Près de 11 millions de voix, presque 35%, et vous appelez cela un échec ?


Il fallait être bien naïf,  plongé dans une rêverie profonde ou encore  être politiquement stupide pour croire un seul instant que Marine Le Pen pouvait gagner cette présidentielle…

Je peux produire plus de dix textes écrits dans « Riposte Laïque » depuis 2015 qui analysaient si bien la situation politique de la France que tout ce qu’ils esquissaient  se trouve aujourd’hui vérifié….

Et  si l’on raisonne par l’absurde, quelqu’un pouvait-il croire que l’opération « Macron » menée par la conjonction Elysée-CAC 40 (pour faire court et imagé) et destinée également à court-circuiter  « la droite parlementaire française » (la plus stupide du Monde…)  aurait été lancée telle quelle si Marine Le Pen pouvait ne pas être irrémédiablement battue au second tour ?

La « recomposition » du paysage politique français, dont le bipartisme institutionnel caractéristique de la Vème République était mis à mal par la montée en puissance du Front National version Marine, devait conduire à réunir une masse informe forcément majoritaire dans les circonstances actuelles où l’on retrouvait la majorité des socialos, maints écolos, le Centre et une partie important de l’ex-UMP…

… et à partager le « restant minoritaire » entre « l’extrême-gauche » de Mélenchon (dont la fonction d’attraction des votes populaires qui auraient pu aller vers Marine Le Pen a marché à fond) et  l’extrême droite (car il fallait renforcer cette image fantasmée du Front National : on a vu combien l’appel « aux heures sombres de notre Histoire » a été efficient…) , force représentée par le message innovant (et de rupture d’avec l’ancien Système)  de Marine Le Pen.

Le « Système » a gagné la première bataille… tout à fait logiquement car il avait presque tous les atouts en mains !

Sans doute peut-on trouver que la campagne menée par Marine Le Pen n’a pas été à la hauteur… et que la candidate elle même a failli par moments…

Je ne connais ni ne vois la moindre personne qui, dans un combat d’une telle violence, massivement mené par tout ce que la France compte de « pouvoirs » de toutes sortes et caractérisé par une dénaturation de la parole de Marine Le Pen tandis que son adversaire était oint de manière quasiment sacrée, aurait combattu sans faillir à quelque moment… Peut-être Dieu le Père ? (mais je laisse aux vrais croyants le soin de trancher…).

Sans omettre ici que le parti qui portait sa candidature, outre l’opprobre de 40 années de mise à l’écart et d’enfermement dans une image faussée, pervertie, calomnieuse, injurieuse, destructrice (et reposant sur une falsification perverse de notre Histoire), était (et est encore) un parti relativement mal implanté sur l’ensemble du territoire de notre pays, souffrant d’un manque d’élites et de militants, d’élus de terrain, de réseaux professionnels et syndicaux, de moyens de communication de masse, d’associations représentatives… Tout ce dont il aurait eu besoin pour contrecarrer l’infernal tir de barrage ininterrompu opposé à sa candidate !

Aurait-on oublié que tous les media dans toutes leurs émissions, toute la presse (et même le quotidien sportif de référence!), tous les partis politiques, le gouvernement, le patronat, les syndicats ouvriers et paysans, toutes les familles de pensée, religieuses ou pas, les associations de toutes sortes (et même l’association des maires ruraux, que personne ne connaît), les corporations professionnelles (des avocats aux agents du tourisme) , tous les (pseudo) spécialistes qui officiaient sur les ondes ou dans la presse,  la Bourse et la Banque, sans parler de l’Europe de Bruxelles, des dirigeants européens et de l’Otan… ont passé tout leur temps à salir et vilipender la candidate du FN, à dénaturer sa parole et ses propositions, à baver sur ses initiatives et ses actes même les plus anciens… tandis qu’ils cajolaient de manière indécente leur « champion » et sa « momie »…

N’ était-ce pas le rôle du chihuahua Elkrief, du toutou Bourdin ou du caniche  Barbier ? N’était ce pas la fonction du lécheur « Match » , du gluant « Closer » ou du sirupeux « Figaro Madame » ? Chacun pourra allonger la liste des idolâtres de Macron, ces  valets des grands patrons des media et ces profiteurs de l’argent public !

