Pourquoi les musulmans rêvent de Macron à l’Elysée

La France est en grand danger.

Si les Français veulent le mesurer, ce danger, ils n’ont qu’à se promener dans les cités de France, majoritairement islamiques. Ils y verront les « petits Français musulmans » se délecter de l’avenir radieux que leur prédit le candidat Macron. Finie la loi démocratique de la République française. Finie la culture française. Finie l’identité française. Place à l’islamisme, à la charia, à l’islamisation irrévocable de la France. Ils l’attendent, ils l’espèrent de tous leurs vœux. Ils sont, enfin, aux portes du pouvoir.

Allons-nous leur abandonner le pays ?

Le peuple de France, en son entier, doit se mobiliser, au second tour de cette présidentielle, pour faire barrage au candidat du système qui a, depuis 40 ans, sonné la disparition de notre pays dans ce qu’il a de plus cher: sa culture, son identité, son économie, son indépendance, sa fierté d’être reconnu comme un pays souverain dans le monde.

La France est, certes, en grand danger de disparaître définitivement car le système a choisi de placer, aux portes du pouvoir, le candidat de la mondialisation, de l’arabisation, de l’islamisation, de l’immigration intensive qu’il a promises et défendues pendant toute sa campagne électorale.

Depuis 1981, les partis dits traditionnels se sont échinés à fabriquer la déconstruction de notre pays.

Le Parti socialiste n’existe plus. Mais le dernier président de ce parti en exercice a sournoisement œuvré, depuis son élection en 2012, à poursuivre la politique destructrice de Mitterrand, en favorisant celui qui, aujourd’hui, devra pérenniser cette disparition de la France, au profit d’une Europe de la finance et de l’islamisation programmée de notre pays. Il savait que cette décision signait la disparition de son parti. Mais rien n’était plus tentant ni moins important, pour cet islamophile, que de détruire l’identité française.

La droite traditionnelle n’existe plus, non plus. A-t-elle quelquefois existé, d’ailleurs, sachant que des partis aussi éloignés l’un de l’autre que l’étaient le RPR et l’UDF se sont unis dans un melting-pot qui a vu les giscardiens et les chiraquiens s’unir dans une UMP qui navigue à vue depuis que Chirac a favorisé l’élection de Mitterrand en 1981.

Chez ces gens-là, l’honneur d’être Français, avant tout, n’existe plus, si tant est qu’il a quelquefois existé.

Ainsi, ils se renvoient l’ascenseur, d’élection en élection, pour conserver les prébendes de chaque parti, la droite votant à gauche et inversement, quand le candidat le mieux placé peut leur assurer de n’être pas balayé.

Fillon, sans même attendre les résultats définitifs, a demandé de voter pour Macron.
Il nous fait le remake des socialistes demandant à voter Chirac en 2002.
Pour que le doute ne subsiste pas, il refait le coup de Jospin en 2002: « Je me retire, vous ne me verrez plus, j’abandonne la place de la droite toute entière aux gauchistes du multiculturalisme ! »

C’était pourtant des présidentiables. Croyez-vous qu’en ces moments ils ont pensé à la France et à son avenir ? Non. Ils n’ont pensé qu’à eux, ils n’ont pensé qu’à leur égo.

Mais la situation n’était pas aussi grave, en 2002, qu’elle l’est aujourd’hui. Aujourd’hui, l’islamisme frappe de plein fouet notre pays. Il menace notre démocratie. Il menace nos libertés.

Quand on a entendu un hypothétique futur président de la République, Macron, dire que la France n’a pas de culture propre, n’a pas d’identité propre et qu’elle s’est rendue coupable de crime contre l’Humanité envers les Algériens et les autres ex colonisés de par le monde, ces personnalités politiques de droite et de gauche auraient dû se lever comme un seul homme pour défendre l’honneur du pays et les valeurs passées et présentes de la France.

Ils se sont tus. Ils ont accepté qu’un présidentiable, pas tout à fait gauche, pas tout à fait à droite, humilie la France et les Français.

