Pourquoi Pierre Nora hait-il autant les Français d’Algérie ?

Historien reconnu, membre de l’Académie française et, pour l’anecdote, compagnon d’Anne Sinclair et successeur de DSK, Pierre Nora, de son vrai nom ARON, est considéré comme un grand intellectuel de gauche et, contrairement à certains autres, notamment Jacques Attali, il sait se montrer discret actuellement.

Cependant, il fut un temps où sa haine (n’est-ce pas le sentiment à la mode ne nos jours : haine tout à fait justifiable contre les antisémites mais pas trop contre les islamistes) a dominé sa pensée dans une direction bien précise : contre les Français d’Algérie.

Pourquoi ? On peut en effet se poser la question.

Professeur au lycée Lamoricière, à Oran (Algérie) jusqu’en 1960, rentré en métropole en 1961, il écrit un essai cette même année « Les Français d’Algérie ».

Voici quelques extraits de ce qu’on peut y lire :

*Les Français demandent aujourd’hui au président de la République de les débarrasser des Français d’Algérie.

*Il faut frapper vite et fort.

*Seule une rupture brutale peut impressionner les Français d’Algérie.

*Il est exclu de les calmer.

*Seule une expérience-choc peut surprendre les Français d’Algérie, peut les prendre de court.

*Ils sont petits, ils ne sont pas même un million.

*Le référendum du 9 janvier 1961 permet de définir le lien actuel des Français métropolitains et des Français d’Algérie. Ces derniers ne s’y sont pas trompés, ils ont accusé le coup et senti passer le froid de la mort.

*Les Français d’Algérie ont développé une ruse de malade et d’enfant, un réalisme de grands fauves. Ils ont un flair sans égal de limiers, une roublardise de braconniers. Inutile de jouer au plus fin, on part perdant.

*Il faut recourir au bistouri et trancher le cordon ombilical.

*Il y a même intérêt à les priver momentanément de tout espoir de secours.

*Rien n’est plus inutile que d’habituer les Français d’Algérie à l’idée anémiante qu’ils vont être « bradés ». Il faut qu’ils voient la chose faite.

Oui, pourquoi tant de haine ? Que lui ont fait les Français d’Algérie pour qu’il les accable d’une manière aussi outrancière ?

Peut-être que, juif ashkénaze, Nora se croyait supérieur aux juifs séfarades qui peuplaient l’Algérie, qu’il mettait dans le même sac ?

Ce livre écrit manifestement dans l’objectif que les Français de métropole rejettent les Français d’Algérie et, pourquoi pas, n’était-ce pas le souhait de De Gaulle ? Qu’ils soient dans l’obligation de rester en Algérie, livrés aux assassins !

Si c’est De Gaulle, que Nora voulait convaincre, il a parfaitement réussi, compte tenu du résultat final de cette « guerre d’Algérie » et des « Accords » qui y ont mis fin, du côté Français uniquement !

Notons que, les années passant, son opinion n’avait pas évolué puisque il s’est opposé à la loi du 23 février 2005 « Portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés d’Algérie » refusant que la présence française en Algérie occupe la place, qui lui revenait de droit, dans les livres d’histoire.

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

161 Commentaires

  1. Rien à dire sur le patriotisme Juif mais cet individu plutot gauchiste et athée était aprés son séjour à Oran en 1960 contre la présence “des français d’Algérie” de toute origines qu’il stigmatisait (méme sur notre accent) dans son bouquin merdeux ;je ne vois pas comment il puisse etre pour la présence des colons Juifs en Israel face aux arabes !

    • En 61/62 lorsque le Mossad est venu nous aider à Oran il n’était plus là
      mais c’est vrai qu’il fut lançé parce bouquin merdeux comme vous dites
      grace à ce titre populaire à l’époque trés d’actualité ;il tira profit de notre malheur
      je ne comprend pas ce que Sinclair fait avec lui ?

  2. Pour nous éclairer davantage sur cette Algérie que beaucoup d’entre nous n’ont pas connu, j’aimera que M. Gomez nous donne les appartenances politiques des pieds noirs, il me semble qu’ils étaient assez sociales-communistes avant 1954. Encore des cocus de la Republique !

    • Pas “socialo-communistes” non. Les Pieds-Noirs, politiquement, se situaient essentiellement entre un centre-gauche républicain et patriote à la Manuel Valls, et la droite. Les premiers députés socialistes à être élus en Algérie le sont en 1936, des décennies en retard du reste de la France.

    • Pas du tout ;une répartition inférieure pour le PC à la France encore que ce dernier fut contre la rébéllion au début puis nulle lorsqu’il fut pour (PCA) ;les socialos (SFIO) trés “Algérie Française” et conduisant la guerre contre le FLN au début les PN;rarement gaullistes pendant la guérre plus tot Giraudistes (Anti Nazis) Cocus oui si on veut mais trompés par de Gaulle qu’il mettent au pouvoir en 1958 comme beaucoup de Français de droite et de gauche qui ne pensaient pas qu’il larguerait l’Algérie avec armes et bagages (divine surprise pour le PCF et alliés de gauche) voir ci dessous

      http://popodoran.canalblog.com/archives/2012/11/04/25493906.html

  3. Patriotisme juif
    Evoquons , en vrac , à cette occasion la mémoire d’ Henri Baruch, futur académicien (médecine ) croix de guerre , d’Emmanuel Lévinas , philosophe , engagé volontaire , de Marc Bloch, historien croix de guerre, Résistant assassiné en 44 par la Milice , de la famille Dreyfus , ou de Max Guedj , aviateur volontaire en 39/45, mort au combat au large de Narvik.
    Grande Guerre: le sens du sacrifice des soldats juifs
    En savoir plus sur http://www.jforum.fr/grande-guerre-le-sens-du-sacrifice-des-soldats-juifs.html#H1UsjDX8JdWQhGsB.99

    • Sans cjter ces noms illustres ( Vous oubliez Nissim de Camondo tombé le 5 decembre 1917 en combat aérien, d’où son musée), regardez le site du Gouvernement français sur les morts au Champ d’honneur et prenez un nom juif. Vous serez étonné ! Exemple Azoulay: 12 morts en 14-18 et 3 en 39-45, ou Karsenti (ou y), 16 en 14-18 et 7 en 39-45, tous de recrutement d’AFN. Les poilus d’Orient, Zouaves essentiellement aux Dardanelles, étaient PNs chrétiens et Juifs: une hécatombe contre les Turcs. Plus tard en Macédoine, il y eut, en plus, des musulmans et des métropolitains contre les Bulgares;*
      Autre nom: Blum: 61 mpF en 14-18 et 6 en 39-45.
      Henri Baruk, psychiatre illustre, était radicalement opposé à S. Freund.

      • “Henri Baruk, psychiatre illustre, était radicalement opposé à S. Freund.”

        Oui vous avez trop raison de le préciser

        Mais je ne connaissais pas ce Nissim de Camondo ni vos autres infos

        Auriez vous un lien ? Merci

  4. Oui nous avons connu ce prof débutant à Oran nous juifs ancéstralement attachés à
    cette terre bien avant que les Français l’appelle “Algérie” méme avant les arabes
    ne comprenions pas ce “patos” gauchiste athée qui voulait nous donner des leçons
    “Français d’Algérie” PN il ne nous aimait pas mais grace à ce titre trompeur il fit un tabac
    en métropole après s’étre barré d’Oran Je cite un passage histoire de ne laisser personne sur sa faim :“Tous les Français d’Algérie sont comme Cagayous, humiliés et méprisants. Le coup de ; de ces privilèges accumulés ne se dégage qu’un malheur de vivre. La France algérienne est malade, elle sent le pourri, pourquoi ? ”
    Le droit du sol il ne le reconnaissait qu’à certains et “la communauté juive” n’à rien à voir
    avec ce personnage !

  5. 1°)Ce type n’est même pas connu d’une grande partie de la Communauté juive

    2°) Il ne la représente pas car il est de gauche , proche des cocos , les Juifs , à part quelques jeunôts gauchistes , ne le sont pas

    3°) Les Juifs , tous partis d’Algérie , n’ont jamais été pro FLN

    4°) La communauté ou les individuels ont toujours été divisés et ce partout , aux USA ou en Israel . En France ou en Algérie , à l’époque , idem

    5°)Donc pas de propos dégueulasses , injustes, antiJuifs , qui ne profiteront qu’à l’islam et à ses alliés . Le Pen l’a payé , déjà, bien lourdement et toute la France avec

    • Bien d’accord, c’est d’ailleurs parce qu’ils sont civilisées que les gens ne sont pas tous alignés derri7re un même dogme ou un même communautarisme borné.Cela est plutôt positif en temps de paix… en temps de guerre et face à du fanatisme sanguinaire, c’est une faiblesse.

