Prison et mort sociale pour ceux qui ont libéré la fac de l’occupation gauchiste

Publié le 4 juillet 2021 - par - 43 commentaires - 3 206 vues
Traduire la page en :

Le verdict vient d’être rendu dans l’affaire de l’évacuation de la fac de droit de Montpellier. Fait exceptionnel, il aggrave encore les peines pourtant déjà très lourdes requises à l’audience.

Une occupation illégale, une action de déconstruction de la part des gauchistes, un grave trouble à l’ordre public. L’affaire remonte au printemps 2018. Des étudiants, en fait des activistes d’ultra-gauche, pour la plupart même pas inscrits à la faculté, se sont emparés des lieux de manière violente et totalement illégale : entrave à la liberté d’étudier, professeurs et personnel universitaire molestés, outrages, interdiction faite aux professeurs d’enseigner et aux vrais étudiants d’étudier. Les nervis gauchistes se sont imposés par la violence physique, terrorisant étudiants et professeurs, les chassant de la faculté, alors que la très grande majorité d’entre eux voulaient travailler et avaient manifesté leur opposition à cette occupation illégale.

Les étudiants de Montpellier manifestent pour la liberté d’étudier. 

Un contexte national d’agitation et de désordre public ayant entraîné des millions d’euros de dégâts partout en France. À titre d’exemples, l’occupation pendant plusieurs semaines et le saccage organisés par les gauchistes ont coûté 1,3 millions d’euros à la faculté Paul Valéry de Montpellier, pratiquement 1 million à la faculté du Mirail à Toulouse et encore 1 million à Tolbiac. Serveurs informatique détruits, mobilier fracassé, tags, dégradations volontaires ; pendant plusieurs semaines de blocage des bâtiments publics payés par le contribuable ont été transformés en squats et en véritables décharges publiques et le matériel détruit. Après la crise, il aura fallu tout remettre en ordre et réparer des dégâts considérables, encore aux frais du contribuable.

Ici, à Montpellier

Là à Toulouse

Là encore à Tolbiac

L’évacuation par la force publique refusée au doyen. Abandonné par sa hiérarchie, outré par l’atteinte à la liberté d’étudier et d’enseigner, catastrophé par l’ampleur du trouble à l’ordre public et par les risques de dégradations du bâtiment et du matériel placés sous sa responsabilité, le doyen Philippe Petel a demandé au préfet de faire évacuer la faculté par la force publique. Refus du préfet. Les gauchistes soutenus par le pouvoir et maîtres du terrain pouvaient alors poursuivre la casse en toute impunité et imposer leur loi à la majorité des étudiants opposés à cette occupation.

Le pouvoir soutient l’ultra-gauche dans son entreprise de déconstruction de la France. Malgré le trouble manifeste à l’ordre public et l’atteinte à la liberté d’enseigner et d’étudier, aucune intervention de l’État régalien, pas de recours à la force publique, aucune arrestation, aucune poursuite et encore moins de condamnations. Oui, dans cette affaire d’occupation et de casse des universités de France par l’ultra-gauche pendant plusieurs semaines, par son inaction le pouvoir a clairement accordé son blanc-seing aux forces ultra-minoritaires qui veulent la destruction du pays et de tous ses fondamentaux, ici l’Université. Oui, comme à l’occasion de la crise des Gilets jaunes et de celle des Black lives Matter, ici encore le pouvoir mondialiste a instrumentalisé les minorités activistes contre la majorité silencieuse. Oui, l’ultra-gauche est l’alliée objective des mondialistes contre la majorité enracinée qui refuse la destruction du pays. 

Dans le même esprit, le seul acte des casseurs et Black Blocs a occasionné plus de 2 millions d’euros de dégâts en une seule après-midi sur la voie publique à Montpellier.

https://www.20minutes.fr/montpellier/2536851-20190610-gilets-jaunes-montpellier-plus-2-millions-euros-degats-depuis-debut-mouvement

Le préfet laisse faire, la police n’intervient pas, la justice n’est pas rendue. Car en fin de compte, c’est bien de cela qu’il s’agit, l’idéologie s’est emparée du pouvoir et de l’État régalien. Conformément à l’idéologie de déconstruction, l’ordre public n’est plus respecté. Au contraire, tout est fait pour organiser et propager le chaos. Et à la fin, la justice n’est jamais rendue. On le voit tous les jours à l’occasion des relaxes, des non-lieux, des dénis de justice dans des affaires criminelles où sont mis en cause ceux qui concourent à la destruction du pays. Particulièrement quand il s’agit d’atteintes racistes ou d’actes de guerre de religion à l’encontre du peuple vernaculaire. 

