1

Privés de gaz russe, les Européens paniqués relancent le charbon

Privés de gaz russe, les Européens paniqués relancent le charbon

Et vive la pollution ! Le boomerang revient à pleine vitesse suite aux stupides sanctions contre la Russie, ainsi que suite à la folle course aux énergies propres imposée par les illuminés Verts.

Allemagne, Italie, Pays-Bas, Autriche, Grande-Bretagne, mais aussi la France, semblent désarçonnés par les contre-sanctions décidées par Poutine. Ahurissant !

1 kwh de courant produit avec du charbon émet 1000 g de CO2 contre 443 g avec du gaz et 6 g avec du nucléaire !

Elle est efficace, la guerre économique totale que voulait mener Bruno Le Maire contre la Russie ! Comme si Poutine, avec 20 % de toutes les richesses minières de la planète, allait rester les bras croisés face aux sanctions.

Bruno Le Maire n’est qu’un irresponsable qui n’a pas inventé l’eau chaude. Comment ce fossoyeur de nos finances a-t-il pu être reconduit à la tête de l’économie ? Mystère. Après 600 milliards de dettes supplémentaires, le voilà prêt à en ajouter 600 de plus.

Le pire est que c’est l’UE, Allemagne en tête, qui accuse Poutine d’avoir déclaré une guerre économique à l’Europe ! Les antirusses osent tout. Ils découvrent qu’il peut y avoir des contre-sanctions !

Le ministre allemand de l’économie déclare :

« C’est une attaque délibérée contre nous, menée par Vladimir Poutine. »

« Nous observons des manœuvres crapuleuses de la part de l’administration Poutine avec Gazprom », ajoute la Commission européenne.

Mais pas un mot sur les 6 vagues de sanctions, réellement crapuleuses quant à elles, et sur l’embargo sur le pétrole et le gaz, décidés précédemment par l’UE et non par Poutine. Lequel ne fait qu’accélérer le mouvement.

Toute l’Europe s’affole et se prépare à un hiver difficile avec des restrictions d’énergie.

Les idiots d’Allemands, totalement soumis aux écolos intégristes, réalisent que leurs champs d’éoliennes ne servent à rien et que les centrales nucléaires, qu’ils ont liquidées après Fukushima, n’avaient pas que des défauts. Ils relancent à fond leurs centrales au charbon, lequel voit son prix quadrupler depuis 2021, à 400 dollars la tonne.

Quant au gaz naturel, le prix du mégawattheure est passé de 20 dollars à 135 dollars en quelques mois.

En France, le futé Macron n’a rien trouvé de mieux que de fermer Fessenheim pour acheter les Verts, alors que 12 de nos 56 réacteurs sont en maintenance forcée suite à un défaut technique. Et en définitive, les Verts ont choisi Mélenchon !

C’est la course contre la montre pour remplir les stocks de gaz pour l’hiver.

Avec ses quatre terminaux méthaniers, la France importe du gaz liquéfié depuis les États-Unis et le Qatar. Mais au prix fort.

Poutine quant à lui se frotte les mains. Il n’a jamais vendu autant de pétrole à la Chine et à l’Inde. Et il rallie les BRICS pour s’affranchir de la domination américaine.

Une fois de plus l’Europe, bernée par les Américains, s’est lancée dans une guerre antirusse qui va la ruiner. En bons petits supplétifs de Washington, les Européens vont tuer la croissance et payer au prix fort l’inéluctable victoire de Poutine, qui va annexer 25 % du territoire ukrainien.

Beau bilan ! Une crise économique et énergétique créée de toutes pièces par les Occidentaux, pour essayer de sauver la peau d’un régime mafieux et corrompu. Et tout cela sur ordre de Biden !

Que ce soit au plan économique, géopolitique ou militaire, difficile de faire pire. L’Otan va récolter sa cinquième déculottée. Et celle-ci va être historique avec le dépeçage de l’Ukraine. Merci Biden !

Poutine doit bien se marrer. Il est en train de gagner la guerre et toute l’Europe s’est mise elle-même dans le pétrin, par pur racisme antirusse.

L’hiver va être amusant !

(source chiffres Figaro)

Jacques Guillemain