Mais, si l’on en croit certains qui se piquent « d’analyses », un matraquage de 6 mois sans répit (après 40 ans d’opprobre), ça ne compte pas !

Il fallait, disent-ils, que Marine démolisse vraiment l’islam et les musulmans, parle 10 fois plus et 100 fois plus vigoureusement de l’immigration, enfonce en permanence  le clou de l’identité !

C’est sûrement parce qu’elle ne l’a pas (suffisamment)  fait qu’une trop grande majorité d’électeurs a voté, au premier comme au second tour, pour le (et les) candidat(s)  islamophile(s), immigrationniste(s) et opposé(s) à l’identité historique de la France et du Peuple Français (comme à la souveraineté de notre Nation)… Des « masos », quoi !

Il ne suffit pas qu’une majorité de Français interrogés par téléphone dise qu’il y a trop d’immigrés en France ou que l’islam est un danger pour notre société pour que cela se traduise dans les urnes.

Un vote, quel qu’il soit, et encore plus lors d’une présidentielle, est le résultat d’une alchimie complexe dont les constituants sont nombreux et fluctuants, celui concernant la certitude de voter pour le vainqueur n’étant pas le moindre chez un électeur « de base » éloigné de la réflexion politique dans sa vie de tous les jours (C’est la majorité !).

Mais on peut en déceler d’autres… Ainsi les territoires à forte densité ouvrière dans un passé récent et alors influencés par le PCF (ou le PS ancienne mouture) ont donné de forts scores en faveur de Marine Le Pen, au premier comme au second tour : ainsi le Pas de Calais, le Nord, la Somme, l’Aisne ou l’Est de la France comme une partie du Centre, le Languedoc ou la région PACA.

Quand ces territoires étaient aussi des espaces à fortes luttes rurales (région viticole du Languedoc, notamment), ces scores ont été confortés, comme ils l’ont été dans les zones péri urbaines où se sont installées des « couches moyennes » ayant fui la grande ville (comme dans l’espace autour de Marseille, de Nîmes ou de Montpellier)…

Cela demande sans doute à être affiné, mais la composante géo-historique d’un vote populaire est à intégrer dans toute analyse.  Elle joue aussi, mais en sens opposé, dans l’ouest de la France et en Bretagne où l’influence « catho-stupide », alliée à un fantasme « indépendantiste », est encore assez forte pour bloquer une évolution électorale vers la rupture de l’ordre établi…

Ce paramètre « religieux » reste efficient… et, malheureusement, il est renforcé dans les espaces religieux communautarisés qui sont ceux de l’électorat d’origine, de culture et de religion musulmanes. Attention, danger : il est poignant de voir les « cathos » les plus attachés à leur foi faire le lit de ceux qui les égorgent au Moyen Orient et qui les égorgeront ici si par malheur ils deviennent majoritaires !

Mais la plus grande faiblesse du mouvement de rupture porté par MLP est bien celle que l’on a remarquée dans l’opposition France périphérique-France des grandes villes, ces grandes villes où s’agglutinent, outre les populations traditionnelles « bourgeoises » et « dirigeantes », les populations bénéficiaires de la Mondialisation (secteur des services, de la banque, du spectacle, des professions libérales, des cadres de direction, des hauts fonctionnaires…) avec leur idéologie boboïsante et multiculturaliste, et leur valetaille des banlieues immigrées qui leur sert de « gens de maison », de fournisseur de « jouissances diverses et multiples » et à laquelle ils laissent la libre jouissance de l’économie illégale et de l’assistanat social.

Et puis, bien sûr, il y a la composante sociale, celle qui renvoie à l’emploi, au pouvoir d’achat des salaires, aux retraites, à la fiscalité subie, à la gestion de son patrimoine et de ses  économies… Celle où, peut être la candidate Marine Le Pen, qui pourtant s’y est attaché, a su le moins convaincre, battue par une sorte de renversement paradoxal qui voit une trop grande partie des salariés et des retraités voter pour celui qui va petit à petit détruire tout ce qu’ils ont acquis !

