

Vous y serez, cher Pierre Cassen et chère Christine Tasin, comme l’an dernier les bienvenus, car, par-delà nos divergences que la droiture exige de ne pas taire, vous êtes des persécutés pour votre courage justement dans le domaine où nous sommes très proches.

Par-delà ma sympathie pour vous deux, vous êtes dans mon Amitié Française.

Propos recueillis par Pierre Cassen 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Bernard Dick

D’abord le verbe « niquer » n’est pas français, il vient de l’arabe « nâka ناك  » verbe correspondant à forniquer ou « posséder » une femme sexuellement au sens bestial du terme, la chevaucher ou la baiser ( en arabe وطء). Le verbe niquer entre dans la panoplie des pires injures dans les pays arabo-musulmans du style  » Je baise ta mère, frère de pute ».
Je considère « nique la France » comme une grave injure à la nation française qu’un tribunal, digne de ce nom, doit sanctionner les auteurs.

Patricia

Merci pour toutes ces précisions. Oui, c’est une grave insulte!
Effectivement, ces gens doivent être sévèrement punis par un tribunal digne de ce nom. Chez eux, nous serions en prison.
De toutes façons, pour ce qui me concerne, ils ne sont pas français. Ils sont « français de papier », mais cela ne veut rien dire, en vérité. C’est juste un formulaire administratif établit par des traitres de gauche comme de droite ; sans valeur à mes yeux.
Il faudra leur retirer la nationalité française et les renvoyer d’où ils viennent. Là, au moins, ils se sentirons chez eux. Nous ne leur devons rien. Ce sont des menteurs : la taquiya ou le double langage est admise et encouragée dans leur « religion. »
Il faut cesser d’avoir peur. Nous sommes chez nous depuis des siècles et nos aïeux ont donné leur vie et leur énergie vitale pour que nous puissions vivre libre sur la Terre de nos Pères, comme nous disons en Bretagne.
Il ne faut pas oublier, par exemple, que ces gens qui s’appelaient aussi les maures ou sarrasins, ont maintenu en esclavage les noirs d’Afrique pendant plus de 13 siècles.
De même, nous sommes intervenus en Algérie en 1830, parce qu’ils faisaient des razzias sur les populations locales (çà ne vous rappelle rien?!) et qu’ils écumaient la mer méditerranée en pirates et marchands d’esclaves.
Il faut commencer à rétablir la vérité… il y a des preuves écrites et de nombreux témoignages historiques à l’appui!
J’en ai plus qu’assez de tous ces mensonges et de cette « repentance organisée » par les vendus du gouvernement mondial.
« Seule la vérité rend libre. » St-Jean.
Vive La Vraie Vie et Vive La France Libre!

Jojo Lafrite

A ma connaissance c’est bien la Bretagne qui a été la plus tolérante et la plus cool envers ces gens-là. Et maintenant ça commence a être une autre histoire.

Patricia

Oui, c’est vrai! Mais nous nous réveillons.

Patricia

Il faut mettre tous ces gens dehors, sans état d’âme.
Il faut faire des listes, avec photos etc, pour interdire définitivement leur retour sur le sol de notre Pays.
Dans leurs pays d’origine, si nous faisions la même chose, nous irions tout droit en prison. Ce qui serait justice!
Quand je pense que tous ces gens plein de haine ont été entretenu, en grande partie, par nos impôts… (écoles, formations, allocations diverses, S.S., structures, etc)
Il me semble qu’il est grand temps de s’occuper, en premier, des vrais Français.
Il y a beaucoup de gens de chez nous qui souffrent et vivent dans des conditions inhumaines ; dans l’indifférence, le silence ou la culpabilisation induite par ceux qui ont capté le pouvoir.
Il faut demeurer dans la vigilance et ne plus écouter les sirènes des politicards… qui prétendent nous représenter pour mieux nous mentir et nous utiliser.
C’est d’abord à nous le Peuple de reprendre nos droits et notre dignité…
Avec le temps de l’action, & l’unité du Peuple pour sa libération, la vérité se fera. Des vraies solutions viendront.

dominique

pourquoi n’avons nous pas le droit d’appliquer la loi du Talion, tout comme eux.
Le jour ou nous le prendrons, cela va leur faire drôle!