Totale latitude pour les casseurs et les déconstructeurs, répression féroce contre la classe moyenne vernaculaire quand elle s’oppose à cette politique de destruction.

Plus d’ordre public, plus de justice, tel est aujourd’hui l’état de la France. Dans ces conditions, excédés par ce qui devient insupportable, certains décident parfois d’agir de leur propre initiative pour tenter d’endiguer et de compenser ponctuellement les défaillances volontaires de la puissance publique.

Une évacuation rapide et sans violences par une équipe de courageux défenseurs de l’ordre et du droit. Face à cette trahison de l’ordre public et du droit, excédé par ce spectacle, le doyen Petel a finalement  donné son accord tard dans la soirée pour que soit conduite une prompte action d’évacuation par quelques courageux défenseurs du bien public. C’est ainsi que vers minuit, une minuscule équipe de quelques vaillants a libéré les locaux dans un grand fracas de lattes en bois, sans casse et pratiquement sans violences. La volaille gauchiste féminisée et les hommes-soja présents à cette heure-là se sont enfuis en quelques minutes dans un grand froissement de plumes et dans une vaste piaillerie d’orfraies.

Spectaculaire en effet, la volaille gauchiste s’est plus effrayée de ses propres cris que de réelles violences.

Bref, 3 jours d’ITT très généreusement accordés pour rien. Rien à voir avec ceci par exemple.

La mort sociale pour le doyen et le professeur.

  • Philippe Petel, le doyen : 
  • 18 mois avec sursis et 2 ans d’interdiction dans la fonction publique. La mort sociale ;
  • Jean-Luc Coronel de Boissezon, le prof d’histoire du droit : 14 mois de prison dont 6 ferme et 2 ans d’interdiction.

Des peines aggravées par rapport aux réquisitions pour les autres.

  • Patricia Margand de Rabaud, dite “l’organisatrice” : 
  • 1 an avec sursis requis, condamnée à 14 mois dont 6 ferme ;
  • Thierry Vincent, le “colonel” : 
  • 1 an requis dont 4 mois ferme, condamné à 1 an dont 6 mois ferme ;
  • Mathieu Rollouis, le jouteur sétois :
  • 1 an requis dont 4 mois ferme, condamné à 1 an dont 6 mois ferme ;
  • Thierry Puech dit “le bonnet rouge” : 
  • 1 ans requis dont 4 mois ferme, condamné à 1 an dont 6 mois ferme.

1 an ferme et la mort sociale pour Martial Roudier dit ‘”le fantôme” qui n’a pas participé et que personne n’a vu sur place.

  • En France désormais, on peut être très lourdement condamné sur un dossier totalement vide, juste parce que l’on s’appelle Roudier.

Le pouvoir aux abois sur-sanctionne les opposants. L’idéologie de déconstruction promue par les mondialistes se heurte à la réalité et se trouve violemment rejetée par la majorité de la population qu’elle entend contraindre. C’est très clair maintenant, les opposants sont traqués, durement réprimés, la liberté d’expression n’existe plus, il n’y a plus d’opposition parlementaire, plus réellement d’opposition politique. Presse et justice sont aux ordres, il n’existe plus aucun contre-pouvoir à l’absolutisme macronien. Là-dessus, la dictature sanitaire, la muselière, le règne de la terreur finissent d’opprimer une population qui n’en peut plus.

La dictature mondialiste n’a plus que les moyens du totalitarisme pour tenter de se maintenir. Privée de consensus et de support populaire, rejetée par l’immense majorité de la population, fracassée contre les réalités, l’idéologie mondialiste ne peut plus se maintenir qu’en usant des moyens totalitaires. C’est précisément ce à quoi nos assistons et que démontrent une nouvelle fois ces condamnations extravagantes.

La justice en complète dérive idéologique et totalitaire. Totalement idéologisée, la magistrature ne rend plus la justice au nom du peuple de France, mais en fonction d’un agenda politique dont la finalité est bel et bien l’oppression de la classe moyenne de souche que les mondialistes entendent faire disparaître. Depuis des décennies maintenant, sous le magistère idéologique du syndicat de la magistrature, la justice n’est plus contrôlée par rien ni personne ; pas même par la Chancellerie. Totalement exempte de contrôle et de contre-pouvoir, elle est en complète lévitation, en complète dérive. L’actuelle affaire qui oppose la magistrature à son ministre de tutelle est le marqueur de cette dérive hystérique d’un organe grisé par sa toute puissance. Presque intégralement féminisée, la magistrature est en pleine crise d’hystérie collective et en pleine dérive totalitaire.