  6. J’appréciais l’Historien, mais là, je découvre !
    Nora, Aron ? Avec Anne Rosenberg, j’en perds mon latin ! Ca change de DSK ! Humm
    Les PN ne méritaient pas leur sort, mais la France aurait été islamisée avant l’heure !

    • Non mais il va falloir en finir avec cette propagande gaulliste. Si de Gaulle craignait la démographie musulmane et l’islamisation de la France, très bien, il avait qu’à se débarrasser de l’Algérie. Mais rien ne l’obligeait à livrer les Pieds-Noirs et Harkis au FLN ! La partition était une solution, que de Gaulle avait lui-même lancée d’ailleurs. Les Pieds-Noirs, c’est sûrement le premier peuple dans l’Histoire de l’Humanité à avoir été mis à mort par sa propre Nation. Et si vous vous renseignez, vous saurez que l’envahissement de la France commence avec les accords d’Evian, au moment où de Gaulle s’est couché devant le FLN.

  7. Que d’antisémitisme sur ces commentaires nauséabond , en effet une personnalité juive
    ne plait pas et c’est toute la communauté juive qui est montré du doigt et cette attitude t typiquement française ou d’ailleurs l’antisémitisme et ce depuis le haut moyen age medieval a eut cours . Que de jalousie a l’égard de mon peuple et d’ailleurs j’en jubile de plaisir et j’en retire une certaine fierté car effectivement nous appartenons au peuple de l’elite n’en déplaise a certain antisémite génétique et , par ailleurs , tout ces memes idiots qui ont la haine des juifs a travers leurs commentaire , et d’ailleurs toujours les memes ils se reconnaîtront . Merci RL je m’en souviendrai !
    JE N’AI PAS CHOISI D’ ÊTRE JUIF
    J’ AI JUSTE EU DE LA CHANCE

    • David 3000,
      Vous vous offusquez de certains commentaires anti-juifs et je vous soutiens sur ce point. Je le regrette beaucoup.
      Mais … “j’en jubile de plaisir… nous appartenons au peuple de l’élite…” , bon, sans rancune, mais arrêtez d’être con, franchement!

      • Lucie
        Je constate que mes commentaires effectivement un peu excessif ‘on fait mouche visiblement mais et n’atteignent pas l’ignominie de certain pourries qui tape et accuse d’une manière récurrente ma communauté juive pour tout et n’importe quoi et donc il ne faudra pas non plus s’étonner si beaucoup en l’intention de se barrer ailleurs et en l’occurrence en Israël plutôt que de participer et apprécier un pays sachant que ce pays la France ne les aime pas d’où mon précédent commentaire visiblement je le répète il a atteint son but de ras-le-bol de cette haine gratuite
        Et sans rancune ma chère Lucie

        • Vous dites que “c’est toute la communauté qui est montrée du doigt”, mais vous faites un peu pareil, c’est exagéré. Les gens critiquent un Pierre Nora mais ils adorent et admirent Zemmour qui défend brillamment la France. Zemmour, lui, se fiche bien des propos anti-juifs que peuvent tenir certains. Sa communauté, à Zemmour, c’est la France. Sa vidéo avec ( ou plutôt contre) J. Attali est éblouissante. En conclusion, ceux qui aiment la France, il ne faut surtout pas qu’ils partent. Et puis j’ai un excellent dentiste, je tiens à le garder.

    • David
      Où avez-vous pris qu’il y a un “peuple de l’élite” ? Qu’est-ce qui peut bien vous faire émettre une niaiserie pareille? Je connais bon nombre de juifs: la proportion d’incurables crétins est strictement la même que chez les non-juifs…

      • Peuple pas d’élite mais …élu

        Elu non en privilèges , ce qui serait injustifié mais en….. devoirs : Don et acceptation de la loi de D. , la thora.

        Pour comprendre, la première des choses est …..de ne pas ….déformer le sens des mots

  8. Pierre Nora est le président de l’association « Liberté pour l’histoire » opposée à toutes les lois mémorielles, y compris la loi Gayssot :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liberté_pour_l%27histoire

    C’est très bien, mais voilà, le principal fait d’armes de cette association est d’avoir contribué et réussi à faire échouer la pénalisation de la négation du génocide des Arméniens :

    https://ripostelaique.com/pas-de-loi-pour-reprimer-la-negation-du-genocide-des-armeniens-normal-ils-sont-chretiens.html

    Et cerise sur le gâteau, lors de l’émission de Frédéric Taddeï, « Ce soir ou jamais ! », consacrée aux lois mémorielles (20 octobre 2008, France 3), le président de l’association, Pierre Nora, a déclaré qu’il ne s’agissait plus pour « Liberté pour l’histoire » d’abroger la loi Gayssot.

  9. c’était se débarrasser des Français d’Algérie ou une révolte des continentaux qui ne voulaient plus que leurs enfants soient envoyés se faire tuer pour défendre une colonie. de nos jours la question ne se poserait même pas, les parents ne laisseraient pas partir leurs enfants.

    • Pierre,
      D’habitude, je lis et je ne réponds pas, mais là cela me dépasse, votre réflexion à propos des Français d’Algérie m’offusque en parlant poliment en fait d’autres mots me viennent à l’esprit. Je suis une pied-noir née en 1960, jeté en 62 sur la route de l’exil et arrivé dans l’hexagone en juillet 1962.
      Premièrement, l’Algérie c’était trois départements français monsieur comme l’Ain, l’allier, l’Isère où je suis. Les trois départements de l’Algérie française étaient Oran, Alger, Constantine et Bône en 1955 et ce jusqu’en 1962, vos fils allaient donc défendre des départements français en Algérie et non une COLONIE.
      Deuxièmement, mon grand-père se battait à Verdun 14-18,son fils la campagne Rhin et Danube en 45, heureusement pour vous, leurs parents n’ont pas refusé leur départ, eux.

      • Anne Marie les métropolitains ont la mémoire courte ils pleurent parce qu’ils ont envoyé leurs fils défendre l”Algérie Française mais ils étaient bien content que les pieds noirs soient venu en 1870 1914 et surtout 1940 /1945 pour les sortir de la merde , ils oublient aussi qu’Alger a été la capitale de la FRANCE en 1944

      • Bien répondu anne-marie. Je suis “fils de” Pieds-Noirs et quand je vois un commentaire comme celui de ce pierre (et moi aussi j’ai du mal à rester poli), je comprends pourquoi la France en est là aujourd’hui. Où elle est passée la solidarité nationale ? Ce pierre devrait savoir que si la guerre d’Algérie a autant duré, c’est en grande partie à cause de l’intransigeance des djihadistes du FLN qui refusaient de négocier la moindre petite concession en faveur des Pieds-Noirs et qui souhaitaient les chasser jusqu’au dernier de l’Algérie. Est-ce qu’il sait ce pierre que les Pieds-Noirs ont été mobilisés à des taux exceptionnels pour libérer la France en 1944/1945, et qu’ils y sont allés la fleur au fusil ? Qu’il se renseigne avant de parler celui-là.

    • Pierre vous voulez me faire rire quand vous écrivez “de nos jours les parents ne laisseraient pas partir leurs enfants” notre société est trop individualiste et la majeurs partie de nos concitoyens bien trop mous. J’ai défendu cette “colonie” pendant 20 mois c’est le gouvernement de Mr Guy MOLLET qui m’y a envoyé, savez-vous de quel bord était ce monsieur?

  10. D’un objet d’étude passionnant Nora et la ”nouvelle histoire” font un sujet barbant et prétentieux. Et ce prétendu scientifique en sciences humaines est toujours animé d’un esprit partisan du mauvais côté.
    Mérite-t-il l’académie?

