Premières naissances à Orléans : Mama, Christabelle, Nassim…

Publié le 3 janvier 2020 - par - 25 commentaires - 2 717 vues
Traduire la page en :

Yasmine aide-infirmière de la maternité du CHRO fait part d’une nouvelle réjouissante : déjà trois petites chances pour la France nées le 1er janvier ! On devine la suite.

La soigneuse réjouie est-elle formatée ou simplement stupide ? Pardon, j’oubliais elle est musulmane :  Bienvenue à ce petit être aux nombreux pouvoirs magiques qui saura d’un seul coup de voix accroître l’amour, faire oublier le passé et donner de l’espoir dans l’avenir. Pour les espoirs, voir plus loin.

La première aubaine pour le pays s’appelle « Mama » – son nom laisse conjecturer de sa destinée de pondeuse à répétition – a poussé son premier cri ce mercredi 1er janvier, à 00h01. Elle est ainsi le premier bébé de l’année, et même de la décennie, à naître à Orléans et pèse 3,685 kg. Derrière la porte de la chambre 149, sa maman, Kédé, 30 ans, heureuse, est fière de présenter cette toute nouvelle ressource pour le pays, quatrième enfant de la fratrie. “C’est la nouvelle année, c’est un peu magique ! » 4 enfants seulement, à 30 ans, Kédé serait donc une vielle multipare !

Deux autres bonnes fortunes sont nées avant 8h30, ce 1er janvier, à la maternité de l’hôpital régional d’Orléans. Christabelle, 3,090 kg, est née à 1h54

“Elle devait venir au monde le 30 décembre, l’accouchement devait être déclenché. Christabelle apporte de la joie à moi et à son papa (On dit « à son papa et à moi, mais bon, vous venez à peine d’expulser le placenta, on va vous pardonner), et elle a décidé de sortir le soir du réveillon !” chantonne la génitrice.

Le dernier, Nassim, premier atout masculin de l’année, arrivé prématurément à 35 semaines, est en soins intensifs. Né à 8h11, il devrait bientôt pouvoir rejoindre sa mère. Je suis contente et j’ai hâte de pouvoir l’avoir avec moi ! Le fait qu’il soit né un 1er janvier est une bénédiction. Tous les ans, on fêtera une nouvelle année et son anniversaire en même temps ! Remarque extrêmement judicieuse de la pondeuse, qui semble parfaitement maitriser les mathématiques !

Même s’il en a l’habitude, ce moment privilégié avec les premiers bébés de l’année continue à émouvoir le personnel de l’hôpital. Figurez-vous que moi aussi, je suis émue. Emue aux larmes ! Bouleversée, même ! Ebranlée.

Yasmine en rajoute : “À partir du moment où l’enfant va bien, on est heureux. Ces deux petites filles commencent bien la vie !  Au total, 5.017 naissances ont été enregistrées en 2019 à la maternité du CHR d’Orléans, contre 4.996 en 2018. Un nombre qui augmente tous les ans. Ça alors ! Comment est-ce possible ? 21 enrichissements qui viennent s’ajouter (J’ai dû utiliser ma calculette). On fête leur naissance, à ces mignonnes petites « chances » qui, quelques années plus tard, seront appelées « jeunes » et s’amuseront à incendier des voitures (pas tous, attention, n’amalgamissons pas, il y en a de très sympas, j’en connais un, d’ailleurs !)

Ce seront 21 élèves qui ne parlent pas français à la maison, Yasmine la soignante, mais le chami, l’hedjazien ou le post-nubien. Qui passent leurs après-midis vautrés devant Echorouk TV et vont ensuite pleurnicher chez Oumma parce que de méchants français se sont moqués d’eux ou parce qu’ils ont ramassé un zéro en rédaction.

Les prénoms des nouveau-nés, sont le miroir de la France d’aujourd’hui. La France connaît un chamboulement anthropologique ou grand remplacement depuis plusieurs années (L’Archipel français de Jérôme Fourquet).

