Préparation au combat pour la rentrée : extraits de Guerre à l'Occident…

guerreoccident1L’islam n’est pas une religion comme les autres

De nombreux islamistes, collabos, idiots utiles ou experts auto-proclammés l’affirment, l’islam est une religion au même titre que les autres religions monothéistes, christianisme ou judaïsme :  ils nous trompent ou tentent de le faire. Leur affirmation ânonnée et laborieuse repose sur trois aspects principaux : le monothéisme, la vénération de la « même déité », la reconnaissance des mêmes prophètes, dont le patriarche Abraham. Mais  il n’y a rien à voir entre Allah, Dieu et la Sainte Trinité, et YHWH L’analyse des faits historiques, du CORAN, de la SUNNAH et de leurs exégèses ou interprétations, ainsi que les documents et les faits actuels prouvent le contraire. En effet, depuis la création de l’islam par Muhammad et jusqu’à la disparition de l’empire ottoman, l’islam a été à l’origine de guerres, y compris de guerres civiles. C’est au nom de l’islam que les islamistes entreprennent des guerres :

  • contre les religions, principalement bouddhisme, hindouisme, christianisme et judaïsme, afin de les faire disparaître ;
  • par la religion, ce sont les prescriptions, les règles contenues dans les textes saints qui consti­tuent les « outils de base » des islamo-terroristes, aujourd’hui commandés, utilisés, manipulés, soutenus, financés par des Etats. Leur base idéo­logique est l’islam ;
  • pour la religion : il s’agit de substituer l’islam aux autres religions, au prétexte que l’islam est la « seule vraie religion » et Allah le « seul vrai Dieu »… A partir de cet axiome, les non-musulmans sont donc des mécréants. La conclusion s’impose : l’islam doit régner sur le monde, ce à quoi les islamistes s’emploient.

La guerre que les islamistes mènent à l’Occident n’est en rien conventionnelle

Il convient de rappeler que la guerre est une lutte armée entreprise par des agresseurs à l’encontre d’agressés. Chacun d’eux pouvant être des États, groupes sociaux, groupes eth­niques, groupes confessionnels, groupes politico-économiques. Les agresseurs, par des actions armées, veulent imposer un système politique, économique, de gouvernement, une religion, une loi fondamentale au mépris de la volonté des agressés. Au XXIe siècle la guerre n’a plus rien à voir avec celles des siècles précédents. Le comprendre est une nécessité si l’on veut pouvoir s’opposer aux hordes islamistes, surtout sur de longues périodes. Le concept de « guerre » doit être complété et étendu. Elle ne peut plus être seulement considérée comme un ensemble d’opérations de type militaire mettant en oeuvre des armes par nature : vision restrictive n’étant plus adaptée. Il est indispensable de prendre en compte les armes par destination. Est arme par destination, toute action, toute organisation, tout processus, toute technologie, tout moyen matériel ou immatériel (un accent particulier doit être mis sur les sciences humaines et les technologies de l’information, s’appuyant sur, utilisant ou agissant sur les données et l’information). Ces armes font partie de la boite à « outils » des islamistes pour parvenir à leurs fins.

La guerre subversive

La guerre faite à l’Occident est totale, de type révolutionnaire, de nature asymétrique, et elle utilise le mode d’action subversif. Celui-ci, déjà utilisé dans les guerres du XXe siècle, est un mode d’action idéal, plus  particulièrement dans la Guerre contre l’Occident. Les opinions publiques dans leur ensemble, ou des groupes humains sont les cibles des actions dans le mode subversif. Pour parvenir à leurs fins, les islamistes font une très large utilisation des mass-media dont les acteurs, par intérêt ou incompétence sont roulés dans la farine et contribuent grandement au développement du cancer vert. Le mode d’action subversif est idéal pour parvenir à la destruction des démocraties, de l’intérieur. Son rapport efficacité/coût est très favorable aux islamistes. En effet, les actions dans ce mode contribuent largement à la limitation du coût des opérations militaires, et compense les faiblesses des islamistes dans le mode d’action conventionnel. Il ne faut pas croire pour autant que le mode d’action subversif remplace et remplacera les actions terroristes qui, utilisées judicieusement, facilitent le déclenchement, le développement ou le renforcement des actions dans le mode d’action subversif. D’autant que la révolution a besoin de martyrs !