Patricia

Il faut une vraie justice : ferme, très ferme et sans faiblesse. Il ne faut pas non plus que cela dure des années. Il faudra aussi des Historiens courageux pour écrire et témoigner objectivement de tout çà… et aussi rétablir la vraie Histoire de France, avec documents à l’appui afin de rétablir notre honneur bafoué et notre réputation salie de par le monde.

Il ne faut pas se laisser abaisser ou tirer vers le bas… nous serions leur semblable dans l’horreur & le déshonneur. Ils auraient gagné de nous salir, un peu plus.

Je le répète : une justice lucide et sans faiblesse. Pas de vengeance ou de bassesse. Nous avons une morale qui tient la route et que nos aïeux nous ont transmise à travers notre civilisation européenne… la vraie!

Je ne fais pas d’angélisme. Je souhaite que nous, La France et le Peuple de France, sortions grandis de cette période de médiocrité, d’obscurantisme et de malheurs ; de grandes souffrances.
Nous devons retrouver notre fierté pour retrouver le goût simple de vivre et le sens de la vérité.
C’est une question de dignité.
De toutes façons, nous ferons au mieux, avec l’aide de la Providence. C’est notre devoir et notre droit.
Vive La France Libre!

Nemesis

Patricia Merci pour votre commentaire. Mais pourrons-nous redresser la France qui est entre les mains de traitres et de vendus ?

Nemesis

J’aime particulièrement : « La charité, ce n’est pas la soumission, elle implique la vérité qui libère ». Le Pape et nos Evêques français devraient lire cette phrase et abandonner ce qui fait horreur à de très nombreux chrétiens leur quasi soumission à l’islam.

Patricia

Merci Némésis, cela fait du bien de le lire!
Moi aussi je m’interroge à propos des évêques français et de certains prêtres.
Il y a quelque chose qui m’échappe dans leurs comportements… Tous leurs compromis m’écœurent.
Manifestement, « ils n’ont pas des yeux pour voir, ni des oreilles pour entendre. » sans oublier : « Que ton oui soit OUI, et que ton non soit NON. »
Il y a longtemps qu’ils nous ont laissé seuls parmi les loups, les courageux!
Ils n’ont certainement pas ouvert un coran pour vérification. J’ai posé
la question à un prêtre après la Messe. Il nous enjoignait d’ouvrir nos maisons aux « migrants. » Il m’a répondu que NON.
Je vais ailleurs.
Bref, ils nient : « ce qui est. » Pour ma part, je ne les reconnais plus comme « autorité spirituelle, » sauf quelques uns. Il y en a, j’en ai rencontré.
D’ailleurs, en son temps, le Général de Gaulle, après la guerre, a demandé qu’un certain nombre d’évêques soient destitués de leurs postes pour collaboration avec l’ennemi. Je ne me souviens plus du nombre.
« Seule la vérité rend libre. » St-Jean.

On peut dire aussi :
« Il ne faut pas prendre les enfants du Bon-Dieu pour des canards sauvages. »
ou encore :
« Perdre des illusions, c’est gagner en liberté intérieure. »

Nemesis

Merci Patricia. Je vous rejoins tout-à-fait dans votre réflexion approfondie de notre religion.

UNE INTERVENANTE

Est-ce que les propos sur le physique de Léonarda ou sur le handicap sont admissibles ?

Que vous à t-elle fait cette fille, en quoi est elle responsable des erreurs de son père ?

Si elle avait été jugée comme jolie, aurait elle eu les critiques qu’il y a eu sur ce site ?

Bizarrement, quand il s’agit d’origines ethniques, peu importe lesquelles c’est inadmissible, ce qui l’est effectivement, mais quand il s’agit du physique ou du handicap, plus personne ne bouge.

Ce n’est pas parce que ces deux catégories ne comptent pas pour vous, que vos propos ne sont pas graves.

Nemesis

Une intervenante Ici on parle de Houria Bouteldja qui traite les français de souchiens. Qu’avez-vous contre les français ? Que faites-vous en France ???

UNE INTERVENANTE

Je n’ai insulté personne, je n’ai rien contre les français, je reproche la même chose à sos racisme, qui ne se focalise que sur les mêmes discriminations, jamais sur celles que je viens de citer, le racisme est universel, je n’ai jamais dit que les français étaient plus ou moins racistes que d’autres.

Nemesis

Une intervenante On ne peut pas être pour ce gouvernement sans être contre la France et les citoyens français. Il n’y a pas plus racistes et sectaires que FH et sa clique.

