Prison avec sursis pour Christine Tasin : dernier avertissement !

Publié le 4 février 2020 - par - 15 commentaires - 925 vues

Commenter un fait de société peut coûter cher ! En expliquant que l’on pouvait comprendre comment la multiplication des attentats islamistes pouvait conduire des gens à « péter les plombs » et à commettre des attentats en retour, Christine Tasin s’est vue condamnée à de la prison, par la dixième chambre correctionnelle du tribunal de Paris.

         

Le délibéré est tombé ce mardi 4 février 2020 : Christine Tasin est reconnue coupable d’apologie du terrorisme et condamnée à quatre mois de prison avec sursis. L’avertissement solennel qui lui était destiné n’a pu être lu, compte tenu de l’absence de l’intéressée. Le tribunal a ajouté « avoir tenu compte du fait que l’article était resté très peu de temps sur le site internet ». Sous-entendu, la sentence aurait pu être plus sévère ! Rappelons que le procureur de la république avait demandé six mois de prison dont deux avec sursis, soit quatre mois fermes ! Petite consolation : le CCIF, partie civile, a été débouté de sa demande en dommages et intérêts et aucune amende n’a été prononcée.

L’audience avait marqué les esprits et plus particulièrement le réquisitoire très virulent du procureur de la République, aux ordres de Belloubet. Il ne s’était pas gêné pour caricaturer de manière outrancière les propos de Christine Tasin, l’accusant d’avoir fait l’éloge de l’attentat commis par Darren Osborne devant la mosquée londonienne de Finsbury Park, dans la nuit du 18-19 juin 2017.

Sauf que pour son avocat, maître Pichon, la qualification juridique des faits est abusive. « Comprendre » un acte terroriste ne signifie pas l’approuver : la France a déjà été condamnée à deux reprises par la Cour européenne des droits de l’homme pour avoir procédé à ce genre de raccourcis juridiques. Par contre il n’aura pas échappé à nos lecteurs « qu’inciter à tuer des bébés blancs » ne relève pas, pour les juges, de l’apologie du terrorisme, ni même de l’incitation au meurtre ! Les rappeurs bénéficieraient-ils d’une immunité judiciaire ?

https://ripostelaique.com/madame-tasin-ne-semble-pas-comprendre-il-faut-donc-la-mettre-en-prison.html#wc-comment-header

Après la politique pénale mise en place sous la présidence Hollande, et théorisée par Gilles Clavreul, le préfet sans portefeuille qui avait déclaré : « il faut frapper les leaders d’opinion de la toile au portefeuille », on monte d’un cran, avec des peines de prison de plus en plus fréquentes pour sanctionner des délits d’opinion. On vient de l’observer avec la condamnation de Renaud Camus à deux mois de prison avec sursis (suite à la demande du parquet) et 3 000 € d’amende pour avoir osé dire « qu’il préférait la guerre à la soumission ». À quand la mise en place de tribunaux d’exception pour museler les adversaires politiques ? Sommes-nous revenus « aux heures les plus sombres de notre histoire », à l’époque où la justice de Vichy condamnait à mort le général de Gaule pour apologie du terrorisme ?

         

https://ripostelaique.com/clavreul-nos-lois-antiracistes-sont-les-plus-repressives-du-monde-mais-cest-pas-assez.html

https://ripostelaique.com/renaud-camus-condamne-ses-juges-preferent-la-soumission-a-la-guerre.html

L’islam semble bénéficier de protections en haut lieu, comme aucune autre religion n’en connaît dans ce pays. Des églises sont saccagées dans l’indifférence générale, la police se permet d’entrer dans une église pour arrêter des Gilets jaunes, mais quand on monte sur le toit d’une mosquée en travaux, le couperet tombe !

https://www.lyoncapitale.fr/politique/Les-Identitaires-condamnes-pour-l-occupation-d-une-mosquee-a-Poitiers/

Les bien-pensants qui hier revendiquaient haut et fort le droit de critiquer les religions (« je suis Charlie ! ») sont devenus aujourd’hui les partisans de l’instauration d’un délit de blasphème. À commencer par la ministre de la Justice, qui dans l’affaire Mila, a déclaré : «  l’insulte à la religion est une atteinte à la liberté de conscience, c’est grave ! ». Ou encore Ségolène Royal qui charge Mila, en l’accusant d’avoir « manqué de respect ».

Quand Christine Tasin scande « Islam assassin » lors du rassemblement du Trocadéro, pour protester contre le meurtre de deux policiers de Magnanville le 13 juin 2016, commis au nom de l’État islamique, on l’accuse de s’en prendre à l’ensemble des musulmans, alors qu’elle ne faisait que s’attaquer à une religion. Et à nouveau dans ce procès, le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) lui a reproché à l’audience des « intentions islamophobes ».

