Procès Bataclan : réflexions sur le témoignage d’Olivier


Il y a une manière de rédiger un article de presse et de rapporter des faits en les recontextualisant dans un autre lieu que le lieu où se sont produits les faits qui font l’objet du rapport du journaliste.
Il y a le choix des termes pour décrire l’un des protagonistes, un vocabulaire qui, si on y voit bien, fait jugement moral.

Prenons le cas de l’audition d’Olivier au procès Salah Abdeslam le 29 septembre 2021 qui a laissé éclater sa colère devant le tribunal, et qui a eu totalement raison de morigéner les mauvais acteurs participant à cette mauvaise pièce de théâtre jouée en forme de farce macabre.

Bizarrement peu de médias de grande écoute ont rapporté cette audition, le Monde s’en est fait l’écho sans prendre vraiment parti, c’est que la crête est glissante entre l’expression de la haine qui dans ces circonstances est totalement légitime, et la complaisance envers les accusés, notamment Salah Abdeslam, qui ne manquerait pas de générer un autre sentiment de colère et de honte mélangés, ce serait imbuvable pour l’opinion publique.

L’article du Monde s’en tient donc à une salutaire neutralité, c’est que les risques seraient lourds d’être pris à parti par un grand nombre de concitoyens si on stigmatisait les rescapés de l’ignominie musulmane, même pour leur colère.
Pourtant de bien belles vérités ont été entendues dans l’enceinte du tribunal qui auraient permis de prendre le parti des témoins justement contre ce qui est présenté comme une fatalité alors qu’il y aurait des coupables qui eux, politiciens français, hélas, ne sont pas dans le box.

On sent la nausée vous prendre quand Oliver décrit une France « ventre mou de l’occident, une Nation qui a renoncé à tout ».
Nous sommes en 2021, on traite de faits qui se sont produit en 2015, mais avec Olivier on est tout autant en mai 1940, on est pris dans l’exode sur les routes du Nord et les foules apeurées en longues files interminables, les enfants et les vieillards qui se font mitrailler pendant que les soldats lèvent les bras en masse et rendent les armes, on est dans l’itinérance des politiques qui se replient, d’abord à Cange, puis à Bordeaux, pour finir par renoncer à tout, à l’action, à la réunion des forces au besoin par la dynamisation des armées au repos dans tout l’empire d’alors, Indochine, Maghreb, AOF, AEF, qui renoncent au pouvoir de résister pour le confier à Philippe Pétain déjà vieillissant.

Oui, ceux qui conduisent aux défaites s’empressent d’en faire assumer la paternité par d’autres dont on fera le procès à la Libération, il est déplorable qu’en 2021 on ne procède pas aux tests ADN idoines qui permettraient de rétablir les faits historiques dans leurs causes, origines, chaines de transmission d’une action à une autre pour déterminer les culpabilités premières avant de juger les secondes ou les tierces.

C’est bien facile de faire le procès du régime de Vichy, mais peut-être faudrait-il faire le procès de tous ceux qui ont conduit à ce régime, car incapables d’assumer les conséquences de leur défaitisme, les socialistes, les républicains, les modérés, les communistes, les démocrates, ceux qui auront des valeurs morale au procès Pétain, en oubliant de citer la principale : ils ont tout capitulé par veulerie et lâcheté avant-guerre, en 1936 déjà, en 1937 à Guernica où l’aviation française était absente face à la légion Condor qui mitraillait les civils dans son entrainement quotidien avant de passer à la France, en 1938 encore à Munich, comme nos politiciens d’aujourd’hui qui, par lâcheté et veulerie, ont déjà capitulé devant l’ennemi qu’ils ont fait venir dans nos banlieues.

Oui, elle va aussi loin cette petite phrase d’Olivier pour qui se rappelle ses lectures de faits historiques, les politiciens ont renoncé à tout, les journalistes qui les mettent en scène ont renoncé à tout, les conseillers et les communiquants qui travaillent à leur ramage et leur plumage, tous ont aussi renoncé à tout, sauf aux commissions d’argent, aux enveloppes, aux détournements de fonds publics sous forme de versements et virement indélicats pour des travaux surfacturés, parfois fictifs.
C’est toute une lèpre qu’il faut imaginer dans cette petite phrase d’olivier, qui s’est abattue sur notre pays, on est dans cette fuite qui conduit au désastre et à l’envahissement, les yeux béants vagues colère rentrée.

Alors que la colère et la haine devraient éclater partout, dans tous les coins du territoire, à tout instant, dans un réflexe de survie, réflexe qui nous vient de notre nature même de mammifères hormonés et testostéronés.
Se forcer à ne pas haïr, c’est aller contre sa nature, c’est encore se faire du mal, on est alors doublement victime, victime d’abord d’attentats et d’agressions, permanentes maintenant, de la part de musulmans, victime ensuite d’une haine rentrée que la loi veut nous interdire d’exprimer.

