Pourquoi Viktor Orbán soutient-il l’abattage casher ?

Publié le 2 février 2021 - par - 44 commentaires - 2 085 vues
Traduire la page en :

Imitant la Suède, la Norvège, la Slovénie, la Finlande, le Danemark et l’Islande, la région flamande de Belgique avait décidé en 2017 d’imposer l’étourdissement préalable à l’abattage des animaux de boucherie. Des associations musulmanes et juives avaient saisi la Cour de justice de l’Union européenne, espérant bien faire annuler la loi flamande. Pas de chance, le 17 décembre dernier la Cour a jugé l’interdiction de l’abattage sans étourdissement conforme au droit européen. Cela pourrait donner l’envie à d’autres pays européens d’imiter les Flamands. Mais les organismes représentatifs de fidèles estimant qu’il est indispensable de tuer les animaux dans la douleur pour plaire à leur dieu font feu de tout bois pour tenter d’enrayer cette tendance à faire passer le bien-être animal avant leur rite obscurantiste.

Début janvier, en réponse à une lettre du président de l’agence juive, Orbán déclare que dans la décennie écoulée, la Hongrie s’est efforcée de créer la sécurité et le bien-être pour la communauté juive de Hongrie et qu’il est donc profondément déçu de la décision récente du Tribunal européen qui permet aux États membres d’interdire l’abattage casher. Il estime que ce n’est pas seulement une attaque contre les libertés religieuses mais aussi une attaque contre le patrimoine judéo-chrétien et contre la communauté juive vivant en Europe. Il indique que son gouvernement condamne cette décision néfaste et s’élèvera de toutes ses forces contre ladite décision dans toutes les enceintes internationales possibles.

Aucune allusion à l’abattage halal. Il existe pourtant une petite communauté musulmane en Hongrie, de l’ordre de 30.000 personnes. Dont des anciens étudiants en provenance de pays frères du temps du communisme qui ont décidé de ne pas regagner leur pays d’origine après le changement de régime en 1990, des mercenaires hongrois qui ont participé à la guerre en Bosnie et qui sont rentrés convertis et plus récemment des réfugiés qui ont obtenu le droit d’asile. Et Orbán ne cesse de répéter que la Hongrie n’est pas disposée à accueillir des musulmans en grand nombre, les Hongrois ayant suffisamment souffert pendant les 170 ans d’occupation ottomane. Tant qu’ils restent aussi peu nombreux et quasiment invisibles, les musulmans ne constituent pas un problème. Il n’y a pas de demandes d’accommodements déraisonnables. Peut-être est-ce dû au hasard mais il n’y a pas de voitures brûlées à l’occasion des fêtes nationales ou à l’issue des matches de football. Lors des manifestations on ne voit ni magasins pillés ni mobilier urbain détruit. On comprend bien qu’Orbán ne verrait aucun problème à ce que l’abattage halal soit interdit.

La communauté juive de Hongrie est plus nombreuse. Elle serait forte d’environ 80.000 membres soit un peu moins que 1 % de la population. Il existait jusqu’à il n’y a pas très longtemps un sentiment antisémite assez ancré dans la population hongroise, surtout dans les campagnes. En 1920, les Juifs constituaient plus de 20 % de la population de Budapest, couramment surnommée Judapest. Certaines professions manuelles leur étant interdites, ils occupaient fréquemment des emplois bien rémunérés d’avocats, médecins, enseignants, banquiers, etc., ce qui engendrait une certaine rancœur dans la population hongroise de souche des campagnes qui menait une vie difficile.

