Le pouvoir socialiste est opposé aux intérêts fondamentaux du peuple

Publié le 30 novembre 2015 - par - 11 commentaires - 962 vues
Share

TCHOCOP21Le droit de voter Marine aux Régionales, c’est la liberté de penser et d’agir, c’est le fondement de la liberté sociale et l’expression de la résistance civile. La tyrannie idéologique de la république socialiste ne cesse d’outrepasser les limites du pouvoir que le parlementarisme majoritaire peut légalement exercer sur la vie des individus, mais qui s’exerce illégitimement contre la nature de la vraie la démocratie.

La tyrannie idéologique de la république socialiste influence profondément les controverses politiques de notre époque par ses manipulations latentes de l’opinion et par des sondages trafiqués. C’est pourquoi, le vote pour la Droite Nationale devrait s’imposer comme la réponse à la question vitale de l’avenir de la France.

Chacun considère la liberté du droit de vote comme le critère absolu, celui qui doit légitimer toutes les questions politiques. Ici, l’utilité du vote pour la Droite Nationale doit être prise dans son sens le plus large : se fonder sur les intérêts permanents de la France et des Français, comme gouvernance toujours susceptible de progrès. C’est pourquoi, les élections Régionales devraient bientôt s’imposer comme la réponse vitale à l’avenir.

La tyrannie idéologique de la république socialiste depuis toujours divise les peuples par une politique destructrice de toute l’humanité, indispensable et nécessaire, au sein de la société. Étant donné le niveau de désagrégation absolue, atteint aujourd’hui par les peuples civilisés de l’Occident chrétien, la réaction des peuples se présente sous des formes nouvelles, ce qui nécessite un traitement radical, différent et plus fondamental.

C’est justement ce que les bureaucrates planqués et profiteurs de l’UE sont incapables de proposer.

La lutte nécessaire entre le respect de la liberté fondamentale du peuple souverain et les abus d’autorité de la république socialiste, comme de l’UE, est le trait le plus détestable de la période récente.

Comme autrefois, c’est l’éternelle dispute qui oppose les « socialistes au pouvoir » et le peuple souverain.

La « liberté de l’Homme et du Citoyen » doit être comprise comme un « droit de révolte » contre la tyrannie des partis au pouvoir, comme c’est le cas avec l’imposture UMPS. Les socialistes incompétents « au pouvoir » et le peuple souverain « si mal gouverné » ont alors des positions politiques forcément antagonistes.

Avec Hollande, le pouvoir est aux mains d’un individu, et surtout d’une caste, qui a usurpé les postes et les rentes de situation, sans jamais devoir tenir compte des besoins du peuple. Et nul, au sein de l’UMPS, n’ose, ni ne souhaite, contester cette domination d’une caste, quelles que soient les conséquences de l’exercice oppressif du pouvoir en place. Seule, la Droite Nationale en a fait une critique systématique.

Le pouvoir du gouvernement de la république socialiste est ressenti comme extrêmement dangereux. La tyrannie idéologique de l’État-PS est utilisée comme une « arme de destruction massive de la famille« . Mais cette arme de l’idéologie, reprise par la Droite Nationale, va se retourner forcément contre les socialistes abuseurs et accapareurs, qui sont les ennemis de la France. Ce sont eux  qui détruisent le pays « de l’intérieur« .

Pour éviter que les êtres les plus faibles, les familles et la population qui travaille, ne soient encore et toujours plus diminués, la Droite Nationale doit pouvoir tenir les socialistes abuseurs en respect.

Il a donc fallu que Marine se charge de conduire une liste aux élections Régionales.

C’est le signe d’espoir le plus puissant, pour les électeurs qui veulent mettre fin à la tyrannie de l’État-PS, avec l’idéologie GOF-LGBT et la dictature des « ABCD de l’égalité » à l’école, contre la laïcité.

