Prières musulmanes illégales : seule Marine Le Pen tient un discours laïque

Il y a longtemps qu’on n’avait pas eu le plaisir de lire Caroline Fourest. C’est chose faite depuis que notre détractrice préférée a commenté, dans Le Monde, les derniers événements qui ont secoué le microcosme médiatique, à savoir le scandaleux dérapage d’Élisabeth Badinter, encensant Marine Le Pen, suivi, heureusement, de son acte de contrition et sa confession recueillis par le père Askolovitch.
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/10/07/la-gauche-n-est-plus-laique_1583955_3232.html
Rassurée par le fait que tout soit rentré dans l’ordre, Caroline Fourest se met à se livrer à son exercice préféré : donner des bons points et des mauvais points à la gauche, et rien que des mauvais points à la droite et au Front national. Cela donne un article qui explique le plus sérieusement du monde que, lors de la primaire socialiste, la laïcité a été au cœur du débat ! Fallait oser. François Hollande, Martine Aubry, Manuel Valls se voient décerner un diplôme de laïcité, tandis que Jean-Luc Mélenchon se voit décerner un brevet de super-laïque ! Certes, il faut bien faire son métier de journaliste, et rappeler que Martine Aubry a pu faire quelques erreurs de jeunesse, à Lille, mais que le bon peuple se rassure, cela est à présent derrière nous ! La conclusion, martiale, s’imposait donc d’elle même :
La gauche a certainement des progrès à faire en matière de courage et de laïcité. Mais la droite, encore moins le FN, n’a guère de leçons à lui donner.
Impressionnés par un tel verdict, émanant d’une telle sommité, nous avons donc décidé de tenir à l’œil Marine Le Pen, et de guetter son moindre dérapage laïque !
Apprenant que la bougresse était invité par Éric Zemmour et Éric Naulleau, qui, n’officiant plus chez Ruquier, pouvaient donc à présent l’accueillir, nous avons durant la première moitié de l’émission, consacrée à la question laïque et aux prières musulmanes de la rue Myrha, tendu attentivement l’oreille. Naulleau, celui qui avait déjà osé reprocher à Robert Redeker d’insulter 1,5 milliard de musulmans, alluma – fort courtoisement, il faut le reconnaître – la présidente du Front national sur la question laïque, lui reprochant d’abord d’avoir critiqué les prières, et ensuite de critiquer la solution.
[dailymotion xljxux]
Puisque Badinter et Fourest se donnent le droit de décerner des diplômes de laïcité, pourquoi ne le ferions-nous pas ? Sur ce que nous avons entendu, nous donnons 10 sur 10 à Marine Le Pen, quand elle répond à Naulleau que les prières étaient un délit, et que la caserne-mosquée est une violation de la loi de 1905.
Évidemment, l’animateur ne peut s’empêcher de parler des Églises, ce qui permet à Marine Le Pen de lui faire un cours d’Histoire sur la loi de 1905, et de lui rappeler qu’à présent, les églises construites avant 1905 appartiennent à l’ État, et sont considérées comme monuments historiques, ce qui n’est pas le cas de celles construites après 1905. Là encore, 10 sur 10, même si Marine Le Pen aurait pu ajouter que Jack Lang avait contourné la loi de 1905 en faisant financer la cathédrale d’ Évry avec nos impôts… Et enfin, sur les baux emphytéotiques (même si Naulleau ne connait pas le terme, là encore, la présidente du Front National a la réponse laïque à la hauteur, estimant qu’ils constituent un financement déguisé des cultes.
Mais revenons donc à la solution de la caserne-mosquée, solution trouvée par Guéant pour mettre fin aux prières musulmanes.
A notre connaissance, seule Marine Le Pen et Riposte Laïque, notamment dans cette interview accordée ce jeudi au site « Préchi Précha » par Pierre Cassen, ont réagi ainsi.
Lien Préchi Précha
Les donneuses de diplômes laïques Fourest-Badinter n’ont fait aucun commentaire. N’en déplaise à Caroline Fourest, aucun des six candidats socialistes n’a eu un mot sur ce scandale, et pas davantage sur les propos hélas guère surprenants du maire socialiste du 18e arrondissement, Daniel Vaillant, qui affirmait qu’aucun électeur ne s’était plaint de ce phénomène qui ne durait qu’une heure par semaine. Aucune association laïque n’est intervenu, pas davantage un philosophe laïque, ou le Grand Orient de France ou autre organisation maçonnique ! Quitte à désespérer les groupies de Manuel Valls, certes, ce dernier a bien été le seul socialiste à défendre la crèche Baby Loup de Chanteloup-les-Vignes contre une salariée voilée, mais le même maire d’ Évry défend le financement public des mosquées… comme un certain Nicolas Sarkozy ! Enfin, force est de constater que le super-laïque de Caroline Fourest, Jean-Luc Mélenchon, qui n’a jamais bougé sur la rue Myrha, ne paraît heurté par le fait qu’il paie son local de campagne présidentiel, aux Lilas, 12 fois plus cher le mètre carré que les musulmans du 18e arrondissement parisien, comme nous le révèle l’historien Daniel Lefeuvre, sans que cela n’émeuve le président de Parti de gauche, et pas davantage son vaillant disciple parisien Corbière.
Par ailleurs, nous pourrions partager les propos de Caroline Fourest s’ils avaient été écrits il y a une dizaine d’années, quand le Front National nous gratifiait de messes en latin, lors de ses initiatives militantes, montrant une curieuse conception de la séparation du religieux et du politique, s’il avait dû arriver au pouvoir à cette époque. Mais, cherchant à épingler Marine Le Pen, nous avons donc retrouvé une vidéo de 18 minutes d’une conférence de presse du 29 septembre 2005 !
[dailymotion x9sqy]
Là encore, quitte à désespérer le professeur Fourest, nous n’avons aucun désaccord avec le contenu du discours de la présidente du Front national, et regrettons, comme le disait Élisabeth Badinter dans « Le Monde des religions », que personne d’autre dans la classe politique ne soit capable de tenir de tels propos.
Lucette Jeanpierre

image_pdfimage_print