Pourquoi pas des Chantiers de la Jeunesse pour les mineurs délinquants ?

Publié le 27 mars 2021 - par - 22 commentaires - 617 vues
Traduire la page en :

Il est incontestable que la violence est en progression exponentielle dans notre pays et que cette violence est produite par des adolescents de plus en plus jeunes, des moins de 15 ans. Inutile de rappeler tous les récents affrontements de bandes dans toute la France et plus particulièrement en Île-de-France, avec de nombreux morts et blessés par arme blanche. Inutile également de rappeler toutes ces agressions de jeunes, de très jeunes mêmes, contre leurs instituteurs, leurs professeurs, etc.

Le problème est donc posé mais la solution ?

Ils sont mineurs donc pas question de les envoyer en prison, ce qui d’ailleurs serait une absurdité car ils ressortiraient plus délinquants et menaçants.

Pas question de simples « rappels à la loi », comme c’est le cas actuellement, car ils considèrent que, comme ce n’est pas une punition, cela peut être compris comme un certain encouragement à poursuivre devant l’indifférence générale.

Les « enfermer » dans ces centres de rétention n’a pas été une solution et les résultats sont plus négatifs que positifs.

Les parents de certaines communautés sont, pour la très grande majorité, dans l’incapacité d’éduquer leurs enfants et ce n’est pas à l’Éducation nationale d’entreprendre ce labeur, son rôle étant de leur apprendre à lire, à écrire et à compter, ce qui n’a jamais été une tâche facile mais devenue, aujourd’hui, de plus en plus ardue… et dangereuse.

Sommes-nous dans une impasse, devant un mur, impuissants à résoudre ces problèmes « mineurs » pour eux mais « majeurs » pour l’ensemble de la société française et son devenir ?

Souvenons-nous des « Chantiers de Jeunesse ». Il s’agissait de lieux de formation et d’encadrement de la jeunesse française dans lesquels, dans une ambiance militaire, encadrés par des officiers et sous-officiers d’active, on inculquait les valeurs républicaines dans la pratique de la vie en commun, à l’aide d’une formation virile et d’un développement moral grâce à un entraînement physique, une éducation et un apprentissage professionnel, des sports, des jeux et, surtout, une autorité et une discipline qui participaient à leur éducation future.

Aucune politique, aucune religion, aucun moyen de communication et cela jusqu’à leur majorité. Je suis persuadé qu’alors, pour le plus grand nombre, ils sortiraient nettement améliorés et civilisés.

Bien sûr, certains vont s’écrier : « ces chantiers de jeunesse ont été inventés par « Vichy », je vais donc leur faire observer qu’à l’époque, ces chantiers avaient suscité les critiques de Pierre Laval pour « leur manque de loyauté » vis-à-vis de son gouvernement et leurs sentiments antiallemands et que, pour une très large majorité, ils avaient rejoint la « Résistance » dans toutes les provinces de France et participé à l’armée d’Afrique et à la libération de la Patrie.

J’ai en mémoire l’insoumission de certains « appelés » qui refusèrent leur départ vers l’Algérie, dans les années 56/61, et qui, transportés manu militari et incorporés dans des régiments parachutistes, sont, pour une large majorité, devenus de courageux soldats après leur reprise en main et leur encadrement.

Ces « nouveaux chantiers de jeunesse », organisés par des régiments sélectionnés pour leur encadrement physique, comme par exemple les « Paras », seraient sans aucun doute un rempart pour ces adolescents contre les influences de leurs quartiers et de leurs communautés et la démission totale de leurs parents et des associations impuissantes.

D’une manière générale « ils seraient mieux dans cet encadrement que livrés dans les rangs de bandes agressives avant de passer inévitablement dans la délinquance.

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
R2D25

A EXPULSER RAPIDEMENT.

Le Blob

Mettre à flots un navire prison de 4000 places en eaux internationales avec une discipline digne de Gantanamo. 115 décibels de heavy metal dans la tronche des récalcitrants 22 heures sur 24 et vous m’en direz des nouvelles. Et il n’y aura pas de problème de téléphone portable en plus.

Eric Hartley-VI Fletcher

Au régime militaire des Bataillons-Disciplinaires encadrés par des sergents de la Légion ! Parcours du Combattant, Marches de nuit, Coups de Pompes dans le cul, ….

ARGO

Moi, je verrais bien des travaux d’intérêt général, style vider la mer à la petite cuillère, compter les grains de sable sur une plage, mesurer la distance Lille Marseille avec un double décimètre, etc.

raslebol

Un chantier d’expulsion pour ce qui n’est ou ne sera jamais Français Oui !
C’est vrai que pour se faire, ça risque d’être un véritable Chantier !!

wolfsoldier84@hotmail.fr

“J’ai effectuer à Marseille ce style d’action (campagne Pastré ) et croyez moi , celà n’a rien donner autre que de mettre certain profil dans les starting block politique allors que c’est nous qui faision le boulot . ” il faut se battre , c’est le seul moyen pour dénoncer toutes ces magouilles financières qui mette nombre de Français sur la paille ” KC

adagiocrescendo

Tout ce qui vient d’afrique retour à l’envoyeur et les Français de souche leur apprendre a lire et a compter ( pas réapprendre)

HARGOTT

Non: la prison et l’expulsion pour les étrangers.

