Pourquoi Macron a préféré les faux rebelles Bourdin-Plenel à Eric Zemmour

Publié le 17 avril 2018 - par - 29 commentaires - 2 981 vues
Share

Ils avaient l’air particulièrement fiers d’eux, lundi matin, sur les plateaux de télévision, nos deux rebellocrâtes, Bourdin et Plenel. Ils paraissaient certains d’avoir bousculé le président de la République. Ils étaient venus sans cravate, et avaient refusé d’appeler Macron « Monsieur le Président », lui collant du « Emmanuel Macron ». Pourquoi pas Manu, la prochaine fois, et pourquoi pas le tutoiement, pendant qu’on y est ?

Et ils paraissaient certains d’avoir tenu tête à Macron, et d’avoir bouleversé les règles des interviews présidentielles. Bref, ils étaient les héritiers de mai 68, et se pensaient les nouveaux révolutionnaires des plateaux télévision. Pauvres blaireaux, ils ne se sont même pas rendu compte qu’ils se sont fait rouler dans la farine, et qu’ils ont été les idiots utiles de Macron, sur au moins trois sujet : les bombardements en Syrie, le droit d’asile et l’invasion migratoire, et l’islam. Rien d’étonnant, puisque sur le fond, tous trois sont des libéraux libertaires, et partagent la même vision du monde. Ils conservent leurs querelles à la marge.

Ils se sont bien gardés de contredire trop longtemps le président de la République, sur ses grossiers mensonges sur les bombardements syriens. Ils n’ont pas demandé où étaient les preuves. Ils n’ont pas insisté sur le fait que les bombardements ont eu lieu la veille de la visite des experts. Ils n’ont pas évoqué le coup de main que cette agression donnait aux islamistes, et la continuité du soutien de la France aux agresseurs musulmans du peuple syrien. Ils ont laissé leur interlocuteur mentir grossièrement, sur le contournement de l’Onu et de l’Assemblée nationale. Et pour cause, Macron, Bourdin et Plenel sont trois islamo-collabos, qui ont diabolisé en permanence, comme l’ensemble de leurs confrères depuis sept ans, Bachar, pourtant seul rempart contre l’Etat islamique.

Ils ont également laissé Macron mentir grossièrement sur le droit d’asile, qui ferait partie de notre constitution, et d’un droit intangible des traditions françaises. Aucun des deux guignols n’a rappelé au président de la République les changement opérés entre le droit d’asile d’il y a 30 ans, et celui d’aujourd’hui, qui constitue un contournement orchestré par les associations dites humanitaires, pour imposer à la France toujours davantage de clandestins. Et pour cause, Macron, Bourdin et Plenel sont trois immigrationnistes, qui considèrent que parler du Grand Remplacement qui se met en place, c’est du racisme.

Cerise sur le gâteau, ils ont également laissé Macron nous faire son numéro de claquettes sur le voile islamique, l’islam de France, le méchant islam radical ou islamisme contre le bon islam, bref, proférer les mêmes sornettes que ses prédécesseurs depuis 40 ans, et favoriser ainsi, par cet enfumage, la progression de l’islam en France. Rien d’étonnant, Macron, Bourdin et Plenel sont trois lèche-babouches de compétition, qui considèrent que s’opposer à l’islamisation de notre pays, c’est du fascisme, rien de moins.

Imaginons Eric Zemmour à la place de ces deux guignols. D’abord, il serait venu avec une cravate, par respect pour ce type d’interview. Ensuite, il aurait appelé Macron M. le Président, par respect pour la fonction. Enfin, sur ces trois sujets (et sans doute sur bien d’autres), il aurait été, avec toute la correction dont il est capable, autrement retors que les rebelles d’opérette auxquels le Président de la République a eu affaire.

Lui ne se serait pas tu sur les grossières manipulations de Macron sur la Syrie, sur ses mensonges sur le droit d’asile, et sur son baratin sur l’islam, tout simplement parce qu’il connaît ses dossiers, et qu’il ose dire la réalité de la situation française, du Grand Remplacement de sa population et de la progression du cancer islamique. Tout ce que Macron, et ses complices journalistes, font tout pour cacher aux Français.

Il suffit d’écouter ces différentes confrontations avec Mélenchon, Juppé, Baroin, Cambadélis pour mieux comprendre le choix de Macron : plutôt Bourdin-Plenel que Zemmour !

