Première victoire sur l’inquisition sur vos données personnelles

Publié le 25 mai 2020 - par - 17 commentaires - 1 220 vues
Traduire la page en :

Vous le savez, nous ne cessons d’être épiés par Big Brother. Google, Facebook, Twitter, etc., bref l’ensemble du Web.

Il en va de même pour les caméras de reconnaissance faciale (je parierais fort que par contre elles ne sont pas installées dans les territoires perdus de la République, à savoir certaines  banlieues ou certains quartiers sauvages des grandes villes). Pour y échapper, casquettes, lunettes et un peu de maquillage feront l’affaire. Au fait, savez-vous qu’en Chine, une autre façon de suivre les gens, c’est de repérer leur démarche, qui est différente pour chacun de nous ? (là encore, on peut tromper les caméras : position du corps, balancement des bras, longueur des pas, écartement des pieds…).

Et même vos téléphones, vos cartes bancaires, vos titres de transport vous trahissent.

Les téléphones : chaque fois que vous passez devant une borne téléphonique, votre position est enregistrée et conservée.

Les cartes bancaires : chaque fois que vous passez devant une borne bancaire, ce que peu de gens savent.

Pour ces deux derniers produits, mettez-les dans une boîte hermétique en alu, ils ne pourront plus vous suivre.

Votre titre de transport : il est inadmissible que ceux qui ont payé leur abonnement et ont reçu une carte soient verbalisés s’ils ne passent pas cette carte dans les bornes de bus ou métros. Ils ont payé ? Ils ont donc le droit de circuler où ils veulent en fonction de leur abonnement, sans qu’on les suive à la trace. Je pense que ces amendes sont totalement anticonstitutionnelles, et qu’un bon avocat pourrait faire cesser cette pratique. En tout cas, refusez de payer ces amendes.

La surveillance continue sur Internet concernant les téléchargements. C’est Hadopi qui est chargé de repérer les contrevenants. Son arme : la « riposte graduée ». Et d’une vous pouvez fréquemment changer votre adresse IP avec un VPN. C’est pratique. Bien sûr Facebook ne vous ratera pas, bloquant votre compte car ayant repéré un changement de lieu de connexion, et vous devrez apporter la preuve qu’il s’agit bien de vous. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Mais surtout c’est le Conseil constitutionnel qui, grâce à la Quadrature du Net, une association qui lutte pour protéger la vie privée des internautes, a bloqué en partie Hadopi. Voici ce qu’il en est : dans le principe, Hadopi adresse aux internautes suspectés de téléchargements illégaux des avertissements, et si cela est insuffisant, saisit la justice. Oui mais… pour ce faire, Hadopi doit identifier leurs adresses IP, puis demander aux opérateurs téléphoniques à qui elles appartiennent. Or il y a dès lors un risque puisque l’on rentre dans les données privées des gens et que l’on investit leur intimité. Et pour le Conseil constitutionnel, les « garanties propres à assurer, entre le respect de la vie privée et l’objectif de sauvegarde de la propriété intellectuelle, une conciliation qui n’est pas manifestement déséquilibrée » est insuffisant. En réalité la constitution de tels fichiers n’est pas admissible. La décision du Conseil constitutionnel est une victoire dans la protection de la vie privée.

Aujourd’hui le gouvernement a peur. Macron a téléphoné à l’humoriste Bigard en espérant s’attirer la sympathie d’une catégorie du peuple, il a téléphoné à Zemmour pour s’attirer celle d’une autre partie de la population, il a tenté de joindre de Villiers pour encore une partie différente de la population… ce qu’auparavant, dans l’immensité de son orgueil qu’il croit jupitérien, il n’aurait jamais fait. Le combat, cela paye, la quadrature du Net vint de le démontrer. Les Gilets jaunes sont maintenant repartis à l’assaut et refusent de lâcher du terrain, il ne sert à rien d’être pacifique, tous l’ont constaté, la violence se généralise. Jamais autant de policiers  n’ont été pris pour cibles, or ils sont le seul rempart d’un pouvoir devenu décadent. Les magistrats, lorsqu’ils quittent leurs tribunaux, se cachent, se déguisent presque, laissent leur immonde morgue à la porte des tribunaux. Ils savent que beaucoup de gens leur en veulent à juste titre, ils sont donc les prochains sur la liste.

