Premier week-end en confinitude : 48 heures sans Jérôme Salomon !

Publié le 22 mars 2020 - par - 19 commentaires - 1 544 vues
Share

Les nouvelles du front coronovarien sont désastreuses.
Je me demande si nous ne sommes pas plutôt grossièrement cons que cons finement.
Les bobos ont fui Paris pour des contrées plus aérées. De là, ils continuent de pérorer.
Entre la connerie des crasses de meule des banlieues et celle des égoïstes en SUV partis en exil à Noirmoutier et à l’Ile de Ré (ce vingt-et-unième arrondissement de Paris), j’hésite.
Pas longtemps. C’est le même camp. Ils s’épaulent les uns les autres dans leur lutte pour la disparition des frontières et leur combat contre l’islamophobie.

Il faut maintenant une convergence des luttes : rapatriement des bobos en Seine-Saint-Denis ou exode des chances-pour-la-France dans les résidences secondaires de leurs amis parisiens ?

Côté vie amoureuse, les temps sont mous.
Les sites de rencontres homosexuelles débandent.
Les liaisons – madame et ses amants, monsieur et ses maîtresses – sont dangereuses. Difficile de respecter le mètre étalon entre deux corps en mouvement dans de fiévreuses étreintes. La distanciation amoureuse va-t-elle donner naissance à des ribambelles de petits Griveaux ?
Autre souci. Le couvre-feu éteint la vente de couvre-chefs. Dura lex, sed lex.

Le chef de “guère” prévient les grossièrement cons que le confinement va s’étendre sur des semaines, voire des mois.
A la sortie de la crise, les avocats œuvreront sur les volets violences conjugales et divorces. Les psy auront également du boulot. Morosité, déprime, dépression, pétage de plombs.
Quand le premier individu nu hurlant à la fin du monde passera-t-il sous mes fenêtres ?

Premier week-end en confinitude.
Enfin deux soirs où le télévangéliste Salomon ne surgit pas derrière un pupitre pour son prêchi-prêcha sur les contaminés, les morts, les survivants, oubliant de préciser, comme Véran d’ailleurs, qu’il est un des massacreurs de l’hôpital public. Le pédigrée de Salomon : Kouchner, Parti socialiste, Terra Nova, La République en Marche.
Rien à redire. Un parfait petit parcours de médecin médiatique.
Celui qui nous a confinés sait pourquoi. Il a contribué à saccager notre système de santé. 5000 lits de réanimation en France, 25 000 en Allemagne.
Normal que ce soit nous qui présentions un Ausweis à chacun de nos déplacements.
Encore heureux que ce ne soit pas nos “amis” allemands qui les contrôlent.

Dans la confinitude, les seuls lointains sont ceux de ma bibliothèque.
Pour certains “Français”, il paraît que c’est plutôt l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et même les splendeurs sub-sahariennes de l’Afrique.
Il est vrai qu’Obono venant les défendre à de quoi les impressionner.
Les copains, le moment est venu de quitter ce pays de mécréants.

Air Algérie et Tunisair viennent récupérer leurs compatriotes.
Le coronavirus réussira-t-il à faire ce que jamais la police des frontières n’a pu mettre en œuvre ? Coronavirer la diversité.

Mais cet élan de retour au “charnier natal” risque d’être perturbé.
L’Afrique noire depuis que ses habitants se sont aperçus que la couleur de leur peau ne les protégeait pas du virus s’alarme. Il pourrait y avoir 10% de mortalité sur le continent vu la qualité de ses infrastructures de santé.

Je suggère à Macron de leur envoyer les millions de masques et de tests que nous n’avons pas, les respirateurs que nous ne fabriquons plus, les hôpitaux de campagne de trente lits montés en plus de temps que les Chinois n’en mettent pour faire sortir de terre un hôpital de mille lits.

Où sont passés les techniciens de l’homme augmenté, les thuriféraires du cyborg anti darwinien, les chantres du post-humanisme, à l’heure où un virus né parce qu’un Chinois a décidé de se faire une soupe ou un rôti de pangolin à Wuhan sème la pagaille sur la planète ?
Le virus chinois ou la parabole du grain de sable enfin comprise par les plus cons (finés) d’entre nous.

Laura Tenoudji – alias Laura du Web – épouse du “motodidacte” Estrosi a de bonnes nouvelles à nous donner sur son état de coronavirienne. Traitée à l’hydroxychloroquine et au Zithromax, elle a été sur pied en 48 heures. « C’est prometteur », dit-elle.

La Fontaine nous avait prévenus dans Les Animaux malade de la peste, « Selon que vous serez puissant ou misérable… », vous serez soignés ou pas.

Dernières nouvelles sur la guerre de tranchées: chloroquine ou pas chloroquine.
Le professeur Raoult qui défend les bienfaits de la chloroquine a un ennemi juré Yves Lévy, PDG de l’Inserm (L’Institut national de la santé et de la recherche médicale) et second époux d’Agnès Buzyn. Visiblement la dame a toujours su baiser utile.
Donc les bâtons dans les roues de Raoult n’ont pas manqué.
Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris y est allé de son couplet : « à chaque fois qu’il y a un nouveau virus, il y a un type qui dit que ça va marcher », ajoutant que la chloroquine « n’a jamais marché chez un être vivant ».

