Prière musulmane diffusée par haut-parleurs dans la rue des Poissonniers

Publié le 26 juillet 2010 - par - 364 vues
Share

Nous avons à plusieurs reprises dénoncé le fait que, chaque vendredi, un véritable réseau de haut-parleurs est mis illégalement en place par les miliciens de la mosquée Polonceau tout le long de la rue du même nom et dans le bas de la rue des Poissonniers, haut-parleurs qui diffusent à fort volume la prière en arabe. (1)

Numérotés de 1 à 12, voici les emplacements des douze haut-parleurs qui déversent la prière en arabe dans deux rues du quartier Barbès, chaque vendredi. (Situation le 22 janvier 2010)

Nous avons même pu filmer l’installation illégale et la désinstallation de certains de ces haut-parleurs sur la voie publique. (2)

Nous avons par la suite informé nos lecteurs que, depuis avril 2010, l’occupation de la rue des Poissonniers s’est aggravée de façon catastrophique, les musulmans occupant à présent toute sa chaussée, et non ses seuls trottoirs comme cela était le cas auparavant. (3)

Eh bien, lorsque nous sommes passés dans la rue des Poissonniers, le vendredi 18 juin, nous avons constaté que le réseau de haut-parleurs mis en place par les miliciens de la mosquée Polonceau s’est agrandi, et couvre maintenant toute la portion de la rue des Poissonniers située entre le boulevard Barbès et la rue Myrha, soit plus de 150 mètres (alors qu’avant le mois d’avril il couvrait cette rue sur « seulement » 50 mètres). (4)

Nous présentons ci-dessous les photos de trois de ces nouveaux haut-parleurs illégaux installés dans la portion de la rue des Poissonniers située entre la rue Polonceau et la rue Myrha. (5)

Ce haut-parleur illégal est installé entre la rue Richomme et la rue Myrha.

Ce haut-parleur illégal est installé entre la rue Polonceau et la rue Richomme.

Ce haut-parleur illégal est installé à l’intersection de la rue Polonceau et de la rue des Poissonniers.

Voici donc un quartier entier de Paris soumis chaque vendredi à la diffusion d’une prière musulmane, comme en Arabie Saoudite ! Voici donc une zone de Paris dans laquelle il est impossible à tout habitant et à tout passant d’échapper au prêche d’un imam ! Voici donc une partie de Paris totalement conquise par les musulmans, qui y occupent non seulement l’espace physique par leurs tapis déroulés sur les trottoirs et la chaussée, mais aussi l’espace sonore, par la diffusion du prêche de leur imam !

Et voici une situation intolérable, qui s’aggrave au fil des semaines, à cause de l’effroyable incompétence du maire du 18e arrondissement, Daniel Vaillant, et du préfet de police de Paris, Michel Gaudin, et de leur scandaleuse collaboration avec les musulmans bloqueurs de rues !

Notes :

1) Voir nos deux articles :

– Dix haut-parleurs déversent la prière musulmane dans deux rues de Barbès

http://www.ripostelaique.com/Dix-haut-parleurs-deversent-la.html

– Les haut-parleurs illégaux de la mosquée Polonceau

http://www.ripostelaique.com/Les-haut-parleurs-illegaux-de-la.html

2) Islamisation de Barbès : Prière en arabe diffusée par haut-parleurs [1:33]

http://www.youtube.com/watch?v=0jl7FxF9aRA

3) Prières illégales : les musulmans ont totalement conquis la rue des Poissonniers ! (Vidéo)

http://www.ripostelaique.com/Prieres-illegales-les-musulmans.html

4) Pour avoir une meilleure compréhension géographique de la situation sur le terrain, on se reportera utilement à notre article suivant :

Cartographie détaillée des prières musulmanes illégales à Barbès

http://www.ripostelaique.com/Cartographie-detaillee-des-prieres.html

5) Rappelons que selon la Loi de 1905, article 27, deuxième alinéa, la diffusion de la prière musulmane par haut-parleurs placés sur la voie publique (ainsi que les cris de « Allah ou-akbar » lancés par mégaphone par un employé de la mosquée, depuis l’embrasure de l’entrée de la mosquée donnant sur la rue Polonceau) sont totalement illégaux, en l’absence d’une autorisation en bonne et due forme de la mairie du 18e arrondissement et de la Préfecture de police.

Maxime Lépante

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.