    • oui l’académie du billard à Oran ou il y avait beaucoup de Gay

  11. C’est curieux que la plupart des juifs ayant acquis une certaine notoriété prêtent souvent à confusion .La haine dont ils ont été l’objet et qui n’est pas éteinte ne viendrait elle pas de ce malheureux constat ? Heureusement qu’Eric Zemmour est là pour nous donner quelques assurances .Autrefois, le grand Raymond Aron était aussi bien esseulé .
    Pourquoi par ailleurs,que nombres de juifs se croient obligés de déjudéadiser leur nom;
    en auraient ils honte ?

  12. Des phrases sorties de leur contexte prêtent toujours à discussion .Il n’en reste pas moins vrai que dans l’absolu,elles sont indignes .
    Ceci étant,toujours l’éternelle question éternellement sans réponse : que fallait il faire en
    Algérie en 1958,après la faillite de la IV° République,et compte tenu de fait que l’indépendance était à terme inévitable ?
    M.Gomez,si vous lisez les commentaires sur vos articles,qu’en pensez vous ?

    • Je ne sais pas ce qu’il aurait fallu faire après la faillite du, gouvernement de gauche en 1958, mais si avant on avait écouté des gens comme Ferat ABBAS (orthographe à voir) le pharmacien de SETIF peut être que l’indépendance se serait mieux passée. Mr GOMEZ pourra peut être donner son point de vue

      • L’indépendance avec des algériens aux commandes pouvait elle bien se passer? J’en doute …

    • La réponse est simple : à partir de 1960, le débat était plus vraiment entre Algérie française ou Algérie indépendante, mais entre Algérie totalement indépendante ou partition (c’est-à-dire regrouper Pieds-Noirs et Harkis sur un petit bout de territoire entre Alger et Oran, et laisser le reste de l’Algérie au FLN). Une partie de l’OAS a cherché à négocier cette partition, mais c’est de Gaulle et son gouvernement qui ont refusé de négocier. De Gaulle, pour en finir le plus vite possible (mais aussi pour devenir leader du tiers-monde…), a choisi de livrer les Pieds-Noirs et Harkis au FLN sans aucune garantie, en sachant très bien qu’ils seraient chassés jusqu’au dernier de l’Algérie et massacrés. De Gaulle a choisi l’accord avec le FLN, et la France en paye ajd les conséquences.

      • La partition de l’Algérie fût une idée parmi d’autres évoquée par le Général
        ( Alain Peyrefitte ) mais cela n’avait aucun fondement ni chance de réussite.
        De Gaulle n’a livré personne au FLN ;surtout pas les harkis qui n’avaient pour la majorité d’entre eux aucune envie de venir en France …Ce fût le constat du capitaine patron du fameux Commando Georges .

        • Aucune chance de réussite ? C’est une blague ? Quand on veut on peut. Dissimulez pas le fait que vous n’ayez rien à faire du sort des Pieds-Noirs derrière des arguments géopolitiques. La partition, au moins provisoire, était indispensable pour protéger les populations françaises en cas d’indépendance. Maintenant je laisse la parole à de Gaulle, qui répondait à Peyrefitte sur ce projet de partition : « Tout ça, on pourrait le tenter, peut-être, si j’avais dix ans devant moi. Mais le temps m’est compté. Ça n’a que trop traîner. » Alors ?? Et “De Gaulle n’a livré personne au FLN, surtout pas les harkis” !!!! Là je rêve. Jamais on me l’avait faite celle-là.

          • Imaginez un peu le bazar pour effectuer cette partition .La plupart des pieds noirs auraient du abandonner leur domicile,leur exploitation ;jamais ils ne se seraient prêtés à une telle opération;ils auraient pris les armes et ç’eût été une hécatombe de part et d’autre .
            Concernant les harkis,je vais vous la faire .
            Le 24 avril 1962,le capitaine Grillot patron du fameux Commando Georges réunit ses hommes afin qu’ils se prononcent sur 3 possibilités qui leur étaient offertes :
            Engagement au 8°RIM qui restait à Saïda…
            Engagement dans un corps de métropole ou des FFA…
            Retour au foyer avec la perception d’une prîme .
            Sur 204 présents ( il en manquait une quarantaine ) ,180 choisirent le retour au foyer …Qu’on arrête avec l’abandon des harkis .

            • La partition était une solution douloureuse, mais beaucoup moins que ce qui s’est passé dans les faits. Et la partition existait déjà virtuellement, puisque la grande majorité des Pieds-Noirs vivaient déjà regroupés sur une petite bande côtière entre Alger et Oran. Bien sûr, quel bazar, et alors ? C’est ça l’Humanité, il faut se battre pour survivre. D’ailleurs au fur et à mesure que ce projet de partition prenait corps en 1961, les Pieds-Noirs soutenaient de moins en moins l’OAS, et considéraient cette solution comme un moindre mal. Je connais bien ce sujet. Je remarque qu’aujourd’hui on parle de plus en plus de “partition”, mais pour la France, alors… De compromis en compromis… Le peuple Pied-Noir avait le droit à la vie autant que tous les autres peuples. (à suivre)

            • Des gens très intelligents ont réfléchi à ce sujet, la partition n’est pas une idée d’exalté qui a aucun sens des réalités. La plupart des partitions, en Irlande, à Chypre, etc., ont marché. Bien sûr après le conflit continue, mais il aurait mieux valu qu’il continue en Algérie plutôt qu’en France comme c’est le cas ajd. Et je le redis, deux mois avant les accords d’Evian, de Gaulle et Debré discutaient soit d’une partition, soit d’un accord avec le FLN. On a vu le résultat de ces accords. Si la partition n’était pas possible, alors il fallait continuer à se battre jusqu’à la possibilité d’une indépendance algérienne donnant le maximum de garanties à la minorité Pied-Noir. Quant aux Harkis, si beaucoup se doutaient pas en effet de ce qui les attendait, le pouvoir gaulliste lui, savait.

              • Avec des populations hétéroclites et des millions d’habitants
                c’était mission impossible .

              • Se battre pour qui ,pour quoi,pour quels résultats escomptés ? La minorité française ne pouvait espérer gouverner ;ç’eût été l’anarchie complète .Les harkis,anciens fellouzes pour la plupart ignoraient la barbarie dont étaient capables leurs compagnons d’autrefois ;ben voyons …De Gaulle ,ce n’était pas son problème .

        • Maintenant voilà ce que disait le premier ministre à de Gaulle, Michel Debré, le 12 avril 1960 : « Il n’y a pas, il n’y aura pas d’abandon. […] On n’enlèvera pas aux Algériens qui veulent vivre librement en Français, qui veulent demeurer citoyens français, ni la possibilité de vivre Français, ni la qualité d’être citoyens français en Algérie. La sécession, en vérité, c’est le partage. Les principes les plus sacrés ne permettent pas qu’il en soit autrement. » Un “principe sacré” ! Et maintenant de Gaulle, en septembre 1959 : “Il va de soi que [dans l’hypothèse d’une sécession de l’Algérie] ceux des Algériens de toutes origines qui voudraient rester Français le resteraient de toute façon et que la France réaliserait, si cela était nécessaire, leur regroupement”.

          • Michel Debré était ” Algérie Française ” ce qui n’avait plus de fondement en 1960 …Quant au regroupement,on ne voit pas très bien comment il aurait pu se faire autrement qu’en France .Vous imaginez les pieds noirs d’Oran et de Constantine obligés de déménager à Alger d’où on aurait viré les musulmans ? Cela ne tenait pas la route.

            • Y’avait aucune raison de virer les musulmans. Seuls ceux qui auraient pas accepté de vivre dans la zone française auraient dégagé. Et les Pieds-Noirs de Constantine auraient refusé d’aller à Alger, mais auraient accepté d’être dispersés en Métropole ? Aucune logique dans votre discours. Mais restez dans vos certitudes et gardez votre mentalité de perdant, ça sert à rien de discuter. C’est vos arguments qui tiennent pas debout. Si vous voulez pas reconnaître les crimes de votre idole de Gaulle, tant pis pour vous. Vous êtes juste en train de trouver banal que vos compatriotes aient subi une épuration ethnique de grande ampleur. Bel exemple de solidarité nationale. J’espère seulement pour vous que vos descendants ne connaîtront pas le même sort que les Pieds-Noirs.