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Hasso

4 jours après le « débat » ou match de catch avec Plenel et Bourdin, Macron prend 4 points dans les sondages. C’est Plenel qui doit être content !

Yves ESSYLU

Peut on émettre l’hypothèse sur ce site que Macron se sent mieux avec des journaleux de même idéologie que lui ? donc avec deux marxistes internationalistes qu’avec des identitaires libéraux tels Rioufol et Zemmour

Simone GUTIERREZ

Qu’ il s’ agisse de son gouvernement ou des journalistes qui l’ interrogent , comme tous les hyper narcissiques , Macron aime s’ entourer de médiocres : ça lui donne l’ impression d’ être important .
Il se dit que des nullités comme Philippe , Collomb , Belloubet , Schiappa , Castaner , Bourdin , Plenel , etc …. ne lui feront jamais d’ ombre .
Il est évident que Macron esquivera toujours le débat avec des gens comme Zemmour , Polony ou Onfray .

Jean HAMMEL

Hélas hélas hélas on n’en sort pas

NOEL

Ce semblant d’entretien entre collabos a dù plaire à toute la bisounourserie que compte cette société .

platon

2 cons comme faire-valoir c’est super ….et puis au final jamais 2 sans 3 ….car la situation de ce pays ruiné et envahi ne fera qu’empirer ….c’est malheureusement cuit depuis le mittheux …..bref c’est bien triste une démocratie de couilles molles ….

dufaitrez

Après ce duel à fleurets mouchetés, Bourdin et Plenel sont morts. Politesse, rhétorique, dialectique, etc…
Zemmour, lui est Vivant !
Spartacus n’a pas osé descendre dans l’arène, il aurait été bouffé par le Lion !

wika

Je n’ai pas regardé ce débat et votre résumé, monsieur Le Poulpe, me confirme que j’ai eu raison : un numéro entre potes.
Si Macron appréciait vraiment de se mesurer avec des personnes qui ne lui font pas de cadeau, comme il l’a prétendu, il aurait en effet choisi Zemmour ou Natacha Polony ou tout autre journaliste en dehors du système

frantz

Je déteste Emmanuel Macron, et tout ce qu’il représente, mais si j’avais l’occasion de lui parler, d’échanger avec lui, pour moi se serait : « Monsieur le Président », car le titre qu’il porte et ce que cela représente, (pour un Français rance, dixit l’idéologie dominante), est bien au delà de sa petite personne, et l’appeler ainsi est un rappel à ce qu’il est, et aux devoirs qui lui incombent ! L’appeler autrement est bien la preuve du mépris de ces pseudos-journalistes, pour les institutions de la cinquième république et de ses « valeurs », que les mêmes cons clament à tu-tête, selon l’orientation… lire la suite

irae

Pas moi.
Je l’appellerai Monsieur macron.
1/ il a été élu avec 44% des voix des électeurs. Sa fonction est donc légale, mais ni morale, ni, de fait légitime;
2/ je n’ai jamais voté pour ce prétentieux, il ne sera donc jamais, pour moi, un président
3/ Il représente mal la France et fait rire de lui à l’étranger. j’ai honte d’imaginer que ce type soit le président des français.
4/ Il est méprisant avec les français, donc méprisable!

MisterT

Completement d’accord

Jacques Barrio

J’ai bien plaisir à lire tous ces commentaires! Les lecteurs de RL ont tous compris qu’il de ne s’agissait pas du tout d’une interview d’un Président par deux « journalistes », mais en réalité d’un spectacle donné par trois comédiens s’entendant comme larrons en foire pour faire mousser Super Micron. En somme, un « ménage à trois » assez bien monté, qui a du convaincre pas mal de gogos, mais pas les gens possédant un nombre suffisant de neurones.

patphil

il a choisi d’être maltraité par des impolis, pour mieux apparaitre comme juste et sage!
mais qu’a t-il dit sur le fond, sur les vraies préoccupations qui n’ait été rabaché?

Victoire de Tourtour

On peut supposer que tout était préparé à l’avance, pour valoriser « Monsieur le Président » et mettre en scène Dupont et Dupond, jouant les faux rebelles et vrais faire-valoir.

Lili

Faux rebelles mais vrais super-kollabos…
Avec son art, Zemmour aurait fait revenir aux petits oignons cette andouille de zu-zu-zupiter…… cuit et recuit !
Quel délice cela aurait été……

barbot

Bourdin-Gredin a t-il demandé l’avis de René, le chauffeur de taxi ? Quelle triste canaille !!