Les interdictions d’expression de haines envers l’ignoble participent aussi à ce renoncement à tout d’une Nation, à sa fierté, à son existence comme le stigmatise la petite phrase d’Olivier.
Il est bien entendu que chacun, face à l’attentat musulman, aura sa réaction propre en fonction de sa nature propre, c’est comme quand vous perdez un enfant dans un accident : certains préfèrent oublier, d’autres se souviendront mais ne pourront plus exprimer de sentiments, donc n’auront pas de haine particulière, ils auront quand même été tués au final, plongeant dans une survie sans saveur, d’autres vont se suicider, lentement par substances illicites interposées, ou rapidement, par le geste fatal.

Mais il ne s’agit pas là du renoncement d’une Nation, c’est une pente personnelle qui n’est pas discutable et que personne n’est en droit de critiquer ou de juger, un chemin obligé qui n’est que la conséquence de son caractère face à l’imprévu et l’irruption du drame dans une vie dont la sérénité paraissait acquise pour toujours : on bégaie, quoi de plus normal, tandis que d’autres iront prendre le fusil, autre réaction possible.
Autre bien belle vérité, la vente d’armes au Qatar et à l’Arabie Saoudite, qui pourtant sont les ennemis de notre pays en finançant l’islamisme.

Ici on peut le dire, l’installation de l’Islam dans notre pays a une contrepartie, l’accès au marché économique du Moyen-Orient.
On peut le dire aussi, les victimes du Bataclan, du Stade de France, des terrasses de bar, les égorgés de la France entière à la gare Saint Charles de Marseille ou des églises de Nice sont aussi les victimes du marché capitaliste et des grandes entreprises françaises exportatrices.

Au nom de l’emploi, des rétro-commissions sur ventes d’armes, les Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande et aujourd’hui Macron permettant aux islamiques d’envahir notre pays et faire des cartons, égorger, brûler et violer les femmes sur tout notre territoire.

En ce sens, les victimes de 2015 sont autant les victimes de musulmans que les victimes de l’économie mondialisée anti-écologique.
De même que les soldats français morts en Afghanistan, ou ceux qui meurent actuellement au Sahel sont-ils aussi des victimes du marché : la France est toujours en relation d ‘affaires avec le Pakistan, le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Turquie, tous pays qui en sous-main, avec la duplicité musulmane que l’on nomme Taqiya, arment et financent les idéologies qui lèvent la haine totale contre la France.

C’est l’échange des princesses : je te vends des frégates ou des avions, on n’y peut rien si tes soldats de Mahomet abattent 100 personnes sur notre sol, ce sont les contrats que les politiciens et les affairistes du Quai d’Orsay confectionnent et signent en secret sur papier d’Arménie qui s’auto détruit pour ne laisser aucune trace, seules surnagent pour l’Histoire les traces des rétrocommissions.

La Commission vérité du sieur Bronner va devoir violer les coffres des Ministères par perquisitions inopinées pour remplir pleinement sa mission de faire connaitre le vrai au peuple de France.
L’envahissement de nos rues européennes trouverait son origine dans une résolution de 1975 signée à Strasbourg par une poignée de 200 parlementaires qui ont décidé de vendre toute l’Europe contre du pétrole.

http://www.dhimmitude.org/eurabia/le-jour-ou-l-europe.pdf

Selon la page d’information du site d’avril 2001, il se trouve que le co-Président de l’APCEA ( Association Parlementaire pour la Coopération Euro-Arabe) était Madame Roselyne Bachelot.

Toujours selon le site, cette association parlementaire a été fondée en 1974 par des parlementaires des neuf pays que comptait alors la Communauté Européenne. Elle a pour buts principaux la contribution à la recherche de la paix au Moyen-Orient dans l’esprit des résolutions des Nations Unies et la promotion de la coopération politique, économique et culturelle entre l’Europe et le Monde Arabe. On ne peut certifier l’exactitude de cette page internet, je fais l’impasse dessus.

http://archive.is/whAuR

En revanche le site Persée nous livre une analyse de ces accords dans un langage diplomatique comme il sied à des études critiques de sciences politiques.
L’auteur présente néanmoins ce projet de dialogue euro-arabe comme l’« instance du nouvel ordre international ».

https://www.persee.fr/doc/rfsp_0035-2950_1980_num_30_3_416334

Monsieur Corbineau qui a rédigé l’analyse explique certains projets qui doivent trouver leur aboutissement par ce dialogue euro-arabe, notamment ( page 571) :
« Parmi les projets lancés au sein du DEA les plus avancés concernent ces questions :
séminaire de Venise sur le thème Moyens et formes de la coopération pour la diffusion en Europe de la connaissance de la langue et de la culture arabes et publication du compte rendu symposium de Hambourg sur les relations entre les deux civilisations, projet de catalogue des institutions culturelles et scientifiques arabes ».

