Prison belge : des friandises pour le ramadan

Publié le 3 juin 2018 - par - 16 commentaires
Share

8 bénévoles travaillent à la prison des femmes de Bruxelles et distribuent livres, revues, cartes postales aux détenues, toujours avec une oreille attentive et des mouchoirs en papier à portée de la main. J’en fais partie depuis 9 ans. La bibliothèque renferme plusieurs centaines de livres offerts par des bénévoles. SAUF les corans. Ceux-là, neufs, sont offerts par la grande mosquée de Bruxelles, il y en a pour 600 €. Toute une étagère.

Imaginez mon malaise, chaque fois que des flamandes bondes pur-teint viennent me réclamer des corans en traduction…

Un soir, à la réunion trimestrielle, ORDRE DU JOUR : quelqu’un a déposé devant la porte une caisse de livres arabes. Que faire ? Je propose d’y mettre le feu sans attendre. Objection d’une bibliothécaire bien-pensante : alors, nous brûlons aussi les bibles… La présidente du groupe : on pourrait demander à une de mes amies, qui a fait les langues arabes, de les lire tous et de nous faire savoir s’ils sont dangereux (je pense qu’elle a mieux à faire de ses journées ?)… Je me fais huer…

Il y a 10 jours environ, je sors de la prison et tombe, dans l’entrée, sur trois fatmas chargées d’énormes sacs. La moitié du corridor était bouché par ces colis… Je ne suis pas du genre modéré, je m’exclame : c’est quoi, ce bazar ? (assez haut, j’aime que l’on m’entende).

L’une d’elles, la plus virulente : c’est pour nos sœurs qui « jeûnent ! » Ah bon ? C’est du jeûne, cela, des bonbons, des gâteaux, des biscuits, du chocolat, des sucreries et autres gaufres liégeoises ? A mon avis, le jeûne, c’est autre chose. Je l’ai pratiqué deux fois. Et perdu 8 kilos.

Je les voyais agressives, me suis hâtée de prendre deux photos avant de filer. Elles m’ont hurlé dessus.
Hier, je suis retournée pour rendre visite à une jeune détenue totalement seule, on me refuse l’entrée, en revanche, on me convoque à un entretien avec la directrice, qui me fait attendre plus d’une heure (elle aime marquer son autorité). Voilà. Mon comportement vis-à-vis de ces musulmanes est impardonnable, et je suis rayée (momentanément), car il s’agissait d’ »aumônières musulmanes » qui, de ce fait, sont irréprochables. (Probablement jamais entendu parler des imams et de leurs discours haineux). Elle me dit ne pas « comprendre » mon attitude (je vous dis qu’ici, à Bruxelles, les gens descendent dans la rue dès qu’un migrant se plaint de la nourriture ou du manque de qualité de son portable…). C’est un désastre…

(J‘ajoute que lorsque nous voulons apporter des revues, des livres ou des crayons de couleur il nous faut introduire une demande sur papier A4 jaune, et l’autorisation prend des semaines…).

Par égard pour la jeune femme qui attend mes visites, je n’ai pas insisté, j’attends la « sentence » finale.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
BOURGOIN

Le gouvernement belge a décidément bien compris le sens du jeûne ! ! !
. . . De cette doctrine . . . diabolique ! ! !

Denis F

La prochaine fois qu’on vous proposera de brûler les Bibles parce que vous êtes méfiantes envers les livres écrits en arabe, demandez leur donc si elles peuvent les lire (comprendre, c’est une autre paire de manches!) ou si elles sont imprimées en latin et incompréhensibles!!!
On compare ce qui l’est, uniquement, même si, au-delà de la langue, rien ne l’est.

dufaitrez

Autodafés en prison ? Bonbons au cyanure ? Sujets d’histoires belges… Mais… ?

BALT

Ce n’est pas la France qui va devenir le premier pays islamique d’Europe. C’est la Belgique ( comme dirait mon ami pied-noir: Inaldin moelnbeck! ).

MisterT

La solution : laisser les taulards tôle et s’occuper des innocents

MissBelgique

Parmi les taulards, il y a aussi de pauvres gens qui n’ont pas eu de chance….. pas seulement des islamistes……

Denis F

Exact, HELAS!
Et en plus on les oblige à la promiscuité avec ce que l’humanité a de pire…

Fomalo

Ouais! Je suppose que les « aumônières » , c’était le nom des grands sacs en plastoc remplis de nourritures du jeûne ? En Islam, où il n’y a pas « d’église » par définition, il n’y a ni aumônières ni aumôniers. Ils y a les délégués (rémunérés) envoyés par l’imam local pour commenter le coran, et et expliquer la charia et faire des adeptes.Votre directrice est sans doute une convertie à l’islam ou une dhimmi façon maire de Paris?

Parlervrai

J’ai vomi.

Prisonfrançaise

En France aussi les distributions de friandises ramadam par les imams dans les prisons françaises ont commencé…

Pierre Lesincère

C’est à vomir…

crap2sp

bon courage Micheline,dur,dur de vivre dans ce monde de collabos.

Clovis

A vous lire, je me suis reconnu….ravi de constater que je ne suis pas le seul à avoir ce type de réaction.

Jean des Entommeures

La Belgique pire que la France ? On pourrait le penser d’après ce récit très révélateur… mais en fait je n’en suis pas si sûr !

Denis F

C’est connu

maujo

Tic tac tic tac tic tac, l’islamisation avance à grand pas en Belgique, les métastases son profondes et irréversibles, Bientôt nous aurons le premier pays Islamique avec comme capital, Molenbeek.