Pourquoi l’attentat du Quebec n’avait rien de terroriste

Le titre d’un article du Huffington Post, écrit par Gaétan Couture, affirme – ironiquement bien sûr ! – que : « Le Québec n’a pas été victime d’un acte terroriste. »
(http://quebec.huffingtonpost.ca/gaetan-couture/quebec-victime-terrorisme_b_14557976.html?utm_hp_ref=attentat-mosquee-quebec)

Cet ancien chef d’entreprise québécois tient le même discours lénifiant et progressiste que ceux qui accaparent tous les pouvoirs chez nous, refusant d’admettre la moindre objection. Marion Maréchal-Le Pen vient d’en faire les frais, qui n’a pas été autorisée à intégrer la réserve militaire opérationnelle au prétexte fallacieux qu’elle est une parlementaire, ce qui serait incompatible avec sa mission d’élue : « Mais deux parlementaires, le député PS du Pas de Calais, Nicolas Bays, commandant de réserve opérationnelle dans l’armée de terre, et le sénateur UDI Loïc Hervé, dans la Marine nationale, échappent à cette interdiction. »

(https://www.valeursactuelles.com/politique/marion-marechal-le-pen-recalee-de-la-reserve-militaire-64829)

Marion Maréchal-Le Pen ne serait-elle pas plutôt incompatible avec l’idéologie en place ? Question à laquelle, chers lecteurs, vous répondrez de vous-mêmes !

Revenons à Gaétan Couture, lequel déclame une prose que nous ne connaissons que trop bien : « Aujourd’hui, le terrorisme dépasse les attaques violentes et dévastatrices. C’est le geste d’un président qui veut ériger un mur pour empêcher son voisin d’entrer chez lui. C’est aussi le refus de ce même président de recevoir sur ses terres des gens de l’extérieur s’ils ne proviennent pas de pays amis, rassurants ou soumis. Le refus de la différence raciale ou religieuse, érigé en terrorisme à un haut niveau n’est pas l’exemple que doivent recevoir les gens plus fragiles. »

Non, il n’y aucun refus d’ordre racial ou religieux de la part du Président américain mais une méfiance héritée de l’expérience. Voyez ce qui se passe au Mexique, où les narcotrafiquants gangrènent le pays comme jadis Pablo Escobar et son cartel en Colombie, inondant de surcroît les Etats-Unis de drogue. Faut-il, par ailleurs, continuer d’accueillir une population qui, trop nombreuse, ne s’assimile pas ? Donald Trump a été élu par un peuple qu’il a la charge de protéger ; charge que nombre de dirigeants occidentaux semblent avoir rayée de leurs obligations. S’agissant de l’islam, la violence de beaucoup de ses fidèles à travers le monde n’est-elle pas un argument suffisant pour contrôler l’arrivée de musulmans sur le sol américain ? Nous parlons des Etats-Unis, nation qui a connu la pire attaque islamique à ce jour. Et pour les « gens les plus fragiles », j’invite l’auteur à aller voir les campagnes françaises, il en trouvera pas mal !

Gaétan Couture écrit : « Notre société s’est enrichie en accueillant des médecins, des restaurateurs de plusieurs nationalités et des spécialistes de plusieurs secteurs pour compléter nos forces et combler nos faiblesses. » Il a raison. La plupart des sociétés s’enrichissent en effet d’apports extérieurs : l’Italie a par exemple enrichi la France. Par contre, en aucun cas nous ne devons notre rayonnement à l’islam qui, faut-il le rappeler une énième fois, n’a eu de cesse de combattre cet Occident chrétien auquel nous appartenons, comme le Québec : après les découvertes de nouvelles terres par les navigateurs européens et leur colonisation, le modèle occidental a essaimé jusque dans la Belle Province, que ça plaise ou non à monsieur Couture. Or, ce modèle n’est pas beau pour l’islam. Le seul « beau modèle » à suivre c’est le Prophète. Ce dernier est très éloigné de nous, Occidentaux, sans parler des autres peuples du monde.