Pascal31

Mais c’est quoi cette parano ? qui parle de Leonarda ? Vous êtes hors sujet et puisque pour revenir dans le contexte niquer n’etant pas une injure. Bon je me retiens et je sors faire pisser le chien.

UNE INTERVENANTE

Bizarre cette façon de traiter les gens de paranoïaques dès qu’ils dénoncent la discrimination sur le physique ou le handicap, ce sont vos propos qui sont haineux, pas les miens.

UNE INTERVENANTE

Je faisais référence à cet article et aux commentaires qui vont avec.

http://ripostelaique.com/lue-immigrationniste-prepare-le-retour-de-super-leonarda.html

UNE INTERVENANTE

En quoi dénoncer une discrimination fait de nous un paranoïaque ? Donc tout ceux qui dénoncent le racisme anti noir et anti blanc sont paranoïaques ?

Les discriminations dont je parle sont des discriminations comme les autres, pourquoi leurs victimes seraient plus paranoïaques que d’autres ? À ce moment là disons également que les victimes de racisme sont paranoïaques.

Ce n’est pas parce que vous méprisez les laids et les handicapés qu’ils sont paranoïaques, selon vous les discriminations sur le physique et le handicap ne sont que le fruit de l’imagination de ceux qui les subissent, ce commentaire est d’un mépris, de plus, je ne suis pas agressive, je donne mon avis, peut-être que les SDF que vous prétendez défendre sont victimes d’un délit de sale gueule, comme par hasard, des gens pas très gâtés par la nature, ceux qui sont dans des hôpitaux psychiatriques, idem, les chômeurs « assistés », ont souvent des physiques qui ne reviennent pas à la société, ça commence à faire beaucoup de paranoïaques tout de même.

Les moqueries à l’école et les élèves qui se suicident à cause de ces mêmes moqueries sont paranoïaques ?

Ce que je veux dire par mon commentaire, c’est que les moqueries sur le physique ou le handicap sont tout aussi insupportables que les propos racistes, c’est même pire.

jino

Hollande est beau, Hollande est magnifique,Hollande est sexy, ça va comme ça Intervenante? Vous me mettez une bonne note?

UNE INTERVENANTE

Hollande est riche à la base, essayez de réussir avec un physique difficile, si vous êtes pauvre, même avec des diplômes, vous aurez beaucoup de mal.

jino

@ l’intervenante
Je n’ai lu aucun propos sur leonarda, mais peut être que vous avez vous même un problème avec votre physique ? Ce qui vous rend parano et agressive ?

olivier

C’est une bonne chose que L’AGRIF-Bernard Anthony s’exprime ici aussi; Cela va dans le bon sens !

Themis

Les langues se délient enfin de plus en plus. Connaissez vous le groupe de hauts fonctionnaires Plessis qui propose des solutions concrètes à la crise des migrants ? Les choses sont en très d’évoluer et la contestation ne cesse de grandir et pas qu’en France. Patience….

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/10/14/31002-20151014ARTFIG00360-chaos-migratoire-l-analyse-sans-concession-d-un-groupe-de-hauts-fonctionnaires.php

Tempo

tiens un petit coup Pour la route
NIQUE LA FRANCE !!!!

jan

NIQUE L’OUMMA !!!!

Mathilde

L’islamiste de service est passé par là. Faut croire que les médias à grande diffusion deviennent de plus en plus ennuyeux. Voilà qui est flatteur pour ce site puisque même ses détracteurs ne peuvent plus se passer de sa lecture!

Sur ce, je salue l’AGRIF pour sa détermination et lui souhaite d’avoir enfin gain de cause.

DESHAYES

tempo,tu es fier de ton commentaire ??au fait ,tu « trinques « avec quoi du thé hallal ?

Marc

Surtou, ne PAS répondre aux provocations des Islamopithèques!…

Themis

Pas grave, continuez vos petites injures car le temps viendra bientôt où elles vous seront rentrées dans le gosier et ne comptez pas sur nous pour être magnanimes. Souvenez vous du temps où vous vous précipitiez la queue entre les jambes vers les bateaux pour quitter la France lors du début de la guerre du Golfe.
C’est inéluctable que vous le vouliez ou non. Cette religion est vouée à l’échec et l’histoire du monde nous l’a déjà montré. L’islam n’est qu’un outil servant à une caste pour imposer son hégémonie. Dès qu’elle n’aura plus besoin de la bête, celle-ci sera éliminée.
Pauvre pantin, le compte à rebours a déjà commencé !