Par ailleurs le fait que Béla Kun et la plupart des dirigeants communistes de l’éphémère République des Conseils instaurée en 1919 aient été juifs n’arrangeait pas les choses. Mátyás Rákosi qui dirigea d’une main de fer la Hongrie jusqu’en 1956 – il se présentait comme le meilleur élève de Staline – était lui aussi juif. L’antisémitisme qui était la règle sous Horthy, le « Pétain » local avec ses lois antijuives, et plus encore avec le parti des « croix fléchées » et ses déportations de masse, fut mis sous le boisseau par les communistes jusqu’au changement de régime en 1990. Avec le retour à la liberté de la presse il reprit un peu de vigueur. En 1998 le MIÉP, un parti combattant le judéo-bolchevisme obtint 5,5 % des voix aux élections législatives avant de céder la place au Jobbik, un parti s’affirmant antisémite, anti-tzigane et islamophile. Ce parti créa la garde hongroise dont les membres en uniforme noir allaient défiler dans les villages tziganes dans le cadre d’une lutte contre la criminalité tzigane. Cette milice fut interdite en 2009. Un député du Jobbik fit réaliser son patrimoine génétique par une prestigieuse université pour prouver à ses électeurs qu’il n’avait ni sang juif ni sang tzigane dans les veines. Un autre député du même parti demanda que l’on établisse la liste des parlementaires juifs afin que l’on sache clairement à qui on avait affaire.

Bien entendu, le FIDESZ, parti dirigé par Orbán et représentant la moitié de la population comportait aussi son lot d’antisémites. Les associations juives de Hongrie étaient très hostiles au FIDESZ. Il a fallu attendre 2015 pour que la direction du parti prenne clairement position, lorsque Orbán déclara que des Hongrois avaient participé à la déportation des Juifs en 1944, que les Allemands n’avaient pas agi seuls. Par la suite le FIDESZ a constamment condamné tous les actes antisémites, très rares et de faible intensité en Hongrie, et insisté sur le fait que la communauté juive vivait en sécurité en Hongrie. Après le meurtre de Sarah Halimi en France, il a fait remarquer que ce n’est pas en Hongrie que l’on verrait une vieille dame juive se faire assassiner par un musulman. Orbán s’est aussi rapproché du gouvernement israélien, contrairement à l’UE qui continue à mener une politique très pro-palestinienne. Alors on peut se poser la question, n’en fait-il pas un peu trop avec cette histoire d’abattage casher ?

Il y a un autre élément à prendre en compte. Les prochaines élections législatives auront lieu en 2022 et la campagne a déjà commencé. Jusqu’en 2018 les différents partis d’opposition se présentaient en ordre dispersé, ce qui permettaient au FIDESZ, avec environ 50 % des voix (un peu plus en campagne, un peu moins dans les villes) de remporter le plupart des députés dans les circonscriptions avec un scrutin majoritaire à un seul tour. Mais lors des dernières municipales, les partis d’opposition – deux factions socialistes, une libérale et l’autre ultra-libérale, deux groupes écologistes, un libéral et un conservateur, un mouvement de jeunes se présentant comme progressiste surnommé « bébé-macron » et le Jobbik – ont fait cause commune et réussi à emporter les mairies de Budapest et de quelques grandes villes de province. Le maire étant élu au scrutin majoritaire à un tour, là où le FIDESZ n’atteignait 50 % des voix, l’opposition unie l’a emporté. Mais que vient faire le Jobbik, que même Marine Le Pen avait refusé dans son groupe lorsqu’elle siégeait au Parlement européen, le considérant comme infréquentable, dans cette union de bric et de broc ? Lors d’un congrès tenu en 2018 les « modérés » du Jobbik ont pris le contrôle du parti (de justesse) puis exclu ou poussé à la démission les membres les plus radicaux. Leur rhétorique anti-tzigane et antisémite a été rangée au placard. Des 19 % de voix obtenues aux législatives de 2018 ils ne retrouvèrent que 6 % aux européennes. Devenus présentables et surtout moins influents, ils ont été accueillis à bras ouverts par les autres partis d’opposition. Puisque cela a donné de fructueux résultats aux municipales, les dirigeants de l’opposition ont décidé de reprendre la même stratégie en 2022, avec des candidats uniques dans les 106 circonscriptions et une liste commune pour les 93 députés élus à la proportionnelle. Cependant le chef de file qui deviendrait Premier ministre n’a pas encore été désigné, il y a encore des tiraillements dans l’union.

