1

Pourquoi les souverainistes français sont-ils toujours les cocus de l’Histoire ?

Le livre de David Desgouilles, publié en 2018, « Leurs guerres perdues », fait un constat implacable, à travers l’engagement militant de trois jeunes Français, une de droite, et deux de gauche, dans les années 1990. Les souverainistes ont perdu toutes les batailles, et, pire encore, ont souvent contribué, à l’image de Seguin et Chevènement, à faire gagner des hommes, Chirac et Mitterrand, dont ils savaient qu’ils les trahiraient. Pourquoi les salauds gagnent-ils toujours, et pourquoi les souverainistes français sont-ils toujours les cocus de l’Histoire ? Peut-être parce que ce sont des idéalistes, alors que les mondialistes sont des cyniques tueurs froids…