Les socialistes abuseurs, mystificateurs et accapareurs, se sont comportés comme des rapaces, qui se sont transformés ensuite en charognards, pour dépecer la pauvre carcasse de la France anéantie. La tyrannie fiscaliste de la république socialiste est habituée à fondre sur le troupeau des contribuables, sans la crainte de faire surgir des révoltes dans le pays soumis. Aussi, la « réaction de salut public« , des patriotes et de la Droite Nationale, a-t-elle le devoir d’imposer des limites aux abus insupportables d’une caste socialiste odieuse et honnie.

La justification idéologique du pouvoir, c’est le pouvoir profiter des abus du pouvoir socialiste.

Il y a deux façons d’y parvenir. Soit en obtenant la reconnaissance de l’UMPS et de « l’affront républicain« , comme technique de manipulation des droits politiques des citoyens trop dociles. Soit un moyen, généralement refusé, par le « coup d’État républicain« , du fait de l’instauration de « l’état d’urgence ».

Le « coup d’État républicain« , c’est la suppression des libertés et des droits civiques et politiques, en toute impunité, qui autorise le gouvernement à transgresser l’État de Droit, sans déclencher une résistance populaire, ou une rébellion générale, réactions populaires qui seraient pourtant justifiées moralement.

La tyrannie socialiste, dans ses manifestations fiscalistes les plus récentes, c’est l’affaiblissement de la France, malgré les règles constitutionnelles. Généralement, le consentement à l’impôt est censé représenter une « communauté d’intérêts« , entre l’État républicain et le corps des citoyens. Le consentement à l’impôt, c’est la « condition nécessaire du pacte républicain« , si important pour la sûreté de la politique du gouvernement. Aux premiers stades de la « confiscalisation« , le gouvernement socialiste a eu le génie de ne se soumettre que de moins en moins à la contrainte de la rigueur budgétaire. Il en fut ainsi, par la suite, avec le refus d’instaurer la moindre modération dans les dépenses publiques pour achever de creuser la dette socialiste abyssale.

Tant que « l’inhumanité irresponsable » de la république socialiste se contenta de se « laisser diriger par la facilité de la dépense« , et par la paresse intellectuelle, on assista à un renoncement général à toute contrainte.

La dépense publique devint ainsi le « nouveau maître à penser socialiste« , sans la moindre condition d’être garantie efficacement, par la confiance dans la reprise de l’activité économique, ruinée et en berne.

Dans un tel contexte, la France est dégradée et avilie. Hollande n’aspire à rien d’autre qu’à sa réélection imaginaire. C’est pourquoi, avec la marche de plus en plus incohérente des affaires publiques, Hollande est aux « abonnés absents ». Le temps est venu où les citoyens ont cessé de considérer Hollande comme un président.

Le pouvoir socialiste est opposé aux intérêts fondamentaux du peuple. Il faut que la Droite Nationale délivre le peuple de la tyrannie de la république socialiste. Pour cela, il faut un président révocable. C’est la seule façon de se protéger complètement contre les abus de pouvoir du gouvernement socialiste. Peu à peu, cette revendication devient le thème principal de la motivation en faveur du « vote Marine aux Régionales« .

Le parti de Marine déploiera des « efforts d’organisation démocratique« , partout où le peuple exigera que l’intérêt national se substitue aux intérêts catégoriels, toujours opposés à ceux du peuple. Le pouvoir ne sera plus que celui de la nation, revenu à une forme plus propice à l’exercice politique de la vraie justice sociale. C’est alors qu’avec la Droite Nationale, les vrais gens du peuple retrouveront enfin l’autonomie politique, c’est-à-dire le pouvoir du peuple sur lui-même. Sans cela, il n’est pas d’espoir libérateur pour le peuple de France.

C’est la seule réalité politique authentique qui puisse témoigner d’un véritable état démocratique.

Dr Thierry MICHAUD-NÉRARD

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DURADUPIF

Tous contre le FN qui frise l’hystérie sur tous les médias de concert ce 1er décembre. Même Papa Gateau heu Gattaz y va de sa formule avec piqûre de rappel de Maman Parisot. Papa Noël oblige Tous contre un et un contre tous. A force de nous seringuer ils vont nous conduire à voter TOUS pour UN.