Un premier sondage réalisé après l’annonce d’union de l’opposition, en décembre dernier donnait à cette dernière une légère avance sur le FIDESZ. Pour Orbán il y a donc nécessité de grappiller quelques électeurs dans toutes les catégories de population. Ce clin d’œil aux Juifs fait partie de sa stratégie. Dans le même temps il fait un appel du pied aux jeunes en les dispensant d’impôt sur le revenu – la « flat-tax » à 15 % – jusqu’à l’âge de 25 ans. Il a aussi décidé de rétablir le 13e mois des retraités qui avait été supprimé par les socialistes en 2008. Nul doute que d’autres mesures sociales verront le jour d’ici le prochain scrutin législatif. Un nouveau sondage paru fin janvier replaçait le FIDESZ en tête avec 52 % des voix. Orbán ne subira peut-être pas le même sort que Trump.

Bernard Waymel

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
BOURGOIN

Jésus-Christ n’est pas venu pour abolir la loi mais pour l’accomplir et c’est lui qui a payé ce degré infini pour que, si nous nous repentons vraiment nous ne soyons pas obligé de souffrir comme il a souffert dans cette loi ! ! ! Pour Une fois je ne suis donc pas d’accord avec Victor Orbanne que j’admire beaucoup pourtant Dans tout ce qu’il a fait car la véritable tradition chrétienne connaît très bien la vérité au sujet du sacrifice de Jésus-Christ Et c’est lui-même qui est enseigné cela ! ! ! ! Et c’est la même chose pour la circoncision. Il faut être circoncis d’esprit et pour cela il faut passer par le repentir sincère ! ! ! !

Mantalo

Après ma déception d’ Orban exprimée hier j’ai aujourd’hui la satisfaction de lire que de nombreux “collègues” commentateurs partagent mon intérêt pour la cause animale.
Ces animaux que nous n’avons AUCUN droit de faire souffrir pour plaire à un gaz….un dieu disent certains…

jb de san nicolas
Anne-Marie G

La religion juive comporte bien d’autres rites qu’elle a abandonnés en signant le Concordat. Ses représentants ont accepté le principe que les lois de la république étaient supérieures à ses rites ou coutumes, comme la polygamie, la perruque pour les femmes etc. Au temps du concordat, il n’existait pas de lois pour le bien-être animal lors de son abattage. Mais à présent que ces lois existent, il faudrait respecter la loi républicaine en la matière. Or, longtemps, les juifs pratiquants n’imposaient pas au reste de la population les morceaux que leur religion leur faisait rejeter. Cela a changé par une décision en date des années 20 d’un grand rabbin des USA. Du coup, les musulmans ont suivi l’exemple. Il me parait difficile de vouloir faire exception à leur profit sous divers prétextes.

stendek

c’est une provoc pour faire sortir du bois tous les méchants « antisémites ? Désolé mon vieux mais le cacher n’est pas du tout « judeo chretien » il est judeo tout court car nous autres chrétiens ne sommes pas sadiques et essayons de ne pas souiller notre ame de cette façon infecte et abjecte !

rebelle

belle réponse, bravo!!

Olivia

Comment accorder sa confiance à des personnes dont la confession exige la souffrance animale ? Tout être normalement constitué se révolte à l’idée d’infliger de la souffrance, surtout quand elle peut être évitée, ce qui est le cas pour les animaux de rente dans les abattoirs. Faut-il être stupide et surtout insensible, ne pas s’interroger sur les questions essentielles, pour maintenir de telles “traditions” !
Orban est aussi taré que ses homologues…

Patapon

L’abattage rituel des animaux de boucherie est une pratique ignoble,indigne de pays civilisés,que l’on devrait interdire sans autre forme de procès.En quoi l’agonie prolongée d’êtres innocents pourrait elle plaire à un dieu quelconque?Finissons en avec ces pratiques d’un autre âge!

stendek

exact et si nous poussons ;la réflexion un poil au delà on s’aperçoit qu’on peu vivre et etre en tres bonne santé sans ingerer des morceaux de cadavres d’animaux suppliciés . ne perdons pas de vue que NOUS SOMMES CE QUE NOUS MANGEONS! ne pas s’étonner ensuite des degenerescences .aucune viande depuis 21 ans n’a souillé mon estomac et je suis frais comme un gardon !

