Présidentielles 2022 : le piège tendu aux patriotes

Deux seules thèses vont s’imposer dans le débat.

Celle qui affirme que la Covid-19 va décimer la France, à moins que le vaccin pour tous soit obligatoire et fermement imposé.

L’autre thèse affirmant, d’une part, que la Covid-19 n’est pas une maladie dont la dangerosité nécessite un vaccin et, d’autre part,  que les vaccins administrés sont très dangereux.

L’argument Reductio ad Hitlerum s’imposant, on risque d’assister à un débat d’entre-deux tours se résumant à deux déclarations :

Candidat numéro 1 : Votez pour mon moi, sinon, mon adversaire, qui par stupidité ou perversité est contre le vaccin pour tous obligatoire, conduirait, si par malheur il était élu, la France à la mort.

Candidat numéro 2 :  Votez pour moi, sinon mon adversaire, qui par stupidité ou perversité, est pour le vaccin obligatoire pour tous, conduirait, si par malheur il était élu, la France à la mort.

D’autres candidats potentiels qui tenteraient d’apporter de la nuance, se trouveraient empêtrés dans des débats scientifiques, dans lesquels eux-mêmes et l’immense majorité des électeurs se noieraient, étant donné que ni le mot « vérité »    ni le terme «certitude » ne font  partie du vocabulaire de la démarche scientifique.

Dans la presse, sur les plateaux télévisés, You Tube et les réseaux sociaux, entre amis, au sein des familles, à l’intérieur du camp patriotique, on débat déjà sur des sujets philosophiques comme « la liberté ou la responsabilité collective »,  « l’état ou l’individu ». «la prise de risque ou le principe de précaution »,  « le progrès technique  ou la tradition », « la vie et la mort »…..

On se croirait à Constantinople, au XVe siècle, où, bien à l’abri dans leur forteresse imprenable, les esprits les plus brillants discutaient du sexe des anges, pendant que le Turc fourbissait le canon monstrueux qui allait les pulvériser.

Philippe Grimberg

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. On y verra plus clair dans 6 mois, quand le gouvernement exigera une nouvelle dose ou n’osera pas l’exiger.

    J’ai entendu un médecin sur France 2 (chaine de propagande officielle ou Pyongyang TV) : 1 garçon sur 15 000 fait une myocardite suite à l’injection (les garçons plus que les filles, chez elles c’est 1 sur 100 000).

    Ces chiffres élevés sont indignes, ils devraient dissuader les français de tenter une troisième dose et le rappel tous les 6 mois.
    J’attends mieux de l’humanité que ces vaccins élaborés par des cancres.

  2. Je préfère un débat caricatural à un débat où les frontières du discours sont floues, on croit voter blanc et on vote noir. Si ce candidat numéro 2 existait ce serait déjà un miracle.

  3. Il n’y aura aucun débat pour la présidentielle, ils ont tout prévu, ils vont nous voler l’élection comme ils volent le reste, à la mode américaine, grossièrement tant pis.

  4. Seule la dernière phrase est pertinente, m Grimberg!
    La marotte-Macron, agitée par les mains expertes des mondialistes US et cornaquée par MacKinsey et autres conseillers en « com » US n’a cessé de provoquer, pour faire diversion, pour détourner l’attention du franchouillard vers le futile.
    Les mains libres pour détruire la France en lousdé!
    La pandémie échappée du labo « sécurisé » de Wuhan est venue à point nommé pour la macronie mondialiste. Elle lui facilite son travail de destruction, mais la gabegie insensée de la « gestion » de la crise montre aussi les carences dramatiques du personnage.
    Si les prochains candidats de 2022 tiennent les deux discours que vous leur prêtez, ce seront des Macronistes! Rien d’autre que des communautaristes multiculturels!
    Cinq ans pouvoir LSBTIQ, ça suffit!

  5. L’abolition du passe sanitaire est urgente, car ce passe doit disparaître avant les élections présidentielles 2022… les nombreux anti-pass sont contre Macron, mais ne pourrons pas voter contre lui, car le pass sera obligatoire pour venir voter, faute de quoi, cela fera autant de voix  » contre  » qui ne pourrons se manifester…Macron va jubiler de ces abstentions forcées contre lui..Il faudra donc venir nombreux, en force dans les bureaux de vote, pour pouvoir voter..sans passe….

  6. Faudrait d’abord définir le mot « patriote », quand j’entends ce mot dans la bouche de certains, ou sous leur plumes, je me dis, pourvu que je ne sois pas confondu avec eux…
    Il y a une donnée que personne ne semble prendre en compte, en tous les cas je ne l’ai jamais entendue vraiment évoquée, c’est combien de temps durera la crise sanitaire, faut-il compter en années, dizaine d’années, ad vitam aeternam ?
    Vous parlez des élections présidentielles ayant pour thème exclusif : vax versus novax, donc vous semblez admettre que l’an prochain, on ne sera pas encore sortis de l’auberge, alors jusqu’à quand ?