              • Bien sûr que les pieds noirs de Constantine auraient refusé d’aller à Alger; pour y faire quoi ?En France les PN se sont intégrés en moins d’une génération ;en Algérie ils auraient sans cesse sous la menace .Ce que je déplore,c’est vrai:le manque de solidarité nationale à leur égard

                • D’accord avec Jill

                  Les P N de Constantine ne seraient pas allés à Alger et Oran où les affrontements étaient constants et inévitables mais préféraient de loin la France .

                  Dimitri, votre théorie est sympathique mais les PN constantinois, pas très nombreux d’ailleurs , n’auraient jamais été , d’eux mêmes, dans l’Oranie qu’ils ne connaissaient même pas . Ce n’étaient pas des explorateurs (sic)

                • Je pense que les PN auraient défendu leur ” chez eux ” les armes à la main .Où,et comment auraient ils été logés,et pour faire quoi ?Cette histoire de partition ne tient pas la route .En France finalement,sans oublier ” le pays “,ils se sont fondus parmi leurs compatriotes en moins d’une génération,grâce à leur travail .Dimitri pense peut-être que je n’aime pas les PN;or c’est exactement l’inverse ;ce d’autant qu’il y en a dans ma famille .Mon oncle,ancien militaire épousa une fille de Philippeville .

                • Alors si vous aimez les Pieds-Noirs ça va… Il fallait le dire avant !… Je veux bien m’excuser d’avoir été un peu loin avec vous (vous avez d’ailleurs bcp de sang froid). Mais un conseil, soyez pas si sûr de vous comme ça, écoutez un peu plus les arguments des autres svp. On sera pas d’accord mais tant pis. Bonne continuation à vous.

                • Pas de problème;discussion intéressante .Je ne suis pas sûr de moi,je raisonne me semble t’il en toute logique .Je n’imagine pas un seul instant les PN abandonnant leur logement,leurs affaires,leur travail pour aller se regrouper dans un espace restreint,sans possibilité d’accueil;une espèce de ghetto .C’est sans doute la raison pour laquelle cette stupidité n’a pas eu de suite …Yaka fokon,mais personne n’indique le mode de fonctionnement .Quand les Algériens auraient pris possession de l’espace libéré,ils se seraient attaqués à la partie ” occupée ” .

                • Vs voyez vous voulez toujours avoir le dernier mot. J’ai compris vos arguments. Mais allez dire aux Anglais que c’est stupide d’avoir gardé un petit morceau de territoire en Irlande du Nord, allez dire aux Turcs que c’est stupide, après que l’Empire ottoman ait perdu son territoire en Europe, de s’être battus pour en conserver un petit morceau, en Thrace orientale, avec Istanbul à la clé. Allez dire aux Espagnols que c’est stupide d’avoir gardé Ceuta et Melilla au Maroc. Aucun risque de “ghetto”, il n’y avait pas besoin d’un territoire gigantesque. Si cette “stupidité” n’a pas eu de suite, c’est surtout parce que de Gaulle voulait en finir au plus vite avec l’Algérie, quel qu’en soit le prix. Une solution intelligente, partition ou pas, demandait du temps, mais lui avait d’autres projets.

                • Garder la souveraineté ou la perdre,c’est autre chose …les exemples que vous citez n’ont pas donné lieu à des transferts de populations,ou très peu .Mais vous ne répondez pas à la question : comment les PN sortis de leur
                  logement et de leur travail auraient ils été logés et leur activité assurée …Et comment aussi protéger cette population des velléités des Algériens qui n’auraient surement pas désarmés .Mais pour moi,une certitude demeure: jamais les PN n’auraient accepté d’être chassés de chez eux sous l’effet d’une partition quelconque,pour voir les arabes investir les espaces libérés ;c’est impensable .
                  Vous n’êtes pas PN ?

                • Bien sûr, oui, je suis d’origine Pied-Noir. Mais je n’ai jamais dit que c’était une solution idéale, j’ai juste dit qu’elle faisait partie des pistes, et qu’il n’est pas juste de dire que l’indépendance totale sans garanties pour les populations était la seule possibilité offerte à de Gaulle. C’aurait été une solution douloureuse, j’ai jamais contesté ça. Mais les PN, peuple de pionniers, croyez-moi se seraient très vite adaptés à cette nouvelle situation. Si de Gaulle avait choisi cette solution, de tte façon ils n’auraient pas eu le choix : c’est ce qu’on appelle un moindre mal. Et si les Algériens FLN n’auraient pas désarmés, ça c’est leur problème : les PN et Harkis auraient été en situation de légitime défense puisqu’ils avaient le même droit à un territoire sur cette terre.

                • Si vous avez des PN dans votre entourage,demandez leur donc si ils auraient accepté de tout abandonner pour émigrer dans un endroit où il n’y avait rien pour les accueillir…Je vous l’ai dit,j’ai une tante PN,et quand j’étais gosse,j’allais en vacances en Algérie .Elle avait deux frères;l’un était directeur au Port-Autonome de Philippeville;l’autre menait une grosse exploitation agricole à
                  Jemmapes .Je ne peux même pas imaginer qu’ils aient pu seulement envisager de tout quitter pour partir avec une valise direction Alger ou Oran .Quitte à adopter une solution douloureuse comme vous dites ;le départ vers la France était le moindre mal …Les PN se sont parfaitement fondus dans la Nation en moins d’une génération .
                  La légitime défense …pour ce qu’elle vaut face à la barbarie.

                • Si des PN préféraient partir pour la France plutôt que dans la zone de regroupement c’était leur problème, ils avaient le droit. Moi je dis qu’il y avait trois solutions : – maintien de l’Algérie française, rien ne change. – partition : les Pieds-Noirs restent en Algérie et regroupés (j’ajoute que la partition, d’un point de vue purement stratégique, permettait aussi de sauvegarder certains intérêts français) – bradage de l’Algérie au FLN : TOUS les Pieds-Noirs quittent l’Algérie, dispersés en Métropole : c’est donc un “crime contre l’Humain” comme dirait l’autre. Quand bien même les PN se seraient retrouvés minoritaires dans la zone française, peu importe, ce qui comptait c’était la souveraineté française. Et la bonne intégration des PN en Métropole n’excuse rien.

                • Continuons la discussion …Admettons : les PN sont regroupés dans une zone déterminée qui aurait pu s’appeler ” Algérie Française ” …mais les algériens restant attachés à la France auraient aussi été admis dans cet espace et ils auraient pu y être largement majoritaires et politiquement les patrons .Vous imaginez les PN sous la coupe des arabes …absolument impensable .La guerre aurait repris,tout simplement .Les intérêts français impliquaient de quitter l’Algérie;quel qu’en soit le prix .

                • (suite) 1. Si cette idée était stupide, alors le Premier ministre Debré n’avait pas à en faire un serment solennel à l’Assemblée nationale. 2. Vous dîtes : “La légitime défense …pour ce qu’elle vaut face à la barbarie.” Vous avouez donc que votre projet c’est de céder face à la barbarie. Sous prétexte que les fanatiques du FLN avaient le projet de chasser les PN et musulmans francophiles jusqu’au dernier et s’emparer de toute l’Algérie (au nom de quoi d’ailleurs le FLN avait des droits à gouverner toute l’Algérie ?), il fallait céder, c’est ça ce que vous dîtes. Mais si on cède en Algérie, pourquoi ne pas céder en France ajd ? Et quand bien même le FLN aurait continué la guerre contre la “zone occupée”, il l’aurait perdu de toute façon, c’est une évidence. Donc aucune raison de lâcher.

                • Les propos des politicards sont à prendre pour ce qu’ils valent;c’est dire pas grand chose …Une équipe de 9 millions est forcément gagnante face à une autre de 1 .L’indépendance était inéluctable;jamais une révolution n’a pu être éradiquée .Après les évènements de Sétif le 8 mai 1945 et la sévère répression qui avait suivi,le général Duval avait déclaré,en substance : je vous donne 10 ans de tranquillité ;il eût raison .Les Français ne voulaient plus de cette guerre et voir leurs enfants revenir entre 4 planches pour un pays qui leur était étranger .Une guérilla n’est jamais perdue ni gagnée …En 1961-62 le FLN ne s’engageait plus,sachant que l’Algérie tomberait de toute manière politiquement .