Les prénoms arabo-musulmans sont donné à 18% des nouveau-nés. Si le nombre d’enfants de nom arabo-musulman grimpe sans cesse, c’est également le cas pour les prénoms locaux. Et selon Jérôme Fourquet, on peut même y voir une certaine corrélation. Il affirme qu’on peut superposer la carte des régions à forte recrudescence de prénoms arabo-musulmans avec celle des Kévin ou des Jason (prononcer Chasson) et des Donovan (de loin mon préféré !), et avec celle du vote pour le Rassemblement national. Autrement dit, dans un même département, on prend un prénom arabo-musulman, en réaction, le voisin se dit, je vais appeler mon gamin Kévin afin de lui donner un horizon différent, et en réaction à ça les Kévin votent pour le Rassemblement national”.

On entend partout « le grand remplacement est un fantasme » ! Un fantasme ? Vous appelez cela un fantasme, des productrices à répétition ? Qui comptent gravement sur les allocs pour vivre ? A nos frais, bien entendu ? Personnellement, je préfère le terme de réalité brutale

 

Ceci est loin d’être un fantasme

 

Apporter de la joie à ses parents?

Vous le saviez, Yasmine, avant de vous réjouir, que 20 % des élèves ne parlent pas le français à la maison? Sans pouvoir dire quelles sont les conséquences directes sur le terrain, la réalité n’en est pas moins insistante : les écoles font face à un nombre croissant d’élèves ignorants du français (également appelés « chances »). Ces lacunes, le système scolaire ne parviendra jamais à les combler.

Les écoles des quartiers « sensibles », largement désertées par les Français « de souche » mais aussi par les familles issues de migrations déjà anciennes, ont à accueillir un nombre assez conséquent d’enfants non francophones.

Ces enrichissements-là sont souvent nés en France. Ils n’entrent pas moins à l’école maternelle en n’ayant guère entendu parler français. Ce qui n’est pas étonnant : il suffit pour cela que leurs parents ne soient pas encore francophones ; qu’ils ne côtoient guère de personnes extérieures à leur communauté ; que les chaînes de télévision les plus fréquemment regardées ne soient jamais des chaînes françaises ; que l’enfant soit le premier né de la famille et qu’il n’ait donc pas été initié au français par un aîné ; et bien sûr qu’il n’ait pas fréquenté de structure d’accueil collectif avant d’entrer à l’école.

Apporter de la joie à ses parents ?

Un instituteur qui fait cours les mains dans les poches, qui parle à ses CM2 comme un « grand frère » de banlieue, avec « ouais » et « j’en ai marre » à foison. Une autre qui explique à ses élèves la signification du verbe « dérider » en prenant l’exemple d’une crème anti-âge. Un troisième incapable de formuler une phrase sur le mode interrogatif ; l’inversion du verbe et du sujet constituant une prouesse apparemment hors d’atteinte. A Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), des professeurs réunis dans les locaux de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (Espe) de l’académie de Créteil égrènent les anecdotes pour le moins préoccupantes.

Baptiste V., « un jeune prof ». 30 ans, et cinq ans d’ancienneté. Mû par l’envie d’enseigner sa matière, l’histoire-géographie, et de « donner aux élèves des outils pour comprendre le monde ». Il s’apprête aujourd’hui à jeter l’éponge, quatre mois après avoir subi une violente agression devant son collège à Saint-Denis. Ses contusions au visage ont disparu, mais il porte encore une attelle à la main gauche – une fracture à la base du pouce. Que s’est-il passé ? Quand je suis arrivé au collège, la grille était fermée, un élève s’apprêtait à y entrer. Mais un groupe de jeunes plus âgés essayait de le retenir. J’ai vu qu’il n’était pas à l’aise. L’ai invité à me suivre. Le seul fait de m’interposer a suffi. Les jeunes se sont rués vers moi, pour me bousculer, me rouer de coups, ils étaient quatre. Personne ne me voyait depuis le collège. Ils sont partis en courant, après m’avoir fait les poches, pris mon portefeuille. Je suis entré dans le collège, on m’a transporté aux urgences. Vous n’avez pas repris le travail ? Je n’étais plus capable de faire ce qu’on fait en principe chaque jour : oublier les problèmes de la veille, faire le vide.