Cette composante sociale se double d’une composante qui concerne aussi bien la vie de la société qui est la nôtre (dont le mode  d’organisation et de fonctionnement est la laïcité et la démocratie) que la sécurité des biens et des personnes ou encore les questions liées à la vie sociale (éducation, services publics…)

Cela relève du « programme du candidat » dont il est sûr, et on doit le regretter, que l’électeur « moyen » en évacue l’essentiel pour ne tenir compte que de ce qui le concerne personnellement, les propositions de chacun étant rarement de nature à faire des différences notables puisque tout est au stade de la promesse et que la mémoire « citoyenne » est particulièrement faible quand il s’agit de se souvenir des politiques passées.

C’est vrai aussi que le vote peut être médiatisé par l’appartenance du citoyen à telle ou telle tranche d’âge, et à ses perspectives (ou non) d’avenir.

Enfin, on ne doit pas ignorer le rôle électoral des élus de terrain, surtout des maires, qui, quelle que soit la taille de la commune, sont des « pourvoyeurs » de subventions, de services rendus, d’emplois et de logements… Lors d’un scrutin « tendu » et capital, leur action n’est pas négligeable.

Tout ceci , à quoi s’ajoute la « fraude électorale » qu’on ne peut taire surtout quand une candidate n’a pas suffisamment de représentants pour occuper tous les bureaux de vote et qu’elle est seule contre tous les autres, montre la difficulté du combat électoral, surtout quand celui ci a pour finalité la rupture de l’ordre établi et la mise en route d’un nouveau processus politique : cela suppose un temps long, et il a manqué 5 ans, au moins, à Marine !

Les travailleurs de toutes sortes  et les  retraités de France, comme les petits agriculteurs et les petits patrons, comme les citoyens les plus modestes de notre pays et comme les Français les plus attachés à leur histoire, à leur identité et à leur culture et à la souveraineté de leur Nation  qui se sont fourvoyés dans le vote pour le pantin de la Bourse et de l’Elysée réunis vont bientôt déchanter…

Alors, à nous, électeurs et soutiens de Marine Le Pen, que nous reste-t-il à faire ?

Ce sera l’objet d’un prochain article .

Robert Albarèdes

image_pdf
0
0

60 Commentaires

  1. Oui Robert,
    C’est un échec : car elle pouvait faire 45%, à mon avis, malgré tous les médias contrre elle. (d’ailleurs que fait le CSA? à quoi sert-il?).
    Sa lamentable prestation me pousse à croire qu’elle a eu peur de gagner. Et faire la fète après cet échec, ça fait pas très sérieux. (mais je suis un vieux de la vieille, je n’y entends rien).
    Cordialement.

  2. Fillon n’a pas résisté avec cet acharnement ,Marine en est victime depuis des années et je pense que d’autres personnes que Dupont Aignan rejoindront ce partie

  3. Mon post précédent n’a pas eu l’heur de plaire. J’y expliquais avec les mots d un militant la colère et la honte que j’avais ressenties pendant et après le débat . Qu’à mon sens, la candidate avait failli, qu’elle avait trahi à la fois sur la forme ( gouailleuse ont dit certains, je dirais vulgaire par moments ) et souvent inepte sur le fond. Que ses positionnements programmatiques m’avaient semblé manquer d’un minimum de subtilité, que la masse de ruptures proposées allaient totalement à l’encontre de cette France ‘apaisée ‘ pourtant clairement revendiquée. Que pour l’essentiel sa campagne avait été sans souffle, sans imagination. Qu’elle devait donc partir, assumer cette défaite personnelle.

  4. « ….et vous appelez cela un échec ?  »

    Et bien OUI !
    Car dans une élection, seul le résultat final compte .

  5. Marine à voulu jouer une autre politique que celle de son père, comme quoi macher les mots, jouer les molasses nes ert à rien dans ce pays. Je reste persuadé maintenant, quen cas d’attentats islamistes, le FN et autres partis nationalistes doivent condamner avec plus de virulence les électeurs français que les terroristes eux mêmes, qui eux jouent leurs cartes. OUI le français est seul responsable de son malheur. Pour ce qui est des luttes sociales, du chômage, pareil. Les partis nationalistes ne doivent plus s’en prendre directement aux élites, mais aux électeurs. Il est temps de faire prendre la responsabilité aux électeurs.