                • C’est bon j’arrête de perdre mon temps à répondre à ces inepties. D’abord vous confondez “révolution” et “djihad”. “Les Français ne voulaient plus de cette guerre” : oui on sait ça, ils voulaient même pas faire la guerre de Libération de 1944/1945. Ils l’ont délégué aux Pieds-Noirs et autres peuples de l’Empire : taux de mobilisation exceptionnel de 18 %, 170.000 Européens d’Afrique du Nord mobilisés de 1942 à 1945. A part une poignée de résistants, pour les Français de Métropole la guerre n’a duré que 70 jours : du 6 juin à la Libération de Paris. On a vu comme les PN ont été remerciés. Et en plus pour s’entendre dire par de Gaulle : “Qu’est-ce que c’est que tous ces Fernandez, ces Lopez et autres Segura qui se voudraient français ?”, sans oublier les saloperies de P. Nora. Allez adios.

                • Je confonds révolution et djihad,oui,c’est ça …Vous oubliez que l’Algérie s’était donnée à Pétain .Une poignée de résistants …oui c’est ça : des dizaines de milliers furent fusillés ou morts en déportation .Vous avez raison;vous en êtes au point de raconter trop d’âneries ;il vaut mieux vous arrêter .Salut et bon we

                • J. Soustelle a écrit : “On pouvait concevoir deux solutions de principes aux rapports entre ces deux peuples :
                  – Ou bien les associer dans l’égalité civique […], c’était l’intégration.
                  – Ou bien reconnaître à chacun d’eux le droit de disposer de lui-même – je dis bien à chacun d’eux, car pourquoi, au nom de quoi, priver de ce droit l’Algérien qui s’appelait Hernandez ou Medioni et le conférer à l’Algérien qui s’appelait Ben Kaddour ? – ce qui pouvait conduire soit à la création d’un Etat pluraliste de type fédéral […], soit au partage du territoire et à la création de deux Etats distincts, éventuellement associés.”
                  Vous voyez, Soustelle, lui, penchait plutôt pour la 1ère solution, c’est son droit, mais l’idée lui ait pas venu de dire que la deuxième était impossible ou utopique.

                • L’idée de Soustelle me parait déjà meilleure encore que quelque peu surréaliste .L’intégration ? On sait ce qu’il en est de l’intégration des arabo-musulmans dans la culture occidentale …à moins qu’il n’évoquait l’adhésion des PN aux préceptes politico-religieux de l’islam …purée de nous autres .
                  Un Etat fédéral indépendant donc ;l’idée était bonne,tout en sachant que les Algériens,au bénéfice du nombre en auraient été les patrons …Deux Etats avec déplacement de populations tant française qu’Algérienne;c’était impossible et stupide .Rien ne dit d’ailleurs que les Algériens n’auraient pas été majoritaires des deux côtés .Je ne crois pas que cette situation aurait été de nature à satisfaire les PN .

                • C’est pas ma “théorie”, moi je me base sur les paroles de Peyrefitte, le général Jouhaud, de Gaulle, le serment de Debré à l’Assemblée nationale, Maurice Allais, etc. (voir mes commentaires plus bas). C’est pas mon idée cette idée de partition, et c’est encore moins une idée d’exalté. Y’a même eu un projet de loi là-dessus en 1957, par des députés centristes, le plan “Hersant”. On peut être contre, on peut pas dire que c’est n’importe quoi. La partition, c’est rien d’autre qu’une indépendance avec un petit territoire autonome pour protéger les populations. Je crois pas que se coucher devant le FLN comme ça a été fait a été une meilleure solution. En l’occurrence les PN du Constantinois sont partis, mais aussi tous les autres.

            • Moi je refais pas l’Histoire. Le crime a été commis par de Gaulle maintenant c’est trop tard. Et la France, aujourd’hui, le paye malheureusement. C’est vous qui posiez la question sur les solutions à la guerre d’Algérie. Oui il y avait des solutions alternatives qu’elles vous plaisent ou non, que vous soyez d’accord avec ou pas.

              • La solution ,c’était l’indépendance,mais il eût fallu qu’elle soit envisagée bien avant l’insurrection …la cohabitation Français et musulmans aurait peut-être été possible;encore que j’en doute .Les pieds noirs auraient ils accepté la domination politique des algériens;rien n’est moins sûr .

                • Mais remettez-vous en cause et arrêtez de croire que vous avez raison sur tout. Les Pieds-Noirs étaient chez eux en Algérie, pas moins que les autres, et si le FLN avait fait des concessions sur leurs droits et avait pas prévu de les chasser la guerre d’Algérie aurait pas duré plus de 2 ans. Cette idée de partition, elle a été soutenue par des gens ultra-diplômés, par des stratèges militaires, même par Ben Gourion, mais vous vous êtes sûrement plus intelligents qu’eux. Et c’était une solution PROVISOIRE ! comme un sas de sûreté. Je sais pas si c’était une bonne solution, mais on peut pas dire que c’est du n’importe quoi. Si les Israéliens avaient eu votre mentalité, Israël aurait jamais existé. Dsl mais vs avez une mentalité de dhimmi. La guerre d’Algérie, c’est le début de la soumission.

                • Vous dites n’importe quoi et mélangez tout ;que vient faire Ben Gourion là-dedans .Cette idée de partition est stupide .
                  Jamais les gens de Constantine n’auraient voulu partir pour Alger ou inversement;jamais .Une solution provisoire,et après on faisait quoi ?

                • Oui Ben Gourion avait proposé cette idée à de Gaulle. Vous voyez que vous n’y connaissez rien. Je dis “n’importe quoi” ? Mais vous êtes pas sans savoir que l’intransigeance du FLN, y compris son refus d’accorder le droit du sol et la double nationalité aux Pieds-Noirs, a largement contribué à faire durer la guerre ! Mais je vois que vous êtes un bon représentant de ce qu’est devenu une bonne partie du peuple français : lâche, égoïste, préférant ses ennemis à ses propres frères… La France avait gagné militairement contre le FLN, y’avait aucune raison de lui laisser toute l’Algérie et de lui abandonner les Pieds-Noirs !!!! Les Pieds-Noirs et Harkis étaient CHEZ EUX en Algérie, et avaient autant le droit que les autres à disposer d’un territoire, aussi petit soit-il !

                • Ben Gourion …et le pape ,il disait quoi ? Il n’y avait aucune solution susceptible de mettre un terme à la guerre,sauf celle qui a été adoptée quelles que soient les déchirures .Le FLN était vaincu militairement,c’est vrai,mais c’était provisoire …On ne vient jamais à bout d’une révolution ;et on n’avait pas les moyens de maintenir 500 000 militaires en Algérie .
                  Un petit territoire …Et les PN auraient accepté de s’y regrouper ;ben voyons ;et pour y faire quoi ?

                • Mais arrêtez de vous prendre pour monsieur je sais tout. Vous êtes la preuve vivante que la France est morte. Quand une Nation accepte que l’une de ses composantes, un peuple entier d’un million de personnes, soit mis à mort, tout ça pour arrêter la guerre et avoir la paix, elle est morte. Quand une Nation accepte de livrer un million de ses compatriotes à une bande de djihadistes fanatiques ultra-violents, elle est morte. Arrêtez de me gonfler avec vos arguments d’expert-comptable, vous êtes un soumis, rien qu’un soumis.

                • Les pieds noirs n’ont pas été mis à mort que je sache…Ils l’auraient été à terme si ils étaient restés en Algérie …
                  1 million contre 9 millions,ils étaient perdants d’avance .

                • Les Algériens sont maintenant 45 millions plus les immigrations .

                  Les deux , vous avez raison et c’est difficile objectivement de donner , AU FINAL , le “vainqueur “

                • Heureusement qu’on n’a plus l’Algérie;car si tous ces
                  ” Français ” pouvaient circuler librement d’une rive à l’autre,quel cauchemar …en fait,c’est déjà le cauchemar;mais là,ce serait à la puissance 10.

                • Les Pieds-Noirs, au cas où vous le saviez pas, ce ne sont pas des fonctionnaires coloniaux, mais un peuple, un peuple jeune certes, mais un peuple avec son Histoire, ses traditions, ses villages, sa littérature, sa mentalité, son accent… Quand un peuple est éliminé à 99,9 % de sa terre natale, dispersé aux quatre coins de la planète, oui il est mis à mort. En douceur peut-être, mais mis à mort. Et de Gaulle savait dès les premières négociations avec le FLN, en juin 1960, qu’en cas d’indépendance pour eux ce serait “la valise ou le cercueil”. Maintenant comparons : si demain on dit aux Bretons d’évacuer la Bretagne jusqu’au dernier homme, qu’on les disperse aux quatre coins de la France et de la planète, le peuple Breton aura été mis à mort.