Je ne peux plus enseigner dans un climat aussi difficile. Je savais pourtant qu’être prof ne serait pas simple. La police a fini par interpeller deux des agresseurs. Je vais demander une mise en disponibilité. Je n’ai pas abandonné l’espoir de pouvoir un jour enseigner dans de bonnes conditions.

Depuis avril, Saint-Denis a été obligée de créer des brigades de sécurité mises en place par le conseil régional et chargées d’intervenir à la demande des chefs d’établissement. Elles ont déjà effectué « une trentaine d’interventions ». On note une recrudescence d’affrontements aux abords des établissements scolaires dans toute la région.

 

Yasmine a-t-elle également fêté la naissance de ce petit ?

Apporter de la joie à ses parents ?

Les faits se déroulent au milieu de la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre. Un couple, un garçon et une fille de 17 ans tous deux scolarisés au lycée Léonard De Vinci à Montpellier, remontent la rue de Loge en direction de la place Jean-Jaurès lorsqu’ils croisent un groupe de cinq personnes. Parmi elles, l’ex-petite ami de la jeune fille. Une altercation éclate. L’actuel petit ami, un mineur d’origine algérienne, sort un couteau et frappe l’un des hommes, âgé de 22 ans, à la jambe et à la poitrine. Les blessures sont légères. Le mineur « devrait » être mis en examen dans quelques jours. Rien de moins sûr. Une admonestation indulgente, une tape affectueuse sur l’épaule et le tour est joué.

Est-il trop tard pour formuler un souhait pour le nouvel-an ? Je voudrais qu’ils arrêtent de copuler sans protection comme des lapins, qu’on finisse d’accorder des allocations aux parents d’enfants qui ne vont pas au cours, de toute façon de ne plus les leur octroyer après le troisième chiard, et si en même temps, on pouvait adopter une loi nationale contre le torchon islamique, tant qu’on y est ? (Rien à voir, vous me direz, mais on peut rêver, non ?)

 

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Platipus

Mettre Ses Oeufs dans le Nid des Autres et Jeter les Oeufs du Premier.

NADJAZA

Madame Schubert,votre clairvoyance,votre réalisme et votre vocabulaire imagé font mon entière admiration! Quel plaisir de vous lire! Tous vos articles sont pertinants,jamais dans l’outrance mais tellement vrais! Nous manquons vraiment de personnages comme vous. Je précise que mon présent écrit est vraiment à prendre au premier degré car il est sincère et émane d’un lecteur du quatrième âge…

Million

Comme le précédent message c’est toujours un grand plaisir de vous lire chère Anne, très belle analyse de notre France dans le grand remplacement, et très heureuse que mes 3 petits-enfants vivent e Calédonie, belle réussite scolaire depuis qu’ils ont quitté la France.

gabriel zallas

Sous la 3me république il était INTERDIT de parler une autre langue que le français, du moins à l’école. chez eux les enfants faisaient ce qu’ils voulaient selon les désirs de leurs parents. C’est ce qui a fait l’unité de la France : une seule langue !! Avant c’était l’unité religieuse, détruite par les FM, aintenant on s’attaque à a langue…. bravo ! Joli plan de destruction massif de tout un peuple. et dire qu’il y a des CONS pour voter et mettre ces traitres au pouvoir, c’est lamentable !!

saurer

Pas de répit pour les femelles musulmanes, la naissance des cafards ne connait pas de pause ! …

POLYEUCTE

Joie évidente des parents…. Mais quand il y en a trop ?
Joie évidente d’une généalogie extérieure africaine de peuplement.
Joie évidente d’une CAF débordée ???

