1

Présidentielle : 80 millions de voix pour Trump contre 66 pour Biden !

https://static.latribune.fr/1542969/biden-trump.jpg

Il semblait étonnant que plus personne ne parle des fraudes massives qui ont faussé l’élection présidentielle américaine et privé Donald Trump de son écrasante victoire.

Il semblait étonnant que le peuple américain se soit résigné, convaincu que finalement, Biden avait peut-être gagné.

En fait, il n’en est rien et les enquêtes se poursuivent, même si les médias se gardent bien d’en parler. Une partie de l’Amérique refuse d’accepter la fraude en silence.

https://www.francesoir.fr/politique-monde/elections-americaines-les-revelations-de-mike-lindell

Certes, Biden ne rendra pas son tablier et Trump ne reviendra pas aux affaires, mais l’important, c’est que la vérité éclate au grand jour et que le monde entier sache que les Démocrates ont triché.

Vérité et justice, tels sont les deux piliers de la démocratie que veulent rétablir quelques patriotes qui dénoncent l’élection d’un Président fantoche.

Vote par correspondance et machines à voter ont été les sources essentielles des fraudes. Des experts en cyberattaques, des informaticiens et des statisticiens ont poursuivi l’analyse scientifique des machines à voter mais sans que le public en soit informé. L’omerta est totale.

Parmi les Américains qui refusent de capituler devant les tricheurs qui veulent tuer la démocratie, un physicien a réuni une équipe de scientifiques volontaires pour analyser les résultats des élections. Le verdict est sans appel : Trump avait largement gagné.

41 plaintes sont en cours d’examen par les juges.

Un avocat du Colorado, après les déboires de Lin Wood, de Sydney Powell et de Rudy Giuliani, a pris la voie d’une class action, un recours collectif avec six autres confrères. Tout électeur peut s’associer à la plainte. Cette class action a été déposée le 21 décembre 2020. 160 millions d’électeurs sont concernés.

Manipulations des machines Dominion, bulletins truqués, votes multiples sous la même identité sont au menu des limiers.

En Géorgie, chaque vote pour Biden était majoré de 13 % et chaque vote pour Trump était minoré d’autant. Un facteur de 1,3 contre 0,87 !! On est bien loin de la règle démocratique élémentaire : un citoyen = une voix.

Menacés, diabolisés et traînés dans la boue par la presse, les justiciers tiennent tête au système.

Dans un documentaire intitulé « La preuve absolue » diffusé début février, Mike Lindell démontre que les machines de vote sont connectées à internet, envoient et reçoivent des données en temps réel. Les votes électroniques ont donc bien été manipulés via des serveurs à distance. Le 3 novembre 2020, les hackers n’ont pas chômé !

Et 67 % de ces intrusions proviennent d’ordinateurs situés en Chine. 115 millions de personnes ont déjà visionné « La preuve absolue » et les 3/4 des Américains sont aujourd’hui convaincus que l’élection a été volée.

Dans l’Ohio, État où Trump a gagné avec 7 points d’avance, l’analyse a montré qu’il avait en fait gagné avec 14 points d’avance.

Trump a gagné les États clés et remporté l’élection haut la main, avec 80 millions de voix contre 66 pour Biden.

La plupart des décideurs politiques dans le monde savent très bien que les élections de novembre 2020 ont été volées. Mais l’omerta reste totale.

Trump a été la victime d’une formidable machination, comme nous l’avons souvent écrit sur RL.

Il n’y aura pas de renversement du scrutin, évidemment, mais au moins ces enquêtes auront ouvert les yeux à une majorité d’Américains qui sont aujourd’hui convaincus de la réalité de la fraude.

C’est essentiel. Et espérons que chez nous le vote par correspondance et les machines à voter ne viendront jamais tuer la démocratie comme en Amérique.

Jacques Guillemain