 Ceci est ici une adresse directe au candidat que le pays attend. 

Un des premiers actes de rétablissement de la confiance sera une réforme fondamentale de la magistrature.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
ANDRE

Je m’aperçois que les professeurs d’université condamnés pour avoir défendu leur établissement ne sont pas mieux considérés que les policiers face à la racaille. Cette justice de gonzesse est à vomir.

raskasse

La France est sous la dictature gauchiasse depuis bien longtemps et même les juges, qui devraient être impartiaux, ne le sont plus depuis belle lurette !!!!
A part un renversement un peu ” viril “, je ne vois pas comment ce pays pourrait ce sortir de ce régime rouge et…bientôt vert !

Chtimi 59

C’est bien connu, les facs n’ont pas été construites pour permettre aux étudiants d’étudier mais pour permettre aux voyous gauchistes de goûter aux joies du camping et du plaisir de détruire, tout cela avec la bénédiction des gouvernements qui ensuite vont nous faire les poches en disant que c’est pour reconstruire les joujoux des gauchistes. Ce n’est pas voter qu’il faut faire, mais leur jeter des pavés, à tous ces politiciens et pourritures de gauche.

HERVE

Solidarité entière avec des collègues injustement et lourdement condamnés, dont le seul “crime” a été de vouloir défendre l’institution universitaire contre des prédateurs et des pillards.

Philippe@9.3

Article bien ficelé.

Une police/justice castrée face aux ‘anarchistes’ / casseurs qui ne travaillent pas ou peu, mais burnée contre le peuple qui travaille et qui manifeste rarement.

Je note que le Pape JP2 a pardonné à son assassin, mais qu’il resta en prison.
Macron lui, n’a pas pardonné une simple gifle… En tout cas, je n’en ai pas entendu parlé.
Il n’a pas non plus fait comme ce que dit Jésus, mais là, je peux comprendre.

Il (ou son entourage) l’a juste traité de lâche. Un président entouré de dizaines de gardes prend une baffe par un individu désarmé. On a pas la même définition du lâche… C’est pas bien, mais c’est pas lâche.
Ce qui est lâche c’est un président qui insulte de simples citoyens et vote des lois pour sanctionner ceux qui répondent, ça oui c’est lâche.

poiropardix

Rien de prévu le WE prochain ,si vous avez du temps nous pourrons peut-être saccager un ou deux EHPAD.On dira que c’est la faute aux soignants qui ne veulent pas se faire vacciner.Donc comme à Montpellier :outils divers et pots de peinture,j’appelle le préfet du coin pour qu’il ne s’inquiète pas.

toujours

sabotage et clandestinité ! seul moyen de faire tomber le système maçonnique…
Autonomie à font !

Theodore

Absolument !

L’erreur étant d’avoir agi a visage decouvert… avec des encules socialos de juges au pouvoir il faut être beaucoup plus subtil et surtout rapide…!

Jacques B.

C’est gravissime et cela illustre l’état de décrépitude de ce pays. Quand une minorité, qui détient le pouvoir et le monopole de la violence légitime, permet le saccage de services publics et interdit de facto à la majorité d’exercer son droit – payé par ses impôts – à l’enseignement, alors on est en dictature. Que la Justice, au diapason du pouvoir exécutif, ait confirmé la position de ce dernier en sanctionnant sans pitié ceux qui ont juste voulu exercer leurs droits démocratiques, montre que la “République française” est gravement vérolée.
C’est gravissime et cela ne peut qu’engendrer d’autres violences. On n’humilie pas un peuple de façon répétitive sans conséquences.

breer

La magistrature est une institution idéologique totalement dictatoriale plus proche d’un système inquisitoire qui n’a que faire de la justice. Cette corporation produit des individus aux égos sur dimensionnés imbus d’eux mêmes, qui se pensent supérieurs au citoyen lambda. Par ailleurs rien ne dit que ces fonctionnaires égocentriques ne se montrent pas laxistes face aux truands, aux extrémistes, aux terroristes et caîds divers, tout simplement par lâcheté et trouille de représailles à leur encontre ou vis à vis de leur famille. L’égo sur dimensionné ne signifie pas être courageux, mais plutôt maintenir une haute vision de soi tout en préservant sa propre existence. Ces magistrats se montrent plus intransigeants avec ceux qu’ils ne craignent pas.