BobbyFR94

Voici un extrait de la mise à jour – achevé le 02 janvier 2011 – en particulier l’article 37, qui, s’il était mise en oeuvre enverrait de des tribunaux populaires, TOUTES cette caste de NUISIBLES !!! Lisez plutôt : *Art. 37. « Tout individu ou groupe d’individus qui commet des actes de barbarie, d’agressions répétées, et/ou par ses agissements, a pour but d’anéantir les droits & libertés du peuple français en s’attaquant aux lois françaises telles qu’inscrites dans la déclaration des droits de l’homme, issues de la révolution française de 1789, et/ou tente d’abroger les lois sur la laïcité, en terrorisant et/ou en agissant contre le peuple, doit être poursuivi, non comme un criminel ou groupe de criminels « classique », mais comme un ou des assassins terroristes de la pire espèce, et la justice aura comme devoir sacré et obligation d’utiliser tout moyen en ce sens, sans aucune limitation, jusqu’à l’arrestation ou l’anéantissement de ce ou ces individus ». Art. 37a. « Toute personne, groupe de personnes ou entité spirituelle, politique, administrative ou gouvernementale, sans exhaustivité quand à la nature de cette entité, s’attaquant aux lois sur la laïcité, sans aucun accord ni consultation par référendum, dans l’un des buts tels que définis dans l’article 37, se rend coupable sous le chef d’accusation de « assassin terroriste  » au sens de ce même article, et doit être immédiatement soumis aux mêmes poursuites par la justice telles que décrits dans l’article 37.  » Art.37b.  » Le fait pour toute personne, groupe de personnes ou entité de prêcher dans un lieu de culte, en public, ou dans n’importe quelle endroit, privé ou non, sur le territoire français, afin d’inciter d’autres individus à se rendre coupables d’actes tels que définis dans l’article 37 ci-dessus, rend cette personne, groupe, ou entité, coupable au sens de ce même article, et doit être immédiatement soumis aux mêmes types de poursuites par la justice tels que décrit dans l’article 37.  » Art. 37c. « Toute personne, groupe de personne, ou entité, tels que définis à l’article 37 – 37a – 37b – tentant d’INTERPRETER ces articles et d’essayer d’en LIMITER la portée, ou d’en DETOURNER le sens, dans l’un des buts tels que définis dans l’article 37 et suivants, se rend COUPABLE sous le chef d’accusation de « assassin terroriste  » au SENS de ce même article, et doit être IMMEDIATEMENT soumis aux mêmes poursuites par la justice telles que décrits dans l’article 37.  » Art. 37d. « Tout individu, personne, groupe, entité, tels que cités dans les alinéas précédents, sans exhaustivité aucune quand à la nature de ces groupes ou entité, ne doit jamais pouvoir abroger l’article 37 et ses alinéas car une telle action serait directement interprétée comme une violation majeure de l’article 37 et suivants, et le peuple sera immédiatement, et légitimement en droit de se révolter, afin d’arrêter toutes les personnes se rendant coupables de cette action au sens de l’article 37, car les pouvoirs de la justice, au regard de la situation politique et juridique à… lire la suite

Emma

Je crois qu’il faut cesser enfin de se focaliser de façon obsessionnelle sur l’idéologie soi disant GOF-LGBT et la dictature des « ABCD de l’égalité » à l’école, contre la laïcité. sur une idée de destruction massive de la famille ». Ces questions sociétales devaient être dans l’ordre normal de celles posées dans toute société évoluée. Ne répondant pas à une idéologie politique mais à un constat de société en l’état… sauf qu’elles ont été balancées sans préambule à la figure des français, par provocation dans une période préoccupante afin de faire diversion. On l’a bien vu tous les français patriotes ne partagent pas le même point de vue, que ces sujets peuvent diviser…mais l’heure n’est toujours pas à ce genre de débats. L’urgence est à ce que les français de tous les horizons qui ont en commun, d’aimer la France, sa culture son histoire. se rassemblent pour soutenir leur pays et sa souveraineté.. chaque chose en son temps. Autrement je partage l’avis du Dr Thierry MICHAUD-NÉRARD