Louise Guersan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
saurer

Super article Chère Louise, et de bons conseils à la clef. Tout à fait d’accord, les juges méritent un châtiment dur et impitoyable. Ces crapules croient pouvoir continuer à déféquer leur décisions criminelles en toute impunité … Des exemples devront être faits après rétablissement de la peine capitale. Avec le corps des journaleux, les juges sont la profession la plus ignoble, qui devra être “nettoyée” de fond en comble ! …

Vent d'Est, Vent d'Ouest

macron peut même téléphoner à Jésus ou à Son Père… on s’en fout ! En revanche, s’il veut rendre visite à Satan pour une seule et unique entrevue…

POLYEUCTE

La numérisation tue l’indépendance. Mon “Euthanasie numérique” rabâchée ici.
Mais, reconnaissez que 85 % des Français, avec leur “smartphone”, le veulent bien !
Je n’en veux pas…

RODRIGUE

Petit conseil en passant: S’il vous vient un jour l’idée saugrenue d’imprimer un texte, un tract, une affiche…sachez que votre imprimante lorsqu’elle marque le papier, imprime de façon invisible à l’œil nu son identité et celle de votre ordinateur !!!!!Marquage visible uniquement sous une lumière spécifique ! Moyennant quoi, si vous voulez insulter un élu, magistrat, journaleux en l’affublant de mots tombant sous le coup de la Loi, les pandores ne seront pas longs à venir sonner à votre porte !

Fomalo

Bons tuyaux @Louise G, merci. Je reste sceptique quant à la “bienfaisance” du Conseil constitutionnel, mais je vais mettre à profit vos conseils sur la carte bancaire et le téléphone. Par ailleurs, bien que nous ne figurions pas dans le moindre des rézosocios, nous irons quand même voir de près les vpn que vous évoquez!…

Rems

La fin est succulente !! Tant mieux, la peur change de camp comme on dit !!! Quant à Macron il peut appeler la reine d’Angleterre on s’en fout !

Paskal

“les policiers sont le seul rempart d’un pouvoir devenu décadent”
On ne demande qu’à le croire.

Eric des Monteils

A épier tout le monde, cela revient à n’épier personne ! Summum de la connerie

Martin Moisan

Vous avez raison, il faut leur mettre une pression d’enfer à tous ces totalitaires furieux : pouvoir, magistrats, élus, journalistes, associatifs et autres. La trouille, il n’y a que ça qu’ils comprennent et qui puisse les faire reculer.

Anton

Oui, faites des listes, des prioritaires pour les plus grands fouteurs de France par terre et d’autres aussi pour ceux à s’occuper plus tard. Des fichiers, des listes, eux, “Ils” en font, pourquoi pas nous, chaque citoyen dans son coin, chaque groupe citoyen patriote dans leur coin. Il faut être prêt à savoir où taper le moment venu. Qu’on se le dise.

Joël

“laissent leur immonde morgue à la porte des tribunaux”.
Par contre, dans le sens inverse, à l’entrée, ils gardent bien sur eux leur immonde idéologie anti-France.

patphil

les américains qui traquaient et pistaient le monde entier n’ont pas empêché le 11 septembre
qu’ils perdent leur temps à savoir où je suis, les légumes que j’achète ou le cout de mes dépenses d’essence ne me dérange pas

Paskal
Haizkolari

Récemment j’ai appris qu’il fallait s’inscrire sur un site web pour passer à la déchetterie.
https://www.rdv-decheterie.fr/connexion.action
Je découvre alors que pour déposer mes déchets je dois donner :
– Nom
– Prénom
– adresse complète
– numéro de téléphone portable
– numéro de plaque d’immatriculation
– et une adresse de courrier électronique
Je comprendrai que l’on doive passer l’un après l’autre, que le suivant ne
rentre que lorsque une voiture est sortie, pour éviter les cohues, mais je n’admet pas ce fichage apparemment prévu pour un an.
On prend tous les prétextes pour nous amener une société orweliene.

JOSEPH D ARIMATHIE

ya pas bon banavia !

Denys

Ne pas avoir connu les réseaux sociaux permet de comprendre à quel point on peut s’en passer. Et on s’en passe encore. Ils véhiculent du bruit pour peu d’informations valables. Quant à leur dimension sociale, vu les pratiques de lynchage sous couvert d’anonymat, on a vu mieux. Mais surtout, ils permettent d’engraisser les GAFA et de manipuler à partir de l’utilisation des données personnelles. Mais la « liberté d’expression » n’a pas de prix. En fait, c’est plutôt l’addiction qui n’a pas de prix. Je dis : autant supprimer les réseaux sociaux.

Père2Claques

Réflexion intéressante.

Lire Aussi