Pourquoi Xavier Dupont de Ligonnès a été sorti du tiroir

Publié le 16 octobre 2019 - par - 6 commentaires - 2 117 vues
Share

Le scandale des meurtres de Mickaël Harpon a donné des sueurs froides à Macron et ses ministres. Ils ont promis de faire toute la lumière sur cette affaire, en précisant toutefois que les résultats de l’enquête ne seraient divulgués que s’ils ne violaient pas le secret de l’instruction ou ne soient pas classés secret défense. Merci, on a compris… La vérité, c’est pour la saint Glinglin.

L’affaire Dupont de Ligonnès est réapparue fort opportunément car le mystère qui entoure la disparition de cet homme passionne les foules. Tant que les médias en parleront, ils pourront éviter de s’étendre sur l’affaire Harpon. Comme de coutume, les médias se sont emparés de l’affaire sans prendre le temps de vérifier l’information puisqu’elle a été relayée par l’AFP, elle-même informée, probablement indirectement, par le gouvernement. On a pu constater qu’à la télé, à la radio et dans les journaux, ils n’ont pas été avares de très longs commentaires. Donc l’affaire Harpon est passée à la trappe pour un bon moment, ce qui laisse au gouvernement le temps de s’organiser et laisser refroidir l’émotion.
Notons que la personne qui a été « confondue » avec Dupont de Ligonnès était facilement identifiable par la police. Son nom était connu, puisqu’il n’a pas caché son identité pour prendre l’avion vers l’Écosse où il avait l’habitude de se rendre souvent. Une rapide enquête de voisinage menée par la police locale aurait suffi à ne pas commettre l’erreur. Les voisins de la famille de l’assassin « présumé » comme il est convenu de dire, qu’ils avaient bien connu, ont affirmé que la photo du prétendu Dupont de Ligonnès ne correspondait pas, et ne pouvait pas être lui. La sagesse populaire est bien supérieure à la « sagacité » de la police manipulée.

Au-delà des victimes, il y a l’affaire de la clé USB contenant des informations sur la police, donc les policiers, et peut-être de certains citoyens qui déplaisent à Macron, fichés car « d’extrême droite » islamophobe. Ça fera beaucoup de monde à protéger par la police.
Le contenu de cette clé USB a-t-il été divulgué à des musulmans intégristes ? On pense évidemment à l’imam de la mosquée fréquentée par Harpon. Ce contenu a-t-il été répandu sur le net à des contacts de l’assassin ? Ce n’est pas obligatoire, et ç’aurait même été imprudent vu la surveillance exercée sur le net. Le plus prudent, pour divulguer le contenu de la clé, c’était de la faire circuler parmi les coreligionnaires de l’assassin, même à un seul, chargé de le reproduire sur plusieurs clés qui seront en suite distribuées à d’autres intégristes musulmans, etc. Nous devons donc savoir que les informations de cette clé ont déjà fait le tour de la planète Terre toujours plate, avec le soleil qui tourne encore autour (héliocentrisme interdit). C’est bien sûr gravissime, et les membres concernés du gouvernement n’en mènent pas large. Comme on dit à Marseille sans exagération, tu leur mets un noyau d’olive dans l’anus, il en sort un litre d’huile tant ils serrent les fesses.

Mettons-nous à la place de Harpon qui, ne l’oublions pas, était un musulman intégriste. En copiant les renseignements dont il dispose sur une clé USB, il sert la cause de sa religion, surtout en dénonçant les indics introduits dans les mosquées pour surveiller les prêches des imams. Le problème consiste à savoir s’il a vraiment dispatché le contenu de la clé. Sa mission terminée, il décide alors de passer à l’acte, sachant qu’il sera probablement tué. Pourquoi l’aurait-il fait sans avoir finalisé son œuvre en la propageant ? Faute d’éléments que nous n’aurons pas avant les élections municipales, c’est une démonstration par l’absurde.

Il est maintenant au paradis d’Allah, avec les 72 vierges qu’il a bien méritées. Allah est puissant et sage : la preuve, il avait rendu la parole à un muet qui a crié Allahu akbar la veille de son sacrifice dans le sentier d’Allah !
En attendant, le coup a réussi. L’énarque qui a eu cette idée géniale mérite une promotion. Il n’y a pas que des idiots qui sortent de l’ENÂ.

Marc Larapède

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Durocher

Moi je pense que ce n’est pas DU TOUT un hasard : il s’agit de mettre « en valeur » un criminel issu de la noblesse (donc d’un certain milieu typiquement français histoire de dire « vous voyez, hein ! même chez ces gens là…), et ainsi de minimiser les actions commises par les racailles…

.Dupond 1

Françoise Bilancini, patronne de la BRPP avait entiere confiance dans lharpon et sollicitait son savoir faire ……j’en conclu qu’elle a laissé ce mec manipuler a sa guise des infos sans avoir en permanence un oeil sur lui . Graver un disque ou copier des données sur une USB le temps que bilancini est aux toilettes ou a la machine a café pour un informaticien compétant ne doit pas etre tres compliqué

patphil

deux jours après le démenti, la télé locale aux ordres en faisait et un article un titre du journal « local »

François Desvignes

Depuis quand l’écume empêche le courant ?

La vérité :

– l’Affaire ligones a révélé ce secret de polichinelle que la presse n’existait plus. Qu’elle était, déontologiquement, moralement, spirituellement morte, qu’elle n’était plus que techniquement survivante et qu’en définitive de presse , elle n’en avait plus que le mon
Puisque tous se sont copiés pour dire exactement la même chose, sur le même ton, sans qu’aucun ne vérifie l’information.
la presse qui ne vérifie donc plus le fait, ne le commente donc plus : elle est dans l’idéologie et/ou l’opportunisme purs, c’est-à- dire dans la propagande.
Elle est devenue un auxiliaire soft du totalitarisme.

– Alors qu’Harpon a démontré (le courant) que……l’Etat est moribond. Il a révélé ce FAIT Marianne, la meuf is dead.

BobbyFR94

D’abord Marc, c’est 72… VERGES dans le cul que cet ORDURE va recevoir !!

Secundo, le contenu exact de la clé USB peut contenir d’autres informations sensibles dont nous ignorons ce qu’elles sont précisément…

Dans les semaines qui vont suivre, j’invite ceux qui connaissent des Patriotes à regarder si ces derniers ne sont pas « victimes » d’un MPF – Malchance Pour la France – et à le rapporter en écrivant à la rédaction de Riposte Laïque…

Parce qu’il est tout à fait possible qu’il y ait la liste des fichiers S, triés selon le type de « dangerosité » que chacune & chacun représente…

ll suffit donc d’envoyer les coordonnées aux connards dans les mosquées, selon la ville ou habite le « fichier S », afin de le faire disparaître dans une nième agression …un fait divers…

Marc Larapède

L’avenir seul nous dira ce qu’il en est. Il est toutefois probable que des meurtres liés aux informations de la clé USB, ne viendront qu’après l’élection présidentielle de 2022, car les musulmans ne voudront pas faire de tort à leur protecteur.