  6. Excellente analyse. Oui, cela fait 40 ans que les gouvernements successifs s’acharnent à désigner le FN à la vindicte populaire, c’est à présent bien ancré dans les esprits de ceux qui gobent tout sans chercher à comprendre. Et durant la dernière campagne électorale, Marine a dû se battre sans relâche contre des hordes de hyènes affamées qui ne lui ont laissé aucun répit. Il faut croire qu’elle est vachement solide pour avoir combattu jusqu’au bout dans ces horribles conditions, peu de gens en seraient capables ! J’étais épuisée à sa place !

    Mais c’était perdu d’avance : un système international ultra puissant contre elle, un peuple lobotomisé qui ne comprend rien …

  7. Analyse, je ne sais pas, plaidoyer pour Marine, là je suis d’accord. Monsieur Albarèdes, merci et bravo pour ce texte; militant de base et délégué titulaire habilité au contrôle, je confirme votre paragraphe concernant la « fraude électorale ». La pénurie d’assesseurs a été palliée par des volontaires de Mélenchon, certains n’ont pas daigné venir assurer la tenue du scrutin(je vous laisse imaginer les bureaux à tendance communiste), j’avais pour mission de gérer 4 bureaux, 2 en tant que titulaire et 2 comme suppléant, distance entre les bureaux en KM, journée en continue 7:30-23h, fermeture des bureaux à 20h00 et gros dilemme pour le choix du dépouillement. Bon, il m’a fallu en choisir un car malheureusement je ne pouvais pas me couper en 4! Le choix du bureau n°6 fût le bon :-))

    • Comme c est bien dit j’ai 62 ,ans j ai toujours vote pour le FN malheureusement les Français ne sont pas pres et ils ne le seront jamais c est comme cela

    • la « fraude électorale ». La pénurie d’assesseurs,je pense que c’était voulu ,on devrait pouvoir annuler l’élection . Mais cela va se faire resentir aux municipales

  8. 100% d’accord. Et encore, pour ce qui concerne Dieu le père ci-dessus mentionné, qui sait si la victoire de Macron sur Fillon au 1er tour n’était pas dans ses plans secrets, car si on avait eu Fillon cette fois-ci, peut-être que les électeurs français auraient été capables de nous faire le coup du Macron la fois d’après ? Et la bascule démographique aurait été opérée avec un islamiste ( au sens littéral de favorable à l’islam et donc à sa propagation ) à la tête du pays, et c’en était fini de nous.

    Je n’aime pas l’idée d’instrumentaliser le mal pour le combattre et je n’oserais pas personnellement le faire si j’étais décisionnaire au pouvoir, mais il n’y a parfois pas d’autre solution qu’une stratégie à plusieurs bandes pour gagner le coup.

  9. Vous avez tout à fait raison, surtout quand vous dites que nous avons à faire à la droite la plus stupide -et la plus coincée- du monde. Nous agissons comme des agneaux face aux loups , face aux calculateurs. Hollande l’a jouée fine.

  10. OUI, 35% est un échec et un un échec CUISANT.
    Dotée de 41% avant le débat, si MLP avait été aussi brillante qu’à Villepinte elle aurait eu 45-46% + les voix des indécis. Mais, ce fut une catastrophe, une énorme erreur de stratégie (qu’elle n’a pas su redresser en cours de débat) et surtout une incompétence totale du dossier économique qu’elle aurait dû maitriser ( et qu’elle a provoqué). Quelle humiliation pour NDA, pour les sympathisants du FN, et les autres… Trop sûre d’elle (à tort), c’est elle qui a creusé sa propre défaite. ALEA JACTA EST…

    • Je ne le pense pas @Enée, même si je suis en partie d’accord avec votre analyse sur la tenue du débat et les fautes grossières de Marine sur le dossier économique et l’humiliation infligée à NDA, elle n’aurait jamais eu plus de 40%, d’ailleurs je ne sais pas d’où vous tenez vos 45/46%(?). Mais je vous conçois que sa prestation a été ressentie comme un trahison pour la base dont je fais parti, mais le plus dur a été lors du 2e tour et pendant le scrutin, lorsque que nos cadres se sont mis aux abonnés absents, nous laissons sur nos bureaux de vote sans assistance!
      Même si le score de 35% paraît médiocre, c’est un bon score avec près de 10,5 millions de votes FN. Et là où vous vous trompez c’est sur votre analyse de cette barre des 41%, ce score « aurait » permis un « groupe » en juin.

