Prise de Kiev: et après?

La surprise c’est bien la profondeur stratégique acquise très vite par l’armée russe commandée par Poutine allant très rapidement jusqu’à Kiev (sans réelle opposition l’armée régulière déposant les armes) tout en proposant une négociation au Président en place, mais refusée par Biden, parce que celui-ci veut que cela perdure pour les trois raisons déjà indiquées ailleurs: affaires intérieures (rapport Durham, élections mi-mandat) géo-stratégiques (extension de l’OTAN, affairisme gazier) géo-symboliques (volonté de la part de la Secte néo-nazie au pouvoir en Occident de briser  le pôle alternatif s’opposant en Russie au Trans/humanisme nomadisé et déterritorialisé).

Poutine (au-delà de ce que l’on pense de son autoritarisme contre les oligarques pro occidentaux) veut d’ailleurs “dénazifier” l’Ukraine, il le dit bien sûr au sens ancien du terme, mais néanmoins semble prendre au sérieux son aspect “néo” (depuis l’affrontement avec Obama concernant la propagande queer/LGBT lors des jeux d’hiver de Sotchi en 2014) au sens où l’on voit bien dans ce conflit qu’il s’agit bien plus que d’un affrontement géopolitique et affairiste…

Les pôles de conflictualité se sont d’ailleurs tendues immédiatement quasiment à l’identique des axes sanitaires et climatiques au sens où d’un côté le nouvel impérialisme scientiste hygiéniste affairiste tente d’imposer un universalisme de pacotille fait de contraintes progressives (climatiques) et de manipulations génétiques (Big Pharma) génitales (fluidité imposée des genres enseignée dès la maternelle) et mentales (multiculturalisme, manipulations psychologiques façon Milgram en pis) tandis que de l’autre côté des courants composites tentent de résister à cette invasion spirituelle et organiciste en luttant pour la préservation des libertés d’être et d’entreprendre dans le cadre de formes culturelles et politiques singulières.

Bien sûr dans cette crise géopolitique spécifique les lignes ne coïncident pas exactement puisque des régimes totalitaires comme l’Iran la Chine Cuba et le Venezuela penchent du côté russe, mais ils le font uniquement sur ce point précis visant à se heurter à l’extension de l’OTAN, pas sur celui plus fondamental du géosymbolique en ce sens où tous ces régimes sont d’accord avec les manipulations climatiques, génétiques, et l’emprise médicamenteuse sur les relations psychosomatiques entre corps et esprit (l’Iran se vantant de “vacciner” toute sa population contre C-19 négligeant toute alternative médicinale) mais il est vrai que concernant la manip génitale propre à la “fluidité des genres” les régimes maoïstes et khomeynistes n’ont pas franchi le pas.

En tout cas, cet affrontement montre bien une chose : si “l’enjeu du 21 ème siècle sera spirituel ou ne sera pas” cela signifie que la guerre spirituelle amorcée dans les années 60, approfondie depuis le 11 septembre, et aggravée tout aussi négativement avec les manipulations climatiques et sanitaires, cette guerre devient de plus en plus “totale” au sens de prendre une nouvelle ampleur qui touche tous les niveaux: politique, culturelle, territoriale, sanitaire, climatique en un mot : cosmologique.

Il s’agit donc bien d’une guerre civilisationnelle, entre ceux qui veulent supprimer le terme même de “civilisation” avec sa manière d’être au monde, Cosmos compris, au profit du “Trans” (du “Sans”: cent, sang…) et ceux qui veulent préserver la possibilité que plusieurs civilisations puissent non seulement exister mais “être” au sens de s’affirmer singulièrement sans cependant laisser la démesure tout emporter; du moins si l’on admet que les acquis civilisationnels des derniers siècles ont montré que les guerres d’exterminations n’amènent à rien d’autre qu’à une vérification darwinienne de la Sélection naturelle des plus “forts”: est-cela que “nous” voulons, nous héritiers du judéo-christianisme ? Alors que la “force” n’est pas seulement “puissance” de l’émancipation, mais aussi “affinement” ?… Telle est, aussi, la question. Semble-t-il…

Lucien Samir Oulahbib

image_pdfimage_print
6
1

11 Commentaires

  1. Poutine a dit que la génétique et l’IA seront les armes de puissance du XXIe siècle. Prométhée est le dieu de la civilisation occidentale, il a été adopté par la Chine aussi.
    Dans le darwinisme civilisationnel, l’UE au QI en chute libre, au naturalisme débilisant qui va de pair avec l’islamisme débilisant, sera éliminé, affiné à un Zimbabwe.

    • Qui peut remettre la vidéo vue trop vite le 25 fev au soir, sous un texte assez court, informant sur deux personnages: la femme adjointe (= haut placée) au secrétaire d’Etat américain, de l’administration biden à moscou en Oct 2021 face à Poutine, l’accusant ou le menaçant de sanctions économiques, lui ordonnant de démissionner ou de partir puis l’homme (théth..) à Maïdan et soutien de Zelinski, … etc.. .. – attisant la colère de P.

  2. Kiev ne tombera pas ( facilement).
    Ce sera un nouveau Sarajevo, un nouveau Vukovar.
    Poutine est tombé dans le piège américain. l’Ukraine sera un nouvel Afghanistan pour la Russie…

    • Tandis que clown Zelensky jappe comme un pinscher nain après un doberman, la plupart de ses ministres et des hauts hiérarques croient tellement à la victoire qu’ils ont pris la poudre d’escampette.

      • …depuis 2 ou 3 jours déjà, ils logent dans un hôtel en Pologne, partie polonaise située pas trop loin de la frontière, …

    • La seule raison pour laquelle Kiev n’est pas encore tombée, c’est que la Russie évite au maximum les pertes civiles, donc la progression est plus lente. Les Américains ont l’habitude du tapis de bombes …

  3. D’ accord avec Lucien : c’ est une guerre civilisationnelle…En dehors de l’ idéologie et des intérêts énergétiques et autres si on va jusqu’ au fond des choses c’ est spirituel , c’ est une façon d’ être au monde différente et aussi il y a une part ethnique même si c’ est un sujet tabou ….j’ ai vu quelque part que l’ oligarchie mondiale aurait aussi un PLAN ou le Monde serait géré par continents ….l’ Amerique du Nord et du sud formeraient qu’ un seul pays la Grande Amérique et l’ Europe serait annexée à la Russie formant l’ Eurasie

  4. Avec Samir, éternel Sabir !
    Eternelle confusion entre phrase et paragraphe…
    J’essaie de faire le… point !

  5. Oulahlibibi ! Whaouh ! Un grand connaisseur de l’Histoire ! Qu’il étudie un peu ce qui s’est passé dans la Baltique en 1855, pendant la Guerre de … Crimée. C’est la prise de Bomarsund, le bombardement de Sveaborg/Helsinki et la menace sur Kronstadt qui ont fait céder le Tzar !

  6. Dissonance cognitive : « Bien sûr dans cette crise géopolitique spécifique les lignes ne coïncident pas exactement puisque des régimes totalitaires comme l’Iran la Chine Cuba et le Venezuela penchent du côté russe, mais… »

  7. C’est une guerre de civilisation , oui , et nous sommes pas seulement les héritiers du judéo-christianisme, mais aussi et surtout des gréco-romains ; et ceux que l’on trouve en face de nous , ce sont les anglo-saxons protestants, les multiculturalistes , les champions de la décadence et de la dégénérescence.

Les commentaires sont fermés.