Pourquoi on ne peut accepter les abattoirs temporaires de l’Aïd el Kebir

Publié le 21 septembre 2015 - par - 17 commentaires - 1 505 vues
Share

EGORGEMENTPérenne ou temporaire un abattoir en raison de risques sanitaires et environnementaux reconnus, est une installation classée obligée de respecter des normes rigoureuses (d’où la disparition des petits abattoirs de proximité).

  • Ces normes exigent des aménagements (sols et murs lisses pour faciliter la désinfection, circulation réglementée, dispositifs pour évacuer et traiter les effluents et les déchets -sang, eaux de lavage, peaux, viscères-) des matériels (chambre froide, extracteur de moelle épinière) et des procédures très strictes.
  • Réglementairement, une carcasse doit sortir de l’abattoir à la température de 7 ° à cœur c’est-à-dire après 24h de frigo ce qui permet de détecter des problèmes sanitaires, or culturellement lors de l’Aïd chacun repart avec sa carcasse tiède.
  • Depuis 10 ans, les pouvoirs publics autorisent la création d’abattoirs « temporaires » pour la fête de l’Aïd afin de satisfaire « l’attachement des musulmans à ce rite » (B. Cazeneuve). Improvisés pour 3 jours par des particuliers soit sous tente dans des lieux non prévus à cet effet ( carrière, parking…) soit dans des bâtiments désaffectés ou voués à d’autres activités (usine de poisson, grange, centre équestre…), ces abattoirs d’occasion sont évidemment hors normes alors que l’abattage rituel accroît les risques (voir notre document annexe sur les risques sanitaires de l’abattage rituel)
  • Il y a 3 niveaux de classement selon le tonnage prévu mais tout organisateur d’abattoir temporaire doit disposer d’une autorisation préfectorale délivrée sur présentation d’un dossier. On constate que l’administration se contente de reconduire les autorisations chaque année alors même que des reportages sur quelques un de ces abattoirs (Trets, Bouches du Rhône …) donnent à voir un non respect manifeste des normes. Cécité voulue, manque de personnel, crainte des réactions ?
  • Théoriquement une chaîne d’abattage doit être de bout en bout surveillée par un vétérinaire. La Cour des comptes a pointé le sous-effectif déjà flagrant en temps normal des services vétérinaires (rapport 2014), incapables donc de contrôler en plus ici où là (10 sites dans les Bouches-du-Rhône…) la provenance souvent douteuse de 250 000 bêtes et les conditions sanitaires de leur égorgement.
  • Même problème pour les sociétés d’équarrissage seules habilitées à procéder à l’évacuation des déchets et déjà débordées au quotidien. Pour ce qu’on en sait, les matériaux hautement putrescibles peuvent rester des heures voire des jours dans des bennes exposées à l’extérieur. Une aubaine pour les rats (certains abattoirs temporaires optent d’ailleurs pour l’enfouissement sur place pourtant interdit).
  • Extrait du discours-programme prononcé par B.Cazeneuve devant le Conseil français du culte musulman, (15/06/2015): « Bien des efforts sont déjà engagés en vue d’organiser des abattoirs provisoires dans les meilleures conditions (…) Ils restent en nombre insuffisant et les porteurs de projet sont trop souvent découragés par leur coût et la complexité de leur mise en place. A la suite de vos travaux, je propose qu’un groupe de travail rassemblant des responsables religieux, le ministère de l’Agriculture et le ministère de l’Intérieur soit constitué rapidement afin d’évaluer le dispositif actuel dans sa globalité et diffuser les bonnes pratiques qui le méritent » (à noter l’absence de professionnels de la santé ou de la boucherie). Donc, pour épargner soucis et dépenses aux« porteurs de projet » les préfets ont désormais pour consigne de chercher auprès des maires des sites possibles. La mise à disposition semble s’accompagner d’un «cahier des charges » mettant la commune à contribution notamment pour la fourniture d’électricité, la remise en état du site et la signalétique. Il est impossible pour l’instant de déterminer dans quelle mesure cette démarche interfère avec la procédure réglementaire d’autorisation. Il serait extrêmement grave que ce soit un moyen de contourner les textes en vigueur sur les installations classées !

Alain de Peretti

Vigilance Halal, Protection et respect de l’animal et du consommateur

BP 40003   33490 St Macaire

http://vigilancehallal.com           contact@vigilancehallal.com

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Herbert Sogno

Bien sûr que le but est de détourner la loi, toute la socia-lie repose sur ce principe ! Que j’ai hâte d’être à Nuremberg 2. Monsieur de Peretti, ne disposez-vous pas de moyens pour mobiliser vos confrères vétérinaires sur cette question ? Je sais qu’il existe des syndicats et des associations de vétérinaires ; qu’en-est-il de votre combat dans ces réseaux ? La dictature socialiste ne peut pas museler des gens d’un tel niveau intellectuel en principe. Ils peuvent à leur tour redonner du courage aux organisations de protection animale qui sont si frileuses en France sur ce sujet, bien… lire la suite

Lara

Faites comme moi. Mangez du cochon. En plus, les paysans bretons seront contents. Pas question de manger cette horreur. Petit rappel : 100% de ovins/caprins et 60% des bovins sont abattus ainsi… Si tout le monde boycottait la viande, on obtiendrait vite l’étiquetage sur le mode d’abattage (halal ou pas) que nos dirigeants refusent obstinément de mettre en place (pour ne pas stigmatiser bien sûr !!).