      • Je vous comprends et j’admire votre courage et votre foi qui devraient nous éclairer.

      • Malheureusement pour « nous », il est bien trop tard car le nouveau gvt sera un continuité des politiques destructrices. Notre groupe restera minoritaire et Marine se complaira dans son soit-disant « anti-système », le parti vient d’engranger +/- 11 M€ au premier tour et presque autant pour avoir accédé au second tour, c’est peut-être pour ça qu’elle dansait après l’annonce du scrutin sans se soucier du reste. Les grands cocus de cette élection, je vous laisse deviner la réponse!
        Et pour vous rassurez, ses proches ne se sont pas gênés pour lui dire qu’elle avait été « nullissime », moi j’aurai bien d’autres mots pour l’exprimer, mais bon, la base ou rien…..
        Bon courage à vous

  11. Le résultat est en soi une performance par rapport au passé, certes, et c’est un point positif, mais nous vivons dans le présent et force est de constater que le réflexe pavlovien anti-FN des français est bel et bien ancré dans les cerveaux. Et qu’il n’est pas possible dans l’état actuel des choses d’inverser la tendance et de passer la barre. Or si on ne passe pas la barre maintenant, demain il sera trop tard.

    • Eh bien @madmax, il va vous falloir nous montrer le chemin, car je suppose que vous êtes un adepte le la « gagne »???

  12. Je salue le courage de Marine qui a fait face avec courage et sans perdre son calme pendant toute sa campagne. à la calomnie, au mensonge, à la diabolisation, au mépris des médias Bien sûr, il y a eu des erreurs mais devant cette dernière chance pour sauver la France, j’ai lu beaucoup d ‘articles sur des sites patriotes qui dénigraient le programme économique de Marine alors que Maurice Allais prix Nobel d ‘économie préconisait le même programme. Ceux là aussi ont apporté de l ‘eau au moulin des adversaires de Marine et je suis sûr que certaines voies se sont détournées à cause de cela. La dernière semaine , en opposition à toute démocratie, il y a eu la poussée des médias, des maires, des professeurs d ‘université toute l’ oligarchie qui appuyé Macron
    C ‘était la dernière chance .

  13. Oui ,c’est un échec relatif .MLP n’avait aucune chance de gagner face à cette Krosse
    Koalition ;mais elle aurait pu dépasser largement les 40% sans sa déroute du débat ;ce qui lui aurait donné un solide fondement pour les législatives .Au bout du compte,si le
    FN a un groupe à l’AN,il pourra s’estimer heureux .

    • Absolument @JILL, malheureusement tous ses faux-pas lui ont enlevé cette possibilité pour les législatives de juin. Car avec -de 35%, le FN n’aura pas un vrai « groupe », tout au plus une petite dizaine et encore.
      Les Franc-mac avaient annoncés: au premier tour, nous lui offrirons un 24% et pour le second tour, nous lui infligerons une cuisante humiliation avec un peu plus de 30%, le compte est presque bon, non???

  14. C’etait la derniere chance de Marine, qui pourtant semblait a 90% dans une bonne campagne…
    Le probleme vient des elements saboteurs qui ne representent que 10% des electeurs FN, j’ai cité les centro-gauchistes chevenementistes qui noyautent le FN: Phillipot, Alliot, Collard, Chenu, qui ont comme tare d’etre a la fois FM, gauchistes et sexuellement deviants. A vouloir ratisser large en dehors de son electorat, on finit par perdre son ame. Le Fn est desormais moribond, il fera 5% aux legislatives, avec un report massif des voix sur LR. Cela fait 30 ans que la dynastie lipoun mal conseillee entrave l’accession au pouvoir des patriotes. C’est plié, et definitif. Marion a fait le meilleuir choix pour elle et pour nous.

    • Ha ha, encore un inconditionnel de Jean-Marie ! Navrant, n’est-ce pas ?

    • Aliot et Collard sexuellement deviants? On va tout savoir!