Olivia

(suite) Ainsi, sommes-nous “traqués” jusque dans nos lectures, pour nous mettre au pied du mur de l’invasion et l’accepter, au nom de nos multiples ancêtres venus, eux aussi, d’ailleurs. Je me permettrai d’objecter à ces éminents professeurs et spécialistes que, s’ils reconnaissent que nous partageons avec les singes 99 % de nos gènes, nos siècles de culture ont fait de nous des êtres différents de ces primates et que nous sommes aujourd’hui en droit de revendiquer nos acquis face à la “diversité” qui nous submerge car, ces hommes et femmes venus d’horizons divers, bien qu’appartenant à l’humanité, ne nous ressemblent pas et cultivent eux-mêmes ce qui les distinguent de notre identité.

Olivia

Fin décembre, j’ai acheté Le Point parce que ce numéro était consacré pour une large part aux origine de l’homme, aux Sapiens. L’article est très intéressant, très documenté. Mais, comme sur Arte, où les émissions relatives aux premiers hommes tendent à nous faire admettre l’immigration, l’un des témoignages, signé par J. P. Demoule, Professeur émérite de proohistoire européenne à l’université Paris-I, nous dit, en titre : “Nous sommes tous des “sang-mêlé” – et en sous-titre: “Ce n’est pas notre origine génétique, plus que diverse, qui fait de nous des Français, mais le désir de vivre ensemble”….

Anne-Marie G

Moi aussi ces naissances de remplaceurs et de futurs déracinés citoyens du monde, me navrent par leur accumulation incessante et qui va croissant. L’Afrique est pourtant un très beau continent, ainsi que les pays du Maghreb. Mais souvent ces remplaceurs ont la double nationalité. Une idée m’est venue il n’y a pas longtemps face à la disparition des Blancs voulue par les mondialistes. La seule issue au cas où la situation deviendrait irrémédiable réside en Russie, immense territoire qui comporte des zones non peuplées. Mais cette solution ne concernerait que ceux qui veulent que leur culture, leur histoire ne meurent pas, pas ceux qui se métissent car un métis n’est plus qu’un déraciné dans un monde de métissage programmé.

André LÉO

“Elle est née musulmane”… Et quoi encore?
Si l’école publique faisait son boulot d’éducation Laïque et citoyenne, la “née muzz” deviendrait athée et rationnelle. IL faut être totalement inculte pour imaginer que c’est la mère -de CONFESSION juive ou islamiste- qui transmet la “judaïté” ou l’islamité et autres calamités. La France a déjà le droit du sol qui donne au nouveau né la carte d’identité, et on est en train d’en crever.
Un enfant nait sans patrie, sans croyance, et de plus en plus sans parents. Ira-t-on voir si la gamine née par GPA et insémination d’un mormon, si elle est mormone?
La Liberté Citoyenne commence par la Liberté de ne pas être abusé par les obscurantismes!

Morgane

“ils” peuvent donner des prénoms Français à leurs mioches, “ils” ne nous aiment pas pour autant… Nous les vrais Français !!!! 😲

Dragon Rouge

Cause à effet ! La faute principalement aux blancs et aux blanches qui font très peu d’enfants, soi se métisse avec des étrangers extra européens. Surtout les françaises qui elles sont des spécialistes, et ceux de tout temps. La morale de l’article c’est que les blancs ont eux-mêmes orchestrer leur disparition en laissant les étrangers les remplacer avec l’enthousiasme qui va avec.