Lili

A Réné le taxi non ! Mais à ses chéris rachid et mouloud surement ……..

hathoriti

Zemmour aurait écrasé le chouchou à sa vieille môman…

Lili

A sa vieille « mômie »….. :-)

JILL

Zemmour …autant introduire un loup dans une bergerie de braves moutons .Il parle pas mouton le Zemmour .

Martin (du Gard)

M’ enfin, Paul le Poulpe, fut un temps où le poulpe nommé Paul connaissait son affaire sans faillir . Vous avez assisté non pas à une interview mais à une pièce de théâtre au scénario écrit et répété à l’ avance, par des acteurs habillés par Donald Cardw… (non, pas lui ) dans des décors de Roger Har…( Ah non, pas lui non plus !) Fait rien ! le décor était quand même très beau. Même bien plus beau que ceux du Roger. C’ est d’ailleurs tout ce qu’ il y avait de plaisant dans cette mise en scène !… lire la suite

Rebelonous

Macron interviewé par Zemmour ? on va parler comme Macron
UN:Macron aurait craint au maximum les questions de Zemmour.
DEUX: il n’aurait jamais pu répondre correctement et franchement aux questions.
TROIS: il serait passé pour un amateur aux yeux des français
QUATRE: il se serait mis en maladie pour éviter cette torture.

didier

L’ équipe à Macron a sans doute opté pour ces deux là car l’un est rendu psycho-rigide par son idéologie et l’autre ne lui arrive pas à la cheville en joute oratoire. Face à Eric Zemmour le Président se serait retrouvé rapidement avec la bave aux lèvres comme durant le début du débat avec Marine Lepen. Avec Natacha Polony également, même si elle prend des gants dont Zemmour ne s’affuble pas.

kancau11

En ce qui concerne BOURDIN, on sait tous ici que ce cafard est selon qui il a en face expert en brosse à reluire, quand à l’autre PLENEL on sait aussi que c’est un lèche cul de compétition envers l’islam, donc Macrouille n’avait rien à craindre de ces deux guignols pour poser des questions sur des sujets qui fâchent, j’ai même vu après le débat que je n’ai pas regardé PLENEL se faire rembarrer par ARES (dieu grec de la guerre) car la question ne lui plaisait pas, et hop, PLENEL, à la niche.

Dupond

. Ce trio est complice et permet d’en foutre plein la vue aux blaireaux pour faire gagner du temps en vue des europeennes dans un an . Les russes protegent Assad (qui n’est pas reluisant pour autant) mais le chamelier d’AS pote avec nos leches babouches est tout aussi pourri quand on voit ce qui se passe au yemen .Assad restera en place et s’obstiner a vouloir le détruire serait beaucoup plus dévastateur que la ZAD de NDDL
https://reseauinternational.net/le-plan-secret-des-usa-visant-damas-a-ete-dejoue-le-role-de-la-russie-avant-et-apres-lattaque-des-u

Gretsch

Assad est, peut-être plus reluisant qu’il n’y parait. D’abord aux dernières élections il a recueilli plus de 80% des voix, y compris chez les personnes qui votaient au Liban, et qu’on ne peut pas soupçonner de voter sous la contrainte. Ensuite parce qu’en Syrie, le courant que représente Assad est le plus proche de nos valeurs : les zones syriennes qui étaient les dernières à être tenues par Assad représentaient les quartiers ou le féminisme est le plus développé, où les gens sont le plus éduqués, et y compris dans les classes moyennes sunnites. A l’inverse, l’occident et l’Arabie Saoudite… lire la suite

frantz

D’accord à 100%, ce salopard de Laurent Fabius vantait carrément al- nosra en déclarant : « qu’ils faisaient un excellent travail là-bas », avec l’argent de nos impôts, cet ordure sous les ordres du traître en chef, flanby, subventionnait l’assassinat, la torture, le viol, l’esclavage, des peuples chrétiens d’orient, et en plus osaient s’en vanter publiquement ! Les Français sont de véritables Mougeons, stupides et dociles, la seule place pour cette paire de cafards est « la haute cour de justice » pour trahison ! Avec en scénario final, le même destin que les pauvres poilus fusillés pour « l’exemple »

angora

Zemmour ne s’en laisse pas compter. le macron n’aurait pas fait le poids.

kabout

macron le sait trés bien…..en interview notre Zémmour aurai écraser le petit boutonneux sur tout les sujets,ah pétouche,trouille,frousse quand tu nous tiens !