Poutine, c’est le monde réel contre la fourberie mondialiste

Question : pourquoi Poutine a-t-il déclenché la guerre en février ?

Réponse : parce qu’à cause du covid, la France est déjà en guerre, elle ne peut donc mener une autre guerre.

Boutade mise à part, la guerre en Ukraine, c’est une grosse douche froide pour l’élite mondialiste. Car depuis la chute de l’URSS, l’Occident était sur un petit nuage, ivre d’une toute-puissance qu’elle croyait incontestable. Du trading à haute fréquence à la théorie du genre, en passant par le mariage homo et les OGM (humain inclus), tout paraissait possible à ces élites suffisantes et orgueilleuses. Leur rêve ultime ? Améliorer la Création divine, augmenter l’humain jusqu’à en faire un dieu (enfin, ceux qui auraient pu se payer le traitement). Une civilisation nouvelle était en gestation, urbi et orbi : « l’Occident, lumière du monde ». Les sociétés non occidentales devaient nolens volens adopter 3 principes pour atteindre le bonheur collectif : l’économie de marché, la quête effrénée du plaisir et l’argent roi.

Mais ça a merdé quelque part, parce qu’en 2022, on en est revenu, de ce délire collectif occidental. Vous vous souvenez de l’infaillibilité des marchés ? La crise des « subprimes » a rincé les idiots utiles de la Bourse, et les États avec ; l’invincibilité militaire des États-Unis d’Amérique ? Les Afghans ont remis l’église au milieu du village, si l’on peut dire ; les énergies vertes de l’avenir ? Ce sont gaz de schiste aux États-Unis d’Amérique et charbon pour l’Allemagne.

C’est l’irréductible retour au réel, au monde sensible. Et avec la renaissance de la Russie en puissance continentale, on en a fini avec les expressions viriles qui ne s’avèrent être que paroles en l’air. Finis les mots graves jetés à la face mais jamais suivis d’effets. Avec Poutine, les mots sont utilisés dans leurs acceptions normales : la négociation, c’est la négociation, la guerre, c’est la guerre et la fourberie hypocrite des mondialistes, c’est donc aussi la guerre (rappel : 9 000 morts dans le Donbass depuis 2014). Poutine, c’est le genre de gars qu’on peut tromper une seule fois, à qui on peut vendre des pantalons à une jambe une seule fois (si vous voyez ce que je veux dire).

Poutine viole le droit international pour respecter son serment fait au peuple russe. Il s’en est donné les moyens. La violence comme solution. À méditer…

Geoffrey Delavallée,

Néo-communiste gaulois belge

image_pdfimage_print
10

5 Commentaires

  1. « Ce n’est plus l’Occident de la culture méditerranéenne gréco-romaine, ni le Moyen Âge chrétien, ni le XXe siècle violent et contradictoire.
    C’est un cimetière des déchets toxiques de la civilisation, c’est l’anti-civilisation. » Douguine

    Seulement Prométhée est le vrai dieu de l’Occident, voilà ce que le réactionnaire ne comprend pas

    voir fin de
    https://ripostelaique.com/meurs-pour-lotan-woke-et-lue-hidjab-souchien.html

  2. Et le déjà 1 million et demi d’Ukrainiens qui ont fui leur pays pour se réfugier en Pologne ou Hongrie sont tous des nazis. C’est bien ça ? Et on va vous croire ? Plus le mensonge est énorme et plus ça passe, telle est votre philosophie.

    • S’ils fuient, c’est simplement qu’ils n’ont pas la conscience tranquille. Et trouillards en plus…
      De plus, faut voir ce qui fuit (encore des africains, à croire qu’ils sont déjà ancrés sur toute la planète) et qui vont évidement profiter de l’aubaine pour squatter en UE de l’ouest…
      Vraiment ces européens de l’ouest, de vraies cloches et puis crédules avec ça (en même temps comme dirait l’autre, comme ce sont des tatas professionnelles qui leur disent quoi penser et faire) !

      • ceux qui fuient sont majoritairement issus des provinces ouest, ci devant polonaisesDE galicie , volhynie….On pourrait comme des squateurs installés là par Staline , en remplacemzent des polonais massacrés ou chassés de chez eux …..L’histoire , en Europe de l’est est cruelle , ce n’est pas un pays pour les bisounours

  3. l’élite mondialiste a trouvé un résistant à ses délires et ne le supporte pas : d’où son hystérie qui dépasse l’imagination et qui est un vrai danger pour notre pays

Les commentaires sont fermés.