Gilbert Deray, néphrologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a estimé fin février que le médicament était « inutile et dangereux » en raison de ses effets secondaires. Oubliant de préciser, dangereux après cinq ans d’utilisation journalière sur un 1% des personnes traitées.
Sans doute, un peu méfiant après son expédition de masques vers la Chine mi-février, le gouvernement vient de suspendre les exportations de chloroquine achetée en masse par les Etat-Unis.
Comme le dit le régime : « Pas de polémique ». C’est sa parole barrière à lui.

Regarder la télé est insupportable.
Documentaires, publicités, reportages d’un autre temps, avec des gens qui se coudoient sans précaution, s’embrassent, batifolent dans les champs de lavande, font la fête, rigolent de bien-être.
Il faut que le gouvernement fasse interdire tout ça. C’est trop difficile. Mes neurones n’y résistent pas. Je ressens les premiers courts-circuits internes.

A vingt heures, je pourrais ouvrir ma fenêtre et hurler : « Macron, démission », « Rantanplan à la niche » ou des choses encore plus odieuses.

Il est temps de replonger dans L’étrange défaite de Marc Bloch, l’homme qui analysa les bassesses et les manquements de l’état-major et du gouvernement français en 1940.
« routine, bureaucratie et morgue collective », écrivait-il.

« Rien n’a changé et pourtant tout est différent
Rien n’est pareil et pourtant tout est comme avant
» (Georges Moustaki)

Marcus Graven

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
François BLANC

je ne supporte pas cette tête de con satisfaite et incompétente

Eolian

Article brillant. MERCI!

Martel

Excellent article!!!! bravo! il y a encore de vraies têtes en France !ça fait plaisir! maintenant pensons à astiquer nos mausers ils vont servir !!!!

zéphyrin

Belle envolée littéraire et humoristique….je me suis bien amusé.
c’est vrai, quand on joue dans la même équipe, on a les zygomatiques plus relâchés…
les paroles de Moustaki c’était dans quelle chanson ?

Brocéliande

SALOMON dit,que les masques ne servent à rien ,et bien il n’y a pas de masque suffisament, c’est pour cela qu’il dit ces betises !

Joël

“Il a contribué à saccager notre système de santé”. Et il a continué encore en janvier, déjà au courant des effets de la chloroquine :
Arrêté du 13 janvier 2020 portant classement sur les listes des substances vénéneuses.
Art. 1 er . – Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes.
Pour la ministre et par délégation :
Le directeur général de la santé,
J. S ALOMON
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041400024&categorieLien=id
Je confirme que ce médicament est inoffensif sauf en surdose ou sur le très long terme.
Mais là, on nous balance une “fake news légale”

patphil

pas de polémique
ce médicament n’a jamais marché (depuis 50 ans !) sauf sur les malades testés par le professeur raoult !
dormez tranquille ,

mindau 8430

patphil est tu un spécialiste des virus ? 65 ans -18 mois de ce traitement pour un fièvre Q. ou fièvre de malte . aucuns effets secondaires et maladie éradiquée . juste un témoignage

Jean DESNOS

Qu’en savez-vous ?? Mais pour moi et pour ceux à qui j’en ai prescrit cela fonctionne depuis 50 ans…. Voir le dictionnaire des médicaments VIDAL, édition de 1962, page 1020 et 1168 !!!

florence

je n en peux plus cette tele comme vous dite c est insupportable encore tout a l heure veran disait que les masques ne servaient a rien j ai ma fille et ma petite fille contaminee 1seine et marne 1 a troyes hopital moi meme j ai perdu connaissance personne au bout du fil je me suis retrouvee seule…ya plus de medecine pour les cas lourds en dehors du virus et il faut se preparer a un nombre important de depression j ai signe la petition en ligne et je souhaite que tous ces gens crevent sans pitie……une petite larme car c est dur pour moi….

florence

et j oubliais de dire quand j entends d appeler son medecin c est plus q enervant le mien est contamine….. cabinet clos sans compter tous les autres on appelle qui………..on fait quoi……..on claque……

Anonyme 1

Martin Hirsch, l’ anti- français viscéral qui a déclaré que l’intégration sera réussie quand les Français de souche donneront Mohamed comme prénom à leurs enfants.
A tous les postes stratégiques, on voit ces gens, incompétents et animés par la haine de l’Occident.

zéphyrin

c’est une guerre larvée silencieuse…il faut affaiblir la bête avant toute révolte.
l’affaiblissement moral et mental est important autant que la distribution des postes de….distribution.
l’occident est en voie d’être conquis, notre natalité effondrée en est le témoignage le plus parlant

Martel

Comment un adorateur du Veau d’Or pourrait-il être français ? faut pas rêver !!! ………………………………

.Dupond1

Le professeur Raoult ne s’en laisse pas compter et soigne ses malades !!!
https://www.mediterranee-infection.com/epidemie-a-coronavirus-covid-19/