Fonzy

Mais quand donc la poudre va t- elle parler ?!
État de merde, politiciens véreux et corrompus, justice stalinienne. Il faut éliminer physiquement toute cette remugle infâme !

Louise Michelette

Les gauchistes US qui occupent les facs pour interdire une autre “pensée politique” que la leur nomment leur dictature la “cancel culture”.
L’Histoire est leur ennemie mortelle, comme à tous les négationnistes.
Prédateurs multicartes, ils leur suffit de l’histoire immédiate du jour le jour. Jouir sans contrainte!
“Multiculturalistes”, ce sont les 68’thuitards, qui avaient imposé cette négation de notre Culture, de nos comportements civiques et républicain.
Il est “interdit d’interdire” leurs dérives dictatoriales , à ces tartuffes de la gôche pétard, caviar et bobards.
Mais eux et leurs alliés de l’exécutif et de la djustice du mur se permettent toutes les violences. C’est à ces crétineries d’ados bouffis de coca et de MacDo et shittés-shootés en permanence qu’on les reconnait!

ANASTASIA

C’est la marque de fabrique de tout procès stalinien: condamnés à de lourdes peines avant d’avoir été jugés de manière impartiale…En résumé, ceux qui ont libéré la fac de droit, après avoir fait appel à la force publique qui s’est abstenue d’intervenir sur ordre du préfet, sont condamnés à de lourdes peines, alors que tous les casseurs gauchiasses sont laissés libres.On comprend mieux pourquoi le peuple français n’a plus aucune confiance dans la justice…

patphil

idem pour les commerçants cambriolés et qui ne peuvent avoir le secours des gendarmes
idem pour les deux agents de sécurité sncf qui sont mis en examen pour avoir fait leur devoir de protéger la population d’un gars brandissant un couteau

kounnar

Quelqu’un peut il me rappeler les peines des gros bras de la CGT qui avaient tabassé et expulsé des “migrants” des locaux de la CGT ?
Juste pour comparer …

CLORIC

Une honte de la justice idéologique. Pauvre France.

Joël

Une fois de plus, l’état complice a failli qui aurait dû faire intervenir le RAID et le GIGN.
État qui ne protège même plus ses propres institutions “régaliennes”.

Fonzy

Pas la peine de recourir au RAID ou au GIGN pour virer ces pauvres tapettes.
Quelques potes paras et ça dure 10mn !

Olfendric

J’espère qu’ils peuvent faire appel, voire aller devant la cour européenne des droits de l’homme, il est temps de battre la France gauchiste avec ses propres règles.

Détruire les gauchiasses avec l’aide les mondialistes pourris qu’elle soutient, serait une volupté de fin gourmet :-)

Laura

Criminalisation du citoyen lambda: ainsi commence toute dictature.

jacky lanterme

c’est vraiment totalement scandaleux ce qui se passe..avec ce gouvernement avec les juges…….

Sniper 338

Les magistrats devront s’attendre à une purge particulièrement sévère quand la tyrannie mondialiste parasitaires tomberas et quelque chose me dit que leurs chutes et plus proches qu’ils ne peuvents l’imaginé !…..se jours la leurs propre mort social seras le cadet de leurs soucis…..vue les océans de haines légitime qu’ils onts suscité contre eux depuis plus de 40ans…
Par leurs tyrannie et leurs provocation systémic des patriotes-natios heleno-chretien blanc occidentale …..tout se paye et ils le payeronts au centuple….je serais guère étonné que certains je dirais même que la majorité d’entre eux finissent comme kadafi….🤗🤭
Pour m’a part c’est tout le bonheur que je leurs souhaite 🤗🤭

LA SYNAGOGUE DE SATAN

Féminisme et Bourgeoisie de Gauche vont de paires comme de manche.

Rems

Une réforme oui mais avant il faudra faire de la place en jugeant ces juges et tous les traitres à la nation.

Tonton

Il semble bien qu’une occupation illégale coûte moins cher qu’une évacuation illégale… comme pour les squats !

Furax

Récitons tous en choeur “je crois en la Justice de mon pays” … défense de rire!

Chassaing Jacques

Primo, souhaitons et ne doutons pas que les intéressés feront valoir toutes leurs voies de recours qu’ils connaissent de par leur profession. Secondo, total soutien et aide à leur défense. Tertio, outre la refonte de la magistrature, la révision de tous ces procès et condamnations iniques doit être inscrit dans le programme du candidat patriote à la présidentielle.

BCG

Puissiez-vous être entendu !