Maintenant, au sujet de l’attentat de Québec, comme le dit Gaétan Couture, une « attaque terroriste est habituellement commise par des gens de l’extérieur contre un lieu ou des gens représentant leur culture ou leur société. À Paris, le Bataclan représentait, pour les assaillants, la liberté et la dépravation d’une société différente de la leur. Le journal Charlie Hebdo représentait la liberté d’expression dans une société beaucoup plus libre que celle des assaillants. Les tours du World Trade Center à New York étaient la représentation de la puissance américaine. » Nous sommes d’accord !

Alexandre Bissonnette n’a pas attaqué un symbole du Québec, comme la fête du 14 Juillet l’était pour la France. A moins de considérer une mosquée comme un symbole de ce pays ? Il a certes commis un attentat, je ne reviendrai pas là-dessus, mais dans l’imaginaire collectif une mosquée est-elle représentative du Québec historique et charnel ? S’il avait perpétré son attaque dans la mosquée Al-Azhar, en Egypte, là il aurait visé un symbole de ce pays, de tradition musulmane depuis des siècles.

J’en profite pour affirmer ici que je n’incite personne à imiter le geste d’Alexandre Bissonnette ! Lorsque Gaétan Couture prétend que « l’attaquant seul voulait tuer des gens différents de lui qu’il n’accepte pas dans son environnement », s’interroge-t-il sur l’islam qui refuse l’environnement différent du sien ? Sinon, pourquoi les médias français, pourtant dévots de la diversité, feraient-ils autant de reportages et d’articles sur les problèmes posés par l’islam ? Auraient-ils été inconsciemment contaminés par Riposte laïque ?

Quand l’auteur déplore que « notre seuil de tolérance pour la diversité n’est pas toujours au niveau espéré », ledit seuil a, je pense, été atteint, parce qu’en plus de nous rendre la vie impossible, l’islam nous la prend désormais. Un islam qui n’a, quant à lui, aucune tolérance. Vous voulez une preuve ? Allez vous balader dans une cité islamisée en portant une kippa, et si vous vous en sortez avec seulement des bleus vous aurez eu de la chance ! En fait, non, n’y allez pas, on m’accuserait d’incitation à la haine ! J’ai déjà une casserole qui fait MRAP, MRAP quand je la traîne !

Enfin, Gaétan Couture résume parfaitement l’opinion de sa caste dans la phrase de conclusion de son article : « À quand le boycottage des politiciens formulant des discours alarmistes ? À quand le boycottage et la neutralisation de beaux parleurs faisant croire à un seul mode de vie acceptable, le leur ? »

Qu’il est loin le temps où le président américain Woodrow Wilson énonçait son principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes !

Pour ce qui me concerne, je réprouve les décapitations publiques en Arabie saoudite ; la pendaison des homosexuels en Iran, mais je considère que ce n’est pas à moi d’agir pour libérer ces peuples de telles sauvageries : c’est à eux de le faire car ils sont souverains chez eux. Malheureusement, nous sommes dirigés en France, et dans beaucoup de pays occidentaux, par des hommes et des femmes qui, tels des Attila modernes, veulent à toute force écraser définitivement l’herbe de nos traditions multiséculaires ! Ce qui me rassure, c’est que leur rage actuelle démontre qu’ils sont en passe d’échouer. Puisse l’avenir le confirmer et contredire cette « évolution » vers une tolérance en réalité à sens unique que Gaétan Couture appelle de ses vœux !

Charles Demassieux

(PS : je tiens à remercier ici les lecteurs qui m’ont soutenu et bien entendu Riposte laïque)

image_pdfimage_print

14 Commentaires

  1. Après, tout ce qui est dit sur lui, admirateur de Trump et du Front National français, c’est pour sous-entendre que c’est Trump et Marine le Pen qui ont tué. Mais son acte fait de lui un assassin et un terroriste.

    Ce qu’on peut craindre, c’est que l’aveuglement actuel des politiciens produise une multiplication de ces actes, répondant à une multiplication des actes de terrorisme islamique, et conduisant à une guerre civile, une vraie, avec toutes les horreurs que ça implique…

    • t’inquiete la guerre civile a deja commence ne serait ce que dans le coeur et lame des europeens de souche. Pour linstant c’est une guerre froide mais ca se rechauffe drolement ces derniers temps!…Tous ces massacres et assassinats ne testeront pas sans consequences, il y en a deja!..