François BLANC

“52 % des voix. Orbán ne subira peut-être pas le même sort que Trump” : cela dépend de la capacité de son opposition progressiste à frauder

Kayok enragé

Les abattages rituels hallal ou Kasher sont à interdire dans nos sociétés car ils sont intolérables en raison de la souffrance qu’ils imposent aux animaux. Là aussi le boycott s’impose et l’on doit pouvoir choisir la viande que l’on désire consommer et exiger d’ indiquer le type d’ abattage sur l’étiquette du produit ou alors bien connaître son boucher pour ce pas consommer cette viande toxique. Pour d’autres raisons, la circoncision des garçons mineurs devrait elle aussi être interdite car cette mutilation infligée à un enfant non consentant ou qui n’a pas les moyens de l’être est une sorte de viol de l’intégrité corporelle de ces enfants. Ayons le courage de dire certaines choses aux juifs comme aux musulmans car il ne faut pas, pour les mêmes actes, faire deux poids, deux mesures.

Heraklite

Ces pratiques sont discutées. Ainsi l’égorgement pourrait être moins douloureux pour certains animaux. A la vérité elles correspondent surtout à des mœurs qui nous sont étrangères. Mais ce qui est clair c’est que l’idéologie de pureté qui sous tend le halal ou le casher me dérange encore plus profondément que l’abattage rituel. Le halal ne se résume pas à la bouffe. Ça tire toute une vision de la société basée sur le clivage, la hiérarchisation des groupes humains dont découle l’iniquité. En d’autres termes, il s’agit d’un racisme qui ne dit pas son nom : musulmans / mécréants, hommes / femmes, … Ainsi toutes les manifestations de ce type d’idéologie devraient être interdites : abattage rituel, voile, …

D. Lajoie

à Kayok enragé. : D’accord à 1000 ‰. . Les rites d’abattage Halal et Casher sont aussi ignobles l’un que l’autre . À interdire le plus tôt possible , comme la corrida , les combats d’animaux ( coqs et chiens ) , et la captivité d’animaux sauvages dans les zoos et les cirques .

charlot

Oui il faut interdir la circoncision au 8ième jour, il faut lire les travaux d’un juif, Roger Domergue !! Nous ne devons en France tolérer aucune de ces pratiques sataniques , qu’ils aillent faire cela au désert d’où ils sortent !!!

yvank

Pour expliquer la religion on évoque le besoin de spiritualité ce qui autorise le non sens, le ridicule, ou la barbarie, de cet être suprême inventé de toute fausses pièces. La spiritualité de l’islamiste s’arrête au niveau des glaouis. Faire entendre la souffrance des animaux aux enculeurs de chèvres est impossible; Ils disent que ça déplait au grand miséricordieux. Je vois mal le djihadiste anesthésiant sa victime avant de la décapiter, ou la fête de l’Aïd commençant par l’anesthésie du mouton,

kalidas

Si vous passez par Budapest, allez donc visiter la synagogue de la ville. C’est la plus vaste et la plus belle d’Europe. Vous en serez éblouis. Même les nazis n’ont pas osé la détruire (ils se servaient de ses tours comme émetteurs de radio).

Louis de Constance

Hi from DC ❤ ✌ 💙. Thx a lot. Very interesting. Basically, animals are suffering from cruelty’s Humans in the name of multiple reasons. Finally, Humans are the real true pests on Earth. I’m wondering if angry, exhausted Lady Nature is sending this COVID19 in order to facilitate the end oF the worst specy. Even dinosaures were more available. ..

Fabiola FERRANTE

I agree totally what you say and I have the same ideas !
Humans are monsters…we are the worst specy. You’re right !
Poor animals !

Robalba

bon, l’abattage “halal” est cruel mais le “casher” reste doux …..Mort de rire de tant de stupidité. Remarquez, en France, la plus grosse société de commercialisation d’halal est dirigée par un ressortissant juif….

patphil

“Les associations juives de Hongrie étaient très hostiles au FIDESZ.”
comme de nombreux juifs américains hostiles à trump
comme les bhl, stasi , askolovitch, stora islamocollabos en france
la connerie est bien partagée où que ce soit dans le monde

Fabiola FERRANTE

Et cette vache, dont le dernier regard se porte sur son bébé égorgé qui se débat ?
…sous les RIRES des abrutis qui se croient intelligents parce qu’ils tiennent le couteau !
https://www.youtube.com/watch?v=kH2mAJTY3X8

