Présidentielles polonaises du 28 juin 2020 : ça promet au second tour !

Publié le 29 juin 2020 - par - 14 commentaires - 1 231 vues

Duda mène sa campagne présidentielle, Trzaskowski sa compagne présidentielle

Un premier tour sans surprises : un taux de participation élevé malgré la bestiole chinoise toujours active, une forte mobilisation émotionnelle et une hiérarchie des pourcentages passablement conforme aux sondages. Trzaskowski score mieux que prévu et explose les 30 %, pas mal pour cet outsider de dernière minute !

résultats élections pologne 1er tour élections

Données de la Commission électorale après 99,77 % des dépouillements : Duda 43,67 %, Trzaskowski 30,34 %, Holownia 13,85 %, Bosak 6,75 %.

Malgré sa victoire éclatante au premier tour, il ne sera pas particulièrement aisé pour Duda d’aller chercher le solde de plus de 6,33 % le dimanche 12 juillet. Si son électorat de province lui restera entièrement fidèle au second tour, il faudra aller puiser les voix manquantes ailleurs. Mais où ?

Troisième avec 13,85 % des voix, le chrétien sans parti Holownia déclare : « Je sais pour qui je ne voterai pas », une cinglante condamnation de la candidature de Duda. 80 % environ de ses électeurs voteront Trzasko, c’est vous dire à quel point l’animosité envers le PiS est forte.

La bataille devrait se jouer autour de l’électorat de Krzysztof Bosak, le candidat de la Confédération nationale-conservatrice, majoritairement catholique et moyennement eurosceptique. La majorité des experts prévoit le vote sanction de 60-70 % de ses électeurs au profit de Trzasko. Bosak a lui-même déclaré « qu’il n’indiquerait pas du doigt pour qui voter » mais n’importe quel quidam sait qu’il se la jouera Rafale.

Fait assez cocasse, certains Varsoviens partisans de Trzasko ne voteront pas pour lui, tout simplement pour le conserver au poste de maire de leur métropole. In-cre-di-bi-le !

Notons le couac socialiste : son candidat Robert Biedron est dans les choux de Bruxelles avec 2,21 % des voix.

Les Verts sont entièrement absents du suspense. En Pologne, on sait qu’avec eux le ciel sera bleu, l’herbe verte et l’avenir noir. Oh pardon, sombre.

La diaspora polonaise s’est également exprimée : Duda vainqueur aux USA, Trzaskowski largement gagnant en Grande-Bretagne qui héberge tout de même plus d’un million de Polonais.

Duda contre Trzaskowski, l’orbanisme contre l’urbanisme

Outre « la préservation des valeurs familiales », l’émission de bons touristiques suite au tsunami Covid-19 (Croatie-19 ?), Andrzej Duda promeut entre autres la mise en œuvre de gigantesques chantiers publics comme la construction d’un nouvel aéroport au sud-ouest de Varsovie ou le creusement d’un canal traversant la presqu’île de la Vistule, reliant ainsi directement le port d’Elblag à la Mer Baltique et évitant de la sorte la contrainte du détroit de Baltiïsk. Depuis les années 90, la Russie y interrompt épisodiquement la navigation. L’indépendance géostratégique totale vis-à-vis du Kremlin : une obsession polono-polonaise.

Zatoka Gdanska : baie de Gdansk
En orange : tracé direct Elblag-mer Baltique visant à éviter de passer par le détroit de Baltiysk.

Son adversaire Rafal Trzaskowski mise sur l’autogestion des pouvoirs publics des 16 voïvodies (provinces) et des 380 powiats (districts), mieux à même de décider de leurs besoins que le pouvoir central. En matière sociale, il propose une promotion de la gratuité des crèches et des maternelles et un financement des investissements écologiques.