                • C’est vrai dans un certain sens …Si on voulait disperser les bretons dans toute la France,ils refuseraient,comme les PN de Constantine auraient refusé d’aller dans l’algérois,ou l’oranais …logés comment d’ailleurs,et pour y faire quoi ?
                  Pour les PN,quitte à partir,le meilleur refuge était encore la France ;en Algérie,ils auraient fini par tous se faire égorger.

                • Et quand vous dîtes “quelles que soient les déchirures”, il faut être plus précis et dire ce que c’est réellement que ces “déchirures” : un crime contre l’Humanité. Épuration ethnique doublée d’un ethnocide. Les voilà les “déchirures”.

                • L’indépendance était inéluctable,et il était évident qu’elle ne pouvait se faire en douceur .

                • Oui pendant la Deuxième Guerre mondiale certains collabos disaient aussi que la victoire de l’Allemagne était “inéluctable”, “quelles qu’en soient les déchirures”.

                • Les aléas de la guerre,c’est autre chose ;ceci étant,c’est Pierre Laval qui dit que la victoire de l’Allemagne n’était pas inéluctable,mais souhaitable .

                • Maintenant quelques exemples :
                  – L’historien Pierre Montagnon : « Les nombreux exemples de partition de par le monde démontrent qu’elle était jouable, évitant ainsi l’exil et les massacres de l’après-indépendance. Elle eût, certes, mieux respecté les intérêts français, en particulier vers l’arrière-pays saharien. »
                  – Pour l’économiste Maurice Allais, si la solution de la partition, dont on a souvent dressé des « images caricaturales », a rencontré peu de faveur, c’est pour la seule raison qu’elle a été farouchement rejetée par les extrémistes des deux camps. Selon lui, cette partition était « cependant la seule solution raisonnable. » (à suivre)

                • Je comprends Pierre Montagnon,auteur d’un excellent ouvrage sur la guerre d’Algérie,lorsqu’il évoque les intérêts français vers l’arrière pays saharien .
                  Le FLN et l’OAS étaient extrêmistes …Mais personne n’a dit comment cette partition aurait pu être effectuée .De la pure utopie à laquelle les Français et Algériens n’auraient pas adhéré,même sans être extrémistes .

                • Ah, quand ça concerne les intérêts économiques au Sahara vous changez d’avis et vous êtes d’accord sur ce projet de partition. La partition pour le pétrole oui, pour les Pieds-Noirs ça vaut pas la peine.

                • Partition très limitée bien sûr à l’exploitation et à la sécurité des sites .Il n’y avait aucune raison de laisser le Sahara aux algériens .
                  Je vous dis et répète que les PN n’auraient jamais accepté de bouger …quelle logistique aurait été mise en oeuvre,comment,par qui,avec quoi ? On tourne en rond .

                • Votre argument des Pieds-Noirs qui auraient refusé de déménager n’a aucun sens. Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, mais au moins utilisez des arguments crédibles. En plus les Pieds-Noirs du Constantinois n’étaient que 100 à 200.000. Les 800.000 autres vivaient sur une petite bande littorale entre Alger-Oran. Et c’est dans le Constantinois, la région la plus musulmane de l’Algérie que le nationalisme est né et a été le plus virulent, donc se séparer du Constantinois, stratégiquement, aurait été une très bonne chose. Quant aux Pieds-Noirs du Constantinois, ils se seraient regroupés dans la zone française tout simplement. Vous pouvez ne pas être d’accord avec ce projet de partition, mais dîtes pas que c’était impossible, c’est pas vrai. Même l’Espagne a gardé Ceuta Melilla au Maroc.

                • Le problème n’est pas que je sois d’accord ou pas ;mais connaissant beaucoup de pieds noirs,je n’imagine pas un seul instant qu’on ait pu les sortir de chez eux pour les mettre je ne sais où,à faire je ne sais quoi …Quant aux millions de musulmans,ils auraient été regroupés dans le constantinois ? Si je dis,c’était impossible …Vous êtes PN?

                • Suite : – Général Jouhaud, n°2 de l’OAS : “on peut se demander si la partition n’était pas la solution douloureuse peut-être, mais réaliste.” ; “j’incline à penser que M. Peyrefitte avait raison.”
                  – Alain Peyrefitte : le FLN a “réussi, par l’entremise de ses alliés français – conscients ou inonscients -, à persuader l’opinion de l’impossibilité d’une solution que, pour sa part, il redoute par-dessus tout.”
                  – Le Pen, dans ses mémoires sorties il y a qqs jours, reproche à de Gaulle de n’avoir pas “voulu sérieusement explorer les solutions intermédiaires qui auraient pu garantir les droits des populations françaises, la partition par exemple”.

                • Le Général Jouhaud aurait bien sûr accepté d’abandonner l’oranais dont il était originaire,pour émigrer à Alger ou Constantine …

                • Oui…Les 4 généraux du putsch étaient des officiers de grande valeur;mais c’est une autre affaire .

                • Le général Jouhaud a combattu dans la Résistance, le général Jouhaud a accepté d’entrer dans la clandestinité pour sauver son peuple de l’exil et de la mort, le général Jouhaud a supporté moralement de croupir des centaines de jours dans les geôles gaullistes en attendant qu’on vienne le chercher pour l’exécuter, jusqu’à ce qu’on lui annonce sa grace. Alors oui, je crois que le général Jouhaud aurait supporté de déménager de l’Oranais à l’Algérois.

                • En admettant,j’imagine qu’il n’aurait pas eu à squatter dans des installations provisoires .

                • Dernier exemple : le traître Michel Debré, déclaration à l’Assemblée nationale, le 28 juin 1961 : « S’il devait arriver que toutes les voies raisonnables apparussent comme fermées il faudrait en tirer la leçon. Sur la carte sont déjà dessinées les portions de territoire où l’emporte la population d’origine européenne. Faute de la coopération et de l’association, la sécurité, non seulement de cette population mais aussi de celle de la population musulmane résolue à demeurer à nos côtés, ne serait alors assurée que par la séparation et une organisation autonome, le reste des habitants vivant désormais sans que la France ait à y pourvoir. Une telle séparation ne serait point du tout un phénomène nouveau dans le monde et notre siècle en donne maints exemples.”, etc.

                • Alors qu’est-ce qu’il en pense monsieur le gaulliste ? Qui, est stupide ? Michel Debré, le général Jouhaud, Pierre Montagnon, Le Pen, Alain Peyrefitte, Maurice Allais réunis, ou alors vous ?

                • Je raisonne uniquement sur un plan pratique …on déplace des populations ;soit …par exemple les européens abandonnent Oran Et Constantine pour être regroupés dans l’algérois .Ils auraient été logés où ? Dans la Casbah abandonnée par une partie des islamiques ?
                  Ce sont des élucubrations sur papier n’ayant aucun fondement social,politique et économique .Et comme je l’ai déjà dit ,jamais les pieds noirs résidant dans les zones à évacuer n’auraient accepter de lâcher leurs logements ou exploitation …sans compter que pour assurer la sécurité,il aurait fallu doubler les effectifs militaires

                • “Une opinion publique que le chef de l’Etat a à ce point dénationalisée, à laquelle il a peu à peu enlevé le sens de l’honneur et de la fierté nationale, le sens de la solidarité et de la conservation nationale, ne pourra plus, à propos de n’importe quel autre problème, à propos de n’importe quel autre péril extérieur ou intérieur, retrouver ce sens national qui n’est que la transposition, sur le plan personnel, de l’instinct de conservation. Ayant participé au suicide du patrimoine français en Algérie, on voit mal comment les Français pourraient ne pas se laisser aller, à propos de la première épreuve venue, au suicide national.” (colonel Bastien-Thiry)

                • Les anglais ont eux aussi abandonné leur empire .
                  On ne pouvait s’obstiner dans une situation qui n’aurait eu pour conséquence que le retour et la continuation de la guerre .
                  Une indépendance aurait pu être négociée sans que les intérêts des PN soient trop mis en cause ;mais pour cela il eût fallu un Mandela algérien et que l’affaire soit initiée à froid,immédiatement après la guerre de 39-45 .