Franchement je ne crois pas que DIEU veuille çà !!
Ces charognards ne sont pas dignes de toucher leurs victimes qui sont l’innocence même.
Et dire que çà recommence chaque jour…
Les humains ont fait de ce monde de la pourriture !

manu

Bonsoir…..comme je vous donne raison et comme j’aimerais ne plus lire tout ceci, et pourtant je ne peut pas faire autrement, car je veux savoir…..et a chaque fois je suis déçue par ces gens que l’on appele humains.. comme si le Bien voulait ces souffrances…..
Souvent je compare ces abattages d’animaux, qu’ils veulent conscient a des sacrifices pour honorer leur “dieu”………
Un jour on m’a dit qu’ils étaient le fils de Satan….depuis je me pose des questions…!

Heraklite

Oublions le fils de satan. Mais oui il y a bien là l’idée de sacrifices pour honorer un Dieu avide d’holocautes, d’immolations, …, en d’autres termes de sang.

charlot

Ce” dieu” sanguinaire est bien Satan, celui qui a tenté le Christ !!!!

patphil

dieu, je ne sais pas, mais allah si !

Kayok enragé

Allah et Jehovah même pratiques !

Heraklite

Vous voulez dire Allah et Yahvé. Mais oui les pratiques religieuses sont similaires : abattage rituel, circoncision, idéologie de la pureté, habitudes alimentaires, signes religieux vestimentaires, … Elles aboutissent au communautarisme, à la discrimination, voire à la consanguinité en distinguant dedans / dehors (juifs versus gentils ou goyim, musulmans versus mécréants ou kouffars). Ainsi les unions dans la communauté sont promues, les autres découragées, voire interdites. Mais pour être honnête, je ne crois pas aux mariages inter confessionnels quand les coutumes importent trop à chacun des conjoints.

D. Lajoie

Mais arrêtez donc de vous poser des questions sans réponses : Y’a pas de Dieu , ni Satan , ni Allah , ni Jehovah, ni Confucius .
Il n’y a RIEN … et toutes les religions ne sont rien que des escroqueries .

Christophe L

Ma chère Fabiola si la vache a été créé c’est pour qu’on puisse justement la manger.
Pour Dieu où la conscience du tout la notion de bien et de mal n’existe pas, c’est le paradigme de l’équilibre qui prévaut.
Par contre je suis pour le respect de l’animal donc je vous rejoins sur la question de l’abbatage halal et cacher qui sont bien évidemment à bannir en tant que pratique moyenâgeuse.
Comme pour l’élevage industriel ou en batterie qui est une honte pour l’humanité qui cela ne devrait faire aucun doute dans un pays dit civilisé 😉😃

Phil93

FAUX ! en lisant la Bible vous apprendrez que la permission de manger des animaux par Dieu n’a été donnée qu’à Noé et sa famille qui n’avaient plus rien à manger en fruits et légumes puisque la terre avait été submergée par les eaux !
Quand à Dieu il n’a pas la conscience du bien et du mal , IL EST la conscience du bien et du mal !
par exemple la destruction de Sodome et Gomorrhe par le feu a bien pour raison une punition pour le mal très grand pratiqué par ses habitants…
Jésus a chassé à coup de fouet les marchands dans le tempe de son Père pour la même raison.
je ne parle même pas des 10 commandements de Moîse qui disent clairement ce qui est bien ou mal !

Phil93

Dieu a créé les hommes et les hommes le lui ont bien rendu…
Dieu a créé l’homme à son image (avec les qualités d’amour, de justice et de puissance) et les hommes ont créé des dieux à leur propre image (avec les défauts de l’égoïsme, la vanité, la puissance brutale, l’injustice à tous les étages et l’amour …d’eux mêmes !) !
il y’a Dieu et les hommes et les religions et les hommes . les deux n’ont strictement rien à voir. c’est pourquoi des esprits éclairés comme Einstein étaient ou sont croyants mais rejettent toute religion qui sont fabriquées par les hommes pour tenir les autres en esclavage mental!
ce n’est pas parce qu’il y’a des connards qui brûlent les feux rouges que le code de la route n’existe pas !

charlot

” humains ont fait de ce monde de la pourriture !” oui car nous goys ne sommes pas des humains mais des animaux à apparence humaine ! (Talmud)

