Présidentielle : les Ciottistes se rebiffent !

Pour eux, la présidente de la région Île-de-France a perdu sa droite.

Sur Atlantico, il y  a un excellent article titré « Valérie Pécresse, l’heure du doute ». À l’heure qu’il est, le doute n’est plus permis. La barque de la candidate LR offre de plus en plus de ressemblances avec un canot de sauvetage.

Ainsi Gilles Platret, un des numéros deux du parti, envisage de la quitter pour rejoindre Éric Zemmour. Il reproche à Pécresse ses atermoiements concernant l’islamisme.

Un exemple : elle a dans son équipe Patrick Karam. De lui on sait, bien qu’il s’en défende, qu’il est comme une pièce de monnaie : côté face anti-islamiste, cote pile pro-islamiste.

Avant Platret, Guillaume Peltier a suivi la même trajectoire en ralliant lui aussi Zemmour. Si ces transfuges ne sont pas allés chez Marine Le Pen, c’est qu’ils la trouvent trop molle. Et pensent, à raison, que dans une joute avec Emmanuel Macron, elle s’effondrerait.

Nous ne voulons pas nous appesantir sur la question de savoir si Valérie Pécresse fait ou non une bonne campagne : l’article cité plus haut répond clairement à cette question.

Le vrai problème est que la candidate LR n’a plus – par aveuglement, par conviction ? – voulu prendre en compte la droitisation de l’électorat français. Droitisation particulièrement nourrie chez les sympathisants LR. Valérie Pécresse a eu tort d’oublier que c’est Éric Ciotti qui est arrivé en tête du premier tour de la primaire républicaine.

Du côté de chez Marine Le Pen, ça ne va pas mieux. Après Collard et d’autres, c’est Nicolas Bay qui a mis un pied dehors avant de rejoindre officiellement Zemmour. Le coup de grâce sera donné par Marion Maréchal qui ne tardera pas beaucoup avant de déclarer sa flamme au polémiste. Valérie Pécresse et Marine Le Pen feraient bien de se rencontrer. Entre centristes, elles ont beaucoup de choses à se dire…

Benoit Rayski

image_pdfimage_print
21

10 Commentaires

  1. A vouloir jouer les vamps avec ses yeux de merlan et son sourire faux, elle ressemble au serpent d’Eve pour la pomme. Je la vois très bien comme premier ministre de macron. Et je souhaite que Ciotti se secoue de l’hypnose qu’il subit pour rejoindre avec ses troupes EZ.

  2. le petit passe-partout EST COCU ! EST CE QUE CA LUI FAIT DU BIEN ? on sait pas et il sait pas non plus . il est pas sur ; il est plus sur …depuis que lagarde -non pas lagardere – a rejoint la baronne de rien du tout ! en fait elle attend une PIACE ; UNE PIACE on vous dit ! une PIACE qui lui rapporte plus que les actions de ALSTOM qu elle a revendu avec son JEROME -dit le roi des eoliennes ! la cocotte va faire 9% mais ca ouvrira d autres perspectives et le PEUPLE glaireux , elle s en fout comme de son premier PROUT !

  3. A vouloir jouer les vamps avec ses yeux de merlan et son sourire faux, elle hypnotise. Je la vois très bien comme premier ministre de macron. Et je souhaite que Ciotti se secoue de l’hypnose qu’il subit pour rejoindre avec ses troupes EZ.

  4. pauvre ciotti qui va devoir avaler des tas de couleuvres mais SURTOUT voir ses idées mises au placard

  5. Si Ciotti reste avec Pecresse, qu’il y reste…Mais il n’aurait jamais du parler de son penchant vers Zemmour…Ceci ne fera jamais dévier Pecresse qui, une fois au pouvoir, se conduirait d’une façon pire celle de Macron..

  6. Ne rêvez pas sur Ciotti, si la traitresse n’est pas au second tour, il appellera à voter pour le µcron.

  7. Allez coller des affiches pour votre Zorro au lieu de patauger car il en a bien besoin le vengeur masqué !

  8. C’est surtout MLP qui devrait rencontrer EZ, ou plutôt se désister en sa faveur, quitte à occuper un poste important au sein de Reconquête (future ministre de la justice par ex.). Elle perdra au 2nd tour si d’aventure elle passait le 1er tour, que ce soit face à Macron ou face à Pécresse. 2017 est là pour nous le rappeler, et chat échaudé craint l’eau froide.
    Les ciottistes ont eux aussi beaucoup plus leur place du côté de Zemmour que du côté de la fadasse blondasse.

Les commentaires sont fermés.