Torpillator

Vous avez raison c’est le meilleur moyen d’éviter la souillure halalesque … et aussi pensez à déguster les produits de la mer !

Dominique

Comment savoir ou et de quelle manière a été abattus les animaux et de ce fait la viande mise en rayon. Quelle juridiction alerter ou questionner ?

dominique

Dans ma région, enfin une personne courageuse se fait entendre: « Dans un communiqué, la tête de liste FN aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté évoque l’installation de l’abattoir halal temporaire sur l’aire d’accueil des gens du voyage à Belfort et s’étonne de la discrétion dont fait preuve le député-maire de la Ville à ce sujet. À l’occasion de la fête musulmane de l’Aid-el-Adha, les maires peuvent être appelés à installer des abattoirs halal temporaires sur leur territoire communal. Une décision à laquelle l’élue FN s’oppose. « […] Je condamne l’attitude complaisante de certains maires RPS, attitude qui porte gravement atteinte à… lire la suite

Torpillator

Ces gens-là sont répugnants … Il va nous falloir expulser les « fêtards » par la force car ces parasites s’accrocheront comme des morpions à toutes les aides que l’on aurait jamais du accorder à ces barbares.

Torpillator

Ils sont aussi nuisibles pour les êtres humains que pour les animaux ces débris à barbes de chiottes

arthur

Regardez en arrière,dans le passé proche.

Il l y a seulement 15 ans presque aucun Français de souche ne savaient ce qu’était le halal.
Aujourd’hui la lâcheté des élus fait que nous mangeons tous de la viande d’étourdissement à vif et sans le savoir.

Nad

Le hala est une monstruosité. Comment a-t-on pu accepter une telle barbarie en France. Il me semblait que notre pays était civilisé, et que les animaux y avaient des droits…Les animaux sont des êtres sensibles, et qui souffrent tout comme nous. Accepter que des animaux soient égorgés sans étourdissement, sur notre territoire, est une abomination. Notre époque n’est pas glorieuse, non, vraiment pas.La France est tombée bien bas. J’espère qu’un jour notre pays retrouvera toute sa raison. Pauvres bêtes. Ce que devient mon pays me rend malade. Ces gens, les musulmans, en effectuant ce genre de ritiel, nous prouvent qu’ils… lire la suite

SURICATE

IL serait Ô combien Courageux et Digne que TOUS les VETERINAIRES et les BOUCHERS de FRANCE se soulèvent et interdisent les méthodes HALAL et CASHER (nulle part dans le coran il n’est précisé que l’étourdissement est INTERDIT…) Nous sommes en FRANCE, nous sommes Chrétiens et non Musulmans ! En dehors du docteur De PERRETTI combien de vétérinaires mènent son COMBAT ? Trop peu. Combien de bouchers ? à ma connaissance : AUCUN ! Ceux à qui vous OSEZ poser la question : votre viande est-elle halal ? soit ils baissent le nez et bafouillent de l’incompréhensible, soit ils ont l’affront… lire la suite

Nad

Le halal, c’est de la barbarie. Et nos chers dirigeants UMPS autorisent la barbarie sur notre territoire, à des fins purement électorales. Ce qu’est devenue la France, c’est une honte. Il me semblait que dans un pays civilisé comme le notre, les animaux avaient des droits, dont celui de ne pas mourir dans la souffrance. Notre époque est pitoyable, honteuse. Ce que devient la France est en dessous de tout. Quand allons nous réagir pour remettre le choses à leur place, faire cesser ces atrocités et arrêter l’islamisation de notre pays ? L’heure est grave. Il faut virer hollande et… lire la suite

Dany

Nous ne serions pas dans cette situation actuelle si nos gouvernements avaient fait respecter les lois qui régissent notre pays!! ceux qui veulent vivre autrement seraient restés chez eux, et on s’en porterait très bien !!
La France est devenue un mélange infâme , une immense déchèterie…

Dany

L’abattage halal n’a rien à faire en France! Chez nous l’abattage doit être fait après étourdissement…par respect de l’animal, pour une question de Santé Publique…c’est notre loi, c’est ainsi ! ceux qui veulent vivre sur notre sol doivent en respecter les lois, traditions, culture, etc…un point c’est tout!!

Anne Lauwaert

Il faut observer ce qui se passe en Flandres où le ministre du bien-être animal Ben Weyts a décidé qu’il n’y aurait pas d’abattage sans étourdissement dans des abbatoirs temporaires cette année – Qu’est ce que cela va donner ? Il veut arriver à l’interdiction définitive de l’abattage sans étourdissement. http://www.benweyts.be/onderwerpen/dierenwelzijn

maurice

je suis d accord avec vous madame ANNE ,mais que vont t ils faire a votre avis ,on aura encore des carcasses sur les chemin et personne pour le constater malheureusement ,ils arrivent toujour a leur fin regardons la burqa a Charleroi on en a et font .j espère me trompé mais …..

Anne Lauwaert

Maurice, c’est à nous tous de faire opposition en bloc… surtout quand nous allons voter …

Herbert Sogno

@ Anne

Merci GAIA ! ( association de protection animale belge ) ; les belges ont eu l’intelligence de proposer la solution de l’électronarcose, que les musulmans acceptent. En réalité, l’animal sera étourdi mais la viande sera hallal quand même.