Le problème que posent les migrants clandestins, c'est le choc des cultures !

cazeneuve-et-la-nouvelle-franceLes migrants et autres clandestins ne cessent de faire parler d’eux, soit parce qu’ils meurent en mer, soit parce qu’ils arrivent en masse, soit parce qu’ils refusent la nourriture et les bienfaits matériels qu’on leur apporte, soit parce que certains d’entre eux saccagent, pillent ou violent sur la terre qui les accueille, soit parce qu’ils souffrent. 
D’aucuns diront que s’il en est ainsi, c’est uniquement parce qu’ils souffrent. Or, la souffrance est intolérable. D’où l’aide que nous leur devons. Ainsi, nous serons en paix avec notre conscience, comme ils seront en paix avec eux-mêmes. Car enfin, qui a-t-il de plus beau la paix ?
Mais si c’est aussi beau qu’on le dit, pourquoi y a-t-il problème ? En d’autres termes, pourquoi craignons-nous l’arrivée des migrants ?
Parce que l’argent manque ?
Le dernier transfert, pour 63 millions d’euros, de je ne sais quel footballeur, prouve le contraire !
Parce que les centres d’accueil sont en nombre insuffisant ?
Mais nous en avons plus qu’il n’en faut si nous le décidons !
Parce que les migrants sont de couleur ?
Fadaise ! Les humains sont les humains, et la couleur n’y change rien.
Alors, pourquoi ?
Parce que l’effet boomerang a toujours quelque chose de terrifiant.
Durant des siècles, les nations riches ont créé les conditions d’une inégalité économique toujours plus grande. Cela pouvait aller, du moins pour ces dernières, tant que les victimes n’avaient pas la vision planétaire de cette ignominie. Or, désormais, Internet et la télévision permettent aux miséreux de voir notre opulence, si bien que chacun d’entre eux ressemble à cet enfant qui crèverait de faim devant les vitrines de Noël, où abondent friandises et chocolats. Que ferait cet enfant ? Ne briserait-il point ces mêmes vitrines, au risque de se blesser ou d’être pris en flagrant délit de vol, pour simplement se nourrir ?
La richesse a toujours cautionné le mépris de la pauvreté : Rousseau déjà le disait ! Mais comme personne (ou presque !) ne lit Rousseau, et, qu’en outre, lire ne suffit pas (1), nous récoltons aujourd’hui le prix de nos égoïsmes, qui continuent de s’afficher dans nos festivals, à commencer par le festival de Cannes, où le faste des nantis insulte la misère du monde ! Le pape aussi est de ceux-là, qui ne cesse de prêcher la bonne parole en faveur des plus démunis, tout en vivant dans le luxe ! Quant aux grands de ce monde, ils tiennent depuis des lustres le discours de la bienveillance sans efficience !
Et pourtant, ce discours masque l’essentiel !
L’essentiel ? Quel est donc l’essentiel ?
C’est le grand écart entre les cultures !
Et là, on n’est pas sorti de l’auberge, parce que ce qui entre dans un estomac n’est pas de même nature que ce qui entre dans un esprit.
Les « nourritures terrestres pour tous » sont possibles : cela relève de la volonté politique. Les « nourritures spirituelles pour tous » sont impossibles : cela relève de la culture d’origine, dont le sceau est indélébile !
Bref, on ne change pas de culture comme on change de pays.
Nos gouvernants, qui n’ont que le « vivre-ensemble » à la bouche, feraient bien de s’en souvenir !
Maurice Vidal
(1) C’est cela le plus grave !
 

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Oui mais nos gouvernants qui sont les exécutants du nouvel ordre mondial , ont pour objectif d’instaurer le chaos généralisé par la déculturation , le métissage , la désexualisation par voie de théorie du genre et l’éradication de la famille , de l’histoire de chaque peuple dans le but de fabriquer l’homme idéal : qui ne pense pas trop , pour consommer les produits vendus par le NOM ,, peu gourmand en revendications salariales et donc parfait pour vivre dans leur meilleur des mondes .

  2. Depuis Schengen, les crève-la-faim de l’Est ont remplacé nos immigrés à leur poste de travail dans le secteur agricole, celui du bâtiment et dans les usines, si bien que ces derniers sont maintenant chômeurs car devenus trop chers !
    Il n’y a plus d’emplois non diplômés, les allocations, aides et subventions nous coûtent un bras et 70% à 90% des prisons sont remplies d’allochtones.

    • les crevards de l est se font pas ridiculiser par une bande de negros fameliques !