Josette

Et on appelle cela la libération de la femme. J’y crois pas à la libération de la femme (selon attali), pas dans ce sens, quelles bécasses, quel fumier! Je préfère les femmes de la guerre de 14, plus nobles, même celles qui avaient de nombreux enfants, comme ma grand mère, 7 enfants, qui reprisait et allait faire des accouchements sans rien dire dans les fermes d’Auvergne et villages alentour. il y avait des injustices à revoir, mais quelle dégénérescence, elles font honte aux autres femmes. D’ailleurs il y a une vidéo de Marion Sigault sur le sujet …à voir….(plus à dire,..mais il vaut mieux se taire).

patphil

ça va plus vite dans l’ile de la Réunion, encore un navire venant du Sri Lanka qui arrive plein de migrants …. que la préfecture et la CAF s’empressent de secourir

Carter

On aimerait connaître maintenant le nom des premiers avortés de l’année.

ChretiendAfrique

Comme vous le savez la majorité des africains subsahariens sont majoritairement chrétiens et donc de culture judeo-chrétienne

Madame, il ne faut pas tomber dans le piège de nos ennemis qui cherchent les divisions parmi les chrétiens d Afrique et d Europe. L avenir du christianisme et de la culture judeo-chrétienne est en Afrique subsaharienne vous le savez bien

Nous Sommes liés par la même culture judeo-chrétienne et la même religion chrétienne.

Nous sommes frère en religion ne pas l oublier

VORONINE

ça, c’était ….autrefois ! Aujourd’hui , la réalité est toute autre et l’islam gagne du terrain partout ,

nevada

J’ai l’impression que vous ne connaissez pas l’Afrique. Vous devriez voyager… En Afrique. Cela nous évitera de vous voir débarquer en France (à moins que ce ne soit déjà fait). Je connais le Sénégal qui, lui, est très largement islamisé. Et je ne pense pas que ce soit le seul pays d’Afrique dans ce cas. Donc, au lieu de jouer les gourous, vous qui ne savez rien et ne savez rien faire, fermez la.

ChretiendAfrique

@Nevada @Regina @ven85

Que vous le vouliez ou non, l Afrique subsaharienne est majoritairement chrétienne, c est un fait!

Les africains subsahariens et européens chrétiens sont frères en religion c est un fait!

Les africains subsahariens et européens chrétiens sont de même culture judeo-chrétienne, c est un fait.

Les africains subsahariens et européens se doivent assistance, se mélanger et s entraider, c est le devoir des véritables chrétiens.

En niant c est fait (évident) vous faites le jeu de nos ennemis qui cherchent la division entre chrétiens

REGINA

Chrétiendafrique Dieu nous à dis nous somme tous frères aimons nous mais certain aime nous massacrer avec plaisir

ven85

ceux qui arrivent sont en majorite musulmans,les chretiens africains eux restent dans leur pays pour construire l’avenir

Sir David Chaillou, KSW

Visiblement vous fréquentez rarement les églises de France.

Olivia

Chrétiend’Afrique : toujours fidèle à RL pour nous inciter au métissage. Dire que l’avenir du christianisme est en Afrique, permettez-moi de vous contredire. Les chrétiens sont massacrés en Afrique, il n’y aura bientôt plus de chrétiens au Moyen-Orient… Si la chrétienté a une chance de survivre c’est bien en Europe, en France principalement, si le sursaut salutaire, comme je l’espère, arrive pour terrasser l’islam. A quel moment êtes-vous sincère ? Sachant que la majorité des Africains arrivant en France sont musulmans !

ChretiendAfrique

@Olivia

Vous niez la réalité chrétienne de l Afrique subsaharienne

Madame Olivia (si vous êtes une chrétienne sincère ), vous avez énorment de sœurs chrétiennes) et de culture judeo-chrétienne) en Afrique subsaharienne,

vous êtes religieusement et culturellement plus proche d une personne d Afrique subsaharienne que d une personne athe europeenne

Jacques CHASSAING

Et dire que les vendeurs prétendument officiels nous prennent pour des blaireaux en classant à leur top 2020 (donc les mioches pas encore nés) les prénoms de Gabriel, Raphaël, Emma et Jade. Sans rire.

Lire Aussi