Le prix de la honte est accordé à Gilbert Perugini, maire de Cuers (Var)

Publié le 19 juin 2016 - par - 9 commentaires - 3 147 vues
Share

Perugini

Le journal Var-Matin du 16 juin nous informe que la chapelle Notre Dame de Santé à Cuers a été vandalisée, le lendemain de l’assassinat, par un musulman fanatique, de Jean-Baptiste Salvaing et de Jessica Schneider.

Les deux boîtiers d’électricité et de relais radio aux forces de sécurité à l’extérieur, ont été en partie détruits, la porte forcée et taguée avec « le FEN »barré.

L’intérieur a été tagué sur les murs et le sol avec des « NIQUE LA FRANCE », « NIQUE ISRAËL », seuls éléments qui ont été communiqués.

Pour l’observatoire de la christianophobie, l’origine de ce vandalisme et de cette profanation n’est guerre douteuse.

Et alors ?

Alors le maire de Cuers, Gilbert Perugini, qui a déposé plainte, explique selon Var-Matin, qu’il « ne croit pas à l’acte d’un musulman radicalisé » car selon lui si cela avait été le cas, « des statues de saints… auraient été détruites »

Le maire « croit plutôt au geste d’un ou plusieurs « enfants » de la commune essayant de faire porter le chapeau de ces dégradations à la communauté maghrébine ».

Ainsi, avant même que toute enquête soit lancée, monsieur le Maire accuse « un ou des enfants » de son village, des enfants particulièrement racistes, retors, pervers, et machiavéliques , d’être les auteurs de cette profanation.

Mesure-t-on jusqu’où l’amène sa préoccupation de mettre hors de cause, de disculper à priori, un ou des éventuels membres, « musulmans radicalisés », de « la communauté maghrébine » ?

Quelle honte !

Qu’attendent les parents de Cuers pour signifier au maire leur colère de le voir accuser leurs enfants d’une telle ignominie, d’une telle horrible tournure d’esprit, d’une telle haineuse hypocrisie.

Le problème c’est que nous allons avoir de plus en plus de cas de ce type dans tous les secteurs avec la multiplication des actes anti-France du processus de conquête de notre pays par l’Islam. Il faudra pour les tenants du politiquement correct pour faire court, de droite ou de gauche, contre une évidence de plus en plus criante, essayer à toute force, par tous les moyens, jusqu’à porter l’opprobre sur leurs propres enfants comme à Cuers, de cacher, de minimiser ces faits de guerre et sinon d’en faire porter la responsabilité sur les patriotes.

Dans la situation de guerre que nous impose l’Islam, chacun doit choisir son camp.

Gilbert Pérugini a choisi la soumission.

Et Maude Vallet  l’a refusée.

Jean Théron

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DURADUPIF

Le perugini ne s’est-il pas beaucoup précipité ? Sian di cuer aurait dû attendre des éléments d’enquêtes avant des propos péremptoires.

plouc

alors moi je répondrai à ce maire islamo collabo que les actes contre les mosquées qualifiées » d’ islamophobe  » sont certainement perpétrés par ces mécréants de musulmans eux meme pour se faire passer en martyr et surtout pour recevoir encore plus d’ aides financières et surtout pour que l’ on ne s’ arrete pas de parler de l’ islam en France et c’ est important pour eux dans leur djihad de monopoliser les médias avec leur religion terroriste !!!!!

BALT

Heureusement pour lui que je n’habite pas Cuers. Un maire qui prend une telle pose pour une photo, ça se passe de commentaires.

Rosalie Lebel

Le maire de Cuers est un enfoiré !

Gretsch

Ce tdc voulait peut être dire des enfants musulmans, ils sont très précoces pour ça …

L\'ancien du 11

Gretsch, ôtez-moi d’un doute : tdc est bien le sigle du nouveau parti politique de gauche : le Trou Du Cul, qui va remplacer le PS ?

montecristo

Plus collabo que ça … tu meurs !

Marie Claudel

le dhimmi Perugini,ci-devant maire de Cuers,a une haute idée de la maturité des enfants de sa commune:ces bambins seraient bien informés des canons de la R A T P,à savoir l’antisémitisme,la haine de la France,du Front National évidemment. Pour sûr,voilà de futurs administrés pleins de promesses!!

ce maire collabo devrait se convertir à l’islam.Je ne voterai plus pour cet individu.