  15. très bonne analyse …vous oubliez les « croche-pattes  » venus de l’intérieur quand on sent le « succès », les jalousies ,les rancoeurs intestines « méfiez vous de vos amis ,mes ennemis je m’en charge « !///et pour rire ,imaginons que Marine se soit appelée Marine Aliot ,celà aurait il changé quelque chose ?? si oui, marions la !

  16. Personne ne croyait à la victoire en 2017. L’écart est encore trop grand.
    Mais qui oserait annoncer la défaite avant le scrutin ?

    Le PB c’est le débat qui a révélé un aspect très négatif de la personnalité de Marine et lui a fait perdre 6 ou 7 points de 41 à 34% du jour au lendemain.

    Ajoutons le départ de Marion et tt ça n’arrange pas les affaires du FN aux législatives.

    • Un nouveau parti patriote, sorti d’où, avec qui, et pour quoi? Qui intéressera combien de gens parmi ce peuple devenu veule et ignare? A part les plus riches qui sont acquis au mondialisme hors-sol et qui veilleront à ce que ce nouveau parti demeure marginal et diabolisé, qui d’autre s’en souciera?

    • @franky quelle fine analyse!
      C’est le « complot judéo-maçonnique » qui a fait tomber Marine ??? Non mais quel guignol !
      Les primaires au FN ??? C’est la fin du parti (voir PS et UMP) Si vous êtes le grand stratège du parti, ils sont mal barrés avec vous!

    • Franky ta gueule, ton discours est une caricature sortie des années 30. Toujours le délire antisémite du frustré..

      • Jacob, evidemment, ca gamelle dans le delire semitique victimaire millenaire….

    • On ne voit pas bien comment elle compte « servir vraiment son pays » à l’avenir. J’ai cru comprendre qu’elle est à la recherche d’un « job dans le privé’… un truc pas trop stressant qui lui laisse plein de temps pour pouvoir se consacrer au pouponnage et à ses dévotions… Vous imaginez un général d’Empire disant à Napoléon en pleine bataille… « bon coco… c’est bien gentil tout ça, mais moi je rentre à la maison… j’ai hâte de profiter un peu de mes moutards… » Le plus navrant dans cette triste affaire, c’est que personne ne réagit à ce qui en d’autres temps aurait été jugé comme un lâchage des plus minables… Que dans un tel contexte, vous ayez le culot ou l’inconscience de parler de fidélité à de soi-disant « principes » me laisse sans voix.

  17. Bravo pour cet article, ça fait plaisir que les propos de certains, pontitifiants egotiques, se voient contrés.

  18. Oui, parce que la victoire était à portée de main et que le FN – MLP et Philippot n’ont pas su saisir le momentum.

    • Sottise complète ! Avec la meute contre le FN…et une partie des français lobotomisés, dont les gauchistes et plus les musulmans…La Campagne de Marine fut excellente, jusqu’à ce qu’elle se sabre ! Mais excellent veut dire qu’elle aurait eu 37/38 maximum, alors que petit comte était nul en « concert », minable !…Mais tous les lobbies l’ont accouché, que peut faire le peuple face aux lobbies : rien ! Pour le moment…

  19. Peut-être pas un échec, plutôt du surplace, pendant que le remplacement va bon train.

  20. Or ,avec cette sortie de l’ euro, on leur demandait un double sacrifice : après la plongée dans l’inconnue pour retrouver une civilisation telle qu’on l’avait connue dans les années 60 et 70, on leur demandait une 2 ème plongee pour raison économique . La somme de sacrifices était trop importante et j’en connais plus d’un qui y a réfléchi à deux fois tout en soutenant la politique migratoire du FN. Je crois aussi qu’il faut arreter de virer des cadres proches du FN pour un oui ou un non : Le FN s’honorerait de reprendre des Mégret, Le Gallou, Pichon, Lang et tant tant d’autres esprits brillants qui se sont enfuis face aux rodomontades de la maison Lepen.