Hagdik

D’accord mais à une condition :
Cette mesure concerne les délainquants Français.
Les non-français, ou “depuis peu” issus du droit du sol ILS DÉGAGENT et avec toute la smala !

FleXo

Comme les francais qui ont construit l Algerie ont ete oblige de le faire…

Anton

Les Chantiers de la Jeunesse (1940-1943) ? Mais c’étaient des jeunes Français qui aimaient leur pays ! Ne pouvant plus combattre (provisoirement) l’ennemi, ils se sont mis au service civil pour se former aux métiers pour l’avenir de la France. Demander cela aux djeunes d’aujourd’hui, ils vous rirons au nez: rien à foutre, bouffons…

Pascal

Bonjour, les “chantiers de jeunesse” existe mais il faut être volontaire. Les “chantiers de jeunesse” encadrés par l’armée existaient mais ils ont été supprimés pour raison financière. Dommage , car les résultats étaient très bons.

jojo

pourquoi pas des colonies de vacances perpétuelles aussi..?????
à croire que l’on paye pas assez cher pour que ces bambins s’occupent…????
un billet retour ,famille comprise,c’est plus rationnel ,plus efficace, et ça règle définitivement le problème……..

BERNARD

Sinon, l’URSS avait mis au point un système assez efficace décrit par Soljenitsyne.
Déjà avec micron, la France devient progressivement un goulag, alors on peut en créer d’autres, peut-être un peu plus spécialisés.

De plus le problème principal de ces “djeuns” délinquants, c’est qu’ils haïssent la France et c’est ce qu’on leur a dit de faire dès leur plus jeune âge, c’est foutu : à mon avis l’armée n’en voudrait pas et pourrait même s’en trouver intoxiquer sachant que dans l’Armée de Terre déjà plus de 30% des effectifs sont adeptes de la religion d’amour.

JEAN

Alors là, pas d’accord du tout avec vous Mr Gomez
En quoi sommes-nous responsables nous Français qui avons déjà à éduquer notre propre jeunesse de ces ” mineurs colorés ”
Chaque pays et chaque famille dans le monde doit s’occuper de sa jeunesse
C’est trop facile de dire ” on vous balance nos jeunes, débrouillez-vous avec ”
Personnellement je me fous complètement de l’avenir de ces voyous, et je n’ai pas à payer des impôts pour éduquer les enfants des autres pays
Votre raisonnement est compatible avec le grand remplacement, “occupons-nous des enfants des autres et tant pis pour les nôtres”
Il faut voir tous les emplois occupés par les colorés, qui pourraient l’être par nos gosses
STOP à la générosité mal placée !!!!
Vive la France et les vrais Français !

Manuel Gomez-Brufal

Il n’est pas question dans mes propos des mineurs clandestins isolés mais des adolescents français qui menacent notre sécurité, qui s’affrontent dans des bandes et agressent leurs professeurs. Les mineurs étrangers c’est une autre affaire !

barracuda 58

Le problème est qu’ils sont tous Français, blancs, noirs jaunes rouges.

Anton

Adolescents “français”, oui , adolescents français, non.

HARGOTT

Vous appelez cela des “Français !”
Pour moi, la plupart de ceux dont vous parlez ne le seront JAMAIS !

ALPHA ... OMEGA .

Merci Monsieur Gomez pour cette proposition .
Voici des années que j’écris : Peine des travaux forcés , à plusieurs degrés de dureté , selon les actes commis par les délinquants . Il y a tant de choses à faire dans les villes et dans les campagnes du pays .

Anton

Les Chantiers du Maréchal n’étaient pas des “travaux forcés” mais une nécessité pour encadrer la jeunesse française désœuvrée par les conditions de la défaite de 1940.

Heraklite

Quelle bonne idée ! On va donc verser du pognon pour des mineurs délinquants. Commençons plutôt par nous occuper des binationaux, maghrébins, turcs, albanais, tchétchènes, … Déchéance de nationalité, expulsion avec leurs parents et leurs frères et sœurs. Évidemment pour les mineurs étrangers c’est expulsion directe. En plus en pleine période de covid, on pourrait relancer le secteur aérien en affrétant une flopée d’avions. Ça c’est un investissement d’avenir ! Et j’aurais le sentiment que mes impôts sont bien utilisés. Bien évidemment il s’agit aussi de protéger nos frontières et d’empêcher de nouveaux déchets de poser le pied chez nous. Le reste c’est de la connerie ruineuse. Au passage, les militaires ne sont pas là pour jouer les éducateurs spécialisés en encadrant des boulets.

Lire Aussi