Les enjeux du second tour sont évidents : soit le PiS de Duda conserve un pouvoir quasi sans partage jusqu’en 2023 à savoir jusqu’aux prochaines élections parlementaires, soit la nouvelle présidence libérale-conservatrice modère les relents rien moins qu’autoritaristes du Parti et tente non seulement de mettre un terme à la mise au pas de l’appareil judiciaire polonais mais aussi de retaper l’image de marque d’une Pologne considérée non sans raisons comme la plus mauvais élève du Club des Vingt-sept.

Pologne éthique : direction Budapest ou Bruxelles ?

On pourrait dire Dudapest ou Bruxellowski, tant la polarisation autour de cette question est devenue forte. Des familles entières sont clivées à ce sujet, allant même jusqu’à l’œil au beurre noir. Oh désolé, jusqu’au beurre.

Que le meilleur gagne et j’espère donner tort dans deux semaines à tous mes adversaires prétendant que Trzaskowski n’est qu’une Rafale de vent. Au contraire, c’est l’efficacité Dassault anthropomorphisée.

Richard Mil

Rafal Trzaskowski 28 juin 2020 : avanti avanti Polonia !

Andrzej Duda en campagne : tradition avant tout !

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
christohe leroux

Si Trzasko passe les technocrates non élus vont se frotter les mains! Migrants à gogo, mariage pour tous…… les polonais vont se mordre les doigts!

Richard

TVN organise un débat présidentiel le jeudi 2 juillet. Trzaskowski a immédiatement répondu favorablement. Duda ne s’est pas encore prononcé. Et je crains le pire pour ce dernier s’il accepte, tant Rafale le surclasse en fraicheur et élocution. Et puis, que ferait Duda sans son papa Kaczynski ?

gaulois en colère

(suite 2)

Allez les Polonais, vous y êtes presque. Longue vie à Duda et à la Pologne catholique, digne héritière de Jean III Sobieski, sans l’intervention duquel l’Europe serait maintenant sous domination mahométane.

Résistance !

Richard

Gaulois en colère, vous oubliez un peu vite que la christianisation de la Pologne fut particulièrement sanglante parce qu’il a fallu convaincre ces pauvres hères et serfs que la parole du Christ et du Dieu conquérant corrélé, « c’était tout de même autre chose que tous ces rites païens préhistoriques ». En réalité, la chrétienté fut importée en terres slaves polonaises pour des raisons purement géopolitiques. La Pologne n’a pas tant besoin de Bible dormitive que du renforcement de ses exceptionnelles facultés ingénieuriales et manufacturières. Et Dieu créa Trzaskowski. Un Slave en colère

Remplacer la Bible par le Coran et le communisme LGBT, c’est pas forcément une grande délivrance.

Richard Mil

Julien, un homme de votre érudition ne devrait pas user de l’oxymore communisme-LGBT. Ces deux termes s’excluent presque mécaniquement : le premier est une doctrine issue du socialisme, le second désigne des personnes non hétérosexuelles. De manière on ne peut plus puérile, le PiS a tenté en début de campagne présidentielle d’assimiler l’un à l’autre, ce qu’il paiera cher au décompte final. Je connais les Polonais, on ne peut pas leur faire gober n’importe quoi. Orban est cent fois plus malin que la clique PiS.

gaulois en colère

@ Richard le Slave. En Pologne, l’Église catholique et les Orthodoxes polonais constituent la force d’opposition principale au totalitarisme européiste et mondialistes tentaculaires, liberticide et génocidaire. Votre “athéisme militant” vous aveugle à un tel point que vous semblez incapable de comprendre les enjeux civilisationnels et le rôle pourtant crucial, fondamental joué par les forces catholiques et orthodoxes ainsi que les autres croyants polonais issus de la révolte protestante du XVI siècle. Vos affirmations de christianisation de la Pologne par la violence ainsi que votre défense sous-jacente de l’existence des pratiques païennes antérieures à la propagation de la foi chrétienne historique, constituent un anachronisme méthodologique et historique.