Themis

« Petites bouffes entre COP(ains)! » (delitdimages.org)

« Qui veut voir le cirque Obama?’ (delitdimages.org)

« 600 panneaux piratés ridiculisent les sponsors de COP 21! » (delitdimages.org)

Et une excellente nouvelle ! Philippe Verdier est de retour sur…. Russia Today ! Il a fait le bon choix et même remerciera France Télévisions de l’avoir viré.

« Le grand retour de Philippe Verdier! » (delitdimages.org)

Marie

Bonjour je constate qu aujourd hui les élus du peuple n ont que le nom et
Le salaire ainsi que la retraite par capitalisation contrairement aux citoyens
Qui par solidarité comme l indique un sénateur doivent cotiser par repartition??!! Ce sont les citoyens qui doivent servir d exemple surtout pas
Les politiques. De même le RSI qui écrase qui tue chaque année des centaines de petits patrons et d agriculteurs mais qui récolte lors des cotisations zéro cinq pour cent des cotisations soit 20 millions pour chaque
Caisse régionale alors bien sur ils sont furieux car le MLPS mouvement pour
La liberté de la protectioń sociale a gagné cour européenne et cour de
Cassation 18juin 2015 tout citoyen salarié ou indépendant peut choisir une
Assurance santé de son choix pas obligatoirement la sécurité sociale francaise. Le Monopole de la sécurité sociale est tombe et tout citoyen peut
Cotiser pour une retraite par capitalisation. ??!! Les élus nous confisquent
Le pouvoir ils viennent chercher vos voix une fois élus ils ont le pouvoir vous
Leur écrivez ils ne répondent même pas ce qui les intéresse c est le poste
Ce qu ils touchent mensuellement près de 12000€’la retraite capitalisation le
Reste c est bidon rien du tout!!! J espère que marine ne fera pas la même chose sinon gare a elle ??!!

montecristo

En principe, le Président n’est même plus « usufruitier » du pouvoir comme nos anciens Rois ! Il n’est plus que locataire !
Il doit s’effacer devant sa fonction ! C’est le principe de la Démocratie …
Mais depuis De Gaulle et la Constitution de 58, force est de constater que le pouvoir est devenu présidentiel !
Mitterrand, qui en a bien profité par la suite, dénonçait déjà sous le Général, le « Coup d’Etat permanent  » !
Je crois qu’il est temps de se débarrasser des « Droits de l’Homme » … de la dictature des commissaires européens … de la mondialisation … pour faire valoir les « droits des français » … et de mettre les dirigeants sous Haute Surveillance !

Pivoine

C’est pourquoi il faut changer la Constitution ! Et passer à une autre où le président n’aurait pas tous les pouvoirs.

Aaron

En retombant dans les errements de la IV éme République, lorsque les partis faisaient et défaisaient les gouvernements à leur guise….?

Dominique

Surtout quand c’est une vraie nullité, suffisant, prétentieux et surfant ignoblement sur les lendemains sanglotants d’attentats terroristes, qui n’auraient jamais voir le jour s’il avait fait le job pour lequel il est grassement payé.

Joël

La constitution, ils la changent à leur gré tant que cela profite à leurs privilèges et leurs salaires.
Si l’on revenait à la constitution initiale de 58, ils seraient tous passé à la guillotine.

Dominique

La France devrait vendre son patrimoine culturel, à savoir les droits de l’homme au Qatar, à l’Arabie saoudite , à la Turquie et même à daech…..cela ferait des vacances aux autochtones gaulois et ne pourrait qu’améliorer la vie des citoyens d’Allah