On comprend que ce pouvoir aux abois ne sache plus comment contrer la menace islamique. Alors, la peur de l’ennemi aboutit à développer une forme de complaisance à l’égard de l’islam, présenté comme une « religion comme les autres ». Partant de là, toute critique est bannie. C’est dans cette logique qu’il faut absolument faire taire Mme Tasin. Une sorte de « raison d’État » invite donc les tribunaux à faire preuve de la plus grande sévérité à l’égard de ceux qui critiquerait « la religion d’amour et de paix », de peur que le vase déjà trop plein ne déborde…

Mais notre accusée ne l’entend pas de cette façon et considère ce jugement comme une demi-mesure. Soit je suis une terroriste, nous dit-elle, et dans ce cas, la sentence est ridicule, soit je ne le suis pas et dans ce cas, je devrais être acquittée.

Tout nous porte à croire que, pour cette raison, elle fera appel de son jugement.

Hector Poupon

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
jev

OUI! ISLAM ASSASSIN!!! Et si les juges sont suffisamment instruits, ils verront que je m’adresse à l’ISLAM! Et non pas à ceux qui le pratiquent!!! Donc, je m’adresse à cette PUTAIN de religion de MERDE!!! Qui devrait être interdite chez nous en FRANCE! Si d’autres pays l’acceptent bien leur fassent les addiths et sourates de cette RELIGION, religion qui d’après certains? Aurait été mise dans leur monde par un pédophile reconnu comme tel… Qu’ils y croient? Peu m’importe, mais je ne m’excuserai jamais d’avoir insulté cette religion cancérigène. Pour ne pas dire criminelle, qui pousse à ceux qui la pratiquent à tuer, égorger, et j’en passe. Que la justice et ceux qui la prononcent se mettent ENFIN à la page et cessent de harceler ceux qui la critiquent ou qui en ont subis les conséquences

François Desvignes

Trêve de bavardages, voici les sous titres :

“Bon, on est obligés de vous condamner pour notre carrière mais un oetit conseil : ne faites oas appel car cette condamnation théorique ne sera jamais applicable même en cas de résiliation ultérieure du sursis et parce que l’absence d’appel nous vaut une bonne notre à notre dossier d’avancement alors qu’un appel nous vaut un malus difficilement récupérable”

Moralité et Solution : faites un appel en NULLITE et en REFORMATION
Les deux.

Car les injustes sont cruels avec les faibles et veules avec les forts.

peplum

intentions “islamophobes” : intentions consécutives à la peur de l’islam : ça, c’est le lot des … musulmans, non, de tâcher de ne pas être punis pour …. : hypocrise, apostasie (de l’islam), etc. ; et attention, pas avec des peines non-musulmanes.

POLYEUCTE

Cette Condamnation ? La Damnation des Cons !
Rien à ajouter….

jev

C’est le même cas que pour Marine Le Pen… Christine n’a fait que dénoncer les crimes de ces barbares… Elle n’a donc pas fait aucune apologie, mais l’a dénoncé par des antonymes ce qui est donc contraire à l’apologie… Faites donc savoir à ces juges incapables et incultes qu’elle n’a fait que critiquer l’islam, ce qui est le contraire de l’apologie, où là, on glorifie l’islam… A bon entendeur… De tout coeur avec toi Christine…

Et que les juges, procureurs and so on, cessent de défendre l’indéfendable… L’islam!!!

PANDRE

Et pan; en taule Christine! Ca t’apprendra à écouter aux portes. Lamentable!

Arthur 68

Un scandale de plus pour une pseudo justice indigne de la France !

BERCY

Merci M. Poupon toujours aussi exhaustif dans vos comptes rendus. Oui nous avons de quoi avoir des craintes pour notre futur et notre Europe chrétienne.
Mais est-elle encore chrétienne ?

patphil

technique du fachisme mussolinien:
1) prévenir les opposants, les bastonner si nécessaire
2) les condamner à la prison
3) les suicider de deux balles dans la nuque :
donc christine il te reste une étape!

François BLANC

moins bien que ce brave oncle JO qui permettait de passer par l’étape de l’hôpital psychiatrique

Annie

Ce jugement est scandaleux , lorsque l’on voit le laxisme avec les racailles et les tueurs !!!!Nous sommes en dictature ,le macron le nie mais c’est un déni .

Esprit critique

Les circonstances ou Christine Tasin a parlé D’Islam assassin, pour dénoncer un double meurtre commis au nom de L’islam ne laisse pas le moindre doute.
En aucun cas ce n’est l’apologie du terrorisme. Pour moi les magistrats qui ont monté cette affaire son des abrutis illettrés ou des racailles aux services des criminels musulman. Les termes Islam assassin sont parfaitement approprié puisque les auteurs des attentats se réfèrent eux mêmes au Coran et a l’Islam.

cocoye

Non pas des abrutis, ils savent très bien ce qu’ils font!

Ami de la France

Pour avoir vécu longtemps sous dictature, j´ai appris à me taire ou à écrire juste à la limite de la loi. Quand un pays transforme les exceptions (nombreuses) à la liberté d´expression en délits, alors ce pays n´est pas une démocratie. En conséquence il faut s´adapter… ou prendre le chemin de l´exile.

patphil

ou bien utiliser l’ironie comme le fait dans sa vidéo quotidienne pierre cassen

Lire Aussi