      • D’abord je vous prierais de ne pas me tutoyer, et ensuite, non, la guerre civile couve mais elle n’a pas commencé. Je n’ai aucune envie que nos villes se transforment en Beyrouth ou Alep, et si nos politiciens prenaient leurs responsabilités il y aurait peut-être encore moyen de l’éviter. Pour le moment on en est loin.

        Contrairement à beaucoup, l’idée de devoir me protéger des balles pour aller acheter un kilo de patates ne me fait pas fantasmer.

    • Donc, si ces crétins de politiciens prennent des mesures sérieuses pour empêcher les attentats islamistes, ils n’y aura plus d’attentats anti-islam. (cela dit, à part ce gamin et Anders Breivik, je n’en vois pas d’autres, alors que les islamistes, on peut plus les compter)

      • Oui, c’était à peu près mon propos. Pas seulement les attentats, mais aussi les imams qui enseignent aux enfants que la musique va les transformer en porcs, les voiles et tutti quanti. Barrer la route à l’islam, quoi, mais avec des moyens légaux, c’est tout à fait possible. Voir les initiatives d’Alain Jean-Mairet.

  2. Monsieur Demassieux, j’apprécie beaucoup vos articles, mais là je trouve un peu oiseux de chercher à définir l’acte de Bissonnette comme « terroriste » ou « non terroriste », quelles que puissent être ses motivations. Il a pénétré dans une mosquée pour y tuer des gens et y semer la terreur, ce qui en fait pour moi un terroriste.

  3. « À quand la neutralisation et le boycottage de beaux parleurs faisant croire à un seul mode de vie acceptable, le leur ? » : Cette phrase s’appliquerait parfaitement aux musulmans d’ autant plus qu’ils.font ça même quand ils sont chez les autres !!!!
    Je sais pas qui est ce Gaetan Couture mais le jour où l’ lon.mettra les islamo-collabo sur orbite, il a pas fini de tourner ! Ce n’est pas possible d’être aussi aveugle ou de mauvaise foi….ou vendu !

    • Vous m’avez devancé, cette phrase m’avait aussi sauté à la figure et je voulais la commenter dans le même sens.

      Ce Gaëtan Couture est juste un fieffé imbécile. Le problème est qu’il n’est pas seul, et que ces gens – les bobos gauchos philomusulmans (et par voie de conséquence, islamophiles inconditionnels) perclus d’angélisme ahuri sont extrêmement dangereux par leur bêtise.

      Ils nous mettent en danger avec leur frénésie de réchauffer des serpents dans notre sein. Cría cuervos…

  4. Alexandre Bissonnette est un combattant anti islam. Rien d’autre ! Vous serez bien content d’en avoir des milliers comme lui quand la guerre- non plus larvé – viendra !!

  5. Alexandre Bissonnette est canadien et accessoirement quebecois. Il a exprimé de façon radicale son désaccord avec la politique pro-immigrationniste et pro-islam menée par les dirigeants de son pays. Etudiant en sciences politiques, on peut au moins le créditer de certaines facultés d’analyse et chez lui la réflexion a très certainement précédé l’action.
    Laissons donc les canadiens le juger pour ce qu’il a fait, le reste ne nous regarde pas : nous sommes en France, pas au Canada !

  6. Le seuil de tolérance à été dépassé. Les gens en ont assez de cette invasion et de ces débats sur l’islam. Il suffit de regarder et d’écouter pour comprendre que ses adeptes veulent nous imposer leur mode de vie et nous asservir en tuant ceux qui sont différents, La réponse est simple : puisqu’ils ne s’intégreront jamais et qu »ils continueront de nous tuer :expulsion et fermeture des frontières. Il est dommage qu »on dépense autant d’argent pour le criminel du Louvre et tous ceux en prison.

  7. Bravo Monsieur Demassieux ! La dernière phrase de votre édito résume parfaitement la situation actuelle : la tolérance à sens unique.

Les commentaires sont fermés.