  7. D’accord avec vous. On discute du sexe des anges comme les byzantins le firent au XVeme siècle. On a vu où ça les a menés. Constantinople est perdue depuis 1453. Les gens descendent dans la rue pour le pass car ils n’ont pas le courage de descendre contre la vraie menace, l’islam politique grand gagnant du jour à Kaboul. On aurait voulu voir tous ces grands auto proclamés contre le « pass » réponde à l’appel de RL et d’autres contre l’islamisation…

  8. Et dire que si les traitements étaient autorisés et même encouragés, tout ça serait un non sujet. Peut-être même qu’avec des kits préventifs multithérapeutiques distribués aux familles, avec auto-test, oxymètre et thermomètre, et un cocktail contenant HCQ, érythromycine, héparine, ivermectine, colchicine, fluvoxamine, doccicycline et autre molécules efficaces surtout prises ensemble, le covid aurait déjà entièrement disparu de la planète, voire même éventuellement d’autres virus avec.

    • Si un traitement médicamenteux existait, tous les pays pauvres ou non l’utiliseraient…

  9. Je suis loin d’être épidémiologiste émérite comme le squatteur de l’Elysée mais on vaccine pour prévenir une épidémie ou une pandémie. On ne « vaccine » pas pendant la pandémie. On vaccine avec un vaccin qu’on met des années à mettre au point. Et en attendant le vaccin (pas la daube qu’on nous propose depuis un peu plus d’un an) on soigne les malades. On ne laisse pas leur cas empirer en leur autorisant seulement le paracétamol comme traitement.
    On sait tous qu’on est dirigé par une patte d’anguille. Conclusion; à la rentée, re-confinement pour éviter la contestation de la rue et peut-être abandon du pass pour faire baisser la pression.
    Bon courage à tous ceux qui ne sont pas déplacés pour voter et qui ont, ainsi, indirectement voté pour l’usurpateur.

    • AH OUI vous avez raison!
      je me souviens de lire sur le site du FN RN à la suite du débat raté de MARINE LE PEN le 3 avril 2017 qu’ils avaient décidé de voter blanc au 2ème tour
      et pareil donc pour les législatives!!!???
      cette attitude ils la paient de leur santé, liberté et probablement de la santé de leurs enfants
      même s’ils furent sympathisant FN RN?
      quant à ceux qui ont voté macron : qu’ils crèvent des effets secondaires des vaccins à court, moyen ou long terme
      et leurs gosses avec!

  10. La politique est un théâtre. Le public applaudit le comédien qui lui plaît sur le moment.
    Ce théâtre n’est qu’une mascarade et les comédiens ne sont que des…. comédiens.

    Quant au public, du moment qu’il a des bonbons entre chaque acte……

  11. le fameux vaccin miracle que le monde entier attendait ne fait pas si recette que ca,en Israel parle d’une 3eme injections …..et ceux juste pour ce virus delta,car cet hiver ce sera un autre et aprés encore un autre,c’est le méme systéme que la grippe,donc ils vont nous emmerder chaque années avec ce covid,au lieu de le traiter et le considérer comme une grippe,ils en font tout un pataqués de ce virus alors qu’il y a beaucoups plus de décés a certaines maladies et cancer.Les politicards chiassards vont effectivement jouer avec ce covid pour gagner l’élection 2022 alors que le danger 1er et l’immigration et l’insécurité,le patriote qui nous représentera faudra pas qu’il se trompe de sujet !

  12. Encore parler pour ne rien dire. Vous croyez qu’il y aura des élections l’an prochain??

    • vous avez raison, je me pose la question aussi
      j’avais commencé à m’interroger si les non vaccinés seraient autorisé à pénétrer dans les salles de bureaux de vote
      quoique dans les grandes surfaces, et magasin alimentaires c’est autorisé, donc!!!
      mais oui Tyler que va faire macron?
      j’ai lu que l’entreprise qui avait en charge la distribution des professions de foi avait perdu le contrat
      donc à priori la présidentielle aura bien lieu
      mais? que prévois macron?

      • le but recherché par ce macron et sa clique est de vouloir mettre en place le vote par correspondance et a nsi ils pourront magouiller et fausser les résultat, comme biden l’a fait

      • à laurent k. : Le plus simple serait de reporter les élections à 2023 : les survivants des coronavirus ET des vaccins y verraient plus clair .

    • Oui par électronique pour permettre au gouvernement de truquer les résultats comme aux états unis, avec un peu de chance ils donneront même le résultat avant l’élection.

Les commentaires sont fermés.