Olsen

Comme c est facile de raconter l histoire à sa manière…bien entendu, et comme d’habitude, les patriotes courageux sont des victimes innocentes, et n ont rien fait d illégal. Comme les courageux identitaires qui se prenaient pour les forces de l ordre en arrêtant des migrant aux frontières… c est sûr, les juges ont jugés, mais comme d habitude, à vos dépens, et ils sont tous pourris. Pauvres patriotes…je pleure.

Lsao

Les trolls sont de sortie… Même pas capable d’aligner un quelconque argument… Pitié de l’enseignement sans doute quelque chose de l’IEP…

Chassaing Jacques

À Olsen: alors allez pleurez ailleurs.

Jean Peuplu du Tout

Olsen vous nous faites pleurer aussi mais de rire …..vous devez avoir beaucoup souffert au cours de votre médiocre vie, on vous a rendu sourd, aveugle, on vous a lobotomisé et vous a appris à vous détester, à cracher sur votre pays, sur l’ordre, la dignité, l’honneur …..mais pour autant je devine que vous ne crachez pas sur les allocs et toutes les subsides que vous percevez grâce aux impôts de tous les gens qui veulent étudier, travailler, rester dignes et respecter une Nation à laquelle ils sont attachés. Vous et vos amis gauchos décérébrés avez déjà perdu la partie. Vous n’irez nul part !

Sniper 338

Jean peuplu du tout…👌👍ben c’est le propre de la purulence gauchiasse de vivre en parasites subventionné..
Quoi attendre de fils à papas ,de raté ,de bon a rien ..
de sousmisse éffeminé…de larves hystérique….
Ont représente à leurs yeux la fin de la récrée d’où leurs terreurs de nous voir au pouvoir fini les tomberaux de subventions pour les assos-anti-france les merdias et oui nous somme pour une presse libre et indépendante …
Interdit les syndicats dans nos institutions…police , justice ,
Et oui les syndicat seronts réservé au secteur privé et finance par leurs membres syndiqué…donc la aussi interdit les subventions
Bien sur pour se qui est de nos institutions une centrifuge patriotique s’impose afin d’éjecter tout élément anti-france
C’est la moindre des choses !🤗🤭

Brise-Lame

Les juges ont jugé “comme d’habitude”… Tiens, on juge “par habitude” maintenant… Quelle lucidité malgré votre trollitude.

Rems

Olsen tu es un tocard !

Sniper 338

Olson… donc onts est d’accord comme tu l’avoue
“TOUJOUR A NOTRE DÉPENT” mercie de le confirmé !
Pour le reste bouffon….l’illégalité des occupation et des destructions de t’es f.d.p gauchiass la je supose que c’est idéologiquement correcte
La justice tu dit t’inquiète viendras forcément le jour où c’est vous qui serais idéologiquement non correct….et c’est a nos tribunaux patriotique que vous devrais rendre certain comptes qui traîne sur une période de plus de 40ans….se jours bénit les milices patriotique auront remplacé les milice anti-france de la mafia mondialiste parasitaires…quand à toi il y auras très très peux de chance que tu puisse passer à travers les mailles de nos fillets patriotique !
la punition 6 mois dans une cellule avec une bonne dizaines de mahometans ..😍🥰

JotaB

Il faut faire quoi avec les migrants ?
Connais tu un pays qui laisse entrer des illégaux ?

Sniper 338

Jouable…Ben c’est simple il faudrait Timothy simplement leurs pourries la vie….dejas aucune sorte d’aide….il degagerons eux même !

Allobroge

Les courageux identitaires le sont plus que vous. Ils n’ont arrêté personne et vous vous laissez entrer tout le monde même dans les facs !…Quelle générosité, surtout avec l’argent des autres ! Par ailleurs quel besoin de tout casser dans la fac ?

kounnar

La méthode de ces patriotes est très “douce” comparée à celle des CGTistes de la bourse du travail…Paille poutre etc …

Chassaing Jacques

Encore un gravissime sujet sur lequel les le Pen sont totalement absents.

Rems

Encore une fois, seul Zemmour aborde le sujet !

Anton

Cela n’aurait pas été le cas si c’était Bruno Gollnisch qui était à la tête du FN (dont il n’aurait certainement pas changé le nom) lui qui avait combattu en son temps à Nanterre le foutoir des Cohn Bendit et cie.
Perpignan: 98% de votants pour la reconduction à l’échec de MLP l’année prochaine avec les Briois, Chenu, Odoul et autres mignons. Il n’est pas sûr que des gens comme Mariani et même Bardella restent fidèles à la femme aux chats…

Lire Aussi