Fabiola FERRANTE

La viande n’est pas indispensable !
Nous ne sommes plus sous Cro-Magnon obligés de tuer pour manger parce que nous ne savons pas encore cultiver la nourriture : fruits et légumes.
Lorsqu’on voit l’horreur imposée aux animaux innocents et sans défense, je me dis que l’homme est vraiment REPUGNANT !
https://www.youtube.com/watch?v=Qchz720x9ZU
Abattoir KASHER en 2006. Je crois que maintenant l’extraction de la trachée ne se fait plus.
https://www.youtube.com/watch?v=OzaeHfh65hs
C’est vraiment REPUGNANT !
Je ne crois pas qu’on va au ciel avec l’agrément de Dieu en faisant des horreurs pareilles !

Phil93

mon commentaire au dessus le confirme.
Avant Noé les hommes ne s’alimentaient pendant des siècles qu’avec des fruits et des légumes et , accessoirement, vivaient beaucoup plus longtemps….(les âges des personnes décédées sont mentionnées dans la Bible)

tauceti

les juifs de hongrie ne doivent pas aimer les musulmans genre husseini hassan ayant concouru a les envoyer en camps de concentration en pologne refusant leur installation en palestine pas comme les juifs frankistanais defendant l islam bizarre

Elizabeth Kaufmann

Excellente analyse ; compliments !

Marc

il n’y a aucune justification que ce soit pour l’abattage sans étourdissement préalable de l’animal, qu’il soit l’abattage hallal ou casher !!!….Décidément la lâcheté des élites occidentales n’a pas de limite !!!

Heraklite

On est bien d’accord. C’est le même sujet. Mais hélas le monothéisme abrahamique est un bloc. Ses 3 versions se tirent la bourre et a l’occasion se tiennent les coudes. Ainsi régulièrement le christianisme soutient le judaïsme qui soutient l’islam quand le christianisme ne soutient pas directement l’islam. Rajoutez y la Shoah et le système est bloqué. Elles se tapent aussi dessus pour savoir laquelle est la seule, la vraie religion. Ce trio infernal nous retient en otage. On n’en finira jamais.

Patapon

Si l’homme a été fait à l’image de dieu,alors,je ne veux jamais avoir affaire a ce dieu dont je me passe fort bien.

Mantalo

Bref, la Hongrie n’est pas le paradis européen comme je le croyais ? Orban se vendrait sur le dos de la souffrance animale pour plaire à une minorité de pleureuses ?
C’est donc partout pareil : un peuple soumis à la mondialisation cosmopolite (pléonasme) et des politiciens gamellards….

Sinon, quelqu’un a des nouvelles du Lichtenstein ? Ou de Saint Marin ?

Patapon

A Monaco,ça va très bien,me semble t il…

Elie Barnave

Jozsef Szajer représente cette Hongrie du Premier ministre Viktor Orbán, fondateur et président du “Fidesz-Union civique hongroise”, un parti qui oppose ses «valeurs familiales et chrétiennes», résolument anti LGBT (Lesbiennes-Gays-Bi-Transgenres), aux valeurs européennes respectueuses de la démocratie et des minorités, LGBT entre autres.
À Bruxelles, la duplicité de Jozsef Szajer vient de voler en éclat. Il ne brandira plus dans l’enceinte du Parlement Européen l’étendard des “valeurs chrétiennes” et de l’homophobie, tout en étant un amateur de partouzes gays. Il vient de se démettre de son mandat de député européen.

Heraklite

Rien d’étonnant. Les prêcheurs de vertu sont régulièrement épinglés pour leurs frasques. Voir aussi l’affaire Ramadan chez les musulmans. C’est le propre de la tartufferie. Aucune confiance dans ceux qui sont obsédés par le cul des autres. Ils ont en général un problème et leur sexualité est soit un désert, soit un cloaque non pas à cause de leurs pratiques mais de la honte qu’ils y mettent. Colette disait ainsi : le vice c’est le « mal » qu’on fait sans plaisir.

Barnabe

Szajer n’a jamais fait état de son homosexualité. Il était opposé au mariage pour tous et à la propagande homosexuelle dans les écoles.

Lire Aussi