Colonisation morale et intellectuelle de l’Occident

Dans la guerre contre l’Occident, simultanément à un envahissement géographique, les islamistes, petit à petit, mettent sous contrôle les citoyens occidentaux. Ceci est rendu possible par la mise en place d’organisations parallèles de toutes natures afin :

  • de soustraire les mécréants honnis et les musulmans aux autorités morales, aux lois en vigueur, aux valeurs des civilisations occidentales ;
  • de limiter, voire supprimer la liberté d’action des citoyens, préalable à la suppression de la liberté de penser.

La mise sous contrôle des citoyens occidentaux repose sur :

  • la neutralisation des opposants au système islamique;
  • l’établissement de la complicité du silence.

La neutralisation des opposants au système islamique utilise la pandémie d’attentats terroristes : plus de 26.000 depuis le 11/9/2001.
L’établissement de la complicité du silence afin de verrouiller toute velléité de réaction chez les citoyens occidentaux. Elle repose sur des actes de terrorisme psychologique et de terrorisme physique.
Il faut frapper fort les esprits occidentaux en utilisant des méthodes classiques ou des armes de la guerre révolutionnaire, ou de nouvelles armes de la guerre non conventionnelle. Parmi les armes nouvelles  essentielles : la manipulation et la désinformation.
La manipulation est utilisée pour :

  • le développement ou le renforcement des adhésions volontaires ou forcées aux « idéaux islamistes »;
  • le ralliement à la cause islamiste des brebis égarées;
  • l’annihilation de la combativité des citoyens opposés au système islamique, et aussi le recrutement d’alliés ou d’auxiliaires chez les citoyens occidentaux.

Attention. La désinformation n’est pas, selon Vladimir Volkoff, « de faire croire ce qui n’est pas, mais modifier le comportement malgré les croyances », qu’elles soient des croyances religieuses, des opinions ou des convictions intimes.

La nébuleuse islamique

Le système islamique a mis en place, un ensemble d’organisations et de mouvements constituant de fait un réseau.  D’une manière générale, les structures le composant ont en commun leur haine de l’Occident et la volonté de l’asservir. La principale finalité de cet ensemble est la propagation de l’islam sur le monde. Au centre du réseau, une organisation tout à fait particulière : l’OCI (Organisation de coopération islamique), regroupant 57 pays et jouant un rôle majeur dans la nébuleuse islamique dont les entités ne sont pas nécessairement islamo-terroristes, quand bien même les passerelles sont nombreuses. L’OCI est une entité de commandement, de pilotage, de décision, qui s’est auto-proclamée le maître « à bien penser », à « bien dire » et à « bien faire » du monde, pas seulement islamique. L’OCI, avec ses filiales, ses franchisés, ses séides, de fait contrôle le monde islamique en calquant l’ONU. L’OCI a pour projet de faire disparaître l’ONU ainsi que ses diverses organisations qu’elle copie. La différence majeure entre ONU et OCI est que cette dernière introduit dans tous les domaines et à tous les niveaux la soumission totale à Allah telle que prescrite dans la profession de foi. L’OCI agit dans tous les domaines de la vie : politique, religieux, social, éducatif, sanitaire, financier, industriel, … Tout autour de l’OCI et de ses filiales gravitent de nombreuses organisations à caractère terroriste.
Par ailleurs, l’OCI s’est infiltrée aux plus hauts niveaux des États occidentaux et des structures internationales, en particulier celles de l’U.E.
Jean-François Cerisier
Commander Guerre à l’Occident, Guerre en occident :
Chèque de 19 euros à l’ordre de Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors
Paypal : https://ripostelaique.com/livres/guerre-a-loccident-guerre-en-occident
 

image_pdf
0
0