                • La continuation de la guerre aurait été une très bonne chose au contraire. Ça aurait empêché les Français de se déviriliser à partir des années 60/70, de sombrer dans l’individualisme en perdant tout sens des réalités sur les dangers qui les menacent, ça aurait empêché les Algériens de croire qu’ils avaient gagné la guerre, ça aurait empêché aussi l’immigration de masse algérienne, car qui dit guerre, dit pas d’accords d’Evian, pas de libre circulation des personnes entre la France et l’Algérie, pas d’immigrés Algériens en France. Au contraire, les Arabes qui auraient voulu fuir la misère FLN se seraient plutôt réfugiés en Algérie dans la zone française, et pas en France comme ils le font depuis 50 ans. La solution de facilité des accords d’Evian n’a apporté que des misères à la France.

                • La continuation de la guerre une bonne chose;faut pas pousser tout de même …Une erreur a certes été commise :
                  en 1962,ne pas renvoyer tous les algériens vivant en France ” chez eux ” avec interdiction d’y revenir;ce d’autant qu’ils étaient presque tous acquis au FLN .

                • En plus vous vous contredisez, vous dîtes vous-même qu’il aurait fallu garder le pétrole saharien et pas le donner au FLN ! C’est ça au contraire qui aurait fait que la guerre continue… Le FLN était sûrement plus intéressé par le pétrole que par un petit bout de terre autour de la Mitidja.

                • Oui,mais le Sahara n’appartenait ni géographiquement,ni
                  historiquement à l’Algérie ;le FLN ne pouvait nullement y prétendre .Ceci étant ,les ressources naturelles auraient pu servir de bases à des négociations en vue d’une cohabitation Français/Algériens sur un territoire devenu indépendant .L’intérêt économique conditionnel aurait peut-être aplani bien des choses ;allez savoir ;ce d’autant que la France avait les moyens d’assurer la sécurité des sites,au regard de toutes velléités des Algériens .

                • Pas du n’importe quoi , certes mais …irréalisable.

                  D’autant que la France et la majorité de l’armée voulaient se dégager de l’Algérie (on était , à peine , à 20 ans de l’occupation , à 40 de la grande guerre )

                  Par contre , D G a été odieux sur la manière dont le retrait de la France s’est fait . Puisque vous parlez de Ben Gourion , il était aussi tyrannique (psychologiquement ) que D G et à la fin , les 2 ont été virés par leurs classes politiques et par leurs peuples . Bon sur les plans tactique et militaire ,mais aucune vision sur le très long terme ; en plus la démocratie ne leur permettait pas de tout faire

                • Moi au départ je voulais pas discuter éternellement de ce sujet. J’ai juste répondu à une question en disant que à partir de 1960 l’enjeu devient davantage entre Algérie indépendante/regroupement que entre Algérie indépendante/Algérie française. Maintenant, et ce sera mon dernier commentaire, le général Jouhaud a parlé d’une solution “douloureuse mais réaliste”, je me fie au général Jouhaud et à lui seul.

                • Même Giscard était pour une partition figurez-vous… Dernière citation et j’arrête : Michel Poniatowski (entretien avec Alain Duhamel en 1972) : “J’aurais souhaité, je vous l’ai dit, une partition. Je crois que c’était une solution réaliste, conforme à nos intérêts généraux. Mais lorsque certains esprits ont fini par s’y rallier, il était déjà trop tard. Le général lui-même a sans cesse hésité, varié, flotté dans le règlement de l’affaire algérienne.” Voilà. Maintenant je veux bien que vous soyez pas d’accord avec moi, mais me faites pas passer pour un utopiste svp. Cette discussion était quand même intéressante. Bonne continuation à vous, Jill et David.

  13. Les gauchiasses pensent que, mélanger la merde et le purin, donnent un parfum !
    Comme disait mon vieux voisin, les socialistes !, un monde de tuyaux de poêle.

  14. Marc Ferro aussi a été prof à Oran, de mère juive d’origine ukrainienne morte à Auschwitz, de gauche mais non communiste. François Chatelet, philosophe communiste, a aussi enseigné à Oran. Les profs de philo étaient souvent communistes, comme Cohen, mais leur enseignement ne mordait pas sur les jeunes Oranais gavés de soleil et de réalité concrète. La religion marxiste ne résistait pas à sa “magie tellurique” ( disait Vercueil , prof de lettres). Lisez “l’été” de Camus qui enseigna l’histoire au cours Descartes ( privé, tenu par André Benichou, spécialiste de Proust, rue Cavaignac). Il a compris et aimé Oran et y épousa sa 2ème femme Francine.

    • Merdique un jour, merdique toujours! Voilà ce que vous voulez prouver par ce commentaire? Eh bien, il ne s’applique bien qu’à vous! Ça pue l’antisémitisme. Soyez franc et SURTOUT CESSEZ DE FAIRE LE JEU DES ANTISÉMITES en utilisant comme PASSEPORT le mot SIONISTE! D’une JUIVE-SIONISTE: Éliane Acoca

  15. L’ Anne ne les prends pas au berceau à première vue !!!! De plus, comment se fait il que les Deltas ne se soient pas occupé de ce chibani en temps voulu ?????

  16. DSK était de gauche. Ce Nora Aron est de gauche. Mais que fait cette jolie femme cultivée intelligente avec ces gauchistes névrosés du sexibus ?

    • Anne Sainclair est peut être une « jolie femme », elle n’est pas dépourvue d’intelligence, mais elle est surtout l’archetype de la bobo socialo donneuse de leçons qui comme tout bobo qui se respecte est pour l’immigration à condition que ce soit loin de ses fenêtres.

      • C’est exactement ça.
        Il n’en reste pas moins que malgré son intelligence, elle se met en couple avec des gens étranges, et pas patriotes du tout.

    • C’est aussi une gauchiotte version caviar….. Un brushing de compétition propagandiste !!

      • Le Franc

        Ce n’est pas mon cas . Mon épouse ne l’est pas , mon fils et mes petits enfants non plus .

        Eh bien , je regrette de ne pas avoir fait ma vie avec une Juive , comme …moi quand je vois le matérialisme et la frivolité de la majorité de non Juifs symbolisée désormais par l’oubli total des morts , l’absence de culte , par la crémation généralisée à droite comme à gauche

        Une honte, cette absence totale de spiritualité .

        Qu’en serait il si le monothéisme juif n’avait pas existé : adieu morale, spiritualité , médecine et science juive . Il n’y aurait pas eu de Christianisme puisque Jésus était appelé….. Rabbi

        • Jésus, le messager, le guide, le bon berger, se faisait appeler ‘rabbi’ par ses adversaires (les juifs, les judaïques, les pharisiens) c’était pour se moquer de lui. Qu’est-ce qu’ils étaient cons ces pauvres judaïques!
          Oui, tout a commencé avec le peuple hébreu, mais c’était approximatif (leurs Textes) et souvent complètement débile, alors Dieu voyant son peuple s’enfoncer dans la merde, prendre des chemins ténébreux, bref se perdre, n’eut pas d’autres choix que d’envoyer Ses Serviteurs pour corriger le tir, pour apporter la Lumière, c’est-à-dire la Vérité, mais ils (les juifs, les judaïques, les pharisiens, les rabbins, etc.) ne les ont pas reçus et le Fils de l’Homme, ils l’ont arrêté et condamné. (Mais ça reste mystérieux, car il n’y a aucune preuve de ces faits, tout est écrit).

        • (suite) Vous, les juifs, les hébreux, vous êtes comme tous les autres peuples, à l’extérieur du royaume de Dieu, c’est-à-dire rejetés, c’est-à-dire perdus. Seuls les vrais chrétiens, après avoir été sauvés (par le Seigneur), peuvent entrer dans le royaume et ceux qui y entrent, seuls eux sont les élus.
          Pour entrer dans le royaume de Dieu, il n’y a qu’un seul chemin.
          1) se convertir au christianisme (première étape) et 2) suivre le Seigneur (cette deuxième étape est importante, car elle transforme véritablement le disciple, il quitte définitivement les ténèbres, la matière, le matérialisme, l’intelligence rationnelle, il entre dans un nouveau monde, la nouvelle Jérusalem).