Et ce silence n’a fait qu’encourager ces communautés arabo-islamiques à s’affirmer encore plus dans notre paysage politique, avec le danger qu’elles représentent dans leur vœu le plus cher d’islamiser notre pays.

C’est ainsi que le très algérien Boubakeur, imam et recteur de la Grande Mosquée de Paris, chantre de l’islam à la française, demande à ses coreligionnaires de « voter massivement contre Marine le Pen ».

Mais, voteront-ils ? Puisque nous savons que près de 30% de la population musulmane vivant en France refusent catégoriquement de reconnaître les valeurs républicaines et réclament l’instauration de la charia en France.

On ne peut, aujourd’hui, ignorer les appels répétés des islamistes chariatiques, à la population musulmane de France, à boycotter ces élections car elles ne représentent aucunement la loi islamique dont seul Allah est le représentant.

Nous avons quelque dix millions (approximativement, certainement plus) de musulmans en France qui n’attendent que l’élection d’un Macron qui leur ouvrira les portes pour une validation immédiate de la charia dans notre pays.

Parce que ces gens-là se moquent du déclin économique, culturel et identitaire de la France. Leurs pays de naissance respectifs sont des États vivant sous la dictature islamique, où la misère, l’analphabétisme, le chômage, la désespérance ont pris le pas sur l’héritage civilisationnel laissé par les Français.

Ils persistent à soutenir et à encenser leurs nations-mères, condamnant la France de les avoir spoliés et renvoyés aux siècles moyenâgeux dans lesquels ils se trouvent actuellement. Et c’est valable pour l’Algérie, comme pour Madagascar, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Tunisie ou le Maroc.

Ces musulmans-là rêvent d’une France islamique depuis plus de 55 ans qu’ils ont recouvré une indépendance prometteuse qui n’a pas eu lieu par l’incompétence de leurs leaders.

Et ce sont eux, ces islamiques-là, qui sont aux portes du pouvoir en France.
Avec un Macron au pouvoir, ils ont les portes grandes ouvertes pour parachever l’islamisation de notre pays.

Aussi, il faudra prendre en compte la taqiya, qui est la politique reconnue par l’islam consistant à tromper l’ennemi, faisant croire qu’ils ne s’intéressent pas aux élections quand ils se précipiteront pour voter Macron, le candidat qui les a assurés, dès les premiers jours de sa campagne, qu’ils auraient droit au régime particulier chariatique qui leur est propre.

Oui, les musulmans, en France, sont ravis de voir que toute la classe politique française se dresse contre l’élection de Marine Le Pen, seule candidate à défendre la Nation contre l’Occupant islamique.

Il faut en appeler au bon sens des Français, de quelque condition sociale qu’ils soient. De l’ouvrier au cadre administratif, du patron d’une grande ou moyenne entreprise au fonctionnaire de l’État, tous doivent avoir pour objectif de ne pas laisser de place prépondérante à l’islam en France sous peine de perdre leur identité.

Ils doivent tous se remémorer les attentats islamiques qui nous ont endeuillés et qui ont été applaudis dans les communautés musulmanes de France et de Navarre. Ils doivent se remémorer leur antisémitisme et leur haine du Français.

Sont-ils prêts, ces Français, à vivre dans un pays diaboliquement coupé en deux, dans lequel deux lois se heurteront ? Celle de la République et celle de l’islam.

Nous voulons croire que le mot « patriote » n’a pas qu’une signification symbolique pour les vrais Français amoureux de la France séculaire. Nous voulons croire qu’ils ont à cœur de revoir la France retrouver sa place prépondérante dans le monde politique, industriel et culturel.

Pour cette France-là, nous faisons appel à tous les vrais patriotes, quelles que soient leurs origines, leur confession, leur culture, à faire barrage au candidat de la finance et de cette islamisation dégradante pour de nombreux musulmans vivant dans notre pays.

Nous les appelons à voter pour la seule candidate qui défendra nos valeurs, notre patrimoine, notre identité et nos religions, à tous, face à l’islamisation galopante de notre pays.