Outre le volet propagandiste, le volet économique n’est pas piqué des vers non plus puisqu’il est prévu une véritable division du travail entre Europe et pays d’Afrique ( page 592 ) :
« Les pays arabes appellent un transfert de certaines capacités industrielles dans leur région. Ce transfert permettrait une nouvelle division régionale du travail les pays européens se réservant les secteurs capitalistiques et technologiquement avancés, les pays arabes accueillant les industries peu capitalistiques et à forte main-d’œuvre ».
d’où ne sont pas absents les motifs écologiques ( page 593 ) :
« De nombreuses contradictions incitent les pays du centre à reconvertir leurs économies dans ce sens : coût des investissements (180 milliards de dollars pour la sidérurgie en 1985), coût de la main-d’œuvre, sensibilité de l’éco-système, etc… Certaines industries devraient être transférées de la Communauté vers les pays tiers. Il y a enfin des industries qui doivent être implantées loin des agglomérations parce qu’elles sont trop polluantes. Mais l’Europe ne dispose plus de zones industrielles situées loin des agglomérations. La crise économique et les faiblesses technologiques de la Communauté vis-à-vis des Etats-Unis freinent une telle évolution ».

Ainsi les divisions internationales du travail se décident non pas en entretenant un débat public avec les citoyens mais entre politiciens dont même les médias ne rendent pas ou très peu compte au public, les éléments des débats n’étant accessibles essentiellement qu’aux spécialistes que l’on peut qualifier alors d’« initiés ».
Puis une fois les crises intervenues, les mêmes politiciens ou leurs successeurs viennent parader en faisant les étonnés de la désindustrialisation de la France sur les plateaux TV alors qu’ils en sont à l’origine et les premiers coupables !!!!!!

On est alors en mesure de penser raisonnablement, sans tomber dans le conspirationnisme, que :
Des lignes directrices de façonnage de pensée des peuples européens ont été décidées par des organes qui ne rendent aucun compte de leur activité devant les citoyens.
On peut alors estimer que la création des multiples manifestations pro-arabes, dont les instituts du Monde Arabe sont les représentations officielles dans notre pays, font partie d’un vaste ensemble de propagande destiné à imposer l’Islam et les arabes en Europe, et plus particulièrement en France.

Le séminaire de Venise et le symposium de Hambourg ont créé un cadre d’inféodation à des puissances étrangères que les politiciens qui ont été au pouvoir depuis 1975, tous partis confondus en France des républicains aux communistes, ont suivi sans en référer explicitement aux français et dont on voit aujourd’hui les gravissimes conséquences en matière d’insécurité, d’endettement, d’égorgements cultuels qui vont crescendo, de ghettos séparatistes, de morcellement du territoire et de perte totale de souveraineté, avec en bout de ligne la guerre civile inévitable comme dans les Balkans, au Liban ou telle qu’actuellement redoutée au Nigéria entre Chrétiens et Musulmans.

https://observers.france24.com/fr/afrique/20210503-centre-nigeria-affrontements-eleveurs-peuls-agriculteurs-guerre-civile-crise

Le regroupement familial décidé par décret du 29 avril 1976 sous Giscard d’Estaing répond sans conteste possible à cette vente de notre pays à l’Afrique, notamment aux ressortissants des pays arabes et moyen-orientaux.
Loin de s’en tenir à ce cadre général, des politiciens y ont été de leur propre réseaux d’influence et de leur entregent pour imposer les arabes et l’Islam dans notre pays si on s’en tient aux investigations de journalistes, l’action subversive de ces politiciens étant uniquement dictée par l’appât du gain.
https://www.challenges.fr/monde/comment-le-qatar-a-achete-des-politiques-francais_434048
https://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/un-livre-denonce-les-relations-entre-qatar-et-certains-politiques_1843043.html

Tout ceci montrerait que la France a été gouvernée depuis 50 ans par la duplicité et la trahison, le double discours et le mensonge, le plus ironique étant que la plupart des français ont continuellement voté pour la même classe politique qui pendant ce temps se mettait consciencieusement à sa destruction et à sa ruine.
Elle m’a emmené loin la petite phrase d’Olivier, vous ne trouvez pas ???
Trop ???

Jean d’Acre

Article du Monde :

https://www.msn.com/fr-be/actualite/other/proc-c3-a8s-des-attentats-de-paris-une-victime-s-e2-80-99adresse-directement-c3-a0-salah-abdeslam/ar-AAOXVeg?ocid=BingNewsSearch

https://www.fdesouche.com/2021/09/30/proces-du-13-novembre-olivier-rescape-du-carillon-sil-reste-un-peu-dhonneur-dans-ce-pays-nouvrez-jamais-la-porte-au-dialogue-avec-ce-cancer-quest-l/

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. Colère et sentiment de s’être fait gruger par de ridicules et néfastes élites.

  2. L’invasion de notre pays par les musulmans est essentiellement dû au traite de Barcelone signé en 1973 et ratifié de nouveau en 2000 ou on s’engageait pour éviter que les arabes lors du premier choc pétrolier qu’ils rouvrent les robinets de pétrole nous ont imposer de prendre de la main d’oeuvre arabe à la condition qu’on les laisse vivre en Europe selon leurs us et coutumes…….ce traité est un vrai scandal!

  3. Jean d’Acre

    Tellement vrai. Beau travail d’investigation que vous venez de faire.

Les commentaires sont fermés.