    • Ah, la voilà la rancoeur!
      Comme c’est déloyal est générateur de sabotage…

    • la sortie de l’euro est la politique des faibles couards. quand on prefere parler de l’euro au lieu de parler des vrais problemes de la france, c’est que le programme et la ligne ideologique dominante est moisie.
      Si le FN avait sa chance de gagner, c’est surtout pas sur la sortie de l’euro et une dediabolisation suce babouche, mais sur un discours fort, patriote, qui appelle les forces patriotiques a voter pour le candidat… au lieu de ca, un discours mou, economiquement decalé avec les problemes des francais. L’euro on s’en tape quand on voit les attentats, les agressions, et la natalité bistre effrénée…

      Le FN a desormais perdu toute chance d’acceder, et j’espere tout credit aupres des francais dans la soufrance.

      • L4euro, on s’en tape ! Ah non !!! LE FRIC C EST LA BASE ET LA MAITRISE DE CELUI CI…

  21. Effectivement, je suis un peu surpris que les gens appellent celà un fiasco.
    35 % ! le double du score de Le Pen en 2002. Avec contre le FN tous les médias, tous les politiques et toutes les institutions (y compris catholiques qui auraient du prendre favorablement parti pour le FN). Oui, la sortie de l’ Euro était une erreur ! Pour une raison fort simple : les gens qui votaient Le Pen le faisaient avant tout pour lutter contre l’immigration et l’Islam. Il donnait donc un blanc seing pour une politique « à ciel ouvert » pouvant déboucher sur la guerre civile. Ce changement, ils l’acceptaient comme sacrifice ultime aussi vrai que parfois , hélas , on sacrifie un bras ou une jambe pour que le restant du corps ne soit pas corrompu par la gangrène. (suite plus bas)

  22. Je viens de parcourir l’interview de M. Gallou, je le trouve d’une dureté exagérée, car la tâche était ardue et perdue d’avance par la bêtise d’un peuple versatile qui n’a plus que des pulsions de mort, scandant benoîtement qu’il veut la paix et l’amour, mais quand ces cons cosmiques comprendront ils que l’on ne respecte pas les faibles et que l’on obtient pas la paix chez les humains, sans agiter le hochet de la guerre! Le simple fait que les obédiences islamiques tolérées en France incitèrent conjointement à des organismes terroristes à voter Macron: aurait dû créer une déferlante de suffrage au FN. je défèque sur cette horde de sous merdes, tout juste bonnes à se foutre en levrette. ils vont vous en donner de l’amour les enturbannés et les mondialistes de la pyramide…

  23. SEULE LA VICTOIRE EST BELLE!!!!! (FN souffrant d’un manque d’élites et de militants, d’élus de terrain) Et pour causes le parti n’a cesser de purger les sections pour tout et n’importe quoi! Ils ont évincés les vrais militants besogneux pour faire propre (sic) et montrer à la population une vitrine « respectable » du FN!Je ne veux pas ici divulguer une histoire vécues au sujet de coups bas d’un certain élu FN envers une candidate susceptible de lui faire de l’ombre ultérieurement alors que cette personne était une vraie perle pour la cause Patriote! Marine n’a cependant rien fait pour y remédier! Et tout est comme cela! Il faut que la démocratie réelle entre enfin au FN et non cette responsabilité pyramidale qui interdit tout efficacité politique

    • Exact, le FN a decidé de longue date de devenir un parti marxiste anti patriote, baisant les pieds de nos agresseurs ethniques. Le vote a ete la consequence de la lacheté des dirigeants du FN.
      Trop tard desormais pour que le FN tienne un discours patriote, fort, et etniquement en accord avec le peuple FDS qu’il est censé representer…. Un revirement du FN vers des discours forts avec lepen et ses lascars a la tete ne sera qu’une manipulation honteuse qui trompera encore les electeurs frontistes… Et a partir des elections legislatives, m’est avis que les fedes vont avoir une hemorragie terrible…

  24. Merci à vous de soutenir Marine le Pen et de reconnaître son immense mérite pour avoir combattu jusqu’à la dernière minute face aux hordes haineuses, rompues à l’art de mentir et de tricher. A vue humaine, tout est verrouillé ; il n’est qu’à voir le message mondialiste distillé à la télé, au cinéma et jusque dans la publicité à longueur de temps pour un public qui est maintenant totalement acquis à cette cause. Pour Emmanuel Macron la tâche était donc nettement moins difficile, il appartient à la catégorie des hommes qui s’active pour amener la révolution permanente à son niveau supérieur, quitte à mentir pour imposer ses vues. Marine le Pen renierait ses valeurs si elle utilisait les mêmes armes. Il est bien triste de voir ses alliés d’hier lui cracher à la face aujourd’hui. ..