Le 7 mai prochain, votons Marine Le Pen.

Danièle Lopez

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. Ça ne vous allume pas les français ? Votre dernière chance de reprendre votre pays, ne la ratez pas. On vote Marine.

  2. Ni le parti mondialiste représenté par Macron ni les musulmans aspirant à prendre le pouvoir en France n’ont compris qu’ils s’utilisent réciproquement mais poursuivent au final des objectifs totalement différents et incompatibles. Les premiers rêvent d’instaurer un grand marché mondial dont ils seront les maîtres, les autres la loi islamique du Moyen Âge qui répand la pauvreté et l’obscurantisme. À un moment ça va forcément clasher entre eux pour la prise de pouvoir. Il y aura des millions de morts. C’est bien ce que cherchent les vrais maîtres du monde

    • c’est exactement ça mais le plus terrible il y a quand même une partie de la population qui refuse de l’admettre !!!

  3. Résultat Département de Mayotte: Population 95 % musulmane:

    François FILLON LR 32.6 %

    Marine LE PEN FN 27.28 %

    Emmanuel MACRON En marche ! 19.13 %

    Jean-Luc MELENCHON La France insoumise 8.39 %

    Étrangement la droite fait un tabac. Motif probable: l’immigration intensive des habitants des autres Iles indépendantes.

  4. Ce n’est pas 1981, le point de départ de notre dissolution ! C’est le regroupement familial par Décret du 29 avril 1976
    Le regroupement familial fut rendu légal, et institutionnalisé, par le président Valéry Giscard d’Estaing, son premier ministre Jacques Chirac et le ministre du Travail Michel Durafour, Simone Veil, Sauvagnargues et Poniatowsky.: la fausse Droite
    Dhimmi or not dhimmi ? C’est le fond du problème !

    • Dhimmi, c’est sûr ! Sans cou*** aussi.
      Je suis même très surprise par la prise de position de Marie-France Garaud qui se rallie à MLP. Au moins elle a un courage que les autres n’ont pas. Elle dit tout haut vers qui va sa préférence et elle ne se vend pas aux marchands de la finance et de l’islamisme.

    • Le regroupement familial ne date pas de 1976 mais bien avant l’application de ce décret. Dès les accords de Genève et d’Evian en fin de guerre, les ‘travailleurs’ algériens sont venus en nombre en France (j’habitais en région parisienne à l’époque,et à côté de chez moi il y en avait 5000 dans le bidonville à la Boule Nanterre pour ceux qui connaissent). Il y a eu une manifestation dans Paris de ces ‘travailleurs’ pour le regroupement familial qui leur avait été refusé (puisque le deal était un roulement de 6 mois). La manifestation a dégénéré et une dizaine de personnes se sont retrouvées dans la Seine, les émeutes ont continué plusieurs jours et le Général a dû faire appel aux chars … et a laissé faire le regroupement familial … c’est une des raisons pour lesquelles il a démissionné

  5. a vous tous les patriote français descendent des Gaulois ne vous dégonflé pas devant Macron & n’ailler pas peur de Marine sa serra dur mais nous aurons choisi notre liberté …! notre souveraineté

  6. la France doit choisir le 7 Mai pour une république Islamiste ….! avec Macron …! ou une république française avec Marine …? vous avez le chois en suite vous en aurais a nouveau pour 5 ans pensez s’y quand vous serrai dans l’isoloir

    • C ADESOUL
      Le Choix…Vous en aurez à nouveau pour 5 ans ….Si ce n’est pas MARINE,ce que vous verrez en 2O22…..C’EST QUE VOUS NE POURREZ PLUS VOTER POUR REDRESSER LA France..;;
      MACRON ET L’ISLAM vous auront complètement privés de CHOIX,de LIBERTE…….Dois-je préciser ??
      Ne soyez pas aveugles !

  7. Non-non ! attali n’est pas pour Israël, il aime trop les arabes pour ça. Ne confondez pas les Juifs de chez nous, trop ou toujours à gauche et les Juifs israéliens qui, eux, savent qui est l’ennemi.