  17. qu’est ce vous pouvez attendre d’autre d’un marxiste? sinon la trahison à la manière d’un Boudarel ou d’un Maillo

  18. C’est étonnant cette haine..qui lui rapportait quoi en termes humains? Ils se haïssent entre eux mais nous haïssent bien plus encore…Pourquoi sont-ils partout où glapit l’anti-France..? Expliquez-moi svp…

  19. vae victis disaient les romains!
    l’amère patrie … car des Nora il y en a beaucoup en France!

    • Seulement si on est un sale ingrat.
      Or beaucoup d’étrangers surent remercier la France pour son accueil, et sont même morts pour elle.

  20. erratum commentaire : on rasait et non on raser!
    n’achetez pas son livre çà lui ferait encaisser des droits d’auteurs il n’en vaut pas la peine ! d’ailleurs en épousant l’ane st pas claire il a épousé sa fortune……

  21. il fut un temps on raser les traitres lui c’est à moitié fait il ne reste qu’à lui couper la tête de vieux con pour qu’il ne sévisse plus et en réponse à toutes celles (têtes) qu’il a fait tomber…….

  22. Un de mes amis juifs a pour voisin le fils d’un avocat qui défendait les membres du F.L.N.
    Cet ami juif a beau être très islamo-lucide, il est néanmoins très ami avec ce fils d’avocat très fier de son père spécialisé dans la défense d’ennemis de la France.
    J’ai appris que cet avocat (aujourd’hui décédé) était juif et pied-noir. Je comprenais mal qu’un juif pied-noir défende des musulmans ennemis de la France, d’autant plus que les musulmans d’Algérie ont chassé aussi les Français juifs !

    Je n’ai pas plus compris le fait que Simone Weil ait milité pour le regroupement familial des musulmans maghrébins, et ait fait venir en France, en pleine guerre d’Algérie, des prisonnières algériennes afin de les protéger des sévices qu’elles auraient pu subir en Algérie.

    • et quand on se pose ce genre de question on est proche de la réponse..
      je signale au passage que l’avocate Gisele Halimi pourtant juive tunisienne a toujours éré du coté des porteurs de valises……encore un exemple.

      • @Angora, vous qui portez la lhaine sur le dos, êtes trop jeune , ou in com pétent, ou les deux à la fois pour savoir qu’il y eût nombre de Juifs d’Algérie pour défendre l’Algérie Francaise, jusqu’à parfois y laisser leur peau !
        Et, voyez-vous, je pense que ces juifs-là furent bien plus importants que ceux que vous mettez en exergue pour alimenter votre propre délire !

    • D’après le dernier président de la LICA ( ancêtre de la LICRA ) dans son livre ” Le Racisme dans le Monde ” la Communauté des français juifs d’Algérie à pris fait et cause pour la rébellion pour 50 % , et 50 % pour l’Algérie française , les patriotes au sens où nous l’entendons . En fait 50 % à gauche …
      Le gourou de l’académicien Nora était ” l’anti – colonialiste ” Charles-André Julien .
      Les porteurs de valises venaient de tous les bords et beaucoup de l’église catholique ! L’église progressiste d’après Vatican II .

      • Mensonges @Vindicta !
        Expliquez-moi alors pourquoi les Juifs d’Algérie quittèrent en masse l’Algérie devenue algérienne ?

  23. Je ne savais pas que Nora avait plagié Hitler.
    C’est normal, je ne l’ai jamais lu.
    Nora bien sûr, pas Hitler.
    C’est normal, aussi.
    J’aime bien les juifs mais pas les traitres.
    Les traitres à leur race.
    Les juifs de gauche déshonorent la gauche et le judaisme.
    La gauche c’est pas grave : on ne perd son honneur qu’une fois.
    Mais Judas salissant le judaisme par sa trahison en vendant pour dis talents de petit gloire le pays et la race qui l’ont fait sortir de son néant, c’est plus que grave : c’est irrémissible.

    • de toutes façons son nom est Schwartz; je ne comprends pas trop le besoin de certains de changer leur nom.

      • C’est un nom assez commun, qui veut dire “Noir”, je crois.
        Le vrai nom de Georges Soros est Schwartz aussi.

  24. Je croyais qu’il était mort , ce sinistre débris cosmopolite a la haine du français en général.
    Si cette vermine pense que les mahométans l’épargneront dans l’europe du califat , il se goure.

  25. Je ne sais pas pourquoi, mais ce triste personnage me fait penser à un autre triste personnage : Georges Soros.

  26. bin la schwartzbelle se tape des vieux maintenant….elle pourrait viser plus jeunes.

    • La mémère liftée n’a plus que ça en magasin, elle lui a trouvé qu’ elle en trouvait pas d’autres.
      dsk a préféré une plus jeune et moins grasse.

    • @angora

      à 70 ans (et son mec 87 ans…) elle se tape que dalle… ils partagent juste la même pourriture intellectuelle. Vive DSK ! (lol)

    • Elle avait un plus jeune, qui l’a fait passer à 2 doigts d’être première dame de France, à cause de son obsession sexuelle.
      Elle le savait obsédé depuis toujours, mais elle ne l’a quitté que lorsqu’elle a compris qu’il ne serait jamais Président, car empêtré dans ses relations avec le proxénète Dodo la Saumure.
      Alors maintenant elle a choisi un vieux, ainsi elle sera plus tranquille, question obsession sexuelle. A défaut de président, elle a maintenant un académicien.
      On n’obtient pas toujours ce qu’on veut dans la vie.
      Anne Saint Clair a toujours refusé d’interviewer Jean-Marie Le Pen. Un pervers sexuel ne la dégoûtait pas, mais un patriote (au langage certes provoquant) la dégoûtait.

      • @Eva
        “On ne parle pas à JJ Le pen”….sinclair comme drucker même cons-bas;.. Ils ne sont pas clairs ces deux-la.

      • Eva,

        Vous êtes , assurément, jalouse d’A. Sinclair; Votre compagnon, c’est un clodo, un ivrogne ?

        Vous n’avez ni la classe , ni les réussites de cette femme

        Taisez vous

  27. Si ce que rapporte Mr Gomez est véridique Ce bonhomme n’est qu’un immonde cloporte , un dhimmi et un pourri jusqu’au plus profond de son adn!

    • ralboll99

      M.Gomez n’est pas un parangon de rigueur historique ; voir ce qu’il a écrit chez Dreuz concernant De Gaulle où il a indigné plus d’un y compris des antiGaullistes

  28. J’ai lu son bouquin ; ce livre est non seulement émaillé de propos anti Français d’Algérie , mais il s’en prend violement à l’armée française , à ses officiers . Un sinistre Monsieur , bien de gauche , l’ami des terroristes et des porteurs de valises … Probablement la jalousie !

      • Merci Beret vert pour cette info, j’espère que ce n’est pas une “fake news”.
        Cela me rassure……

      • “Béret vert”

        C’est très bas , derrière un écran de proférer des souhaits de mort .

        C’est lamentable de votre part

    • DSK n’étant visiblement pas de tout repos, madame St clair a eu sans doute besoin d’une longue période de repos !

      • Presque toute l’Eglise catholique ou protestante, en Algérie, était pro FLN . Sans compter les Communistes souvent d’ailleurs d’origine chrétienne

        Ces Chrétiens de gauche , de plus , étaient et restent de fieffés Staliniens et souvent main tendue vers l’islam .

        Ajoutons que M Gomez n’est pas réputé pour être un historien fiable et mesuré . Pourquoi ne dit il pas que 1°) Il y eut à Oran précisément une OAS juive et que 2°) Beaucoup d’Oranais étaient antiJuifs , bêtement d’ailleurs , soit comme, anciens Espagnols cathos-cocos , soit comme fonctionnaires français ou militaires (marine ou légion ). Donc que Nora ait rencontré de l’antisémitisme comme prof n’est pas impossible

        • L’antisémitisme d’une grande partie des pieds-noirs ne se discute pas !
          Il n’est que de se souvenir de leur réaction lors de la promulgation du Décret Crémieux et de leur adhésion à Pétain !
          Tout cela n’empêche pas de dire que les Juifs d’Algérie ne furent jamais plus libres que lorsque l’Algérie devînt française !
          Et ça, un Juif, fût-il intellectuel de gauche, n’a pas le droit de l’oublier !

          • Absolument, Benmongaillard

            Vive l’Algérie française

            A bas les c. et les antiJuifs

Les commentaires sont fermés.