gaulois en colère

(suite)
…, erreur très couramment et facilement commise par nos contemporains. En acceptant librement le baptême chrétien, le prince Mieszko, en tant de souverain, fit du christianisme la religion de son royaume (“religion d’État”, à l’instar de Clovis et de son baptême en l’an 496). C’était la pratique, c’était la coutume, c’était la tradition. Elle vous déplaît foncièrement, vous l’athée militant, mais c’est un fait historique qui doit également fortement vous déplaire. Pour finir, vous vous dites athée et vous militez pour faire valoir le point de vue athée. Quelle démonstration/quelles preuves pourriez-vous, le cas échéant, me soumettre pour tenter de me convaincre de la véracité, au moins sur un plan logique, de votre athéisme ?

gaulois en colère

(suite)
de la résistance à l’occupation de l’UERSS, en un désert moral, spirituel, relativiste, consumériste et radicalement anthropocentrique. Trzaskowski, c’est le Hidalgo polonais de Varsovie et le candidat de Bruxelles-sur-Pravda, capitale de l’UERSS. Il n’y a strictement aucune hésitation à avoir quant au choix du candidat qui défendrait le plus efficacement les intérêts vitaux polonais et européens. Si Duda n’est pas réélu, c’est l’existence même du Groupe de Visegrad qui serait, à terme, remise en question. Cela signifierait que la pieuvre bruxelloise totalitaire crypto-communiste étendrait ses tentacules davantage vers l’Est européen.

gaulois en colère

Pour faire simple : Duda est le candidat de la Pologne fière de ses racines historiques catholiques et qui tient à ses valeurs familiales traditionnelles (mariage exclusivement hétérosexuel, adoption exclusivement par un couple hétérosexuel, interdiction de la PMA et de la GPA). C’est le candidat dont la Pologne a un besoin vital. Il en va de sa survie et de celle de l’Europe historique et du renforcement du camp de la résistance à l’UERSS du nazi mondialiste George Soros. Trzaskowski, c’est le candidat de Soros, de l’UERSS, de la finance internationale et de tous les criminels contre l’humanité dont la milice gaystapo LGBT. Trzaskowski, c’est le candidat des bobos-cocos-écolos eurolâtres et mondialistes dégénérés qui rêvent de transformer la Pologne, un des derniers bastions européens …

Jonathan Zaroff

On se demandait pourquoi il y avait régulièrement sur RL des articles sur Israël. Maintenant il y a en plus des articles sur la Pologne.

marcoterix

Ben oui c est pour nous montrer de façon intéressante que les Polonais, avant de se plaindre, vont voter. Eux au moins sauront pourquoi ils seront gouvernés par un Souverainiste ou par un Uetiste pro Bruxelles. Regarder ailleurs n’est jamais une mauvaise idée. On n’est pas ” chez Marcel ” ici que je sache, non ? Les articles sur Israël aussi sont intéressants. Savoir à l’avance ce que la promesse de cohabitation avec l’islam peut engendrer, c’est peut-être intéressant aussi, non ?

La_Soupape

Y’a donc de fortes chances que les votes de Holownia se reportent sur Trzaskowski et que du coup Duda soit pas réélu, mais en réalité, on sait pas très bien ce qui est bon ou non pour la Pologne.

Tu pourrais nous en dire plus boris ?

J’décooooooooooooooooooone !!!

Richard

La_Surpape, ce qui est bon pour la Pologne, c’est d’avoir un président ambassadeur des intérêts polonais et non un secrétaire des intérêts du Parti PiS représentant 35% environ de l’électorat aux législatives.

Boris ? Si Popov se mêle de l’avenir de la Popologne, j’irai passer mes vacances à Varsovitch où les LADA remplaceront LADAcia Duster, un chouette petit SUV low-cost certes mais plein de caractère. Après le départ des Soviets, Roumanie est devenue Roue•Manie. Tous les jeunes cavalent de Bucarest vers l’Ox pour rouler en BMW ! Ah, c’est beau la légende patriotique…

Lire Aussi