  3. Dans les « incitations » au départ, il est annoncé au futur migrant qu’il sera logé,nourri et payé en Europe dans un pays nommé « Hollande » !!
    S’agit-il des Pays Bas ou de notre Hollandie nationale ??

  4. « Durant des siècles, les nations riches ont créé les conditions d’une inégalité économique toujours plus grande. »
    Primo, l’inégalité dans les despotismes, du souverain maître de tout à l’esclave, a été atteinte à un moment ou à un autre par l’écrasante majorité des peuples, quoique le degré de domination du souverain n’ait pas partout été le même.
    Mais l’idée ici est simple : le plus grand écart possible, on l’a déjà atteint il y a très longtemps.
    Mais surtout : durant les derniers siècles, les nations blanches européennes ont toujours plus progressé technologiquement et dans l’efficience de leurs structures sociales. Par leurs travail, elles se sont développées à tout point de vue, et ont fait bénéficier l’humanité entière de leurs découvertes.
    Mais elles restent plus riches et plus stables.!
    DONC ce sont des vilains qui méritent d’être envahi par des hordes du tiers-monde ! nous dit-on.
    Pour faire une analogie, c’est comme si vous passiez des années pour vous construire et meubler une belle et grande maison, aux fondations et murs solides, au goût raffiné, plaisante à vivre.
    Le voisin lui s’est fait une cabane insalubre, dans laquelle il vivait tant bien que mal. Mais ce serait contraire aux droits de l’homme qu’il vive dans des conditions aussi dégradantes alors que vous vous vautrez dans un luxe infâme ! Hop, le voilà qui vient squatter votre maison, vous demandant au passage le couvert et puis aussi pourquoi pas s’il ne pourrait pas avoir une de vos filles.
    C’est indéfendable dès que l’on sort du sentimentalisme bisounours.

  5. « Parce que les migrants sont de couleur ?
    Fadaise ! Les humains sont les humains, et la couleur n’y change rien. »
    Doxa anti-raciste au maximum : la seule différence entre les races serait la couleur de l’épiderme. Les différences structurelles (forme du crâne, structure osseuse, forme du nez) aux oubliettes, les maladies génétiques spécifiques à certains groupes, aux oubliettes, les différences cognitives enfin n’en parlons pas, ce serait une nouvelle shoah que d’évoquer ce sujet.
    Dire qu’un groupe humain a toute légitimité à souhaiter survivre est en général bien admis, mais pas quand il s’agit des blancs européens.
    Souhaiter perpétuer sa culture et son sang est la chose la plus naturelle du monde, et s’y refuser est une trahison envers tout ceux qui partagent les mêmes.
    Des hordes de gens polis et respectueux venant en travaillant pour remplacer notre population et faire s’éteindre notre sang et notre culture, ce serait déjà intolérable à l’esprit sain.
    Mais on parle ici de gens qui sont en moyenne plus bêtes, plus paresseux et beaucoup plus criminogènes. Il faut être bien aveuglé pour y voir le moindre aspect positif.

    • Ces clandestins ne viennent surtout pas pour travailler, ils viennent comme des invasions de sauterelles pour piller tout ce qui pourra l’être en France et en Europe (sécu, CAF, APL….). Quand nous aurons plus de bénéficiaires d’aides en tout genre que de cotisants et que ces gentils africains et arabes n’auront plus le standing auquel il prétendent avoir droit chez nous, ils nous dépouilleront et iront sous d’autres cieux en criant famine et en chouinant comme ils savent si bien le faire.
      Je me rappelle des années 70-80 où on nous culpabilisait en nous montrant des gamins noirs avec de gros ventres affamés et qui manquaient d’eau, A l’époque (avec mon éducation catho où il fallait aider son prochain) si j’avais été en âge de le faire, j’aurais certainement donné de l’argent pour venir en aide à ces gens. Maintenant, avec l’expérience de la vie, je me dis que si on ne les avait pas nourris et qu’on leur avait balancé des contraceptifs, on ne serait pas emmerdés aujourd’hui.

        • Très bonnes références, si un lecteur des commentaires veut s’informer un peu sur le sujet.

    • les « barbares »germains tomberent l’empire romain pour mieux en revetir la splendeur et le faire perdurer ….juste une comparaison commune et assez stupide entre deux epoques qui n ont rien a voir !

      • L’emploi du terme barbare est faite dans son admission moderne et générale (brute non civilisée), pas dans son admission spécifique sur les barbares auxquelles faisaient face les romains, à l’origine du mot.

Les commentaires sont fermés.