Présidentielles : cerné par les affaires, Macron jette enfin l’éponge !

Beaucoup annonçaient de grosses surprises pour cette élection hors normes, suite à l’arrivée en fanfare d’Eric Zemmour dans la mêlée, mais voir Macron déclarer forfait a de quoi en sidérer plus d’un. C’est tout simplement inespéré.

Il est clair que cet Etat mafieux qui se complait dans les pires machinations depuis cinq ans, a atteint les limites du supportable. Bien que soutenu par les médias et honteusement protégé par les juges, Emmanuel Macron a finalement compris que sa situation n’était plus tenable et que, même en cas de réélection, celle-ci aurait un relent d’illégitimité fort préjudiciable.

Quand 84 % des électeurs ne souhaitent pas la réélection du chef de l’Etat, difficile de forcer l’opinion. Par ailleurs, Brigitte Macron n’a jamais été très partante pour un deuxième mandat. Le 24 avril, elle aura fêté ses 69 ans depuis peu. On comprend donc sa réticence, car après 70 ans les années comptent double. La voici soulagée, finies les contraintes et les obligations qui incombent à la Première Dame. Acculé, son président de mari a capitulé.

Depuis l’affaire Benalla jusqu’à l’affaire McKinsey, on ne compte plus les embrouilles qui ont entaché ce quinquennat, véritable contre-modèle d’éthique politique et de transparence.

On nous avait promis une République exemplaire, nous avons eu un Système opaque et sulfureux.

Cette décision arrive bien tardivement et va affoler les états-majors politiques, car à 10 jours du scrutin toutes les cartes sont rebattues. Il est clair que les sondeurs vont avoir bien du mal à cerner les intentions de l’électorat, lui-même désemparé.

Chaque candidat s’interroge. Où vont donc aller les 28 % d’intentions de vote de l’ex-candidat Macron ? Mystère. Toutes les options sont sur la table et les centaines de sondages déjà parus sont à jeter. On repart à zéro à 10 jours de l’élection, du jamais vu.

Mais Macron pouvait-il tenir indéfiniment alors que l’étau se resserre ?

On a eu d’abord l’affaire Benalla, qui avait révélé le côté mafieux du pouvoir élyséen

On a eu ensuite le dépeçage d’Alstom, un scandale d’Etat révélant les agissements assez troubles de l’ex-ministre de l’économie.

https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/alstom/video-affaires-sensibles-quand-le-scandale-alstom-eclate-le-23-avril-2014_4813755.html

On a eu l’affaire Kohler, second de l’Elysée, révélée par Médiapart

https://www.mediapart.fr/journal/economie/dossier/l-affaire-kohler

On a eu les soupçons de financement de la campagne Macron de 2017 par les oligarques algériens

https://ripostelaique.com/2017-lalgerie-a-t-elle-paye-macron-en-echange-du-crime-contre-lhumanite.html

On a eu l’affaire Mc Kinsey, qui prend de l’ampleur de jour en jour

https://francais.rt.com/france/97473-macrongate-republique-bananiere-opposition-monte-creneau-affaire-mckinsey

On a eu la déclaration de patrimoine bidon de Macron, dont la fortune s’élève à 500 000 euros, alors qu’il a perçu des millions chez Rothschild et vit aux frais du contribuable à l’Elysée

https://www.franceinter.fr/politique/une-hypothese-des-questions-peu-de-reponses-off-investigation-se-penche-sur-le-patrimoine-de-macron

Les millions perçus chez Rothschild, les revenus conséquents à Matignon puis à l’Elysée, de tout cela il reste à peine de quoi se payer un petit studio à Paris. Et comme Macron conçoit le pouvoir comme le concevait le Roi Soleil, il ne rend de comptes à personne, pour la simple raison que personne n’ose lui en demander. Il est craint encore plus que Poutine.

