Prix du lèche-babouches de la semaine à Nicolas Gauthier

Publié le 6 avril 2013 - par

Ciel mais qu’est-il donc arrivé à Nicolas Gauthier? Son article du 31 mars sur Boulevard Voltaire et intitulé « Riposte Laïque m’a convaincu : je suis islamophobe »(1) a bouleversé quasiment tous ses lecteurs, dont certains ont cru à un canular du 1er avril et d’autres ont pensé qu’il devait fumer autre chose que ce que semble indiquer sa photo. Certains l’ont proprement esquinté, déglingué, laminé, éparpillé façon puzzle, d’autres l’ont salement insulté, méchamment, grossièrement, vulgairement même avec une telle acrimonie, un tel acharnement, une telle sauvagerie qu’on aurait presque pitié de lui. Mais quels sont donc ses propos provoquant un tel déferlement de réprobation effarée, qualifiés par d’aucuns « d’ inepties, de diarrhée verbale,de pipi de chat, de torche-merde, de banalités crétines dans un style lourdaud pseudo corrosif dont le propos arrange le grand patronat mondialiste et son lobby de l’immigration sauvage », j’en passe et des plus virulentes encore? Qu’a-t-il donc écrit de si énorme, de si insupportable, de si révoltant pour le lecteur de BV au point qu’il lui est conseillé de boire du désherbant ? Tout simplement un minable pamphlet qu’il a cru drôle et où il déballe à l’encan sa mauvaise foi, sa prétention, et surtout sa méconnaissance abyssale de l’islam.

Allez, ne l’accablons point trop, il a des excuses : il s’est fait rouler dans le couscous par Tareq Oubrou(2) dont, le 23 février dernier, il nous recommandait ardemment la lecture du dernier livre « Un imam en colère ».Il nous présentait cet ouvrage comme un « bain d’intelligence hautement recommandable ». Pauvre Nicolas, ne se serait-il pas plutôt noyé dans la taqqya du Goupil en quamis?

Danielle Moulins

(1) http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/riposte-laique-ma-convaincu-je-suis-islamophobe,16944

(2) http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/peut-on-encore-parler-de-lislam-sans-setriper,12647

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi