Pourquoi serais-je coupable de la mort d'un enfant syrien sur les plages turques ?

MortsimulationEylanLe monde entier a été choqué à juste titre par la mort d’un petit Syrien trouvé sur les plages turques, photographie immortalisée par un journaliste en manque de charogne et de célébrité. Depuis chacun y va de sa larmichette: un hommage par ci, un discours par là, sans compter la masse des internautes qui, entre deux paquets de chips, hurlent leur colère contre ce « monde inhumain » qu’ils ne voudraient pourtant échanger pour rien au monde. A l’ère du visuel-roi, une photo peut être plus avantageuse politiquement qu’un discours philosophique de cent pages. Nous sommes bel et bien dans cette époque de « l’idiot visuel » dont les médias sont les tristes porte-paroles.
Nous savions déjà que les sociétés occidentales étaient gangrénées par cet humanisme mièvre, gluant, qui s’est déjà déversé dans nos rues lors de la pitoyable mascarade du 11 janvier et qui aujourd’hui encore déchaîne les passions éphémères. Mais les sociétés orientales ne le sont pas moins. Pour preuve, au Maroc, une trentaine de personnes (surtout des « artistes » et des « intellectuels » ont eu l’idée géniale de rendre hommage au défunt Aylan en s’affublant des mêmes habits que lui et en se couchant sur la plage, face contre sable…
L’actrice marocaine, Latifa Ahrar, initiatrice de ce non-évènement déclare que c’était son « devoir d’artiste [d’organiser cela] et de faire réagir les gens »… C’est qu’elle se prend pour Zola la petiote… Au même moment, une « statue de sable » à l’effigie d’Aylan est « érigée » sur la plage de Gaza, certains habitants croient même que le garçon a été tué par les Israéliens… Que dire face à cela?
Cependant, la palme d’or de l’hypocrisie revient aux politicards et aux journaleux qui utilisent la mort de cet enfant pour jouer sur les émotions des Occidentaux en leur faisant porter le fardeau d’une culpabilité qui n’est pas la leur. Pourquoi, nous Français, devrions nous sentir coupables de la mort d’un enfant syrien dans les eaux turques? Cette question personne ne la posera aux journalopes qui sous couvert d’information ne cessent de manipuler nos esprits. Il faut dire que nos journalistes occidentaux, baignés dans les grâces de l’humanisme dès leur plus berceau, sont bien différents de cette journaliste hongroise qui a décoché un coup de pied à des migrants trop revendicatifs à son goût. Bravo, madame, vous avez redoré à ms yeux le blason du journalisme.
Nicolas Kirkitadze

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. ma question est /comment se fait il que des bateaux pleins de migrants puissent partir de TURQUIE…pas de surveillance ? ou est ce fait expres ?

  2. « de cette journaliste hongroise qui a décoché un coup de pied à des migrants trop revendicatifs à son goût. »
    Je l’ai vu hier, sur Euronews.

    • Quand on regarde bien la vidéo, ce n’est pas elle qui a fait chuter le migrant. C’est le policier qui en lâchant la manche du migrant le fait chuter.
      Mais le fait est qu’elle se fait virer. Mais nous sur ce site, on emmerde l’injustice ! alors faisons de vrais croches patte à tous ces incrusteurs !

  3. a 20 ans si tu n’es pas capable de défendre ton pays alors nul ne peut le faire pour toi..
    Ces soit disant réfugiés devraient se battre pour leur pays..

  4. Exactement. Et tous ces gens qui accusent Bush,le colonialisme,le capitalisme,le sionisme,on sait très bien qu’ils instrumentalisent le malheur bien concret des chrétiens d’orient et des musulmans qui au fond de leur coeur rejettent l’islam mais ont peur de l’avouer. Mais il faut s’attendre à pire de leur part,car le déclin de l’islam est en route et pour longtemps. Le prix des matières premières,et surtout du pétrole et du gaz,ne remontera pas. Le retard des pays musulmans côté éducation s’agrandira,l’étude du coran ne permettra pas de rattraper le retard dans le domaine scientifique et technique. Il faut comprendre la rage des musulmans traditionalistes qui commencent à comprendre que,pour eux,c’est le début de la fin.

  5. Le reportage de tf1 ( le 7à8 du 06/09/2015) montrant la personne qui a découvert l’enfant, elle ne désignait pas le même lieu que la photo qui elle montre une parcelle de plage sans rocher & sur les images de tf1 le témoin désigne un tout petit coin de sable entouré de rochers …alors info intox???

  6. Sur la photo bidouilléééée de l’ enfant syrien noyé sur la plage turque: http://www.wikistrike.com/2015/09/voici-ou-a-vraiment-ete-retrouve-le-petit-aylan.html
    Comme quoi, les journalkopes sont prêts à toutes les crapuleries pour faciliter l’ invasion de l’ Europe en général et de la France en particulier alors même que la républmique est le parti de l’ étranger depuis 1792, pour nous soumettre, nous réduire en dhimmitude et en esclavage avant de finir comme des moutons bêlants qu’ on mène à l’ äïd pour l’ égorgement finanl.

  7. le père avait bien et lui seul un gilet de sauvetage. malgré cela il n’aurait même pas pu sauver un de ses gamins ?
    un seul gilet pour la famille ? A qui l’auriez vous mis ?
    INCROYABLE : hier sur LCI un commentateur la voix pleine d’empathie et de commisération pour les réfugiés venant en France qui sont subitement passés de 24 000 à 30 000, dit mot pour mot :
    « des téléphones portables ont été donnés aux réfugiés pour qu’ils puissent joindre leurs familles abandonnées sous les bombes » !!!
    un des réfugiés dit qu’il va faire maintenant venir sa famille en France. Comment ? avec quel argent (60 000 euros!) ? il va laisser seuls sa femme et ses enfants faire 20 000 km et traverser 4 pays , dans les mains de passeurs véreux qui coulent les embarcations , au milieu des bombes ? …
    Nous accueillons bien les pires salauds de la planète, des gens qui relèguent leurs femmes au rang du mouton et qui espèrent en avoir 72 (vierges) une fois dans leur paradis matcho !
    le pire étant qu’ils soient accueillis comme des héros alors que ce sont des lâches de la pire espèce qui ne s’intègreront jamais dans une société qui considère la femme comme l’égale de l’homme !

    • Si …..d’abord je n’aurais pas embarqué ma famille vu qu’il n’y a pas la guerre en Turquie…sinon j’aurais mis le gilet à un enfant et gardé l’autre dans mes bras..

    • « le pire étant qu’ils soient accueillis comme des héros alors que ce sont des lâches de la pire espèce »
      Qu’attendre de ces « hommes » qui ne sont pas capables de défendre leur pays ? Où serions nous si nos parents et grands parents avaient agit ainsi. Il est vrai que vu la mentalité actuelle les français feraient de même

  8. Pourquoi ne met-on pas l’accent sur le fait que cette famille venait de Turquie où elle résidait….que le père a embarqué sa famille pour aller chez un dentiste en France en gardant pour lui seul un gilet de sauvetage?????
    Ecoeurée!!

  9. Je me sens responsable de la petite fille égorgée
    le père de ce petit garçon a dit : il m a glisse des mains
    quel drôle de père…
    Comme par hasard, il n a veillé ni sur son fils ni sur sa femme, que sur lui
    Bravo la solidarité de famille

    • pas l’ombre d’une emotion devant cette enorme esbrouffe !
      je me revolte devant la mort absurde de ces jeunes au volant qui se tuent au sortir des boites !

Les commentaires sont fermés.