Et que dire des insultes envers la France et le peuple gaulois depuis des années ? Que dire du bilan calamiteux de ce quinquennat qui a ruiné la France au point de la déclasser du 5e au 7e rang mondial ?

Il n’y a rien de positif dans le quinquennat Macron. Chez lui, tout n’est que boniment, arrogance et paroles sans lendemain. Il n’a qu’une idée en tête, détruire la nation pour diluer la France dans le grand village planétaire, où les peuples et les cultures doivent se mélanger de gré ou de force, au nom de la mondialisation heureuse, la grande illusion de Macron et ses complices.

Voilà les amis les raisons majeures qui ont poussé notre président à jeter l’éponge. Soutenu à bouts de bras par la presse servile et protégé par des juges complices, il aura tenu dix fois plus longtemps que de raison.

François Fillon a été massacré politiquement pour trois costumes et des broutilles. Avec Macron, c’est la valse permanente des millions sur le dos du contribuable.

Il était donc grand temps que cette politique des Rapetou  prenne fin.

En conclusion, les amis, je dois malheureusement vous dire avec grand regret, que tout cela n’est qu’une fiction du 1er avril et que le fossoyeur de notre nation millénaire a bien l’intention de tout faire pour être réélu.

Il ne tient donc qu’à vous de lui faire barrage pour sauver notre pays du naufrage identitaire et civilisationnel.

Jacques Guillemain

poisson.jpg

image_pdfimage_print
25

15 Commentaires

  1. deux articles de TAQYIA LE 1ER AVRIL ? vous avez failli me faire mettre la champagne au frais ! on espere que ce n est que partie remise .mais comment pourrait on croire les medias qui cherchent a nous revendre un produit avarie ?comment pourrait on croire que celui qui ne peut sortir dans la rue tout seul se faire huer , insulter et baffer soit credite de 30% des intentions de vote ? il est vrai que les journaleux se font du souci pour leurs gamelles .et c est a juste titre car apres la VICTOIRE DES PATRIOTES , on saura les mettre au regime .pas de souci !

  2. T’inquiétè jaquouille
    la fiotte qui nous sert de dictateur va en avoir du pénal
    lorsqu’on aura activé le 10 avril le siège éjectable pour les ordures de son acabit

  3. Ce genre de poisson d avril tu peux te le garder  » J Y AI CRU BORDEL ». Si seulement c était vrai 😭😭😭 . Salutations 😉

    • poisson d’avril ou pas le macron est bien dans le caca depuis que l’affaire mckinsey est sortie et l’ont en parlera encore ,ce ,’est pas une blague.

  4. Je me suis fait avoir aussi bien que je trouvais étrange de ne pas en avoir entendu parler avant !!

  5. Ce n’est pas bien de nous donner de fausses joies même si on est un premier avril.
    Pourquoi cette fiction n’aurait elle pas lieu ?
    Le peuple crie son espoir d’être libéré de ces oligarchies prévaricatrices.
    Affaire à reporter au 10 avril…

  6. C’est pas un poisson d’avril, c’est de la cruauté!! 😉
    Bon sang j’y ai cru, et pourquoi pas?

  7. Monsieur Guillemain, j’aimerai connaitre les résultats du sondages suivant :
    Quel sentiment vous envahirait il si vous appreniez le décés de Macron par accident, cardiaque, d’avion ou excés de poudre blanche ?

    • En ce qui me concerne, je ferais la plus grande fiesta de mon existence (j’ai 70 ans). Je rêve…

  8. Excellent poisson d’avril ! J’avoue qu’en le lisant j’ai douté de votre raison. Par contre, quand vous dites que Macron croit dans la mondialisation heureuse, je vous trouve très naïf. Macron, fourvoyé par idéalisme, pfff !

  9. Trop bon, ce « poison » d’avril!
    N’arrête surtout pas!
    Et pardon pour ce tutoiement…Votons ZEMMOUR ou il ne nous restera qu’à « filet »…de poisson bien sûr!

Les commentaires sont fermés.