    • Ceux qui dénigrent Marine et disent qu’elle est responsable de l’échec sont ceux qui ont hésité. Ont mal vote et commencent à avoir peur.
      Et c’est courant de jeter sur autrui la responsabilité d’un désastre qui s’annonce.

      • Tu rigoles mon gogole… On peut voter FN et avoir encore son esprit critique, je veaute FN depuis que j’ai l’age de veauter… Ca ne m’empeche pas de dire que le FN est devenu une sombre soupe marxiste leche babouche. Mais ma voix n’ira pas a LR ou PS. Le desastre des elections presidentielles n’est pas le fait des electeurs, mais d’une ligne politique scandaleuse imposee par les ayatollahs islamo-marxistes qui dirigent le FN. Marion est majoritaire, mais tenue a l’ecart, elle a choisie avec honneur et raison de quitter le parti. Bravo a elle, et elle ne sera pas la derniere.

    • Non, totalement à coté de la plaque. C’est l’analyse de Jean-Yves Le Gallou qui est la bonne. 35% alors qu’on aurait facilement pu faire 45% ou plus, ça s’appelle du sabotage. Ou du sabordage, comme on veut. Je n’ajouterai qu’une chose à l’analyse magistrale de Le Gallou: le départ (ou l’effacement) de MLP avec son Philippot est une urgence VITALE pour la préparation de 2022

      • ah, bon, et vous apportez quels arguments à votre affirmation stupidement péremptoire?

      • lol, parce que 45% ça n’aurait pas été un échec ? Vous l’auriez critiquée de la même façon !!!

        • PARLER VRAI , exactement…A 45 % Marine aurait eu droit à des « si près du but, mais il lui a manquée..;et patati et patata..; », avec tous nos ennemis qui ruissellent de partout ??

  25. Entièrement d’accord avec votre analyse.
    J’entends ici ou là des gens qui n’ont de cesse de dire que tout est fichu, qu’il faut s’éloigner du FN (ou du futur parti FN), mais alors que de temps perdu à rassembler 11 millions de personnes !
    Ces « déserteurs » n’ont pas compris que pour modifier la donne en France il faut être uni et que le système politique est fait de telle manière qu’il élimine tout petit parti ou tendance.
    Réformer ne serait-ce déjà que le système de scrutin uninominal, instaurer le référendum d’initiative populaire, voilà qui permettrait alors un commencement de vraie démocratie et le fameux « plafond de verre » dont se glosent les adversaires déchaînés à MLP s’effondrerait.

    • Il ne faut pas s’éloigner du FN, il faut l’assainir, pour qu’il continue à attirer. Et envisager en urgence une union des droites que la ligne collectiviste du repoussoir Philippot rend impossible

      • vous pourrez changer l’étiquette, édulcorer, diluer,rien n’y fera : même si un nouveau parti patriote se créait avec, un leader carismatique, l’alibi fasciste reviendrat au galop puisque le patriotisme d’aujourd’hui est devenu dans les esprits le fascisme d’hier, pour un mondialiste un patriote est un fascho à l’esprit étriqué qui ne raisonne qu’en km2 alors que l’univers nous attend! eh oui pas besoin d’alcool ou de drogue pour être con,car maintenant il y a macron!

        • Keltoy : Je serais tenté de dire que vous avez malheureusement raison.
          Nos jeunes sont embrigadés culturellement dans les écoles et les lycées ; je lisais avec tristesse un article intitulé : « ma fille de 6 ans a déjà peur de Marine Le Pen »
          A 15 ou 16 ans, on a pour idole le CHE combattant les infâmes fascistes ; c’est à dire MLP puisque le prof l’a dit (ou subtilement insinué) !
          A 25 ans les esprits évoluent mais… pas toujours.
          A 65 ans, on veut préserver ses acquis mais… pas toujours.
          J’espère cependant que l’avenir prouvera le contraire…

Les commentaires sont fermés.