  8. Mr Boubaker me fait penser (surtout la rondeur de son visage rose) a la tete d’un animal que j’ai vu sur l’etalage d’une charcuterie populaire, je me suis dis non c’est faux les muz ne peuvent pas suivre un Imam qui ressemble etrangement a un animal tres connu pour ses recettes de jambons saucissons etc mais dans la vie on sait jamais ,surtout que nos amis nous font passer leur sandwich de tranches de jambon pour des tranches de dinde. Et voila le tour est joué me disait mon ami Latif en riant tout en me montrant son fridge plein de bierre en me disant en riantC simplement de ‘a limonade /////.HYPOCRITES>

  9. Beaucoup de musulmans ne suivront pas Boubakeur qui ne représente rien.
    Beaucoup de musulmans donneront leur voix (sans oser le dire) à M. Le Pen la seule à porter le fer contre le terrorisme l’islamique.

    • S’ils venaient à se donner la peine de voter !

      Mais l’UOIF et le CFCM donnent des consignes que les jeunes ont tendance à suivre. Ils aiment bien écouter les sirènes qui leur promettent tout plein de subventions, allocations et aides en tous genres.

  10. François, l’ectoplasme de l’Elysée, me l’a confié en rêve il y a longtemps : « après moi, le déluge ! » Et bien le déluge a un nom : Emmanuel Macron !

  11. Normal que les musulmans soient pour Macron à l’Elysée .Il a déjà baissé le froc devant l’islam et les algériens ;il est favorable au voile islamique dans les entreprises …donc
    pour les mahométans l’essentiel est déjà assuré .

  12. je me réfère à la vidéo de l’algérien Aldo Sterone http://youtu.be/HDAucwP6sRo?a qui explique que le FN n’a pas appris à parler à la nouvelle réalité multiple de la France.
    donc, d’urgence, Marine doit dire à la diversité de tous les “allochtones” que cela ne valait pas la peine de quitter leur pays d’origine pour se retrouver avec pire dans une France envahie par les desperados du monde entier. Elle doit leur promettre de défendre avec eux cette France dans laquelle ils ont voulu vivre en quittant leur pays d’origine. Elle doit appeler à l’union sacrée de tous ceux qui sont Français d’origine et de tous ceux qui sont Français par leur volonté d’être Français pour défendre ensemble cette France qui est la nôtre!

    • Très juste, Anne.

      Il y a des Arabes de toutes nationalités qui n’ont nulle envie de retourner vivre au 1er siècle de notre ère. Ils sont très occidentalisés et ils entendent bien le rester. Mais, je crois qu’ils savent pour qui voter. Par contre, la quasi totalité des jeunes zonards qui n’ont même pas un pois-chiche dans le crâne, jamais ne la suivront. Pour eux, nous sommes responsables de leurs malheurs (au pluriel).

  13. mais en face, il y a la propagande, le matraquage de la propagande….

  14. IL faut garde en mémoire , ne jamais l’oublier, cette citation de Hollande dans son bouquin « Un président ne devrait pas dire ça » . Parlant de l’islam. « TOUT CELA SE TERMINERA PAR UNE PARTITION ». Dans on esprit c’est la capitulation sans combattre.
    Macron lui, fera le reste du boulot selon les mandats de ses maitres mondialistes. Il faudra donc que s’engage une lutte armée contre ces traitres collabos, sans cela , la France sera perdue !..
    Juste pour dire que ceux qui la fine gueule sur le vote Le Pen, devraient prendre conscience de l’énorme responsabilité que leur reprocheront à juste titre leurs enfants.

  15. Bravo de rappeler que le roi fainéant chirak a favorisé l’élection de francisque mittran.
    mohamed saou 1er ministre de macron pourra s’essuyer les pieds sur les prostitués de LR.

    • un type comme tu dis qui s’est vite enfui d’Algérie dès que le vent mauvais a soufflé. Venu se réfugier avec son père au lieu de chercher à défendre son pays. C’est l’ancêtre des réfugiés syriens d’aujourd’hui !

Les commentaires sont fermés.